Version classiqueVersion mobile

Henri Hubert et la sociologie des religions

 | 
Jean-François Bert

Henri Hubert, un historien à la croisée des disciplines

Christine Lorre, Rafael Faraco Benthien et Jean-François Bert

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Né à Paris le 23 juin 1872 dans une famille de la bourgeoisie d’affaires qui comptera également l’historien d’art Paul Vitry, Henri Pierre Eugène Hubert bénéficie, dès sa jeunesse, d’un bon capital économique et culturel. Il poursuit une excellente scolarité au lycée Louis-le-Grand entre 1884 et 1890 et obtient sa licence ès lettres à la Sorbonne en 1892. Admis la même année à l’École normale supérieure, il y assume le poste de bibliothécaire-adjoint auprès de Lucien Herr dont il partage l’idéal socialiste et qui exerce sur lui, comme sur d’autres alors, un véritable magistère moral et intellectuel. Également doué dans toutes les matières, le jeune homme est considéré comme le meilleur élément de sa promotion par Paul Vidal de la Blache et est reçu troisième à l’Agrégation d’Histoire en 1895. À la sortie de l’École Normale Supérieure, il étudie l’hébreu et le syriaque à l’École Pratique des Hautes Études et s’inscrit au cours d’assyrien de l’abbé Quentin pour s’engager dans la voie ...

© Presses universitaires de Liège, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search