Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

« Faire justice » dans le diocèse de Liège au Moyen Âge (VIIIe-XIIe siècles)

 | 
Julien Maquet

Annexe III. Tableau des assemblées synodales du diocèse de Liège

Texte intégral

Remarque préliminaire

  • 1 La présence du comte de Louvain, par exemple, est attestée lors de nombreuses élections. Il est be (...)
  • 2 Bonenfant, P., La Basse-Lotharingie, 1950, p. 97-98 et n. 11 – Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, (...)
  • 3 Il faut faire la distinction entre l’absence d’un évêque vivant et la vacance d’un siège épiscopal (...)
  • 4 En raison de l’unité et de la plénitude du ban, lorsqu’une autorité supérieure était présente au s (...)

1Ce tableau des assemblées synodales ne tient pas compte des assemblées du clerus et du populus chargées d’élire l’évêque et ce, pour les raisons suivantes. Même si ces assemblées ont une composition très semblable à celle des synodes généraux, le nombre et la qualité des participants sont souvent plus importants en raison de l’enjeu politique de l’élection1. En outre, la mission de cette assemblée est unique : elle vise à élire un successeur au trône de saint Lambert et elle ne traite pas d’autres affaires2. Enfin, et ceci est le plus important, il s’agit d’une assemblée sans chef, sans évêque ; or, c’est lui qui est source de toute autorité spirituelle et temporelle3. Ceci dit, ont par contre été répertoriées les assemblées synodales qui, d’une part, étaient présidées par une autorité supérieure à celle de l’évêque — archevêque, légat pontifical ou souverain –4, d’autre part, par des agents subalternes qui, cependant, avaient nécessairement reçu un mandat exprès pour agir en lieu et place du prélat.

  • 5 Gaudemet, J., Le gouvernement de l’Église, 1979, p. 175.
  • 6 Ce double chiffre correspond également au rang occupé par cet acte diplomatique dans la base docum (...)

2Les synodes identifiés ont été, tout d’abord, classés par ordre chronologique ; la date se situe dans la 1re cellule qui contient également le lieu éventuel de la réunion synodale. Les autres cellules contiennent les renseignements suivants : la nature du synode (ecclésiastique – E – ou mixte – M –, général G – ou restreint – R) (2e cellule), l’objet de la ou des décisions finales avec une analyse de leur contenu (3e cellule)5, le président de la juridiction et ses assesseurs éventuels (4e cellule) et les témoins éventuels de l’acte consignant la décision finale (cellule inférieure). Enfin, la dernière cellule contient un code d’identification, c’est-à-dire un chiffre — qui correspond, sauf indications contraires, à la date ou au terminus ad quem du synode —, suivi, soit d’un autre chiffre, soit d’une lettre. Dans le premier cas, le code renvoie à une source diplomatique6 et, dans le second, à une source narrative.

3Tous les noms de personnes et de lieux cités ont été modernisés dans la mesure du possible, mais, dans un souci d’allègement des notes infrapaginales, ils n’ont pas été identifiés. Voici, néanmoins, la liste des principaux ouvrages permettant cette identification. Toponymes : Gysseling, M., Toponymisch woordenboek, I960.-Évêques et clergé de Liège : Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982 – Marchandise, A., Obituaire de Saint-Lambert, 1991.– Chot-Stassart, S., Le chapitre cathédral de Liège, 1955.– Poncelet, É., Inventaire de Saint-Pierre, 1906.– Id., Inventaire de Sainte-Croix, 1911.– Lahaye, L., Inventaire de Saint-Jean, 1921-Clergé régulier : Monasticon belge-Maîtres universitaires : Renardy, C., Les maîtres universitaires, 1981. — Souverains et grands princes laïques ou ecclésiastiques : en dernier lieu, L.d.M. et les différents dictionnaires biographiques.-Représentants des grands lignages nobles : Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981-Ministeriales : Ganshof, F.-L., Les ministeriales, 1926.-Kupper, J.-L., Liège et l Église impériale, 1981.

Abréviations spécifiques à cette annexe

4Ar. : archidiacre ; archev. : archevêque ; av. : avoué ; avr. : avril ; cath. : cathédrale ; ch. : chanoine ; chap. : chapitre ; chorév. : chorévêque ; déc. : décembre ; dim. : dimanche ; do. : doyen ; E ou eccl. : ecclésiastique ; éc. : écolâtre ; éch. : échevin ; égl. : église ; épisc. : épiscopal ; év. : évêque ; fam. : familia ; févr. : février ; G : général ; janv. : janvier ; juif : juillet ; lun. : lundi ; mar. : mardi ; mer. : mercredi ; M : mixte ; Me : maître ; minist. : ministeriales ; n. st. : nouveau style ; nov. : novembre ; oct. : octobre ; pr. : prévôt ; R : restreint ; sam. : samedi ; sén. : sénéchal ; sept. : septembre ; ven. : vendredi ; vill. : villicus.

  • 7 Pour la datation, v. t. 1, no 18.
  • 8 Brommer, P., Cap. episc., t. 1, 1984, p. 3-21.
  • 9 Pour la datation, v. t. 1, no 18.
  • 10 Brommer, P., Cap. episc., t. 1, 1984, p. 22-32.
  • 11 Pour la datation, v. t. 1, no 18.
  • 12 Brommer, P., Cap. episc., t. 1, 1984, p. 32-42.
  • 13 Date du décès de Charlemagne.– S.V., p. 323.
  • 14 Date de l’inhumation du pape Léon III – S.V., p. 207.– J.-L. Kupper (Liège et l’Église impériale, (...)
  • 15 Cant., c. 4, p. 11
  • 16 Cant., c. 4, p. 14 – Ce passage semble avoir été recopié textuellement de la charte perdue de Walc (...)
  • 17 Cant., c. 4, p. 11-15.

5Note 77
Note 88
Note 99
Note 1010
Note 1111
Note 1212
Note 1313
Note 1414
Note 1515
Note 1616
Note 1717

  • 18 Pour la datation, v. t. 1, no 18
  • 19 L’existence de ce capitulaire est attestée par la disposition suivante : « De ministerio sacerdota (...)
  • 20 Pour la datation, v. t. 1, no 18.
  • 21 Brommer, P., Cap. episc., t. 1, 1984, p. 43-49.
  • 22 Le récit se place en 837, durant la 28’année de l’épiscopat de Walcaud – A. Dierkens a déjà démont (...)
  • 23 « […] lege synodali confirmata est […]. »
  • 24 Mir. s. Huberti. L. II, c. 6, p. 824, col. a.

6Note 1818
Note 1919
Note 2020
Note 2121
Note 2222
Note 2323
Note 2424

  • 25 « Actum in castrum Hogio publice […] »
  • 26 La nature exacte de cette assemblée n’est malheureusement pas connue. Cependant, il n’est pas impo (...)
  • 27 Joris-Despy, Une charte privée rédigée à Huy en 866, 1960, p. 132-134.
  • 28 « […] ut Leodium ad synodum in proximo ventura pergeret […] ».
  • 29 Arrivée des reliques de saint Eugène à Brogne – Virtutes S. Eugenii, c. 7, p. 263.
  • 30 Décès d’Étienne – Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 60-61.
  • 31 « […] residente episcopo […] ».
  • 32 Virtutes s. Eugenii, c. 9, p. 264.-Sur ces événements, v. t. 1, no 126, n. 131.– Dierkens, A., Abb (...)
  • 33 Date du règne de Rathier.-Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 64.
  • 34 Weigle, F., Die Briefe des Bischofs Rather, no 10, p. 50.
  • 35 « […] cum prestantioribus ecclesie tam clericis quam laicis agenda pertracto […] ».– Ibid.

7Note 2525
Note 2626
Note 2727
Note 2828
Note 2929
Note 3030
Note 3131
Note 3232
Note 3333
Note 3434
Note 3535

  • 36 Le millésime de ce document est de 961, mais l’indiction et l’année de règne d’Otton Ier correspon (...)
  • 37 Halkin-Roland, Chartes de Stavelot, 1909, no 79, p. 179-180
  • 38 Avoué de l’Église de Liège, mentionné également dans l’acte suspect de 963-3-Kupper, J.-L., Liège (...)
  • 39 Prévôt de la cathédrale Saint-Lambert.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 315, (...)
  • 40 Également mentionné dans Hériger, Vita et translatio s. Landoaldi, c. 4, p. 239.
  • 41 « […] in sinodo nostra relegi iussimus […]. »
  • 42 C’est durant l’abbatiat d’Altran que la villa de Jumet fut restituée à l’abbaye de Lobbes Folcuin,(...)
  • 43 Hansay, A., Chartes de Lobbes, 1900, p. 84-85.
  • 44 « Actum Leodii […] ».
  • 45 Début de la 34e année de règne d’Otton Ier – S.V., p. 326 – Peut-être après le dimanche 1er octobr (...)
  • 46 « […] canonicojudicio […] episcopale iustitie […] ».
  • 47 « […] facta sinodali inquisitione […] septem illustrium ex eodem comitatu iuramento diligenter inv (...)
  • 48 Dernière éd. : Camps, H.P.H., Oorkondenboek Nood-Brabant, t. 1/1, no 24, p. 37-38.

8Note 3636
Note 3737
Note 3838
Note 3939
Note 4040
Note 4141
Note 4242
Note 4343
Note 4444
Note 4545
Note 4646
Note 4747
Note 4848

  • 49 « Datum publice Leodio […] ».
  • 50 Date de l’épiscopat d’Éracle.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 66.
  • 51 Il s’agit d’un faux ayant néanmoins repris la liste des témoins d’un acte vrai d’Éracle.– Kupper, (...)
  • 52 V. 960-4.
  • 53 Date de la consécration de Notger.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 67.
  • 54 « […] discussa demum iudicio utitur […]. »
  • 55 « […] primum conspirationis exordia quaerit […]. » – Cette enquête fut diligentée par Notger, par (...)
  • 56 Folcuin, Gesta, c. 28.
  • 57 « Actum Lobiis […] ».– A. Dierkens (Abbayes et chapitres, 1985, p. 123, n. 282) pense que le synod (...)
  • 58 C’est-à-dire 15 jours après Pâques – S.V., p. 112.
  • 59 « […] iudicialis astipulatio […] est anobis […] inventum […]. »
  • 60 « Est a nobis quaesitum […]. »
  • 61 Lejeune, T., Saint-Pierre de Lobbes, 1883, p. 298-299.

9Note 4949
Note 5050
Note 5151
Note 5252
Note 5353
Note 5454
Note 5555
Note 5656
Note 5757
Note 5858
Note 5959
Note 6060
Note 6161

  • 62 Date d’arrivée des reliques de saint Landoald et de ses compagnons à l’abbaye SaintBavon de Gand e (...)
  • 63 « […] per clericos suos inquireret […] »
  • 64 Hériger, Elevatio s. Landoaldi, c. 3, p. 240 – Sur ce dossier et la lettre envoyée à Gand, v. en d (...)
  • 65 « Leodii publice […] »
  • 66 Ce document donne la date de 989, première année d’Henri II ; or cette convention, valable 20 ans, (...)
  • 67 Hariulf, Chronique de Saint-Riquier, p. 170-171.
  • 68 « Actum publice, in loco qui dicitur ad Sacram Crucem […] ».
  • 69 Wauters, A., Géographie et histoire, 1875, p. 166-167.

10Note 6262
Note 6363
Note 6464
Note 6565
Note 6666
Note 6767
Note 6868
Note 6969

  • 70 Date de la bataille d’Hoegaarden.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 432.
  • 71 « […] sine consilio comitum […] ac nobili suorum fratrum senatu […] ».
  • 72 « Ne […] aliquid moliretur sine consilio comitum […], advocata eorum contione, ac nobili suorum fr (...)
  • 73 « […] [episcopus] causas exponit […]. »
  • 74 « […] sine consilio comitum, penes quos erat ob factam fidelitatem, nostram civitatem et totum tue (...)
  • 75 « […] aliquid moliretur sine consilio comitum […] ac nobili suorum fratrum senatu […] ».– « Querit (...)
  • 76 « […] [episcopus] uniuscuiusque adtendit sententiam […]. » – « Auditis querimoniarum causis, pari (...)
  • 77 V. n. précédentes.
  • 78 Vita Balderici, c. 9, p. 727-728 – OEuvre probablement écrite au début du xiie siècle (V. t. 1, no(...)
  • 79 V. t. l, no 44, n. 119.
  • 80 Dernière éd. : Koch, A.C.F., Oorkondenboek Holland-Zeeland, t. 1/1, 1979, no 82, p. 153-156.

11Note 7070
Note 7171
Note 7272
Note 7373
Note 7474
Note 7575
Note 7676
Note 7777
Note 7878
Note 7979
Note 8080

  • 81 C’est entre ces deux dates que l’évêque Wolbodon fut élu et consacré – Kupper, J.-L., Leodium, 198 (...)
  • 82 Date du décès de Wolbodon – Ibid.
  • 83 « […] [Wolbodo] investigans cum multis […] ».
  • 84 La mise par écrit et la confirmation d’un acte juridique pouvaient se dérouler longtemps après ce (...)
  • 85 Roland, C.-G., Chartes de Gembloux, 1921, no 18, p. 35-37.
  • 86 Date de la mort de Wolbodon- Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 69-70.
  • 87 « […] habito consilio cum suis familiaribus […] ».
  • 88 Sur Olbert, v. no 10, n. 12.
  • 89 « Leodio publice […] ».
  • 90 V. acte 1002-4.
  • 91 Hariulf, Chronique de Saint-Riquier, p. 184-Van Buitjenen, M.P., Longs de heiligenweg, 1977, no 9, (...)
  • 92 « Actum publice Leodii […] ».
  • 93 Barbier, V., Documents Saint-Gengoux de Florennes, 1888, no 2, p. 390-393.– Poswick, E., Histoire (...)

12Note 8181
Note 8282
Note 8383
Note 8484
Note 8585
Note 8686
Note 8787
Note 8888
Note 8989
Note 9090
Note 9191
Note 9292
Note 9393

  • 94 « Ego Reginaldus sancte Marie et sancti Lamberti mancipium subscripsi feliciter […]. »95 La leçon (...)
  • 95 La leçon Lancho serait erronée en raison de la mauvaise tradition manuscrite de ce document-Kupper (...)
  • 96 Abbé de Florennes.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 514.
  • 97 « Acta sunt hec Leodium publice […]. »
  • 98 L’actum date de 1032 ; le datum est postérieur au décès de Réginard (5 déc. 1037.– Kupper, J.-L., (...)
  • 99 Sur ce personnage également mentionné dans une charte fausse de Réginard de 1029, v. Kupper, J.-L. (...)
  • 100 « […] talis conventio episcopo probanda relata est […]. »
  • 101 A.E.L., Collégiale Sainte-Croix, no 5, f° 182 r° et no 8, f° 87 r°.
  • 102 Avoué de Hesbaye.– Godefroid, C., L’avouerie de Saint-Lambert, 1975, p. 373.
  • 103 Il semble bien y avoir une distinction très nette entre la donation, dont la liste de certains tém (...)
  • 104 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, 1723, t. 2, no 9, p. 810.

13Note 9494
Note 9595
Note 9696
Note 9797
Note 9898
Note 9999
Note 100100
Note 101101
Note 102102
Note 103103
Note 104104

  • 105 Il s’agirait plutôt d’un vicaire.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 253, n. 24 (...)
  • 106 Thys, E., Église primaire de Saint-Barthélemy, in B.I.A.L., t. 11, 1872, p. 412-413.-U LG (FP), Ms (...)
  • 107 « Actum Leodii in synodo generali […] ».
  • 108 Albert n’apparaît pas comme avoué de Waulsort dans cet acte, mais dans le suivant. Par contre, Thi (...)
  • 109 Despy, G., Les chartes de Waulsort, 1957, no 9, p. 334-336.
  • 110 Despy, G., Les chartes de Waulsort, 1957, no 10, p. 336-337-L’acte préc. a servi de Vorurkunde à c (...)
  • 111 Le copiste mentionne par distraction un Cono ; or aucun Conon n’est connu en BasseLotheringie à ce (...)
  • 112 Wotquenne, A.C., Une charte inédite de Théoduin, 1936, p. 34-37.

14Note 105105
Note 106106
Note 107107
Note 108108
Note 109109
Note 110110
Note 111111
Note 112112

  • 113 V. n. 114.
  • 114 Date à laquelle Thierry fut consacré.-V. acte suiv.
  • 115 Ce synode est peut-être le même que le suivant.
  • 116 Vita Theoderici, c. 16, p. 45-46.
  • 117 V. n. 120.
  • 118 « […] dies purificationis sanctae Mariae […] ».
  • 119 « […] deducentibus se qui affuerant septem abbatibus et multa clericorum et populi turba […] ».
  • 120 Vita Theoderici, c. 16, p. 46.
  • 121 « Actum publice Leodii in viridario episcopi […] ».
  • 122 « […] prima quadragesime hebdomada die dominica […] ».– Le dimanche de la première semaine de Carê (...)
  • 123 Berlière, U., Documents inédits, t. 1, 1894, no 10, p. 16-17.
  • 124 Il semble qu’il faille lire archidiaconi plutôt qu’archidiaconus de Marneffe, E., Dignitaires de S (...)

