Version classiqueVersion mobile

Le porc en Égypte ancienne

 | 
Youri Volokhine

Annexes

Texte intégral

Chronologie de l’Égypte ancienne1

  • 1 Toutes les dates sont approximatives et exprimées avant J.-C., d’après Pascal Vernus & Jean Yoyotte(...)

1Périodes et souverains principaux

2Prédynastique (5000-2950)

3Nagada I ou Amratien (4000-3600)

4Nagada II ou Gerzéen (3600-3200)

5Nagada III / dynastie « zéro » : (3200-3000)

6Période archaïque (dite « thinite ») (2950-2780)

7Ire dynastie : Narmer, Âha, Djer, Den.

8IIe dynastie : Hetepsekhmouy ; Peribsen.

9Ancien Empire (2635-2561)

10IIIe dynastie : Djéser, Sekhemkhet, Houni.

11IVe dynastie : Snéfrou ; Chéops ; Chéphren ; Mykérinos.

12Ve dynastie : Sahourê ; Neferirkarê ; Ounas.

13VIe dynastie : Téti ; Pépi Ier, Merenrê ; Pépi II.

14Première Période Intermédiaire (2140-2130)

15VIIe-VIIIe dynasties : périodes de troubles politiques.

16IXe-Xe dynasties : dynasties dites « hérakléopolitaines » : Chéty ; Mérikarê.

17Moyen Empire (2022-1720)

18XIe dynastie : Les Montouhotep.

19XIIe dynastie : Les Amenemhat, les Sésostris.

20XIIIe dynastie : Les Sobekhotep ; Khendjer ; Néferhotep I.

21Deuxième Période Intermédiaire (1720-1539)

22XIVe dynastie : rois de Xoïs, rois d’Avaris.

23XVe dynastie : rois Hyksos : Khyan, Apopi.

24XVIIe dynastie : Sequenenrê ; Kamosis.

25Nouvel Empire (1539-1069)

26XVIIIe dynastie (1539-1293) : Amosis ; Amenhotep Ier ; Hatchépsout ; Thoutmosis III ; Amenhotep III ; Amenhotep IV (Akhénaton) ; Toutankhamon ; Horemheb.

27XIXe dynastie (1293-1190) : Séthi Ier ; Ramsès II ; Merenptah ; Taousert.

28XXe dynastie (1190-1069) : Setnakht ; Ramsès III à Ramsès XI.

29Troisième Période Intermédiaire (1069-715)

30XXIe dynastie (1069-945) : rois tanites (Smendès, Psousennès) ; rois thébains (Hérihor, Pinédjem).

31XXIIe dynastie : rois bubastites (Shéshanq ; Osorkon ; Takélot).

32XXIIIe dynastie : rois tanites (Pétoubastis).

33XXIVe dynastie (720-715) : rois saïtes (Bocchoris).

34Basse Époque (715-341)

35XXVe dynastie : rois éthiopiens (Piankhy, Shabaka ; Taharqa).

36XXVIe dynastie : rois saïtes (Psammétique Ier ; Nékao ; Apriès).

37XXVIIe dynastie : première domination perse (Cambyse ; Darius Ier).

38XXVIIIe dynastie : rois saïtes (Amyrtée).

39XXIXe dynastie : rois mendésiens (Néphéritès, Hakoris).

40XXXe Dynastie : rois sébennytiques (Nectanébo Ier, Téos, Nectanébo II.)

41Seconde domination perse (341-332)

42Artaxerxès III ; Darius III Codoman.

  • 2 Datations d’après Günther Hölbl, A History of the Ptolemaic Empire, London & New York, Routledge, 2 (...)

43Époque grecque (332-30)2

44Alexandre (332-323)

45Ptolémée le satrape (323-306)

46Rois lagides (306-30)

47Ptolémée I Soter (306-283) ; Ptolémée II Philadelphe (282-236) ; Ptolémée III Évergète I (236-222) ; Ptolémée IV Philopator (221-204) ; Ptolémée V Épiphane (204-180) ; Ptolémée VI Philometor (180-145) ; Ptolémée VIII Évergète II (145- 116) ; Ptolémée IX à XI (116-80) ; Ptolémée XII neos Dionysos (80-51) ; Cléopâtre VII Philopator (51-30).

48Époque romaine (30-392 après J.-C.) ; époque byzantine (dès 392 après J.-C)

49Auguste ; puis : les empereurs romains.

