Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Leibniz et J.-S. Bach

 | 
Arthur Dony

Section II

Chapitre IV. Calcul divin, compossible et art combinatoire

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

S’il est vrai que, pour Bach, « l’art trouve sa place entre la réalité du monde — la nature — et Dieu, qui a ordonné cette réalité, […] la structure musicale renvoyant ultimement à l’ordre de la nature et de sa cause divine1 », on serait alors en droit de remonter plus loin que nous ne l’avons fait jusqu’à présent, en envisageant désormais l’harmonie du monde à partir de sa source, comme « l’œuvre d’un Dieu analyste, maître de l’Art combinatoire, ayant décidé d’un programme dont les séries vont se développer en contrepoint2 ». Dans ce chapitre, nous proposons ainsi d’esquisser une analogie structurale entre les procédés mis en œuvre par le compositeur et ceux qui le sont par le premier entendement au moment de créer l’univers, à partir des remarques générales faites par Leibniz à propos des principes régissant la conduite divine, qui ne sont autres que les principes mêmes de la perfection (§10-12).

§10. La simplicité dans la variété, ou l’art de la variation

La musique é...

© Presses universitaires de Liège, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540