15Note 113113
Note 114114
Note 115115
Note 116116
Note 117117
Note 118118
Note 119119
Note 120120
Note 121121
Note 122122
Note 123123
Note 124124

  • 125 « […] in ecclesia sancte Marie […] ».
  • 126 V. ann. III, 1057-5 (1010/1018).
  • 127 Dernière éd. : Koch, A.C.F., Oorkondenboek Holland-Zeeland, t. 1/1, 1970, no 82, p. 153-156.
  • 128 Ibid.
  • 129 « Actum Leodii […] ».
  • 130 Début de la 8e année de règne d’Henri IV, roi de Germanie – S.V., p. 327.
  • 131 « […] sic nostra quoque sententia haberi immutabilia decrevimus […]. »
  • 132 Ernst, M.S.P., Histoire du Limbourg, t. 6, 1847, no 22, p. 107-DE Reiffenberg (baron), Chartes iné (...)
  • 133 « Ipso die quo ecclesiam dedicavi […] »
  • 134 « Decrevimus ut neque familia ad altare pertinens, neque possessio aliqua libere tradita secundari (...)
  • 135 Dernière éd. : Genicot, L.-F., Le chapitre de Huy, 1964, no 1, p. 36-42 – Id., Introduction aux sc (...)

16Note 125125
Note 126126
Note 127127
Note 128128
Note 129129
Note 130130
Note 131131
Note 132132
Note 133133
Note 134134
Note 135135

  • 136 Éd. critique de Joris, A., La ville de Huy, 1959, p. 479-484 (avec comm., p. 107-127).— ID, Huy et (...)
  • 137 Berlière, U., Documents inédits, t. 1, 1894, no 11, p. 17-18.
  • 138 Schoolmeesters, É. et Bormans, S., Cartulaire de Huy, 1873, no 2, p. 96-98.
  • 139 La tradition s’est faite par la main de Walter, avoué de la collégiale de Huy, mais il n’est pas r (...)
  • 140 Sur le gruit, v. t. 1, no 245, n. 319.
  • 141 Bormans, S., Ordonnances de la principauté de Liège, t. 1, 1878, p. 7.– Schoolmeesters, É. et Borm (...)

17Note 136136
Note 137137
Note 138138
Note 139139
Note 140140
Note 141141

  • 142 […] Fossis […] ».
  • 143 À cette date, Théoduin est à Liège puisqu’il participe le 8 mai au plaid royal qu’avait réuni Henr (...)
  • 144 Ce qui se fit : « […] ipse imperator Leodiensi ecclesie contulit de consensu et laudamento predict (...)
  • 145 Glslebert de Mons, Chronicon Hanoniense, p. 11-13.— Sur ces événements, v. Ganshof, F.-L., Le ratt (...)

18Note 142142
Note 143143
Note 144144
Note 145145

  • 146 Date à laquelle le privilège pontifical fut délivré-Cant., c. 26, p. 83.– Kurth, G., Chartes de Sa (...)
  • 147 Date à laquelle le pape écrivit à Théodouin, pour qu’il cessât ses manoeuvres d’intimidation à l’e (...)
  • 148 Le rôle actif dans ce synode fut dévolu aux ecclésiastiques, mais il n’est pas impossible que ce s (...)
  • 149 « […] iudicet prudentia vestra, et qui assident consilio vestro abbates ac sapientes clerici. » – (...)
  • 150 « […] ecclesiam sancti Huberti specialius mancipatam apostolice defensioni […] ».– Cant., c. 26, p (...)
  • 151 « […] debitam subjectionem ecclesie Leodiensi [sic] ».– Cant., c. 26, p. 80.
  • 152 « […] comperendinato in aliud tempus iudicio […] ».– Vita Theoderici, c. 25, p. 52.– « […][episcop (...)
  • 153 Théodouin, devenu âgé, se fit seconder dans sa tâche par l’archidiacre Boson : « […] archidiaconus (...)
  • 154 Vita Theoderici, c. 25, p. 51-52.

19Note 146146
Note 147147
Note 148148
Note 149149
Note 150150
Note 151151
Note 152152
Note 153153
Note 154154

  • 155 Cant., c. 26, p. 76-78 – Vita Theoderici, c. 25, p. 51-52.-Résumé détaillé dans De Smet, J.M., Rec (...)

20Note 155155

  • 156 « […] apud Hoiense castrum […] ».– Vita Theoderici, c. 25, p. 52.
  • 157 « […] ex evocatorum iudicio causa penderet abbatis […] ; majorum et meliorum sententia consensit [ (...)
  • 158 Prudentes.– Cant., c. 26, p. 79.
  • 159 « […] nichil in eo [privilegio] Leodiensi ecclesie deperisse […] nec in sensu, nec in verbo exclud (...)
  • 160 Absolutus-Cant., c. 26, p. 80 – Vita Thederici, c. 25, p. 52.
  • 161 « […] privilegium publice laudatum et auctorizatum […] ».– Cant., c. 26, p. 80.
  • 162 V. n. supra.
  • 163 Cant., c. 26, p. 78-80.-Vita Theoderici, c. 25, p. 52 – V. n. 155.
  • 164 Date du décès de Théoduin.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 72-73 – Ce synode doit être de peu an (...)
  • 165 Sur ce personnage, v. Poncelet, É, Inventaire de Saint-Pierre, 1906, p. xxii.– Ce personnage doit (...)
  • 166 Sur la localisation incertaine de ce toponyme, v. Maquet, J., La collégiale de Saint-Pierre, 1995, (...)
  • 167 Kurth, G., Chartes de Saint-Hubert, 1903, no 40, p. 46-48.

21Note 156156
Note 157157
Note 158158
Note 159159
Note 160160
Note 161161
Note 162162
Note 163163
Note 164164
Note 165165
Note 166166
Note 167167

  • 168 « […] Leodiensem synodum […] ».– Cant., c. 30, p. 89.
  • 169 « […] in festo apostolorum Symonis et Jude […] ».– Cant., c. 30, p. 89.
  • 170 Cant., c. 70, p. 156-Wolbodon resta à la cour royale jusqu’à la mort de l’évêque Henri IerCant. (...)
  • 171 M, c. 29, p. 88-89.
  • 172 Cant., c. 29, p. 88-89 et c. 70, p. 156 – Chronicon sancti Laurentii, c. 44, p. 276 (1075Sur cette (...)
  • 173 II s’agissait du dimanche des Rameaux (« Dominica autem que dicitur in Palmis […] »).– S.V., p. 11 (...)
  • 174 Cant., c. 32, p. 91-92.
  • 175 « […] superveniente festo beati Lamberti […] ».– Cant., c. 36, p. 97.– Ce synode eut lieu à Liège (...)
  • 176 Le lendemain, l’évêque, accompagné de son synode, se rendit à Saint-Laurent et il manda aux moines (...)
  • 177 Cant., c. 36, p. 97.

22Note 168168
Note 169169
Note 170170
Note 171171
Note 172172
Note 173173
Note 174174
Note 175175
Note 176176
Note 177177

  • 178 « […] publice Leodii […] ».
  • 179 C.S.L., t. 1, 1893, no 26, p. 38-43 – V., en dernier lieu, Kupper, J.-L., « Mulier nobilissima Erm (...)
  • 180 .La liste des témoins est celle de la tradition et de l’acte établi par Ermengarde. Néanmoins, ils (...)
  • 181 Cette donation a très probablement eu lieu lors du synode mentionné dans l’acte précédent, notamme (...)

23Note 178178
Note 179179
Note 180180
Note 181181

  • 182 Terminus a quo, début de la cinquième année de pontificat d’Henri IerKupper, J.-L., Leodium, 19 (...)
  • 183 V. 1079-2 (peu avant 1075).
  • 184 Kurth, G., Chartes de Saint-Hubert, 1903, no 40, p. 46-48.-Sur ce acte, v. Maquet, J., La collégia (...)
  • 185 Il doit probablement s’agir de l’archidiacre Boson qui était intervenu lors du premier jugement.-V (...)
  • 186 Il doit s’agir du prévôt de Saint-Pierre qui a, après sa condamnation, reconnu les droits de Saint (...)
  • 187 Il doit s’agir de l’avoué de Saint-Hubert qui a agi comme protecteur des biens de l’abbaye.
  • 188 Veille du dimanche des Rameaux – Sur la date de ce document, v. Kupper, J.-L., Liège et l’Église i (...)
  • 189 « Unde maximo dolore commotus Heinricus episcopus sepe convenit et multum institit, ut principes t (...)
  • 190 (Albert) comte de Namur et son frère Henri, (Herman) comte palatin, (Godefroid) marquis, Conrad co (...)
  • 191 Gilles d’Orval, Gesta, L. 3, c. 13, p. 90 – V. t. 1, nos 95 et suiv.

24Note 182182
Note 183183
Note 184184
Note 185185
Note 186186
Note 187187
Note 188188
Note 189189
Note 190190
Note 191191

  • 192 Tietmar est devenu abbé de Gembloux après le décès de l’abbé Mysach, décédé le 11 novembre 1071 et (...)
  • 193 L’affaire, citée à l’acte suivant, a été examinée par l’évêque Henri Ier, dix ans après la cause m (...)
  • 194 « […] ad audientiam […] episcopi Heinrici […] ».
  • 195 Reinfred avait épousé la veuve de Francon, neveu de Tietmar, abbé de Gembloux, à qui ce dernier av (...)
  • 196 Godescalc de Gembloux, Gesta abb. Gembl., c. 53, p. 543-544.
  • 197 « Data Leodii […] »
  • 198 Début de la 26e année du règne d’Henri IV – S.V., p. 327.
  • 199 « Quia ad hoc positi sumus ad hoc regimen ecclesiarum et curam etiam rerum secularium agendam susc (...)
  • 200 Cette donation a eu lieu […] in die solemnitatis sancti Laurentii inter missarum solemnia […] pres (...)
  • 201 Martène-durand, Amplissima collectio, t. 4, 1729, no 8, col. 1174-1175.

25Note 192192
Note 193193
Note 194194
Note 195195
Note 196196
Note 197197
Note 198198
Note 199199
Note 200200
Note 201201

  • 202 Otbert ayant été expulsé de la ville de Liège, il est probable qu’il y eût été jugé – Cant., c. 68 (...)
  • 203 Date à laquelle Bérenger devint abbé de Saint-Laurent.– V. acte 1076-b.– C’est auprès de ce dernie (...)
  • 204 Date à laquelle Henri IV est à Vérone.-V. t. 1, p. 145, n. 970.-Malgré le fait qu’Otbert eût été g (...)
  • 205 Il se réfugia à l’abbaye de Saint-Laurent.– « Henricus episcopus […] Otbertum quemdam prepositum e (...)
  • 206 Cant., c. 68, p. 152-153.
  • 207 A.E.L., Collégiale Sainte-Croix, no 5, f° 171 v° et no 8, f° 1 r°.
  • 208 Stiennon, J., Étude de Saint-Jacques, 1951, no 1, p. 436.
  • 209 Avoué de Hesbaye.– Godefroid, C., L’avouerie de Saint-Lambert, 1975, p. 374.

26Note 202202
Note 203203
Note 204204
Note 205205
Note 206206
Note 207207
Note 208208
Note 209209

  • 210 « […] in capitulo nostro Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud. L 2 c 5 p. 26.
  • 211 « […] sub omnium audientia […] ».– « Tamenpetita vixque impetrata audientia […] ».– Raoul de Saint (...)
  • 212 « Solvitur tandem die illa capitulum cum ira et indignatione episcoporum. » — Raoul de Saint-Trond (...)
  • 213 « Progressus in puplicum episcopus Leodiensis Heynricus stolatus, auctoritate episcopali per bannu (...)
  • 214 Parmi les assesseurs, se trouvaient Bérenger, abbé de Saint-Laurent, et Francon, écolâtre de la ca (...)
  • 215 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 2, c. 4-8, p. 25-29.
  • 216 Il s’agit du dimanche qui suivit celui de la Pentecôte – S.V., p. 115.
  • 217 « […] tam abbatibus quam archidiaconibus totique simul aecclesiae […] eorum judicio Luiponem [epis (...)
  • 218 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb Trud L 3, c. 3, p. 38,
  • 219 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 3, c. 3, p. 37-38.

27Note 210210
Note 211211
Note 212212
Note 213213
Note 214214
Note 215215
Note 216216
Note 217217
Note 218218
Note 219219

  • 220 « […] ad audientiam […] Leodii.
  • 221 C’est à cette date que se tint la curia royale à Aix au cours de laquelle l’excommunication de Lup (...)
  • 222 Audientia.– Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 3, c. 4, p. 38.
  • 223 « Sedit concilium […]. »- Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 3, c. 4, p. 39.
  • 224 Cette dernière information est fournie par le Cant., c. 70, p. 156-Peu après, Lupon fut absous par (...)
  • 225 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 3, c. 4, p. 38-39 – Cant. c. 70, p. 156.
  • 226 C’est le contexte qui permet de l’affirmer.– V. n. 225.
  • 227 La veille, l’évêque avait attaqué la ville avec son armée.– Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud. (...)
  • 228 « At episcopus illos […] impunitos abire permisit, episcopium tamen suum eis interdixit. ».– Raoul (...)
  • 229 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 3, c. 10, p. 45-46.

28Note 220220
Note 221221
Note 222222
Note 223223
Note 224224
Note 225225
Note 226226
Note 227227
Note 228228
Note 229229

  • 230 Date de la mort de l’abbé Thierry Ier- Despy-Meyer-Dupont, Saint-Hubert, 1975 p. 36.
  • 231 L’église de Nassogne contestait être soumise à la justice de l’abbaye de Saint-Hubert, si ce n’éta (...)
  • 232 « […] presente ibi et secum condonante Bosone archidiacono […] ».
  • 233 Cant., c. 52, p. 123.– Kurth, G., Chartes de Saint-Hubert, 1903, no 50, p. 63.-Sur le chapitre de (...)
  • 234 « […] episcopo apud sanctum Hubertum commoranti […] ».
  • 235 Date du décès de Théoduin ; les dates d’élection et de consécration d’Henri de Verdun ne sont pas (...)
  • 236 Date du décès de l’abbé Thierry IerDespy-Meyer-Dupont, Saint-Hubert, 1975, p. 36.
  • 237 C’est durant cette période qu’Henri de Verdun séjourna un mois à l’abbaye de Saint Hubert.– V. ann (...)
  • 238 « […] ad episcopalem audientiam […] ».
  • 239 « […] judicio Bosonis archidiaconi […] ».– Ce terme ne veut pas dire que Boson était le seul juge, (...)
  • 240 Cant. c. 16, p. 40-41.

29Note 230230
Note 231231
Note 232232
Note 233233
Note 234234
Note 235235
Note 236236
Note 237237
Note 238238
Note 239239
Note 240240

  • 241 « […] remandatus abbas ab episcopo Hoium venit […]. »
  • 242 Ces dates sont fournies par la chronologie relative du Cantatorium ; le récit se place après l’acq (...)
  • 243 Cant., c. 50, p. 122.
  • 244 « […] Castro Fossis […] ».
  • 245 « Statuit [episcopus] etiam ex decreto majorum, die videlicet ante diem festum, die quoque post di (...)
  • 246 Hillin de Fosses, Mir. s. Foillani, c. 29, p. 424.
  • 247 Thimister, O.J., Cartulaire de Saint-Paul, 1878, p. 1-2.
  • 248 « […] sancte Marie in Dyonant […] ».
  • 249 Roland, C.-G., Les seigneurs de Rochefort, 1893, p. 98, n. 2.

30Note 241241
Note 242242
Note 243243
Note 244244
Note 245245
Note 246246
Note 247247
Note 248248
Note 249249

  • 250 « […] Leodii Raoul de Saint-Trond, Gestaabb. Trud., L. 4, c. 9, p. 59.
  • 251 Tous ces événements, précédant ce synode, ne sont pas datés par Raoul de Saint-Trond. Cependant, i (...)
  • 252 Date du décès d’Otton Ier, comte de Duras – Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 2 (...)
  • 253 Le caractère mixte de ce synode peut se déduire de la présence d’Otton, avoué de SaintTrond, et de (...)
  • 254 « […] ad audientiam […] ».– Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 4, c. 9, p. 59.
  • 255 « […] res ista […] episcopo Leodiensi per Herimanni amicos relata est, promissaque ei et suis usqu (...)
  • 256 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 4, c. 9, p. 59-60.

31Note 250250
Note 251251
Note 252252
Note 253253
Note 254254
Note 255255
Note 256256

  • 257 « Actum est hoc Hoyipublice […] »
  • 258 Il est très probable que cette vente eût lieu lors d’un synode général mixte pour les raisons suiv (...)

32Note 257257
Note 258258

  • 259 Schoolmeesters-Bormans, Cartulaire de Huy, 1873, no 4, p. 100-103.

33Note 259259

  • 260 « […] Leodium […] ».

34Note 260260

  • 261 V. 1088-a.

35Note 261261

  • 262 Date du décès de l’évêque Henri IerKupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 73-74.

36Note 262262

  • 263 V. n. supra.

37Note 263263

  • 264 « […] pacis die […] ».

38Note 264264

  • 265 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 4, c. 5, p. 56.