50Conquête arabe et civilisation islamique (à partir de 641 après J.-C.)

Glossaire

51Adonis

52Dieu grec (au nom d’origine sémitique), aimé d’Aphrodite ; tué par un sanglier.

53Abydos

54Ville de Haute Égypte associée au culte d’Osiris. De nombreux monuments y sont encore visibles, dont le temple funéraire de Séthi Ier et l’Osireion (voir ce nom).

55Akhou

56Désignation des défunts, signifiant littéralement « Lumineux ». Au cours du temps, ces entités en vinrent à correspondre plus ou moins à ce que l’on nommerait « fantôme ».

57Amdouat

58Littéralement « Ce qui est dans la Douat », c’est-à-dire « Ce qui est dans l’Au-delà » ; nom d’un texte funéraire, utilisé d’abord dans plusieurs tombes royales de la XVIIIe dynastie, et connus par différentes copies, royales et privées, ultérieures.

59Amset, Hapy, Douamoutef, Qebehsenouef

60« Enfants d’Horus », dieux notamment préposés dans la tradition funéraire à la protection des entrailles du défunt.

61Animal-sha

62Animal fantastique associé au dieu Seth. Son apparence est celle d’un canidé, aux oreilles dressées, et à la queue fourchue.

63Anubis

64Dieu-canidé, préposé au monde funéraire, à la momification et aux soins du corps des morts. Il remplit mythologiquement toutes ses fonctions auprès d’Osiris. Dans l’Au-delà, il est aussi préposé à la balance de la psychostasie.

65Apep (Apophis)

66Sous forme d’un serpent gigantesque, il menace le trajet céleste ou souterrain de Rê dans sa barque ; à l’avant de celle-ci, Seth le harponne. Apep incarne une sorte de principe de la destruction.

67Avaleuse (ou Dévoreuse)

68Monstre-hybride préposé à la dévoration des défunts lors de la scène de la psychostasie. Peut être appelée « La Truie ».

69Atoum

70Dieu créateur du monde dans la cosmogonie dite « héliopolitaine » (ville d’Héliopolis en Basse Égypte), père de l’ensemble de la création et d’abord des entités primordiales Chou et Tefnout, qu’il tire de lui même par masturbation.

71Baou de Pé et Baou de Nekhen

72Entités divines correspondant aux antiques rois défunts de cités emblématiques de la royauté.

73Béni Hasan

74Site de Moyenne Égypte, connu notamment pour sa nécropole du Moyen Empire.

75Bès

76Dieu grimaçant, adoptant habituellement la forme d’un nain. Protecteur de l’enfant.

77bwt

78Concept signifiant « aversion », « détestation », « abomination », « interdit ».

79Chésémou

80Dieu de la presse à huile ou à vin ; dôté d’une personnalité ambiguë (à la fois propice et redoutable), il se trouve promu, selon un papyrus tardif, à assumer le rôle de « patron » des cochons.

81Chou

82Dieu créateur, issu d’Atoum ; avec sa parèdre Tefnout il crée Geb et Nout, « Terre » et « Ciel ».

83Conte du Paysan

84Texte littéraire du Moyen Empire détaillant l’habileté argumentative d’un paysan spolié par un notable corrompu.

85Traduction française : Pierre Grandet, Contes de l’Égypte ancienne, Paris, Hachette, 1998.

86Cryptographie

87Écriture hiéroglyphique dans laquelle les signes adoptent des valeurs particulières, différ rentes de l’usage habituel. Utilisée notamment dans des compositions funéraires, dès le Nouvel Empire.

88Démotique

89Langue et écriture cursive égyptiennes en usage dans l’Égypte tardive (dès l’époque saïte, au viie siècle av. J.-C.).

90Description de l’Égypte

91Résultat scientifique de l’expédition de Bonaparte, la Description de l’Égypte publiée dès le début du xixe siècle est la première contribution majeure moderne à l’intelligence de la culture pharaonique, et au pays d’Égypte en général. Des savants et des dessinateurs comme Jomard, Vivant Denon, y collaborèrent.

92Edfou

93Ville de Haute Égypte, connue notamment pour son grand temple d’époque hellénistique consacré à Horus.

94Esna

95Ville de Haute Égypte, dont le temple (d’époque romaine) est en partie préservé. La ville était vouée au culte de Neith et de Khnoum.

96Gournah

97Nom arabe du village qui s’étend sur un secteur de la nécropole pharaonique, à Louqsor, sur la rive ouest.

