Version classiqueVersion mobile

Leibniz et J.-S. Bach

 | 
Arthur Dony

Section III

Chapitre IX. Bach et Leibniz : portraits croisés

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Après avoir approfondi dans les développements précédents la parenté entre la philosophie de Leibniz et ce qui constitue, pourrait-on dire, sa mise en œuvre concrète dans la musique de J.-S. Bach, comment ne pas terminer notre parcours en évoquant les correspondances intimes qui de fait relient encore ces deux penseurs, du point de vue de leur parcours intellectuel et de ce qui fait le tour particulier de leur pensée ? Qu’on nous permette d’esquisser ici un parallèle (§25- 27). Nous espérons de cette façon pouvoir faire ressortir certains traits saillants de leurs génies respectifs, en les éclairant l’un par l’autre et en montrant l’étonnante façon dont ils s’expriment mutuellement.

§25. Le philosophe et son double

Leibniz était un enfant avide de savoir et étonnamment précoce. Selon ses propres dires, il eut à l’âge de huit ans le loisir de pénétrer dans la riche bibliothèque paternelle, où il restait parfois cloîtré des journées entières. « Balbutiant à peine le latin,...

© Presses universitaires de Liège, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search