39Note 265265

  • 266 « Quod audiens epis copus […] indigne admodum tulit ; veniensque Leodium paribus illius majoribus (...)

40Note 266266

  • 267 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 4, c. 6, p. 56.

41Note 267267

  • 268 V. 1081-a.

42Note 268268

  • 269 Le terme employé est consilium ; cependant, il semble bien s’agir d’un synode et non seulement d’u (...)

43Note 269269

  • 270 C’est le premier jugement qui a déterminé le mode de preuve à suivre ; le second reste de la compé (...)
  • 271 Godescalc de Gembloux, Gesta abb. Gembl., c. 53, p. 544.

44Note 270270
Note 271271

  • 272 « […] coram melioribus civitatis […] ».– Cant., c. 70, p. 157.
  • 273 Otbert fut consacré à Cologne le 1er février 1092 (Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 75). C’est le (...)
  • 274 V. n. 273.
  • 275 Il s’agit d’une matière ecclésiastique ; cela n’exclut pas pour autant que le synode ait eu un car (...)
  • 276 Cant., c. 70, p. 156-157.
  • 277 Cette indication prouve de nouveau que le synode n’était pas purement passif, mais qu’il était le (...)
  • 278 de Reiffenberg, Monuments, t. 1, 1844, p. 125-126.

45Note 272272
Note 273273
Note 274274
Note 275275
Note 276276
Note 277277
Note 278278

  • 279 Date à laquelle Bérenger avait été chassé de son abbaye de Saint-Laurent. Il se réfugia auprès de (...)
  • 280 Date à laquelle Thierry II, abbé de Saint-Hubert, après avoir été jugé à Liège et après être repas (...)
  • 281 « […] habito consilio cum archidiaconis, decreverunt legitimis evocationibus abbatem prosequendum (...)
  • 282 Parmi ces abbates, il y avait Wolbodon, abbé de Saint-Laurent, Lupon, abbé de SaintTrond, Gisleber (...)
  • 283 Cant., c. 70, p. 160.

46Note 279279
Note 280280
Note 281281
Note 282282
Note 283283

  • 284 « Abbas […] venit Leodium […]. » – Cant., c. 70, p. 161.
  • 285 Date à laquelle Bérenger a été chassé de son abbaye de Saint-Laurent. Il se réfugia auprès de Thie (...)
  • 286 V. 1093-a.
  • 287 V. n. 1093-a – V. acte préc.
  • 288 Il s’agit d’Henri de Montaigu, archidiacre et doyen de Saint-Lambert, proche conseiller d’Otbert, (...)
  • 289 « […] ex evangelica auctoritate sufficeret excusando abbati est et non dixisse, interdicente Domin (...)
  • 290 « […] dimissus […] ».– Cant., c. 70, p. 163.
  • 291 Cant., c. 70, p. 161-163.
  • 292 Il s’agit de la date à laquelle Otbert, ayant envahi l’abbaye de Saint-Hubert, monta en chaire et (...)
  • 293 Cant., c. 72, p. 172 – Le 6 mai était un vendredi – S.V., p. 115.
  • 294 Cant. c. 90, p. 234.

47Note 284284
Note 285285
Note 286286
Note 287287
Note 288288
Note 289289
Note 290290
Note 291291
Note 292292
Note 293293
Note 294294

  • 295 « […] in civitate […] ».– Cant., c. 77, p. 185.
  • 296 Date de l’avènement de Godefroid, comte de Louvain – S.V., p. 357.
  • 297 Date du synode au cours duquel Otbert aurait dû, à la demande des principes provincie, examiner le (...)
  • 298 Cant., c. 77, p. 185.– « […] cum ceteris princibus episcopii […] ».– Cant., c. 77, p. 193.
  • 299 Le conflit portait sur le comté de Brugeron. Il fut tranché en 1099 et le comté fut attribué en fi (...)
  • 300 « […] in publica audientia Leodiensis ecclesie […] ».– Cant., c. 77, p. 186 – La date fut fixée au (...)
  • 301 La présence de ces deux personnages, ne résidant pas dans le diocèse de Liège, se justifiait peut- (...)
  • 302 Cant., c. 77, p. 184-186 – Sur la portée exacte de l’intervention de Godefroid de Bouillon, duc de (...)

48Note 295295
Note 296296
Note 297297
Note 298298
Note 299299
Note 300300
Note 301301
Note 302302

  • 303 À la demande des bateliers (navigantes), Otbert avait mis le siège devant le château de Clermont-l (...)
  • 304 Date du synode avorté – V. supra.
  • 305 Date à laquelle Bérenger rentra à l’abbaye de Saint-Laurent suite à la décison du synode convoqué (...)
  • 306 Cette argumentation, connue de l’auteur du Cantatorium, a été développée par Pierre Damien dans sa (...)
  • 307 Ce synode n’a eu aucun caractère judiciaire même s’il en avait toutes les apparences. Le synode ép (...)
  • 308 Cant., c. 78, p. 194-196.

49Note 303303
Note 304304
Note 305305
Note 306306
Note 307307
Note 308308

  • 309 Même fourchette chronologique, mais ce synode est nécessairement postérieur au précédent puisqu’il (...)
  • 310 « […] collectis abbatibus et archidiaconis […] ».-Cant., c. 78, p. 196.
  • 311 « […] iudicium sedit […]. ».– Cant., c. 78, p. 196.
  • 312 Cant., c. 79, p. 197.
  • 313 Cant., c. 78-79, p. 196-197.
  • 314 Grangagnage, F., Actes d’Otbert, 1959-1960, p. 207-208.

50Note 309309
Note 310310
Note 311311
Note 312312
Note 313313
Note 314314

  • 315 « Actum est publice Leodii XVIII kalendas julii anno ab incarnatione Domini M°XCVI° […]. » – Samed (...)
  • 316 C.S.L., t. 1, 1893, no 29, p. 46-48.-Cant., c. 73, p. 175-176.– G. Despy et C. Rouwez (Despy-Rouwe (...)
  • 317 V. acte préc.
  • 318 Date de l’acquisition du château de Couvin par Otbert.– V. ann. III, 1093-34 (1096).
  • 319 V. les deux actes préc.

51Note 315315
Note 316316
Note 317317
Note 318318
Note 319319

  • 320 « […] [Everelmus] Leodium rediit […]. »
  • 321 Date de la mort d’Henri de Verdun puisque la date du début du règne d’Otbert n’est pas connue.– Ku (...)
  • 322 Date à laquelle le duc Godefroid de Bouillon est parti en croisade.– S.V., p. 390.
  • 323 Le parjure est de la compétence du synode épiscopal.– V. aussi 1152-62 et t. 1, p. 68, 72, 111.
  • 324 Martène-Durand, Amplissima collectio, t. 1, 1724, col. 653-656.
  • 325 S.V., p. 390.– V. ann. III, 1093-34 (1096).
  • 326 Bormans, S., Cartulaire de Dinant, 1881, t. 1, no 3, p. 12-15 – Sur l’achat du château de Bouillon (...)
  • 327 « Actum Leodii […] ».
  • 328 Début de la 41e année de règne d’Henri IV – S.V., p. 327.
  • 329 Gysseling-Koch, Diplomata Belgica, t. 1, 1950, no 236, p. 393-394.

52Note 320320
Note 321321
Note 322322
Note 323323
Note 324324
Note 325325
Note 326326
Note 327327
Note 328328
Note 329329

  • 330 Cette localisation peut se déduire du fait que les moines, partis de Saint-Trond, ont fait un long (...)
  • 331 Date à laquelle Poppon est devenu évêque de Metz.
  • 332 C’est Godefroid, duc de Basse-Lotharingie, qui, après avoir mis la main sur l’abbaye de Saint-Tron (...)
  • 333 Herman n’avait pas voulu répondre à la canonica prosecutio.- Raoul DE Saint-Trond, Gesta abb. Trud (...)
  • 334 « […] ad audientiam […] ».
  • 335 « […] episcopoque lacrimaliter conquesti sunt […]. » – Raoul précise que c’est le chapitre cathédr (...)
  • 336 Signalons qu’Herman, craignant les représailles d’Otbert, préféra quitter Saint-Trond pour se rend (...)
  • 337 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 5, c. 3, p. 66-67.

53Note 330330
Note 331331
Note 332332
Note 333333
Note 334334
Note 335335
Note 336336
Note 337337

  • 338 « Actum Leodii […] ».
  • 339 Entre le 2e et le 3e dimanche de Carême.– S.V., p. 116.
  • 340 Synode ecclésiastique pour le jugement, synode mixte pour le témoignage de ce qui a été fait.
  • 341 Ce texte apporte de précieuses indications sur la manière dont se déroule une procédure devant un (...)
  • 342 Il semble bien qu’il s’agisse d’un synode religieux, puisque les assesseurs de l’évêque sont ses a (...)
  • 343 Schoolmeesters, É., Ouffet, 1881, p. 72-73 – Sur ces deux petits chapitres collégiaux dont l’un, O (...)
  • 344 Date à laquelle la donation d’Eremburge fut confirmée par Godefroid, comte de Louvain.
  • 345 Même si c’est Otbert qui apparaît comme le seul acteur principal de cette opération, il est très p (...)
  • 346 de Marneffe, E., Cartulaire d’Afflighem, 1896, no 9, p. 17-18.
  • 347 Gilles d’Orval, Gesta, L. 3, c. 15, p. 92.– Cant., c. 77, p. 184-185.

54Note 338338
Note 339339
Note 340340
Note 341341
Note 342342
Note 343343
Note 344344
Note 345345
Note 346346
Note 347347

  • 348 « Actum in obsidione castri Lemburc L’évêque est au côté de l’empereur pour le siège de la ville d (...)
  • 349 L’évêque Henri de Verdun est mort le 31 mai 1091 et la date d’élection d’Otbert n’est pas connue ; (...)
  • 350 Le synode est présidé par le souverain parce qu’il est présent au moment de la réunion de la jurid (...)
  • 351 von Gladiss, D., DD. H. IV, t. 2, 1952, no 469, p. 634-635 – Grangagnage, F., Actes d’Otbert, 1959 (...)
  • 352 V. infra 1101-36(1107).
  • 353 Charte insérée dans une autre de 1107-V. infra 1101-36 (1107).
  • 354 Aucun élément véritablement probant ne permet de dire que cette opération s’est déroulée lors d’un (...)
  • 355 Évrard, Documents de Flône, 1894, no 4, p. 15-16.

55Note 348348
Note 349349
Note 350350
Note 351351
Note 352352
Note 353353
Note 354354
Note 355355

  • 356 Par sa composition, la liste de de témoins contenue dans cette charte, dont les donateurs sont les (...)
  • 357 « […] in festivitate apostolorum Petri et Pauli […]. Data III Kalendas Iulii anno ab incarnatione (...)
  • 358 « […] cum celebraretur Leodii nostra regalis curia […]».
  • 359 Despy, G., Les chartes de Waulsort, 1957, no 21, p. 350-351.– Cet auteur (Id., p. 161-172) a établ (...)

56Note 356356
Note 357357
Note 358358
Note 359359

  • 360 « […] omnes potentiores urbis personas […] ».– Cant., c. 93, p. 241.
  • 361 Ce synode restreint, tout en datant de 1103 (Cant., c. 93, p. 240), est antérieur au 17 septembre, (...)
  • 362 « […] omnes potentiores urbis personas cum Otberto […] congregatas […] sederunt in parte abbates e (...)
  • 363 « […] ad condictam audientiam […] ».– Ibid.
  • 364 Il s’agit de Bovon, châtelain de Mirwart.– Cant., c. 93, p. 240.
  • 365 « […] familiam episcopalem excommunicandam non esse, nisi vel prius ad ilium [episcopum] premisso (...)
  • 366 « […] sed eius [episcopi] excommunicationem pro pace infracta confirmasse ».– Cant., c. 93, p. 240
  • 367 Il s’agit de Lambert, moine de Saint-Hubert, qui siégeait avec les archidiacres : « At Lambert cum (...)
  • 368 « […] sessionem mutavit, evocatis solummodo ad consulendum assessoribus ecclesiastici ordinis. » – (...)
  • 369 « […] evocato Wiredo privilegium publice probatum illi reddidit […]. » – Cant., c. 93, p. 242.
  • 370 « […] dilatato iudicio exacte excommunicationis ad festum sequens beati Lamberti ».-Cant., c. 93, (...)
  • 371 Cant., c. 93, p. 240-242.

57Note 360360
Note 361361
Note 362362
Note 363363
Note 364364
Note 365365
Note 366366
Note 367367
Note 368368
Note 369369
Note 370370
Note 371371

  • 372 « […] ad festum sequens beati Lamberti […] ».– Cant., c. 93, p. 242.– Jeudi.– S.V., p. 116.
  • 373 « […] dum abbates episcopii convertissent […] ».-Cant., c. 93, p. 242.
  • 374 Cant., c. 93, p. 242.
  • 375 Le terme abbates doit être entendu au sens large du terme, à savoir les principaux dignitaires de (...)
  • 376 Cant., c. 93, p. 242.
  • 377 « […] apud Duciacium […] ».– Cant., c. 94, p. 245.
  • 378 C’est le lundi 23 mai que la délégation synodale reprit la route « […] exacto eodem colloquio […]  (...)
  • 379 « Ergo ab utrique apud Duciacum condicta die huius colloquii, Otbertus affectons videri quis esset (...)
  • 380 Cant., c. 94, p. 244-245.
  • 381 « […] in festo sancti Remacli […] », c’est-à-dire le 3 septembre (S.V., p. 184), date à laquelle l (...)
  • 382 Halkin-Roland, Chartes de Stavelot, 1909, no 135, p. 274-277.

58Note 372372
Note 373373
Note 374374
Note 375375
Note 376376
Note 377377
Note 378378
Note 379379
Note 380380
Note 381381
Note 382382

  • 383 « Sequenti igitur die cum domnus abbas Theodericus vocante cum episcopo Obberto Leodium venisset, (...)
  • 384 Date à laquelle Henri IV a été détrôné par son fils – S.V., p. 327 – Cet événement est relaté par (...)
  • 385 Date de la bataille de Visé où les troupes de l’ex-empereur vainquirent celles de son fils Henri V (...)
  • 386 « […] suo [Stephano abbate sancti Jacobi Leodiensis] suorumque comparium aecclesiastico judicio [… (...)
  • 387 Étienne, abbé de Saint-Jacques à Liège.
  • 388 V. n. 387.
  • 389 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 7, c. 14, p. 114.
  • 390 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 7, c. 14, p. 115.
  • 391 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 6, c. 16, p. 86-87.
  • 392 « Actum […] Hoyi […] »
  • 393 Henri IV, déposé dès 1105, se réfugia à Liège auprès de l’évêque Otbert qui lui resta fidèle jusqu (...)
  • 394 « […] quia advocatus ibi nichil habebat et tamen necessarius erat ecclesie propter defensionem loc (...)
  • 395 Schoolmeesters-Bormans, Cartulaire de Huy, 1873, no 5, p. 103-106.– Grangagnage, F., Actes d’Otber (...)

59Note 383383
Note 384384
Note 385385
Note 386386
Note 387387
Note 388388
Note 389389
Note 390390
Note 391391
Note 392392
Note 393393
Note 394394
Note 395395

  • 396 « […] in capitolio sancti Lamberti Raoul de Saint-trond, Gesta abb. Trud., L. 7, c. 14, p. 115.
  • 397 « […] mediante mense decembre ».– Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 7, c. 13, p. 114 – C’ (...)
  • 398 « […] sedit imperator in capitolio sancti Lamberti cum episcopis suis et princibus […]. » – Ibid.
  • 399 « […] sedit et episcopus Leodiensis Obbertus cum archidiaconibus, prepositis, decanis, cantoribus, (...)
  • 400 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 7, c. 14-15, p. 114-116.
  • 401 « Actum Leodii […] »
  • 402 Le souverain présent à Liège, c’est lui qui exerce la présidence de la juridiction et qui juge ave (...)
  • 403 « […] Otberto […] episcopo presente et ipso cooperante […] ».
  • 404 Ceci semble bien indiquer une différence entre ceux qui jugent et ceux qui sont les témoins de l’a (...)
  • 405 C.S.L., 1893, no 30, p. 48-50.– V., en dernier lieu, Kupper, J.-L., Le diplôme du roi Henri V, 199 (...)

60Note 396396
Note 397397
Note 398398
Note 399399
Note 400400
Note 401401
Note 402402
Note 403403
Note 404404
Note 405405

  • 406 V. n. 405.
  • 407 « […] in refectorio sancti Lamberti […] ».
  • 408 Cet acte a été établi « […] cum rex Heinricus supradicti imperatoris filius Leodii esset […] ».– S (...)
  • 409 V. 1101-36(1101).
  • 410 Demarteau, J., Deuxième note sur les fonts, 1907, p. 26-28.-Sur la véracité de ce document, v. Kup (...)
  • 411 « […] locus Rodensis ecclesie […] ».– Ann. Rodenses, p. 36.
  • 412 Ann. Rodenses, p. 36.
  • 413 Il est probable que cette confirmation se déroulât lors d’un synode mixte notamment en raison de l (...)

