Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Leibniz et J.-S. Bach

 | 
Arthur Dony

Section I

Chapitre III. Dans les pas de Leibniz : Bach et la Société Mizler

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La parenté structurelle que nous avons commencé à approfondir, entre la pensée musicale de Bach et la philosophie de Leibniz, pourrait bien s’accommoder de l’absence de toute influence réelle1. À cet égard, il est tentant d’appliquer à leur propos la métaphore de l’harmonie préétablie, d’un accord réglé et constant entre deux pensées évoluant pourtant en parfaite indépendance, comme deux chœurs s’accordent tout en suivant chacun sa partition2. Néanmoins, nous aimerions désormais montrer que cette comparaison n’est pas sans fondement historique. Dans ce chapitre, nous aborderons la postérité de la pensée leibnizienne dans la première moitié du xviiie siècle, en étudiant plus particulièrement la figure de Lorenz Christoph Mizler (1711-1778). Ce dernier a fondé une société musicologique, la Correspondirende Societät der Musikalischen Wissenschaften, dont le but explicite était d’élucider la musique d’un point de vue mathématique et métaphysique, en prolongeant les recherches de Leibniz...

© Presses universitaires de Liège, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540