Version classiqueVersion mobile

Henri Hubert et la sociologie des religions

 | 
Jean-François Bert

Textes d’Henri Hubert

III. « Étude sommaire de la représentation du temps dans la religion et la magie » in H. Hubert et M. Mauss, Mélanges d’histoire des religions, Paris, Félix Alcan, 1909, p. 189-229

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Après les analyses sur le sacrifice et sur la magie, travaux qui ont occupé une place centrale dans son activité intellectuelle entre 1898 et 1903, Hubert se lance, seul, dans l’étude des calendriers d’un point de vue sociologique. Une grande partie de ses cours concerne soit les calendriers, soit les rites et les mythes liés aux cycles des festivités celtiques et germaniques1. Hubert dira lui-même en 1915 que ce « travail sur l’idée du Temps a été la première étape de [son] travail sur les fêtes qui devait être dans [sa] pensée un acheminement à [ses] travaux futurs de mytho logie »2.

Présenté au public pour la première fois en 1905 à l’École pratique des Hautes Études, et ayant comme support l’Annuaire de la Ve Section, ce texte a tout de suite trouvé son public, mais aussi ses détracteurs. On peut signaler les comptes rendus, parfois critiques, de Marcel Mauss, de Jean Lafitte ou encore de Salomon Reinach3.

Une nouvelle édition du te...

© Presses universitaires de Liège, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search