61Note 406406
Note 407407
Note 408408
Note 409409
Note 410410
Note 411411
Note 412412
Note 413413

  • 414 Le synode eut lieu à Liège, puisqu’il fut suivi d’une messe solennelle à la cathédrale.– V. n. 413
  • 415 « […] in die purificationis sancte Marie […] ».– C’est ce jour-là que le jugement fut garanti sous (...)
  • 416 Thimister, O.J., Cartulaire de Saint-Paul, 1878, p. 2-3 – Grangagnage, F., Actes d’Otbert, 1959-19 (...)
  • 417 V.n. 1119-74.
  • 418 À cette date, c’est Lambert, et non plus Baudouin, qui est prévôt du chapitre Saint-Martin.– V. ac (...)
  • 419 La liste des témoins de ce document présente de nombreuses similitudes avec les actes 1095-43 et 1 (...)
  • 420 « […] Lambertus de Tidebechen, advocatus ecclesie sancti Martini, nec jacere nec precatum facere n (...)
  • 421 Un peu plus tard, Odon céda son obédience par la main de Baudouin, prévôt du chapitre, à un autre (...)
  • 422 Ibid.– Éd. partielle dans Daris, J., Notices sur les églises de Liège, t. 6, 1875, p. 104-105, n. (...)

62Note 414414
Note 415415
Note 416416
Note 417417
Note 418418
Note 419419
Note 420420
Note 421421
Note 422422

  • 423 Le 6e année du règne d’Henri V s’achève le 30 décembre 1111 or le millésime est déjà 1112 ; le sty (...)
  • 424 Il s’agit d’une matière religieuse dans laquelle les archidiacres semblent avoir joué un rôle maje (...)
  • 425 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 3, 1734, p. 28-29.-Grangagnage, F., Actes d’Otbert, 1959-1 (...)
  • 426 C’est-à-dire au moment de l’achat du château de Bouillon.– V. supra.
  • 427 Grangagnage, F., Actes d’Otbert, 1959-1960, p. 233-235.
  • 428 Le texte dit : « […] in ecclesiam sancti Severini in Robertimonte ».– L. Lahaye (Les paroisses de (...)
  • 429 V. acte préc.

63Note 423423
Note 424424
Note 425425
Note 426426
Note 427427
Note 428428
Note 429429

  • 430 V. 1119-3.
  • 431 A.E.L., Collégiale Sainte-Croix, cartulaire no 5, f° 39 v° – 40 r°-Id., cartulaire no 12, f 43 v° (...)
  • 432 « Actum in Leodio […] ».
  • 433 de Waha, M., Note sur la mort de Bérenger, 1981, p. 62.
  • 434 Il n’est pas impossible que ce jugement ait été rendu par un synode ecclésiastique, puisque l’adre (...)
  • 435 Dans la narratio, il est dit : « Contentionem illam […] satis compertam vobis [clericis] esse cogn (...)
  • 436 Il semble bien que cette mesure ne fût pas effective.– V. t. 1, no 235 – Sur le contexte de cet ac (...)
  • 437 Roland, C.-G., Chartes de Gembloux, 1921, no 42, p. 49-50.

64Note 430430
Note 431431
Note 432432
Note 433433
Note 434434
Note 435435
Note 436436
Note 437437

  • 438 « […] [advocatus] in presentia tocius episcopalis curie nichil amplius aliquorum legitimorum in pr (...)
  • 439 C.S.L., t. 1, 1893, no 32, p. 52-53.
  • 440 V. 1143-8.
  • 441 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 4, 1748, p. 356-Daris, J., Abbaye de Beaurepart, 1868, p. 3 (...)
  • 442 À cette date, Otbert n’avait pas encore restitué le moulin et la brasserie de Waremme, puisque les (...)
  • 443 Lors de la rédaction de cet acte, la comtesse Ermengarde était déjà décédée ; or, elle mourut un 1 (...)
  • 444 Le jugement a été rendu par le synode ecclésiastique ; la liste des témoins indique les personnes (...)
  • 445 A.E.L., Collégiale Sainte-Croix, no 5, f 171 v° et no 8, f° 1 r°.

65Note 438438
Note 439439
Note 440440
Note 441441
Note 442442
Note 443443
Note 444444
Note 445445

  • 446 Date du décès d’Henri de Verdun.– V. supra.
  • 447 Date de l’acte suivant, rétablissant la monnaie de Wessem.
  • 448 C’est-à-dire l’année de l’achat des châteaux de Bouillon et de Gouvin.– Kupper, J.-L., Otbert de L (...)
  • 449 « […] in episcopatu meo […] ».
  • 450 C.S.L., t. 1, 1893, no 34, p. 55 – Grangagnage, F., Actes d’Otbert, 1959-1960, p. 240-241.-V. n. 6 (...)
  • 451 V. acte préc.
  • 452 « Fossis eramus in capitolio […]. »
  • 453 Frédéric de Namur est élu évêque à une date inconnue, postérieure au 23 avril 1119, mais pas antér (...)
  • 454 La juridiction épiscopale est compétente pour connaître du parjure.– V. 1152-62 et t. 1, nos 24 in (...)
  • 455 Martène-Durand, Amplissima collectio, t. 1, 1724, col. 653-656.

66Note 446446
Note 447447
Note 448448
Note 449449
Note 450450
Note 451451
Note 452452
Note 453453
Note 454454
Note 455455

  • 456 « […] in puplico conventu Leodii […] ».
  • 457 Date de la mort de l’évêque Frédéric de Namur.– V. n. 453.
  • 458 « […] episcopo Frederico castellum reddidit et, promissa emendatione et perpetua cessatione, in pu (...)
  • 459 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 11, c. 9, p. 198.
  • 460 Il s’agit d’un abbé et d’une matière ecclésiastique.– V. t. 1, nos 69-72.
  • 461 « […] ad audientiam episcopi […] ».– Ann. Rodenses, p. 60.
  • 462 « […] qui [episcopus] statim absolvit eum officio […] ».– « Deposito igitur Giselberto […] ».– Ann (...)
  • 463 Ann. Rodenses, p. 60.

67Note 456456
Note 457457
Note 458458
Note 459459
Note 460460
Note 461461
Note 462462
Note 463463

  • 464 « Actum Leodii […] ».
  • 465 J.-L. Kupper (Liège et l’Église impériale, 1981, p. 224, n. 62), à la suite de G. Constable (Monas (...)
  • 466 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 1, 1723, no 45, p. 276-277.
  • 467 Wampach, C., Urkunden-und Quellenbuch, t. 1, 1935, no 361, p. 517-519.
  • 468 Il s’agit de la plus ancienne mention de l’avoué de l’Église de Liège, portant le titre d’avoué de (...)
  • 469 Miraeus-Foppens, Opera dipomatica, t. 4, 1748, p. 359-360.

68Note 464464
Note 465465
Note 466466
Note 467467
Note 468468
Note 469469

  • 470 Il y a bien eu deux étapes successives : un datum qui, en l’occurrence, eut lieu lors du synode, m (...)
  • 471 Cette confirmation lors d’un synode mixte (« […] in generali synodo […] ») est rappelée dans la le (...)
  • 472 Bernard-Bruel, Chartes de Cluny, 1894, no 3974, p. 332.– Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 3, (...)
  • 473 « […] in synodo generali quam primam in ecclesia sancti Lamberti Deo largiente celebravi […]. »
  • 474 Il semble bien y avoir identité entre les assesseurs et les témoins.
  • 475 V. 1143-8.
  • 476 Daris, J., L’abbaye de Beaurepart, 1868, p. 332-334.
  • 477 Thesaurus diplomaticus, 1997, W4363/D4677 (1143-8).

69Note 470470
Note 471471
Note 472472
Note 473473
Note 474474
Note 475475
Note 476476
Note 477477

  • 478 Il est très probable qu’il s’agisse d’un synode différent du précédent, puisque le début de l’acte (...)
  • 479 V. acte préc.
  • 480 Ulg, Séminaire d’histoire du Moyen Âge, Actes des évêques de Liège avant 1200.– L’acte en question (...)

70Note 478478
Note 479479
Note 480480

  • 481 « Actum Leodii […] ».
  • 482 Début de la 15e année du règne d’Henri V comme empereur.– S.V., p. 327.
  • 483 Date à laquelle la curia royale devait avoir lieu à Liège et devant laquelle la plainte des moines (...)
  • 484 « […] convictus iudicio ipsius comitis Godefridi ac iudicio comitis Arnulfi de Loz […] ».
  • 485 Despy, G., Les chartes de Waulsort, 1957, no 22, p. 35 1-352
  • 486 Date à laquelle Henri V a été couronné empereur – S.V., p. 327.
  • 487 487 Date du décès de l’empereur Henri V – S.V., p. 327.
  • 488 Cette instance ne semble pas avoir été suffisante puisqu’elle a été ensuite portée devant l’avoué (...)
  • 489 Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 74-76.
  • 490 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 9, c. 27, p. 163-164.

71Note 481481
Note 482482
Note 483483
Note 484484
Note 485485
Note 486486
Note 487487
Note 488488
Note 489489
Note 490490

  • 491 « Actum Leodii in ecclesia Sancti Laurentii […] ».
  • 492 Date du début de la 20e année du règne d’Henri V comme empereur.– S.V., p. 327.
  • 493 Date du décès de l’empereur Henri V-Ibid.
  • 494 Halkin, J., Albéron Ier, 1894, no 3, p. 346-347.
  • 495 « Actum Leodii […] ».
  • 496 Date à laquelle Lothaire a été élu roi de Germanie.– S.V., p. 327.
  • 497 Berlière, U., Gosselies, t. 3, 1932, no 2, p. 147-149.
  • 498 « Cuius videlicet elemosine advocatia justicie ecclesiastice omnino reliquit liberam. Quod si pro (...)
  • 499 Halkin, J., Albéron Ier, 1894, no 4, p. 348-349.

72Note 491491
Note 492492
Note 493493
Note 494494
Note 495495
Note 496496
Note 497497
Note 498498
Note 499499

  • 500 Date du premier anniversaire de l’élection de Lothaire III.– S.V., p. 327.
  • 501 « [...] astante et laudante Steppone archidiacono eiusdem loci [...] in presentia domini Andree pr (...)
  • 502 Kurth, G., Chartes de Saint-Hubert, 1903, no 79, p. 95-96.
  • 503 La liste des témoins est composée uniquement d’ecclésiastiques, or c’est bien un synode mixte qui (...)
  • 504 Début du règne d’Albéron Ier.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 76.
  • 505 Le texte parle de la reconnaissance du culte de Marie-Madeleine et, « Non multo post eodem anno [. (...)
  • 506 « [...] Albero sollempnitatem beate Marie Magdalene tam a populo quant a clero celebrari iussit in (...)
  • 507 Gilles d’Orval, Gesta, L. 3, c. 22, p. 98.
  • 508 Date de l’élection de Lothaire III - S.V., p. 327.
  • 509 Deckers, J., La charte d’Albéron Ier, 1983, p. 422-423 (avec traduction et commentaires).

73Note 500500
Note 501501
Note 502502
Note 503503
Note 504504
Note 505505
Note 506506
Note 507507
Note 508508
Note 509509

  • 510 Piot, C., Documents de Solières, 1894, no 1, p. 11-12.
  • 511 Il s’agit des dates de règne d’Albéron Ier.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 76.
  • 512 A.H.E.B., t. 5, 1868, p. 382-384.-1142-72, 1149-47
  • 513 « Leodii in ecclesia sancte Marie [...] ».
  • 514 « Facta est hec determinatio [...]. »
  • 515 Bormans-Schoolmeesters, Cartulaire Notre-Dame de Huy, 1873, no 7, p. 108-111.

74Note 510510
Note 511511
Note 512512
Note 513513
Note 514514
Note 515515

  • 516 C’est dans le courant de ce mois qu’Alexandre Ier, évêque de Liège, et Raoul, abbé de Saint-Trond, (...)
  • 517 Date de la bataille de Wilderen où l’évêque de Liège, allié au duc Waleran II de Limbourg, écrasa (...)
  • 518 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 12, c. 7, p. 216-217.
  • 519 Cet acte est postérieur au précédent, mais il se situe dans la même fourchette chronologique.
  • 520 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 12, c. 8, p. 217-218.
  • 521 « Actum Leodii anno dominicae incarnationis 1128, indictione septima, regnante Lothario tertio ann (...)
  • 522 Poncelet, É., Note sur le Liber chartarum, 1939, no 1, p. 5-7.

75Note 516516
Note 517517
Note 518518
Note 519519
Note 520520
Note 521521
Note 522522

  • 523 « Facta est hec determinatio Hoii in capitolio ecclesie sancte Marie [...]. »
  • 524 L’acte indique 1119, ce qui est erroné puisqu’il se place durant l’épiscopat d’Alexandre Ier (1128 (...)
  • 525 Closon, J., Alexandre 1er, 1902, no 2, p. 467-468.– V. n. 523.
  • 526 « Actum est Leodii [...]. »
  • 527 L’acte 1131-3 date d’avant le 14 février 1131, date du début de la 2e année du pontificat du pape (...)
  • 528 Paquay, J., Une charte liégeoise d’affranchissement, 1912, p. 138-139.
  • 529 Date de la fin de la 5e année de règne de Lothaire III, roi de Germanie.– S.V., p. 327.
  • 530 Barbier, V., Floreffe, t. 2,1892, no 10, p. 7-8.

76Note 523523
Note 524524
Note 525525
Note 526526
Note 527527
Note 528528
Note 529529
Note 530530

  • 531 Closon, J., Alexandre Ier, 1902, no 3, p. 468-469.
  • 532 Date de la fin de la 5e année de règne de Lothaire III, roi de Germanie.– S.V., p. 327.
  • 533 Barbier, V., Floreffe, t. 2,1892, no 4, p. 4-6.
  • 534 V. n. 527.
  • 535 Évrard, Documents de Flône, 1894, no 6, p. 19-20.
  • 536 « Actum Bronii [...] ».
  • 537 V. n. 527.
  • 538 Une curia comtale se déroula en parallèle avec le synode.
  • 539 Genicot, L., L’économie rurale namuroise, t. 3, 1982, p. 370-373.– Sur cet acte probablement inter (...)

77Note 531531
Note 532532
Note 533533
Note 534534
Note 535535
Note 536536
Note 537537
Note 538538
Note 539539

  • 540 Date du début de la 2e année du pontificat d’innocent II.– S.V., p. 213.
  • 541 Date de la fin de la 6e année du règne de Lothaire III.– S.V., p. 327.
  • 542 Évrard, Documents de Flône, 1894, no 7, p. 20-22.
  • 543 « Actum Leodii [...] ».
  • 544 Closon, J., Alexandre Ier, 1902, no 4, p. 469-470.
  • 545 Début de la 7e année du règne de Lothaire III, roi de Germanie.– S.V., p. 327.
  • 546 Closon, J., Alexandre 1er, 1902, no 5, p. 470-472.
  • 547 Closon, J., Alexandre 1er, 1902, no 6, p. 472-473.

78Note 540540
Note 541541
Note 542542
Note 543543
Note 544544
Note 545545
Note 546546
Note 547547

  • 548 « Nam Lovaniensis et Durachiensis domini et qui cum eis erant excommunicati Leodium venerunt [...] (...)
  • 549 Cet acte doit être de peu antérieur au suivant, puisqu’il est fait mention du conflit, désormais a (...)
  • 550 Cette satisfaction a peut-être eu lieu lors d’un synode mixte, mais seul le synode ecclésiastique (...)
  • 551 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 12, c. 8, p. 219.
  • 552 « Hec itaque facte sunt Leodii [...]. »
  • 553 J.-L. Kupper date ce document d’entre le 25 et le 31 décembre 1130 en se basant sur l’indiction 8 (...)
  • 554 Versteylen, A.J., Les chartes de l’abbaye du Parc, 1929, no 2, p. 124-126.
  • 555 « [...] in presentia [...] canonicorum beati Georgii martyris in cuius monasterio huiusmodi collat (...)
  • 556 Alexandre est présent à Cologne à cette date puisqu’il souscrit un diplôme impérial en faveur de S (...)
  • 557 Le 10 avril 1132, Alexandre Ier est à Aix pour la cour plénière qui termine le différend entre les (...)
  • 558 Eckeretz, G., chronicon brunwylarense, 1866, p. 145.– Sur cette édition et les corrections à y app (...)

79Note 548548
Note 549549
Note 550550
Note 551551
Note 552552
Note 553553
Note 554554
Note 555555
Note 556556
Note 557557
Note 558558

  • 559 Reusens, E., Documents de Heylissem, 1893, no 2, p. 184-186.
  • 560 « Acta sunt autem hec [...] in urbe Leodii. »
  • 561 Mardi après le dimanche de la Trinité.– S.V., p. 117 et 144.
  • 562 Roland, C.-G., Chartes namuroises, 1908, no 27, p. 249-251.
  • 563 « [...] sancti Trudonis [...] oppidum [...] ».
  • 564 L’acte précise que le roi est à Rome. Celui-ci est entré dans la Ville étemelle le 30 avril et il (...)
  • 565 « [...] archidiacono presente simul et concedente domino abbate Raulfo, decanoque et presbyteris E (...)
  • 566 Piot, C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870, no 34, p. 44-45.

