Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Phénoménologie partagée

 | 
Daniel Giovannangeli

Postface. Sartre, Derrida : Daniel Giovannangeli et les fins de la phénoménologie

Grégory Cormann

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’apport de Daniel Giovannangeli à l’histoire de la philosophie française contemporaine est double : il concerne, d’une part, la première réception de la phénoménologie en France, dans les années 1930, autour — mais pas seulement — de la figure de Sartre ; il concerne, d’autre part, la philosophie française des années 1960 dont, à relire Derrida incessamment, D. Giovannangeli n’a cessé de réévaluer — de restituer et de resituer —, les querelles théoriques1. Lecteur inlassable de l’Introduction de L’Être et le Néant, ainsi que des premiers ouvrages de psychologie phénoménologique sur l’Ego ou sur l’image, il a ainsi, sur le premier volet, interrogé, jusque dans ses tiraillements les plus vifs, la constitution de l’ontologie phénoménologique sartrienne, mettant Sartre à l’épreuve tant du doublet Husserl-Heidegger, entre les Leçons sur le temps et Être et Temps, que des phénoménologies de la passivité éthico-ontologique de Levinas et de Merleau-Ponty. De cette archéologie de la phénomé...

© Presses universitaires de Liège, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540