98Héliopolis

99Nom grec d’Iounou. Cité métropole du nome du même nom, liée au culte du dieu solaire Rê.

100Hemet-za

101Maladie de peau, recouvre certainement une « lèpre ».

102Hermonthis

103Nom grec d’Iounou-Montou, Iounou-Shéma (et variantes). Cité au sud de Louqsor, liée au culte de Montou. On y découvrit les catacombes du taureau Buchis (Buchéum). Un grand mammisi encore visible au XIXe est détruit depuis lors.

104Hérodote

105Auteur grec du ve siècle avant J.-C., originaire d’Halicarnasse ; dans son « Enquête » (Historiè), il consacre un livre entier à l’Égypte (Euterpe).

106Horus

107Dieu-faucon, lié à l’espace céleste. Intégré par la théologie héliopolitaine au cycle osirien, en tant que fils de ce dieu. En lutte contre Seth, dans des combats incessamment commentés dans les textes religieux.

108Isis

109Sœur et épouse d’Osiris ; conçoit avec ce dernier l’héritier Horus. Déesse majeure du panthéon.

110Livre des Morts

111Recueil de formules funéraires, en usage dès le début du Nouvel Empire (dès la XVIIIe dynastie). À l’époque saïte (XXVIe dynastie), le vieux recueil est pour ainsi dire « canonisé » en adoptant un ordre de succession fixe des formules.

112Traduction française : Paul Barguet, Le Livre des Morts des anciens Égyptiens, LAPO 1, Le Cerf, Paris, 1967.

113Livre de Nout

114Composition funéraire attestée à la XIXe et à la XXe dynastie (Osireion d’Abydos, tombes royales dans la Vallée des Rois) ; elle décrit l’agencement du ciel, mettant en scène une grande figure de la déesse du ciel Nout, qui a donné son nom à l’ensemble. Le texte est connu aussi par une version tardive sur papyrus.

115Livre des Portes

116Composition funéraire attestée dès la XVIIIe dynastie dans les tombes royales et sur sarcophages ; concerne le devenir du roi dans l’Au-delà, dont le destin fusionne avec celui de Rê et d’Osiris. Des passages du Livre des Portes sont attestés encore sur des sarcophages en pierre des époques tardives.

117Traduction : Erik Hornung, Das Buch von den Pforten des Jenseits, 2 vol., AH 7, 1979, AH 8,1980.

118Maât

119Déesse et principe de la justice, de la norme, de la vérité.

120Mammisi

121Nom forgé par Champollion (par l’entremise du copte) à partir de l’appellation « Maison de la naissance » ; ce terme désigne des édifices religieux où l’on célébrait la naissance de l’enfant-héritier divin. De tels temples sont connus notamment à Philae, Edfou, Ermant (détruit), Dendara, etc.

122Manéthon

123Prêtre égyptien ayant vécu au début de la période hellénistique, et ayant laissé (à l’état de fragments cités par des auteurs plus récents) une œuvre historique importante (écrite en grec), donnant tout à la fois une liste dynastique des rois d’Égypte et une histoire légendaire de certains épisodes.

124Moschosphragiste

125« Celui qui scelle les veaux » : désignation en grec d’un prêtre égyptien (prêtre-ouab de Sekhmet), à la fois expert en magie et médecine.

126Nédit

127Lieu mythique qui est parfois considéré comme l’endroit où Osiris aurait trouvé la mort à la suite des blessures infligées par Seth.

128Nout

129Déesse du ciel, épouse de Geb (dieu de la Terre), mère d’Osiris, d’Isis, de Seth et de Nephthys. Elle est connue aussi pour dévorer ses enfants (dans ce cas : les étoiles) sous forme de truie.

130Œil d’Horus

131Blessé par Seth, l’œil est objet de soins, faisant de lui « l’œil-sain » (oudjat), symbole de la vitalité retrouvée ; cet œil renvoie également à la lune et à ses phases.

132Oryx

133Antilope associée au dieu Seth. Osiris

134Époux d’Isis et père d’Horus (l’enfant), le roi Osiris est tué par Seth ; ressuscité par Isis, il règne sur les défunts dans l’Au-delà. Tout ce qui aspire à une vie éternelle doit se placer sous son autorité ; sa fusion théologique avec Rê est fondamentale dans la pensée religieuse.

135Osireion

136Édifice funéraire à Abydos, conçu comme un tombeau d’Osiris.