80Note 559559
Note 560560
Note 561561
Note 562562
Note 563563
Note 564564
Note 565565
Note 566566

  • 567 Gaier, C., Documents de l’abbaye de Saint-Denis, 1961, p. 180-181.
  • 568 « Hanc igitur institutionem ordinatam et positamque ex consilio [...] ».
  • 569 Gaier, C., Documents de l’abbaye Saint-Denis, no 1, 1961, p. 180-185.
  • 570 Franquinet, G.D., Inventaris van O.L. Vrouwekerk te Maastricht, 1877, no 2, p. 3-5.
  • 571 Barbier, V., Floreffe, t. 2, 1892, no 11, p. 8-9.
  • 572 « Actum Leodii [...] ».
  • 573 A.H.E.B., t. 5, 1868, p. 382-384.
  • 574 A.H.E.B., t. 4, 1867, no 1, p. 464-466.
  • 575 Localité inconnue du Namurois.– Gysseling, Toponymisch woordenboek, 1960, p. 210.

81Note 567567
Note 568568
Note 569569
Note 570570
Note 571571
Note 572572
Note 573573
Note 574574
Note 575575

  • 576 « Facta est primum Runcherii in presenti hec legitima traditio et postea Leodii [...]. »
  • 577 de Marneffe, E., Cartae Parcenses, 1903, no 3, p. 423-424.
  • 578 « [...] legaliter confirmavit [...]. » – 1142-72.
  • 579 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 2, 1723, no 20, p. 818.
  • 580 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 2, 1723, no 34, p. 372.
  • 581 Il s’agit des dates auxquelles s’est tenu le concile de Pise lors duquel Alexandre Ier a été dépos (...)
  • 582 Habets, J., Meerssen, 1888, no 2, p. 98-99.
  • 583 Ernst, M.S.P., Histoire du Limbourg, t. 6, 1847, no 1, p. 3-4.

82Note 576576
Note 577577
Note 578578
Note 579579
Note 580580
Note 581581
Note 582582
Note 583583

  • 584 « [...] in concilio Leodiensi, [...] ».– Ann. Aquenses, p. 685.– « Deprehensi sunt heretici Leodii (...)
  • 585 Ann. Rodenses, p. 78.– Ann. Aquenses, p. 685.
  • 586 Ces hérétiques sont peut-être des adeptes du catharisme. Cependant, comme l’a bien montré G. Despy(...)

83Note 584584
Note 585585
Note 586586

  • 587 La population avait arrêté des hérétiques, elle les avait confondus et elle les avait faits avouer (...)

84Note 587587

  • 588 À cette date, l’évêque Albéron II apparaît avec le titre d’electus- Kupper, J.-L., Liège et l’Égli (...)

85Note 588588

  • 589 Évrard, Documents de Flône, 1894, no 8, p. 22-23.
  • 590 « Actum est hoc publice Leodii [...]. »
  • 591 Il s’agit du règne de l’archevêque Brunon II.– Weinfurter, S., Colonia, 1982, p. 31-32.– C’est dur (...)
  • 592 « […] generales conventus [...] Leodii [...] »
  • 593 «[…] judicario ordine evicimus.»
  • 594 A.E.L., Collégiale Saint-Martin, reg. 17bis, p. 28-29.
  • 595 «Albero [...] in diebus Penthecostes Fossis suam curiam celebraturus [...]».
  • 596 « [...] quarto Kalendas Junii, quarto videlicet ejusdem festivitatis [Pentecôte.– V. n. 597] feria (...)
  • 597 Gesta abb. Trud., t. 2, Cont. IIa, L. 1, c. 1, p. 11.

86Note 589589
Note 590590
Note 591591
Note 592592
Note 593593
Note 594594
Note 595595
Note 596596
Note 597597

  • 598 « Actum est hoc publice Leodii in capitolio sancte Marie sanctique Lamberti [...]. »– 1139-21.– «  (...)
  • 599 Date du début de la 2e année de règne de Conrad III, roi de Germanie.– S.V., p. 327.
  • 600 Date à laquelle l’évêque Albéron II est consacré au plus tard - Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 7 (...)
  • 601 Eustache de Chiny, avoué de l’Eglise de Liège, frère de l’évêque Albéron II ; il épousa la fille d (...)
  • 602 Halkin-Roland, Chartes de Stavelot, 1909, no 168, p. 344-346.
  • 603 « Acta sunt hec puplice Leodii in synodo nostra [...]. » – 1139-61– « [...] in synodo Leodii [...] (...)
  • 604 Date du début de la 2e année de règne de Conrad III, roi de Germanie.– S.V., p. 327
  • 605 « [...] archidiaconorum nostrorum iudicio [...] ».– Piot, C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870, no  (...)
  • 606 Piot, C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870, no 38, p. 48-52.– Gesta abb. Trud., t. 2, Cont. IIa, L. (...)
  • 607 V. infra.

87Note 598598
Note 599599
Note 600600
Note 601601
Note 602602
Note 603603
Note 604604
Note 605605
Note 606606
Note 607607

  • 608 Albéron II a été consacré au plus tard le 22 mars 1136.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 77.
  • 609 Sur les fonctions de villicus et de judex à Saint-Trond, v. t. 1, no 230.
  • 610 Piot, C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870, no 40, p. 53-54.
  • 611 Richard, J., Cartulaire de Marcigny-sur-Loire, 1957, no 176, p. 105-106.
  • 612 Fourchette chronologique durant laquelle Albéron II fut élu évêque de Liège– Kupper, J.-L., Leodiu (...)
  • 613 La charte est datée de 1130 sous l’épiscopat d’Albéron II ; il est probable que le scribe ait oubl (...)
  • 614 Thimister, O., Cartulaire de Saint-Paul, 1878, p. 5-6.
  • 615 « Actum Leodii [...] ».
  • 616 C.S.L., 1893, no 39, p. 63-66.
  • 617 « Acta sunt hec celebre Leodii in conventu nostro [...]. »
  • 618 Évrard, Documents de Flône, 1894, no 13, p. 31-34.

88Note 608608
Note 609609
Note 610610
Note 611611
Note 612612
Note 613613
Note 614614
Note 615615
Note 616616
Note 617617
Note 618618

  • 619 Parisse, M., Actes des princes lorrains, 2e série, t. 1, B, no 48, p. 111-112 - Piot, C., Cartulai (...)
  • 620 Début de la 4e année du règne de Conrad III - S.V., p. 327.
  • 621 « [...] in generali conventu tam clericorum quam laicorum [...] ».
  • 622 « [...] res ad nostram audientiam in generali concilio preferretur, ubi canonica discussione habit (...)
  • 623 A.E.L., Collégiale Sainte-Croix, no 5, fo 19 vo et no 12, fo 2 vo -3 ro .
  • 624 La présence du duc incite à penser que ce jugement est intervenu lors du synode préparatoire à la (...)

89Note 619619
Note 620620
Note 621621
Note 622622
Note 623623
Note 624624

  • 625 « [...] Leodium venit […]. »– Triumphus s. Lamberti, c. 5, p. 502.
  • 626 Date à laquelle l’expédition militaire s’est mise en mouvement vers Bouillon- Renier de Saint-Laur (...)
  • 627 « [...] omnes episcopii sui potentiores, ducem comitesque ad se convocat [...]. » –Triumphus s. La (...)
  • 628 « Omnibus [potentioribus episcopii] denique, si qui ex ipsis in eum deliquerant, dimittit iniurias(...)
  • 629 En 1096, Otbert avait acheté à réméré le château de Bouillon à Godefroid de Bouillon. Celui-ci n’a (...)
  • 630 Triumphus s. Lamberti, c. 5, p. 502 - Renier de Saint-Laurent, Triumphale Bulonicum, L. 1, p. 585- (...)
  • 631 « [...] in curia Leodiensi [...] ».– Gesta abb. Lobb., Cont., c. 24, p. 328-329.
  • 632 Cette dernière précision incite à penser que cette confirmation eut lieu lors du synode réuni par (...)
  • 633 Gesta abb. Lobb., Cont., c. 24, p. 328-329.

90Note 625625
Note 626626
Note 627627
Note 628628
Note 629629
Note 630630
Note 631631
Note 632632
Note 633633

  • 634 « [...] in scolis beati Lamberti [...] ».– Triumphus s. Lamberti, c. 10, p. 505 - V. Joris, A., Re (...)
  • 635 Renier de Saint-Laurent, Triumphale Bulonicum, L. 2, p. 586.
  • 636 « Praemiserat [episcopus] quidem nuntium cum litteris, quibus mandabat congregari exercitum [...]  (...)
  • 637 Henri de Leez possédait, dès cette date, la qualité archidiaconale, mais il n’était pas encore pré (...)
  • 638 Triumphus s. Lamberti, c. 10, p. 505 - Renier DE Saint-Laurent, Triumphale Bulonicum, L. 2, p. 586 (...)
  • 639 Nelis, H., Notitia de l’abbaye du Parc, 1906, p. 24-26.
  • 640 Début de la 5e année du règne de Conrad III– S.V., p. 327.
  • 641 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 2, 1723, no 34, p. 372.
  • 642 A.H.E.B., t. 4, 1867, no 1, p. 464-466.
  • 643 Piot, C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870, no 47, p. 62-63.

91Note 634634
Note 635635
Note 636636
Note 637637
Note 638638
Note 639639
Note 640640
Note 641641
Note 642642
Note 643643

  • 644 Flament, A.J.A., Diplomen et charters van Meerssen, 1906, p. 474.-V. 1135-14 et 1145-27 - 1142 : d (...)
  • 645 « Actum Leodii [...] ».
  • 646 Yans, M., Cartulaire de Saint-Laurent, 1967, no 4, p. 34-35.
  • 647 Date du début de la 6e armée du règne de Conrad III - S.V., p. 327.
  • 648 « Henricus cornes de Lemburch [...] in presentia nostra coram multis nobilibus viris clericis pari (...)
  • 649 Ernst, M.S.P., Histoire du Limbourg, 1847, t. 6, no 47, p. 136-137.

92Note 644644
Note 645645
Note 646646
Note 647647
Note 648648
Note 649649

  • 650 A.E.L., Collégiale Saint-Martin, no 17bis, no 6, p. 19-20.
  • 651 Peut-être en 1143 (W.E., no 18, p. 98-99), mais plutôt entre 1135 et 1145, dates de l’épiscopat d’ (...)
  • 652 W.E. no 301, p. 429 et no 18, p. 98-99.
  • 653 « Actum Leodii [...] ».
  • 654 La confirmation a probablement eu lieu lors d’un synode ecclésiastique. La liste des témoins sembl (...)
  • 655 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 2, 1723, no 37, p. 823-824.
  • 656 « [...] Leodium [...] ».
  • 657 Gesta abb. Trud., t. 2, Cont. IIa, L. 1, c. 12, p. 21-22.

93Note 650650
Note 651651
Note 652652
Note 653653
Note 654654
Note 655655
Note 656656
Note 657657

  • 658 Dates de l’épiscopat d’Albéron II.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 77-78.
  • 659 Stiennon, J., L’écriture diplomatique, 1960, pl. 205, p. 211 (fac-simile).-L’original de cet acte (...)
  • 660 Dates de l’épiscopat d’Albéron II.— Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 77-78.
  • 661 « [...] per justitiam antecessoris nostri [Adalberonis secundi] [...] ».— 1160-59.
  • 662 Pour l’identification de ce personnage, v. Genicot, L., Nobles, sainteurs et alleutiers, 1968, p.  (...)
  • 663 Duvivier, C., Actes et documents, 1898, p. 273-274.
  • 664 « [...] in communi capitulo sancti Lamberti [...] ».-1154-16.
  • 665 Date à laquelle Henri de Leez devint prévôt de la cathédrale - Kupper, J.-L., Liège et l’Église im (...)
  • 666 Date à laquelle Henri de Leez devint évêque de Liège.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.
  • 667 Cosse-Durlin, J., Cartulaire de Saint-Nicaise de Reims, 1991, no 53, p. 228-229.

94Note 658658
Note 659659
Note 660660
Note 661661
Note 662662
Note 663663
Note 664664
Note 665665
Note 666666
Note 667667

  • 668 « [...] Leodium venit, ibique synodum suam celebraturus [...]. »
  • 669 C’est durant cette période que le cardinal Gérard, légat pontifical, était à Liège - Kupper, J.-L. (...)
  • 670 Gesta abb. Trud., t. 2, Cont. IF, L. 2, c. 3, p. 29-30.
  • 671 « Actum Leodii [...] ».
  • 672 Date de l’élection d’Henri II de Leez.- Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.
  • 673 Ernst, M.S.P., Histoire du Limbourg, t. 6, 1847, no 1, p. 3-4.
  • 674 Date de l’élection d’Henri II de Leez - Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.
  • 675 Stiennon, J., L’écriture diplomatique, 1960, pl. 209, p. 215 (fac-simile).-L’original de cet acte (...)
  • 676 Ulg, Fonds du séminaire d’Histoire du Moyen Âge, Actes des évêques de Liège avant 1200 (Bonne-Espé (...)

95Note 668668
Note 669669
Note 670670
Note 671671
Note 672672
Note 673673
Note 674674
Note 675675
Note 676676

  • 677 « Acta Leodii feliciter [...] ».
  • 678 Date de la fin de la 1re année de pontificat d’Henri II de Leez.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. (...)
  • 679 « [...] huius nostre institutionis formula [...] ».
  • 680 Il est probable que ce soit un synode ecclésiastique qui ait accordé ce privilège à SaintTrond : « (...)
  • 681 Bormans, S., Ordonnances de la principauté de Liège, t. 1, 1878, p. 17-18.
  • 682 « Actum Leodii feliciter [...] ».
  • 683 Fin de la 1re année de l’épiscopat d’Henri II de Leez.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.
  • 684 Cette donation avait déjà été confirmée par l’évêque Albéron IL-V. supra.
  • 685 Cela ne correspond pas nécessairement à la liste des témoins, même si la liste semble limitative.– (...)
  • 686 V. supra 1146-75 – V. 1166-87.
  • 687 V. infra 1166-87.

96Note 677677
Note 678678
Note 679679
Note 680680
Note 881681
Note 682682
Note 683683
Note 684684
Note 685685
Note 686686
Note 687687

  • 688 V. n. 689.
  • 689 Ce synode, qui se célèbre ex more, a lieu entre le mardi 22 octobre 1146, date à laquelle Wibald e (...)
  • 690 « […] in synodo Leodiensis aecclesiae [...] ».– Cette expression désigne fréquemment le synode gén (...)
  • 691 W.E., no 150, p. 233-234.
  • 692 « Actum feliciter Leodii [...] ».
  • 693 Date du début de la 9e année de règne de Conrad III – S.V., p. 327.
  • 694 de Marneffe, E., Cartulaire d’Afflighem, 1896, no 75, p. 117-118.
  • 695 « Actum est hoc Leodii in presentia nostra tempore synodi [...]. »
  • 696 Début de la 2e année de l’épiscopat d’Henri II de Leez.– Kupper, J.-L., Leodium 1982 p. 78.
  • 697 de Moreau, É., Chartes de Villers, 1905, no 1, p. 7-8.

97Note 688688
Note 689689
Note 690690
Note 691691
Note 692692
Note 693693
Note 694694
Note 695695
Note 696696
Note 697697

  • 698 La liste des témoins ne comprend que des ecclésiastiques dont des abbés du diocèse qui souscrivent (...)
  • 699 Début de la 2e année de l’épiscopat d’Henri II de Leez.– Kupper, J.-L Leodium, 1982, p. 78.-Seules (...)
  • 700 Erens, M.A., De oorkonden Tongerloo, 1948, no 5, p 10-11.
  • 701 Début de la 2e armée de l’épiscopat d’Henri II de Leez- Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.
  • 702 Thesaurus diplomaticus, 1997, W4636/D4850 (1146).
  • 703 Camps, H.P.H., Oorkondenboek Noord-Brabant, 1979, t. 1, 1, no 48, p. 76-78 – V., en dernier lieu, (...)
  • 704 Évrard, Documents de Flâne, 1894, no 18, p. 41-43.

98Note 698698
Note 699699
Note 700700
Note 701701
Note 702702
Note 703703
Note 704704

  • 705 Date de l’élection d’Henri II de Leez.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.
  • 706 Date de la bulle pontificale confirmant les privilèges paroissiaux accordés par Henri II – 1147-17
  • 707 Yans, M., Cartulaire de Saint-Laurent, 1967, no 7, p. 39-41.
  • 708 Date de la fin de la 2e année de l’épiscopat d’Henri II de Leez.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. (...)
  • 709 C.S.L., t. 1, 1893, no 42, p. 69-70.
  • 710 Ou Baugarus, le Bavarois.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 321, n. 64.-du Ca (...)
  • 711 Date de la fin de la 2e année de l’épiscopat d’Henri II de Leez.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. (...)
  • 712 Habets, J., Geschiedenis Meerssen, 1888, no 4, p. 100.
  • 713 de Marneffe, E., Cartulaire d’Afflighem, 1896, no 77, p. 119-120.
  • 714 Date du début de la 3e année de l’épiscopat d’Henri II de Leez.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p.  (...)

