Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Leibniz et J.-S. Bach

 | 
Arthur Dony

Section I

Chapitre premier. Isomorphismes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Comparer la philosophie de Leibniz à la pensée musicale de J.-S. Bach ne va pas de soi. Et d’abord, comment un contenu conceptuel pourrait-il avoir un répondant dans le contenu sonore d’une œuvre musicale, le plus souvent dépourvue de toute parole ? Quel rapport peut-il exister entre un ensemble de propositions philosophiques formant système et une série de notes organisées en diverses compositions ? Il nous faut rechercher l’unité derrière cette disparité apparente ; et c’est à ce dessein qu’il nous faut convoquer ici la notion d’isomorphisme, comprise comme correspondance structurelle. Or, dans notre cas, cette notion a ceci de remarquable qu’elle est déjà présente de façon essentielle au sein du système leibnizien, sous le concept d’harmonie, et aussi chez J.-S. Bach, en tant que principe structurant de ses compositions contrapuntiques. Aussi l’isomorphisme jouera-t-il ici à deux niveaux : à la fois comme pôle organisateur de chacune de ces deux pensées (§1-2), et comme la relati...

© Presses universitaires de Liège, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540