137Ouab

138Mot signifiant « pur ». Un « ouab » est un prêtre.

139Panier de pêche

140Dans les mythes, il recueille les membres coupés de certains dieux, ayant été de façon malveillante jetés au Nil.

141

142Ville emblématique de la royauté archaïque.

143Plutarque

144Auteur grec (ier et iie siècles), auteur d’une œuvre philosophique et morale importante ; il s’intéresse à l’Égypte, notamment dans son traité sur « Isis et Osiris ».

145Ptolémées

146Dynastie des rois d’origine hellénique régnant sur l’Égypte à partir de la mort d’Alexandre (dynastie ptolémaïque, ou lagide, du nom de Ptolémée Ier Sôter fils de Lagos, général d’Alexandre, 367-283 av. J.-C.). La dernière souveraine est Cléopâtre VII, et sa mort en 30 av. J.-C. met un terme à l’époque ptolémaïque.

147Ptolémaïque

148L’adjectif « ptolémaïque » désigne notamment les temples construits sous les Ptolémées (« temples ptolémaïques »). L’écriture « ptolémaïque » (ou « le ptolémaïque ») désigne l’écriture hiéroglyphique particulière en usage dans les temples de cette période.

149

150Dieu solaire, divinité centrale de la ville d’Iounou (Héliopolis), dont le dogme façonne l’idéologie royale dès l’Ancien Empire. Joue dès lors le rôle de dieu suprême.

151Réret

152Déesse (et épithète divine) dont le nom signifie « La Truie » ; représentée sous l’apparence d’une Taouret avec laquelle elle tend à se confondre.

153Rérek

154Divinité-serpent hostile.

155Saïte (époque)

156La dynastie dite « saïte » (XXVIe dynastie, viie siècle av. J.-C.) tire son nom de la ville de Saïs, dans le Delta. Époque considérée comme étant celle d’une « renaissance » culturelle (« renaissance saïte »).

157Sobek

158Dieu saurien. Vénéré notamment dans plusieurs localités du Fayoum et à Kôm Ombo, en Haute-Égypte.

159Seth

160Frère d’Isis et d’Osiris, il n’hésite pas à tuer ce dernier pour s’emparer du pouvoir ; il est en lutte également avec Horus. Au premier millénaire avant notre ère, il va peu à peu devenir un véritable dieu du mal, ce qu’il n’était toutefois pas auparavant.

161Taouret (Thouéris)

162Déesse au corps hybride d’hippopotame, de lion, de crocodile. Protectrice de l’enfance.

163Textes des Pyramides

164Textes gravés dans les pyramides des rois et des reines des Ve et VIe dynasties (Ancien Empire) ; attestés dès le roi Ounas (vers 2350 av. J.-C.), ils constituent le plus ancien corpus de textes funéraires connus de l’humanité. La tradition qu’inaugurent les Textes des Pyramides se poursuivra au cours des siècles suivants, nombre de formules passant par exemple dans le corpus des Textes des Sarcophages.

165Traduction anglaise : James Allen, The Ancient Egyptian Pyramid Texts, Society of Biblical Literature. Writings from the Ancient World 23, Atlanta, 2005.

166Textes des Sarcophages

167Corpus de textes funéraires écrits notamment sur les cercueils en bois des notables du Moyen Empire.

168Traduction française : Paul Barguet, Les Textes des Sarcophages égyptiens du Moyen Empire, LAPO 12, le Cerf, Paris, 1986.

169Thoth

170Dieu des scribes et patron de l’écriture ; il est souvent représenté comme un être à tête d’ibis ; dieu de la connaissance, il est en quelque sorte le « greffier » des dieux.

171Typhon

172Dans la mythologie grecque, dieu monstrueux, fils de Gaïa et de Tartare, en lutte contre Zeus. Sous ce nom, des auteurs grecs désignent le Seth égyptien.

173Vallée des Rois

174Nécropole royale des souverains du Nouvel Empire, située en Haute Égypte, à Louqsor, dans la montagne désertique.

Notes

1 Toutes les dates sont approximatives et exprimées avant J.-C., d’après Pascal Vernus & Jean Yoyotte, Dictionnaire des Pharaons, 2e éd., Paris, Noêsis, 1996.

2 Datations d’après Günther Hölbl, A History of the Ptolemaic Empire, London & New York, Routledge, 2001.

© Presses universitaires de Liège, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search