99Note 705705
Note 706706
Note 707707
Note 708708
Note 709709
Note 710710
Note 711711
Note 712712
Note 713713
Note 714714

  • 715 Date du début de la 3e année de l’épiscopat d’Henri II de Leez – Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p.  (...)
  • 716 Camps, H.P.H., Oorkondenboek Noord-Brabant, 1979, t. 1, 1, no 50, p. 82-83.
  • 717 Barbier, V., Abbaye de Malonne, 1894, no 1, P-279.
  • 718 Ulg, Séminaire d’Histoire du Moyen Âge, Actes des évêques de Liège avant 1200 (copie J. Stiennon).

100Note 715715
Note 716716
Note 717717
Note 718718

  • 719 Date du début de la 1re année du règne de Conrad III.– S.V., p. 327.
  • 720 Date de la fin de la 3e année de l’épiscopat d’Henri II de Leez-J.-L. Kupper, Leodium, 1982, p. 78
  • 721 Contrairement à ce qu’indique l’éditeur en note (Cosse-durlin, J., Cartulaire de SaintNicaise de R (...)
  • 722 Cosse-Durlin, J., Cartulaire de Saint-Nicaise de Reims, 1991, no 30, p. 207-208.
  • 723 Date à laquelle maître Baudouin dut comparaître devant la juridiction pontificale sur plainte des (...)
  • 724 Il s’agit de l’abbé de Lobbes et d’autres viri religiosi et prudenti. Ceux-ci, comme l’avaient sug (...)
  • 725 W.E., no 97, p. 171-173.

101Note 719719
Note 720720
Note 721721
Note 722722
Note 723723
Note 724724
Note 725725

  • 726 Lohrmann, D., Zwei Stauferurkunden, 1979, p. 565 (fragm.).– Ulg, Séminaire d’Histoire du Moyen Âge (...)
  • 727 Date de la fin de la 4e année de l’épiscopat d’Henri II de Leez.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. (...)
  • 728 Franquinet, G.D., Inventaris van O.L. Vrouwekerk te Maastricht, 1877, p. 6-8.
  • 729 « Actum Leodii [...] ».
  • 730 « Quod et factum est, nam in presentia ecclesiasticarum personarum [...]. »
  • 731 « [...] legitimo eam [donationem] roboramus confirmations privilegio [...] testibus subscriptis cl (...)
  • 732 Yans, M., Cartulaire de Saint-Laurent, 1967, no 8, p. 41-43.
  • 733 Yans, M., Cartulaire de Saint-Laurent, 1967, no 15, p. 57-62.

102Note 726726
Note 727727
Note 728728
Note 729729
Note 730730
Note 731731
Note 732732
Note 733733

  • 734 « [...] in synodo Leodii W.E., no 189, p. 309 – « [...] in synodo Leodiensi […] W.E, n°240, p. 360
  • 735 Au mois de juin 1149, Wibald écrit au légat pontifical, le cardinal Guidon, qui revient d’une miss (...)
  • 736 « [...] ecclesiae suae assessores [...] ». – Ibid – Ecclesia a souvent le sens de synode mixte – V (...)
  • 737 « [...] omisso restitutionis titulo [...] ».– W.E., no 189, p. 309.
  • 738 « [...] sententiam iudicii episcopus pro more ecclesiae suae assessores interrogavit [...]. Probat (...)
  • 739 W.E., no 189, p. 308-309.

103Note 734734
Note 735735
Note 736736
Note 737737
Note 738738
Note 739739

  • 740 « [...] in synodo Leodiensi W.E., no 240, p. 360 (lettre de Wibald au pape Eugène III.– V. n. 735)
  • 741 Même date que le synode précédent dont celui-ci est la suite logique – V. supra.
  • 742 Ce synode étant le prolongement du précédent, il est probable que sa composition fût fort semblabl (...)
  • 743 Le nom du prévôt n’apparaît pas dans l’oeuvre de Wibald-Sur ce personnage, v. t. 1, no 125, n. 90.
  • 744 Ce texte indique clairement que Wibald connaît le droit romain. En l’occurrence, il fait référence (...)
  • 745 W.E., no 189, p. 308-310.
  • 746 A.H.E.B., t. 4, 1867, no 1, p. 464-466.
  • 747 Il s’agit des témoins présents lors de la tradition de l’église de Erpent en 1142 et qui sont égal (...)

104Note 740740
Note 741741
Note 742742
Note 743743
Note 744744
Note 745745
Note 746746
Note 747747

  • 748 Thesaurus diplomaticus, 1997, W8345 (repr. photo partielle de l’original, abbaye d’Averbode.– 1149 (...)
  • 749 « [...] Leodium profecti [...] ».
  • 750 W.E., no 301, p. 429 – Il n’est pas impossible que ce synode ait eu lieu en 1151.– V. 1151-a.
  • 751 L’évêque est absent ; le synode sans son président ne peut, semble-t-il, pas rendre des décisions (...)
  • 752 Il s’agit des chefs des communautés régulières et séculières de la Cité de Liège – V. t. 1 nos 39 (...)
  • 753 W.E., no 301, p. 429.

105Note 748748
Note 749749
Note 750750
Note 751751
Note 752752
Note 753753

  • 754 V. acte préc.– Il s’agit peut-être du même synode que celui qui condamna les moines d’Hastière.– A (...)
  • 755 Prononcée au concile de Reims en 1148 où Wibald était présent.- Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, (...)
  • 756 W.E.,no 301, p. 429-430.
  • 757 « Que omnia in generali synodo Leod II recitata sunt [...]. »
  • 758 Evrard, Documents de Flône, 1894, no 20, p. 44-45.
  • 759 Martène-Durand, Amplissima collectio, t. 1, 1724, col. 813-814.

106Note 754754
Note 755755
Note 756756
Note 757757
Note 758758
Note 759759

  • 760 « [...] dies usque in proximum sabbatum prefixa est [...]. » – Sur l’itinéraire de Wibald en cette (...)
  • 761 Sur la carrière de cet abbé, v., en dernier lieu, George, P., Wibald, 1998, col. 57-58.– Kupper-Ge (...)
  • 762 Ce fut le triomphe de saint Lambert à Andenne ; les reliques du patron du diocèse étaient effectiv (...)
  • 763 W.E., no 334, p. 465.
  • 764 C’est-à-dire avant le synode épiscopal qui devait avoir lieu à Metz durant la deuxième semaine de (...)
  • 765 W.E., no 294, p. 420-423.
  • 766 « [...] consilio habito cum ecclesia s. Lamberti et cum religiosis viris clericis monachis et laic (...)
  • 767 V. acte préc.

107Note 760760
Note 761761
Note 762762
Note 763763
Note 764764
Note 765765
Note 766766
Note 767767

  • 768 Ulg, Séminaire d’Histoire du Moyen Âge, Actes des évêques de Liège avant 1200 (copie J. Stiennon). (...)
  • 769 À cette date, maître Baudouin était écolâtre de la cathédrale (1148-59) et avant le 13 mai 1149, i (...)
  • 770 Ce synode a eu lieu au plus tard à cette date. C’est en 1152, en effet, que Philippe apparaît pour (...)
  • 771 V. supra
  • 772 Cosse-Durlin, J., Cartulaire de Saint-Nicaise de Reims, 1991, no 53, p. 228-229.
  • 773 Cet acte fut rénové au château de Dinant lors d’une séance placée sous la présidence de l’évêque e (...)
  • 774 Début de la lre année de règne de Frédéric Ier Barberousse.– S.V., p. 327.
  • 775 Le texte indique que, puisque « Huius ergo pacis et gratie non ingrata [...] », l’église de Dinant (...)
  • 776 « [...] in generali synodo [...] ».
  • 777 Bormans, S., Cartulaire de Dinant, t. 1, 1881, no 4, p. 15-18.

108Note 768768
Note 769769
Note 770770
Note 771771
Note 772772
Note 773773
Note 774774
Note 775775
Note 776776
Note 777777

  • 778 « Actum Leodii in generali synodo [...] ».
  • 779 Mardi après le dimanche de la Trinité.– S.V., p. 117 et 146.
  • 780 « [...] in synodum nostram generalem. [...] in eadem generali synodo [...] ».
  • 781 Ulg, Séminaire d’Histoire du Moyen Âge, Actes des évêques de Liège avant 1200 (copie J. Stiennon). (...)
  • 782 Date du début du règne d’Henri II de Leez – Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.
  • 783 Date du synode durant lequel Arnoul de Morialmé a renoncé à ses prétentions sur la villa d’Hansinn (...)
  • 784 « [...] per nostram justitiam [...] ».
  • 785 Duvivier, C., Actes et documents, t. 1, 1898, no 16, p. 271-273.
  • 786 « Actum apud Huy in palatio [...] ».
  • 787 « [...] coram nobis et archidiacono et liberis hominibus nostris [...] ».– Les expressions employé (...)
  • 788 A. V. acte prec.

109Note 778778
Note 779779
Note 780780
Note 781781
Note 782782
Note 783783
Note 784784
Note 785785
Note 786786
Note 787787
Note 788788

  • 789 « [...] faciemus indejustitiam sicut de transgressione juramenti [...]. »
  • 790 V., en dernier Koch, A.C.F., Oorkondenboek Holland-Zeeland, t. 1, 1970, no 130, p. 255-256.
  • 791 Date de la fin de la lre année de règne de Frédéric Ier Barberousse – S.V., p. 327.
  • 792 Thimister, O., Cartulaire de Saint-Paul, 1878, p. 6-8.
  • 793 « [...] apud Tuin in celebri curia [...] ».
  • 794 « [...] post effestucationem quam iudio [= iudicio] fecerunt secundum jus et consuetudinem curie n (...)
  • 795 Ulg, Séminaire d’Histoire du Moyen Âge, Actes des évêques de Liège avant 1200 (copie J. Stiennon). (...)

110Note 789789
Note 790790
Note 791791
Note 792792
Note 793793
Note 794794
Note 795795

  • 796 « Actum Leod II [...] ».
  • 797 Date du début de la 2e année du règne de Frédéric Ier Barberousse.– S.V., p. 327.
  • 798 La liste des témoins est donnée en fin d’acte et elle est distincte de la liste des témoins de la (...)
  • 799 Despy, G., La fondation de Villers, 1957, p. 15-17.
  • 800 « Actum Leodii [...] ».
  • 801 L’acte est daté comme suit : « Actum Leodii in capite jeiunii [...] ». Il est très probable que ce (...)
  • 802 « [...] in sinodo pacis [...] ».
  • 803 V. deux actes plus haut.
  • 804 Date du début de la 9e année de l’épiscopat d’Henri II de Leez.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p.  (...)
  • 805 Date du décès du pape Eugène III – S.V., p. 214.
  • 806 de Marneffe, E., Cartulaire d’Afflighem, 1896, no 90, p. 139-141.

111Note 796796
Note 797797
Note 798798
Note 799799
Note 800800
Note 801801
Note 802802
Note 803803
Note 804804
Note 805805
Note 806806

  • 807 Kurth, G., Chartes de Saint-Hubert, 1903, app. 1, p. 577-578.
  • 808 Date à laquelle Philippe apparaît pour la première fois avec le titre d’archidiacre.– 1154-16(2).
  • 809 Date de l’acte qui suit ; celui-ci lui est nécessairement antérieur.
  • 810 « [...] inplena sinodo [...].
  • 811 Cosse-Durlin, J., Cartulaire de Saint-Nicaise de Reims, 1991, no 53, p. 228-229.
  • 812 « [...] apud Leodium [...]. Hec acta sunt etperacta Leodii [...]. »
  • 813 Date du début de la 10e année de l’épiscopat d’Henri II.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78 – To (...)
  • 814 V. acte préc.

112Note 807807
Note 808808
Note 809809
Note 810810
Note 811811
Note 812812
Note 813813
Note 814814

  • 815 « [...] a Leodio, ubi synodum celebrem habuerat [...] ».
  • 816 Gérard, cardinal-diacre de Santa-Maria in Via Lata, était encore à Rome le 14 février 1154 et il y (...)
  • 817 Date à laquelle Henri II expédia, à la demande du cardinal Gérard, une charte au profit du chapitr (...)
  • 818 C’est probablement au cours de ce synode que le légat confirma les possessions du chapitre de Sain (...)
  • 819 Gesta abb. Lobb., Cont., c. 27, p. 332.– Ann. s. Iacobi, p. 641.
  • 820 « Actum Leod II [...] ».
  • 821 Date du début de la 4e année du règne de l’archevêque de Cologne, Arnoul II Weinfurter, S., Coloni (...)
  • 822 Fin de la 1re année de pontificat d’Anastase IV – S.V., p. 214.
  • 823 Il s’agit de Gérard de Santa Maria in Via Lata.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, (...)
  • 824 L’édition du Thesaurus, 1997 (acte W4126/D4438), collationnée sur l’original, est à préférer à cel (...)

113Note 815815
Note 816816
Note 817817
Note 818818
Note 819819
Note 820820
Note 821821
Note 822822
Note 823823
Note 824824

  • 825 V. t. l, n°290,n.40.
  • 826 C.S.L., t. 1, 1893, no 44, p. 72-73.-C.S.L., t. 6, 1933, p. xv-xvi et no 15, p. 4.– V., en dernier (...)
  • 827 Reusens, E., Documents de Heylissem, 1893, no 8, p. 197-198.
  • 828 « Et hoc actum est sollempniter Leodii [...]. »
  • 829 « [...] consilio religiosorum virorum [...] ».
  • 830 « [...] Heinricus Leodiensis episcopus mediante Gerlando Floreffiensi abbate [...] ».-1156-14.
  • 831 « [...] in generali synodo [...] ».
  • 832 « [...] ad equitatis statum reduximus [...]. » – 1154-77.-« [...] salva conventione pacis [...] ». (...)
  • 833 Évrard, Documents de Flâne, 1894, no 21, p. 46-47.
  • 834 Ramackers, J., Papsturkunden, 1934, no 81, p. 207-209.
  • 835 Acte pontifical du 4 septembre 1161 reprenant mot à mot une importante partie du dispositif de l’a (...)

114Note 825825
Note 826826
Note 827827
Note 828828
Note 829829
Note 830830
Note 831831
Note 832832
Note 833833
Note 834834
Note 835835

  • 836 Date de la fin de la 3e année de règne de Frédéric Ier Barberousse-S.V., p. 327.

115Note 836836

  • 837 Ulg, Séminaire d’Histoire du Moyen Âge, Actes des évêques de Liège avant 1200 (copie M. Josse).

116Note 837837

  • 838 Il doit s’agir de Godefroid de Schoor, chanoine de Saint-Lambert – Kupper, J.-L., Liège et l’Églis (...)

117Note 838838

  • 839 « [...] in generali synodo [...] ».

118Note 839839

  • 840 Camps, H.P.H., Oorkondenboek Noord-Brabant, t. 1, 1979, no 58, p. 93-94.

119Note 840840

  • 841 Rousseau, F., Actes des comtes de Namur, 1936, no 13, p. 81-82.

120Note 841841

  • 842 Rousseau, F., Actes des comtes de Namur, 1936, no 14, p. 82-83.

121Note 842842

  • 843 Barbier, V., Floreffe, t. 2, 1892, no 30, p. 16-17.

122Note 843843

  • 844 Reusens, E., Documents de Heylissem, 1893, no 9, p. 198-199.

123Note 844844

  • 845 Le 20 avril au plus tard, Henri II est à Rome avec Frédéric Ier Barberousse-Sur la date de ce docu (...)

124Note 845845

  • 846 Cette mesure a été probablement prise lors d’un synode mixte, puisque l’évêque s’adresse non seule (...)

125Note 846846

  • 847 « .Ad servitium Romane aecclesie et ministerium domini regis profectus de corpore [...] ».

126Note 847847

  • 848 « [...] vices episcopales et disponendi et agendi potestatem [...] ».

127Note 848848

  • 849 « [...] vicariis nostris potestatem convocandi concilii damus et quicquid communi eorum consilio s (...)

128Note 849849

  • 850 « [...] in exterioribus vero quia bona ecclesiastica per totum episcopatum longe lateque per grati (...)

129Note 850850

  • 851 C.S.L., t. 1, 1893, no 49, p. 84-85.

130Note 851851

  • 852 « [...] in ecclesia sancte Marie [...] ».

131Note 852852

  • 853 Date à laquelle Frédéric Ier Barberousse a été couronné empereur-S.V., p. 327 – Les indications ch (...)

132Note 853853

  • 854 « [...] omnes qui eadem convenerant adplacitum christianitatis in ecclesia sancte Marie [...] ».

133Note 854854

  • 855 « [...] Arnulphus recognoscens se in hoc facto deliquisse [...] ».

134Note 855855

  • 856 « Postea quaesivi ab archidiaconibus et abbatibus et liberis hominibus et hiis qui de familia eran (...)

135Note 856856

  • 857 Daris, J., Notices sur les églises de Liège, t. 4, p. 38-39.

136Note 857857

  • 858 Cet acte est nécessairement postérieur au précédent, puisqu’il en est la confirmation. Celle-ci se (...)

137Note 858858

  • 859 V. acte préc.

138Note 859859

  • 860 Date de la 2e année de Frédéric Ier Barberousse en tant qu’empereur.-S.V., p. 327.

139Note 860860

  • 861 de Marneffe, E., Cartulaire d’Afflighem, 1896, no 100, p. 155-157.

140Note 861861

  • 862 « [...] dominica die, in vigilia videlicet sancti Lamberti [...] Leodium [...] ».

141Note 862862

  • 863 « [...] judicio nobilium [...] ».-V. t. 1, nos 55-58.

142Note 863863

  • 864 Gesta abb. Trud., t. 2, Cont. IIa, L. 3, c. 4, p. 34.

143Note 864864

  • 865 Thesaurus diplomaticus, 1997, W10305 (repr. photo, de l’original, conservé aux A.E.L.-1156-63).

144Note 865865

  • 866 « Actum Leodii [...] ».

145Note 866866

  • 867 Premier dimanche de Carême.-S.V., p. 117.

146Note 867867

  • 868 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 3, 1734, no 55, p. 49.

147Note 868868

  • 869 La lettre de demande de confirmation, adressée à Henri II par l’abbé Manekin, est conservée.-1157- (...)

148Note 869869

  • 870 Ces biens avaient déjà été confirmés l’année précédente par le duc Godefroid III – 1156-49.

149Note 870870

  • 871 V., en dernier lieu, Koch, A.C.F,.Oorkondenboek Holland-Zeeland, t. 1, 1970, no 146, p. 277-278.

150Note 871871

  • 872 Évrard, Documents de Flâne, 1894, no 23, p. 51-52,

151Note 872872

  • 873 « [...] iudicio canonico segregatus ab ecclesia [...] ».

152Note 873873

  • 874 Évrard, Documents de Flâne, 1894, no 24, p. 52-54.

153Note 874874

  • 875 « [...] pro bono pacis inter abbatem et Bosonem composui [...]. »

154Note 875875

  • 876 « [...] ne pro tantis excessibus curie traderetur [...] ».

155Note 876876

  • 877 V. acte préc.

156Note 877877

  • 878 Évrard, Documents de Flâne, 1894, no 25, p. 54-55.

157Note 878878

  • 879 « Ecclesia beati Amoris que est in Traiecto [...] rogatus ecclesiam consecravi [...] »

158Note 879879

  • 880 Les autres soeurs présentes ont donné leur accord à la donation faite par l’abbesse Goda ; il s’ag (...)

159Note 880880

  • 881 « Ego Heinricus [...] decrevi [...] confirmare quid, me presente et Deo annuente, Goda Belisiensis (...)

160Note 881881

  • 882 Paquay, J., La condition sociale des sainteurs, 1910, p. 266-267, n. 1.-Thesaurus diplomaticus, 19 (...)

161Note 882882

  • 883 « [...] Leodii [...] ».-W.E., no 468, p. 600.

162Note 883883

  • 884 Il s’agit d’un synode ecclésiastique, puisque l’évêque n’interrogea que ses clercs (« [...] episco (...)

163Note 884884

  • 885 Débouté, Gislebert fit appel au Siège apostolique – V. t. 1, nos 287 et suiv.

164Note 885885

  • 886 W.E., no 463, p. 595-596 et no 468, p. 600.

165Note 886886

  • 887 « Actum Leodii [...] ».

166Note 887887

  • 888 C.S.L., t. 1, 1893, no 48, p. 81-84.

167Note 888888

  • 889 « Testes huius rei iterate Hoyi coram episcopo [...] ».

168Note 889889

  • 890 Schoolmeesters-Bormans, Cartulaire de Huy, 1873, no 9, p. 115-116.

169Note 890890

  • 891 « Testes huius rei iterate Hoyi coram episcopo inpresentia utriusquepartis [...] », suit la liste (...)

170Note 891891

  • 892 « Actum in publica curia Leodii [...] ».

171Note 892892

  • 893 Date de la fin de la 7e armée de règne de Frédéric Ier Barberousse.-S.V., p. 327.

172Note 893893

  • 894 Erens, M.A., De oorkonden Tongerloo, 1948, no 11, p. 18-19.

173Note 894894

  • 895 Localité inconnue de Hesbaye.- Gysseling, M., Toponymisch Woordenboek, 1960, p. 393.

174Note 895895

  • 896 « Actum est hoc Lumunge [...]. »

175Note 896896

  • 897 Il s’agit des membres laïques de l’entourage épiscopal, qu’ils soient libres ou non–Kupper, J.-L., (...)

176Note 897897

  • 898 V. n. 897.

177Note 898898

  • 899 A.E.M., Fonds des cartulaires no 1, cartulaire d’Aulne, f° 2 r° –Marchandisse, A., cartulaire d’au (...)

178Note 899899

  • 900 Coquus.

179Note 900900

  • 901 Sur les termini de cet acte, v. Vercauteren, F., Maître Benoît, 1967, p. 41-42.

180Note 901901

  • 902 Ulg, Séminaire d’Histoire du Moyen Âge, Actes des évêques de Liège avant 1200L’acte en question a (...)

181Note 902902

  • 903 « Facta est autem hec confirmatio Hoii [...]. »

182Note 903903

  • 904 II semble bien que ce soit un synode ecclésiastique qui ait confirmé les donations d’alleux, même (...)

183Note 904904

  • 905 Thésaurus diplomaticus, 1997, W10308 (repr. photo de l’original, Neufmoustier, Archives de l’État (...)

184Note 905905

  • 906 Date de l’entrée en fonction de Godefroid, évêque d’Utrecht (1156-1178).-S.V., p. 311.

185Note 906906

  • 907 V. acte suiv.

186Note 907907

  • 908 Cet acte ne mentionne que l’intervention de l’évêque et il ne contient aucune liste de témoins. Ma (...)

187Note 908908

  • 909 Muller-Bouman, Oorkondenboek van het Sticht Utrecht, 1920, no 417, p. 376.

188Note 909909

  • 910 « [...] in ecclesia sancti Lamberti Leodii [...] ».

189Note 910910

  • 911 « [...] in conventu dominorum [...] ».-Cette expression est peu claire.

190Note 911911

  • 912 Muller-Bouman, Oorkondenboek van het Sticht Utrecht, 1920, no 430, p. 386-387.

191Noet 912912

  • 913 Date du début de l’épiscopat d’Henri II de Leez – Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.

192Note 913913

  • 914 Date à laquelle Enguerrand d’Orbais fit pénitence – V. acte suiv.

193Note 914914

  • 915 « [...] ecclesiastico iudicio [...] ».

194Note 915915

  • 916 Despy, G., Chartes de Waulsort, 1957, no 33, p. 371-373.

195Note 916916

  • 917 « Actum puplice Leodii [...] ».

196Note 917917

  • 918 « [...] paci vestre inposterumprofuturaprovidimus. »

197Note 918918

  • 919 « [...] coram nobis inpresentia multorum [...] ».

198Note 919919

  • 920 V. acte préc.

199Note 920920

  • 921 Avoué de l’église de Namêche-W.E., no 189, p. 309.

200Note 921921

  • 922 Sur les termini de cet acte, v. Vercauteren, F., Maître Benoît, 1967, p. 45-46, n. 39Avant l’acte (...)

201Note 922922

  • 923 Dans un premier temps, le prêtre a remis, lors d’un concile archidiaconal, le personat de l’église (...)

202Note 923923

  • 924 Duvivier, C., Actes et documents, t. 1, 1898, p. 142-143.

203Note 924924

  • 925 Duvivier, C., Actes et documents, t. 1, 1898, p. 144-145.

204Note 925925

  • 926 Date du début de l’épiscopat d’Henri II de Leez – Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.

205Note 926926

  • 927 Date du document suivant, auquel il est nécessairement antérieur.

206Note 927927

  • 928 « [...] per nos tram justitiam [...] ».

207Note 928928

  • 929 Duvivier, C., Actes et documents, t. 1, 1898, p. 273-274.

208Note 929929

  • 930 V. acte préc.

209Note 930930

  • 931 L’un d’eux [...] penitentia ductus injustitiam suam recognovit, culpam dixit [...].

210Note 931931

  • 932 « [...] coram nobis et liberis hominibus [...] ».

211Note 932932

  • 933 « [...] peccatum suum recognoscentis [...] ».

212Note 933933

  • 934 V. acte préc.

213Note 934934

  • 935 Schoolmeesters-Bormans, Cartulaire de Huy, 1873,n°ll,p. 118-119.

214Note 935935

  • 936 En 1138, le duc Godefroid Ier avait envahi l’alleu de Lithoyen ; il avait été excommunié par les é (...)

215Note 936936

  • 937 Camps, H.P.H., Oorkondenboek Noord-Brabant, t. 1,1, 1979, no 60, p. 96-97.

216Note 937937

  • 938 Avant juin 1161 puisque le 20 de ce mois Henri II est en Italie où il restera jusqu’en août 1162 – (...)

217Note 938938

  • 939 Il n’est pas impossible que la décision ait été prise par les archidiacres, mais dans le cadre d’u (...)

218Note 939939

  • 940 « [...] iudicio concilii nostri bannorum episcopalium auctoritate et tam nostra [...] ».

219Note 940940

  • 941 Despy, G., Chartes de Waulsort, 1957, no 35, p. 374-375.

220Note 941941

  • 942 V.n. 938.

221Note 942942

  • 943 C’est l’évêque l’arbitre, mais le synode n’est pas passif, puisqu’il encourage (« [...] et hortatu (...)

222Note 943943

  • 944 Bets, P.V., Histoire de Tirlemont, t. 2, 1861, no 2, p. 206-210.

223Note 944944

  • 945 V.n. 938.

224Note 945945

  • 946 Ulg, Fonds du séminaire d’Histoire du Moyen Âge, Actes des évêques de Liège avant 1200 (Bonne-Espé (...)

225Note 946946

  • 947 V.n. 938.

226Note 947947

  • 948 « [...] et testium subscriptorum approbatione confîrmavimus. »

227Note 948948

  • 949 Ulg, Séminaire de Paléographie, photographie de l’original, détruit en 1940

228Note 949949

  • 950 « Actum in conventu Leodiensi [...] ».

229Note 950950

  • 951 V. n.938.

230Note 951951

  • 952 Despy, G., Chartes de Waulsort, 1957, no 34, p. 373-374.

231Note 952952

  • 953 V. n.938.

232Note 953953

  • 954 « [...] et legitimorum testium subscriptione irrefragabiliter conflrmari [...] ».

233Note 954954

  • 955 van Genechten, V., De abdij van Sint-Jansberg bij Maaseik, 1935, no 3, p. 42-43.

234Note 955955

  • 956 V. n.938.

235Note 956956

  • 957 Ulg, Fonds du séminaire d’Histoire du Moyen Age, Actes des évêques de Liège avant 1200 (Bonne-Espé (...)

236Note 957957

  • 958 « Apud Dionant [...] ».

237Note 958958

  • 959 Despy, G., Chartes de Waulsort, 1957, no 36, p. 375-379-V. également 1178-95.

238Note 959959

  • 960 « Actum Leodii [...] ».

239Note 960960

  • 961 C’est en octobre 1163 que Frédéric Ier Barberousse repassa les Alpes et c’est au cours de cette ex (...)

240Note 961961

  • 962 « [...] consensu etpeticione Alexandri archydiaconi [...] ».— C’est, en effet, l’archidiacre Alexa (...)

241Note 962962

  • 963 Piot, C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870, no 79, p. 105-106.

242Note 963963

  • 964 « Actum in publica curia Leodii [...] ».

243Note 964964

  • 965 V. acte préc.

244Note 965965

  • 966 Erens, M.A., De oorkonden Tongerloo, 1948, no 15, p. 23-25.

245Note 966966

  • 967 V. 1159-74.

246Note 967967

  • 968 Date de l’élection de Robert comme abbé de Waulsort-Despy, G., Les chartes de Waulsort, 1957, p. 1 (...)

247Note 968968

  • 969 Date de la mort d’Henri II de Leez.- Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78-79.

248Note 969969

  • 970 L’évêque ayant pris le consilium fidelium Dei, il est très probable que cette décsion ait été conf (...)

249Note 970970

  • 971 Despy, G., Chartes de Waulsort, 1957, no 43, p. 389-393.

250Note 971971

  • 972 Date du début de la 20e année de l’épiscopat d’Henri II de Leez-Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 7 (...)

251Note 972972

  • 973 Date de la mort d’Henri II de Leez – Ibid.

252Note 973973

  • 974 Cet acte se place dans le contexte général de la lutte entre le pape Alexandre III (soutenu, entre (...)

253Note 974974

  • 975 Ce concilium est à la limite entre le concile archidiaconal et le synode ecclésiastique. Ainsi, es (...)

254Note 975975

  • 976 Gaier, C., Documents de Saint-Denis, 1961, no 4, p. 189-193.

255Note 976976

  • 977 Id., no 5, p. 193-194.

256Note 977977

  • 978 Id., no 6, p. 194-196.

257Note 978978

  • 979 V. 1167-83.

258Note 979979

  • 980 Date du décès d’Henri II de Leez.- Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78-79.

259Note 980980

  • 981 Comme dans le cas de l’acte précédent, il est probable qu’il s’agît d’un synode placé sous la dire (...)

260Note 981981

  • 982 Piot, C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870, no 72, p. 95-96.-Cet accord fut renouvelé sous l’autori (...)

261Note 982982

  • 983 C’est-à-dire entre les dates d’élection de Pierre comme abbé de Saint-Rémi de Reims (1162) et la m (...)

262Note 983983

  • 984 C’est-à-dire après le départ d’Henri II de Leez pour l’Italie – V. n. 961-La liste des témoins et (...)

263Note 984984

  • 985 La résolution de ce litige doit, comme dans l’affaire du desservant de Grand-Axhe (Ann. III, 1164- (...)

264Note 985985

  • 986 Ramackers, J., Papsturkunden, 1934, no 114, p. 249-250.

265Note 986986

  • 987 Date du décès d’Henri II de Leez.- Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78-79.

266Note 987987

  • 988 Il est probable que ces différentes donations, même si elles font l’objet de deux actes distincts, (...)

267Note 988988

  • 989 Signalons que l’abbé d’Hélécine, Gérard, était présent lors de la donation faite en présence de l’ (...)

268Note 989989

  • 990 Reusens, E., Documents de Heylissem, 1893, no 14, p. 205-206.

269Note 990990

  • 991 Id., no 15, p. 207-208.

270Note 991991

  • 992 Date à laquelle Gilles de Trazegnies, dont ce document mentionne le décès, était encore en vie – B (...)

271Note 992992

  • 993 Date du décès de l’évêque Henri II de Leez.-J.-L. Kupper, Leodium, p. 78-79.

272Note 993993

  • 994 V. Barbier, Floreffe, t. 2, 1892, no 40, p. 24-25.

273Note 994994

  • 995 Inconnu en Namurois- Gysseling, M., Toponymisch woordenboek, 1960, p. 487.

274Note 995995

  • 996 Cette liste de témoins est étrange ; elle ressemble plus à la liste des témoins d’une donation que (...)

275Note 996996

  • 997 Date à laquelle Wiric de Stapel a été élu abbé de Saint-Trond- Pieyns-Rigo, P., SaintTrond, 1975, (...)

276Note 997997

  • 998 Date du décès de l’évêque Henri II de Leez- Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.

277Note 998998

  • 999 Date assignée à cet acte par la chronique de l’abbaye – Gesta abb. Trud., t. 2, Cont.IIa p. 44-47.

278Note 999999

  • 1000 « [...] in presentia et testimonio archidiaconorum et clericorum multorum et laicorum [...] ».

279Note 10001000

  • 1001 Piot, C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870, no 77, p. 103-104.-Gesta abb. Trud., t. 2, Cont. If, L. (...)

280Note 10011001

  • 1002 Dates de l’épiscopat d’Henri II de Leez – Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78-79.

281Note 10021002

  • 1003 Duvivier, C., Actes et documents, t. 1, 1898, p. 141-142- van de Weerd, IL, Geschiedenis van Eelen (...)

282Note 10031003

  • 1004 Cet acte n’est pas daté et il ne comporte pas de liste de témoins. Ceci s’explique peut-être par l (...)

283Note 10041004

  • 1005 Dates de l’épiscopat d’Henri II de Leez-Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78-79.

284Note 10051005

  • 1006 Reusens, E., Documents de Heylissem, 1893, no 5, p. 192-193.

285Note 10061006

  • 1007 Date de la mort d’Henri II de Leez.-Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78-79.

286Note 10071007

  • 1008 Reusens ! E, Documents de Heylissem, 1893, no 18, p. 211-212.

287Note 10081008

  • 1009 L’édition d’E. Reusens (o.c., no 18, p. 212) mentionne un certain Alexandre, abbé d’Averbode. Or, (...)

288Note 10091009

  • 1010 Cette liste de témoins comprend essentiellement des membres de l’entourage du duc de Lotharingie e (...)

289Note 10101010

  • 1011 « [...] Thudinium venissemus, diligenter investigare et cognoscere curavimus [...]. »1013 En raiso (...)

290Note 10111011

  • 1012 « [...] Thudinium venissemus, diligenter investigare et cognoscere curavimus [...]. »

291Note 10121012

  • 1013 En raison de la mauvaise tradition manuscrite de ce document, il n’est pas impossible que le mot c (...)

292Note 10131013

  • 1014 V., en dernier lieu, Genicot-Allard, Droit rural, t. 1, 1968, no 1, p. 428-430.

293Note 10141014

  • 1015 « [...] solempni curia habita Thuin [...] ».

294Note 10151015

  • 1016 « […] judicatum nobis est a comparibus eorum [Gerardi et Beatricis eius uxoris][.
    « [...] iudicio b (...)

295Note 10161016

  • 1017 « [...] suppremus advocatus [...] ».

296Note 10171017

  • 1018 « [...] consensu uxoris sue Beatricis et coheredum suorum [...] ».

297Note 10181018

  • 1019 A.E.M., Fonds cartulaires, cartulaire no 1, f° 82 v° – 83 r0.- Marchandise, A., Cartulaire d’Aulne (...)

298Note 10191019

  • 1020 « [...]favore curie nostre [...] ».-V. acte préc.

299Note 10201020

  • 1021 V. acte préc.

300Note 10211021

  • 1022 « De francis hominibus [...] ».

301Note 10221022

  • 1023 « [...] in terra Leodiensi [...] ».

302Note 10231023

  • 1024 V. supra (1160-15,1165-78).

303Note 10241024

  • 1025 Duvivier, C., Actes et documents, t. 1, 1898, p. 144-145.

304Note 10251025

  • 1026 « Actum est hoc in celebri curia Leodii [...]. »

305Note 10261026

  • 1027 Date de la fin de la 14e année du règne de Frédéric Ier Barberousse – S.V., p. 327.

306Note 10271027

  • 1028 V. supra 1163-88.-V. aussi 1183-137 et 1197-208.

307Note 10281028

  • 1029 Erens, M.A., De oorkonden Tongerloo, 1948, no 25, p. 41-42.

308Note 10291029

  • 1030 V. 1159-74.

309Note 10301030

  • 1031 « [...] in celebri curia nostra Leodii [...] ».

310Note 10311031

  • 1032 « [...] III. idus mardi quod tunc erat in capite ieiunii [...] ».-Cette dernière expression désign (...)

311Note 10321032

  • 1033 Lacomblet, T., Urkundenbuch, t. 1, 1840, no 409, p. 281-282.

312Note 10331033

  • 1034 « Actum Leodii [...] ».

313Note 10341034

  • 1035 de Marneffe, E., Cartae Parcenses, 1903, no 39, p. 505-506.

314Note 10351035

  • 1036 Ulg, Fonds du séminaire d’Histoire du Moyen Âge, Actes des évêques de Liège avant 1200 (Bonne-Espé (...)

315Note 10361036

  • 1037 Date à laquelle Philippe de Heinsberg est devenu prévôt de la cathédrale de Liège Weinfurter, S., (...)

316Note 10371037

  • 1038 Date du décès d’Alexandre IL- Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 79.

317Note 10381038

  • 1039 Roland, C.-G., Orchimont et ses fiefs, 1895, p. 369-370.

318Note 10391039

  • 1040 Date du décès d’Alexandre IL- Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 79.

319Note 10401040

  • 1041 Halkin-roland, Chartes de Stavelot, 1909, no 259, p. 490-491.

320Note 10411041

  • 1042 « Actum Leodii [...] ».

321Note 10421042

  • 1043 Date du décès d’Alexandre IL-Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 79.

322Note 10431043

  • 1044 C.S.L., t. 6, ann. 4, p. 241-242.

323Note 10441044

  • 1045 Date du décès d’Alexandre II.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 79.

324Note 10451045

  • 1046 Mention dans une bulle pontificale du 23 mars 1184.– Ramackers, J., Papsturkunden, 1934, no 255, p (...)

325Note 10461046

  • 1047 Date de la consécration de Raoul de Zähringen, selon l’hypothèse de J.-L. Kupper (Liège et l’Églis (...)

326Note 10471047

  • 1048 Camps, H.P.H., OorkondenboekNoord-Brabant, t. 1, 1, 1979, no 65, p. 102-103.

327Note 10481048

  • 1049 « [...] publice [...] in castello Tudiniensi [...] ».

328Note 10491049

  • 1050 V. n. 1049.

329Note 10501050

  • 1051 Schoolmeesters, É., Actes de Radulphe de Zaehringen.– Compléments, 1912, p. 24.

330Note 10511051

  • 1052 « Actum Leodii [...] ».

331Note 10521052

  • 1053 Date du début de la 15e année de règne de Frédéric Ier Barberousse comme empereur.-S.V.,p. 327.

332Note 10531053

  • 1054 Cette concession a peut-être été confirmée par un synode mixte, même si la liste, qui n’est pas li (...)

333Note 10541054

  • 1055 « Admittentibus igitur viris religiosis, archidiaconis, abbatibus, prepositis et decanis [...] ».

334Note 10551055

  • 1056 Cette donation a eu lieu le 27 décembre 986 (n.st.).- von Sickel, T., DD. O. III., 1893, no 30, p. (...)

335Note 10561056

  • 1057 V. n. 1055.

336Note 10571057

  • 1058 Lahaye-Schoolmeesters, Une charte inédite, 1904, p. 126-128.

337Note 10581058

  • 1059 « [...] in facie curie mee [...] ».

338Note 10591059

  • 1060 Schoolmeesters, É., Les Regesta de Raoul de Zaehringen, 1881, no 7, p. 149.

339Note 10601060

  • 1061 Raoul de Zähringen a très probablement été consacré le 9 mai 1168 – Kupper, J.-L., Liège et l’Égli (...)

340Note 10611061

  • 1062 L’hypothèse de l’existence d’un synode restreint ecclésiastique peu avant le 9 mai a été retenue e (...)

341Note 10621062

  • 1063 Schoolmeesters, É., Les Regesta de Raoul de Zaehringen, 1881, no 10, p. 150-151.

342Note 10631063

  • 1064 « Data Leodii [...] ».

343Note 10641064

  • 1065 Cet acte mentionne encore Hubert comme doyen de la cathédrale. Dans l’acte 1171-21, il a été rempl (...)

344Note 10651065

  • 1066 Piot C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870, no 89, p. 118-119.

345Note 10661066

  • 1067 « Datum Leodii [...] ».

346Note 10671067

  • 1068 « [...] in celebri tocius curie [...] ».– Cette curia royale a été insérée dans la liste des synod (...)

347Note 10681068

  • 1069 C.S.L., 1893, no 53, p. 89-90.

348Note 10691069

  • 1070 « [...] coram ecclesia Leodiensi [...] ».

349Note 10701070

  • 1071 « [...] in presentia ecclesiasticarum personarum [...] ».– Il est probable que l’incorporation de (...)

350Note 10711071

  • 1072 Yans, M., Cartulaire de Saint-Laurent, 1967, no 15, p. 57-62.

351Note 10721072

  • 1073 Nous ne suivons pas la datation du Thesaurus diplomaticus, 1997, W3603/D3899, reprise à É. Schoolm (...)

352Note 10731073

  • 1074 Schoolmeesters, É., Deux actes inédits, 1904, p. 110.

353Note 10741074

  • 1075 Schoolmeesters, É., Les Regesta de Raoul de Zaehringen, 1881, no 21, p. 157-158.

354Note 10751075

  • 1076 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 2, 1723, no 65, p. 1178-1179.

355Note 10761076

  • 1077 « [...] in capitulo nostropublice [...] ».

356Note 10771077

  • 1078 La composition de liste des témoins incite également à émettre la même hypothèse que dans le cas d (...)

357Note 10781078

  • 1079 Reusens, E., Documents de Heylissem, 1893, no 25, p. 220-221.

358Note 10791079

  • 1080 Période durant laquelle Raoul est présent auprès de l’empereur et durant laquelle, très probableme (...)

359Note 10801080

  • 1081 C’est à cette date que l’empereur s’est mis en route pour l’Italie – Id., p. 72.

360Note 10811081

  • 1082 Cette expression fait très probablement référence au synode mixte. C’est le sens fréquemment donné (...)

361Note 10821082

  • 1083 Appelt, H., DD. F. I., t. 3, 1985, no 663, p. 171-172.-Ce diplôme impérial date probablement des a (...)

362Note 10831083

  • 1084 Terminus a quo pour le début de la 7e année de l’épiscopat de Raoul.–Kupper, J.-L., Leodium, 1982, (...)

363Note 10841084

  • 1085 Schoolmeesters, É., Les Regesta de Raoul de Zaehringen, 1881, no 24, p. 159.– Paquay, J., Cartulai (...)

364Note 10851085

  • 1086 L’eschatocole est rédigé comme suit : « Acta sunt haec Leodii in capite jeiunii anno incarnationis (...)

365Noet 10861086

  • 1087 Il n’est pas impossible, comme l’avait déjà suggéré J.-L. Kupper (Raoul de Zähringen, 1974, p. 81, (...)

366Note 10871087

  • 1088 Mlraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 1, 1723, no 68, p. 189-190.

367Note 10881088

  • 1089 V. n. 1090.

368Note 10891089

  • 1090 Mlraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 2, 1723, no 68, p. 1181.– Il s’agit, en réalité, d’une char (...)

369Note 10901090

  • 1091 V. n. 1090.

370Note 10911091

  • 1092 « Convenerunt [clerici] igitur episcopum [...]. » – « [...] judicio ecclesiastico [...] ».- Fayen,(...)

371Note 10921092

  • 1093 Fayen, A., L’Antigraphum Petri, 1899, no 4, 334-336.-V. aussi Id., no 2, p. 327.

372Note 10931093

  • 1094 Date de la fin de la 8e année qui suit sa consécration.– Sur celle-ci, v. Kupper, J.-L., Liège et (...)

373Note 10941094

  • 1095 Schoolmeesters, É., Les Regesta de Raoul de Zaehringen, 1881, no 30, p. 162-163.

374Note 10951095

  • 1096 « [...] in curia nostra Leodiensi [...] ».-L’indiction 8 correspond à Tannée 1175.-S.V., p. 118 – (...)

375Note 10961096

  • 1097 « [...] in curia nostra Leodiensi sollempniter coram personis ecclesie nostre, in presentia fideli (...)

376Note 10971097

  • 1098 A.H.E.B., t. 1, 1864, no 3, p. 360-361.– Marchandisse, A., Cartulaire d’Aulne, à paraître.

377Note 10981098

  • 1099 Miraeus-Foppens, Opera diplotnatica, t. 2, 1723, no 70, p. 1182.

378Note 10991099

  • 1100 La charte épiscopale porte, en réalité, « De familia vero nostra ». Il ne fait aucun doute qu’il s (...)

379Note 11001100

  • 1101 « [...] in presentia nostri capitulique Leodiensis [...] ».

380Note 11011101

  • 1102 V. ann. III, 1164-44 (1163/1164).

381Note 11021102

  • 1103 Peut-être Raoul de Zähringen était-il en Italie avec Frédéric Ier Barberousse lors de la paix de V (...)

382Note 11031103

  • 1104 Piot, C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870, no 95, p. 130-132 (1177).

383Note 11041104

  • 1105 Il est très probable que dans cette charte et la suivante les années de l’épiscopat de Raoul aient (...)

384Note 11051105

  • 1106 Thimister, O., Cartulaire de Saint-Paul, 1878, p. 9-11.

385Note 11061106

  • 1107 V. acte préc.

386Note 11071107

  • 1108 C’est en 1178 que l’archidiacre Bertold succéda à l’archidiacre et grand-prévôt de la cathédrale, (...)

387Note 11081108

  • 1109 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 2, 1123, no 71, p. 1123.

388Note 11091109

  • 1110 « Actum est hoc Leodii publice [...]. »

389Note 11101110

  • 1111 Date de la mort de l’évêque Alexandre II puisque la date d’élection de Raoul n’est pas connue.– Ku (...)

390Note 11111111

  • 1112 V. n. 1108.

391Note 11121112

  • 1113 La liste des témoins ne comporte que des ecclésiastiques, mais elle n’est pas limitative.

392Note 11131113

  • 1114 À Villance, Gedinne, Vresse, Heer.-1178-95.

393Note 11141114

  • 1115 À Hollange, Pondrôme, Gozin, Laneffe, Rancennes, Bojon, Honnay.-1178-95.

394Note 11151115

  • 1116 Despy, G., Les chartes de Waulsort, 1957, no 43, p. 389-393.

395Note 11161116

  • 1117 « Actum Leodii [...] ».

396Note 11171117

  • 1118 Date du décès de l’archidiacre et grand-prévôt de la cathédrale Henri de Jauche, auquel succéda l’ (...)

397Note 11181118

  • 1119 Il est très probable qu’il s’agisse d’un synode ecclésiastique, même si la liste des témoins n’est (...)

398Note 11191119

  • 1120 Yans, M., Cartulaire de Saint-Laurent, 1967, no 18, p. 69-71.

399Note 11201120

  • 1121 « [...] maiorem audientiam Leodii [...] ».-1179-56
  • 1122 Date à laquelle Pierre de Montaigu-Duras apparaît en tant que chanoine de la cathédrale Kupper, J. (...)
  • 1123 Année durant laquelle Albert, successeur de Gérard, est mentionné pour la première fois comme abbé (...)
  • 1124 V. n. 1123.
  • 1125 « [...] sollempniter remisit [...]. » – 1179-56.
  • 1126 « Verum ecclesia de Helencinis et abbate Gerardo super hac violenta iniuria maiorem audientiam Leo (...)
  • 1127 Reusens, E., Documents de Heylissem, 1893, no 32, p. 236-239.
  • 1128 Cet acte suit le précédent.
  • 1129 Date du document en question qui relate l’arbitrage intervenu entre les Hospitaliers et l’abbaye d (...)
  • 1130 L’abbaye demande l’application de la justice canonique (« [...] canonicam iustitiam super iniusto (...)
  • 1131 « [...] maiorem audientiam Leod II adiit, canonicam iustitiam super iniusto pervasore expostulavit(...)
  • 1132 « [...] proborum hominum qui eiusdem elemosine traditioni interfuerant et cartarum legitimarum tes (...)
  • 1133 V. acte préc.– Reusens, E., Documents de Heylissem, 1893, no 31, p. 234-236.

400Note 11211121
Note 11221122
Note 11231123
Note 11241124
Note 11251125
Note 11261126
Note 11271127
Note 11281128
Note 11291129
Note 11301130
Note 11311131
Note 11321132
Note 11331133

  • 1134 Le concile de Latran, auquel, comme le précise l’acte en question, Raoul participait, s’acheva fin (...)
  • 1135 Date du décès de Wéry, abbé de Saint-Trond.– Pieyns-Rigo, P., Saint-Trond, 1975, p. 45.
  • 1136 Ann. III, 1171-20.
  • 1137 Ann. III, 1163-87.
  • 1138 Ann. III, 1163-87.
  • 1139 Piot, C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870, no 98, p. 134-137 (1179).
  • 1140 Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 1974, p. 62-64, 197-198-Sur maître Benoît, v. ann. III, 1159-47 (...)
  • 1141 « [...] consensu Rodolphi archidiaconi [...] ».– Raoul était, en effet, responsable de l’archidiac (...)
  • 1142 Simenon, G., Une lettre inédite de Raoul de Zaehringen, 1903, p. 147-148.-Ce document n’est pas un (...)
  • 1143 Date de la mort de l’évêque Alexandre II, puisque la date d’élection de Raoul n’est pas connue.– K (...)
  • 1144 « [...] in facie curiae nostrae [...] ».
  • 1145 « [...] attestationes archidiaconorum, probabilium personarum et fratrum concilii de sancto Trudon (...)
  • 1146 « […] consilio archidiaconorum, personarum et fidelium Leodiensis ecclesiae [...] ».
  • 1147 de Ryckel, A., Histoire de Waremme, 1889, p. 13-14, n. 2.

401Note 11341134
Note 11351135
Note 11361136
Note 11371137
Note 11381138
Note 11391139
Note 11401140
Note 11411141
Note 11421142
Note 11431143
Note 11441144
Note 11451145
Note 11461146
Note 11471147

  • 1148 Même si la liste des témoins n’est pas limitative, il est très probable qu’il s’agisse d’un synode (...)
  • 1149 « [...] attestationeques archidiaconorum etprobabiliumpersonarum adhibuimus […] »
  • 1150 Thimister, O., Cartulaire de Saint-Paul, 1878, p. 12-14.
  • 1151 « [...] in sollempni curia Leodiensi [...] ».– 1182-138.
  • 1152 Devant le synode, plusieurs opérations juridiques se déroulent, sans que tout le monde ait un rôle (...)
  • 1153 Schoolmeesters, É., Regesta de Raoul de Zaehringen, 1881, no 60, p. 175-176.

402Note 11481148
Note 11491149
Note 11501150
Note 11511151
Note 11521152
Note 11531153

  • 1154 C’est la date à laquelle l’archidiacre Baudouin était commémoré à l’abbaye de BonneEspérance.– de (...)
  • 1155 Les listes des témoins des deux premières confirmations ont été fusionnées pour être insérées dans (...)
  • 1156 Erens, M.A., De oorkonden Tongerloo, 1948, no 32, p. 50-52.
  • 1157 Acte perdu, v. 1134-19.
  • 1158 V. 1134-21.
  • 1159 V. 1142-72. La donation de la moitié de l’église de Maizeret faite par Gela est perdue.
  • 1160 A.H.E.B., t. 4, 1867, p. 466-468.– Comme l’avait déjà vu E. de Marneffe (Tableau des diginitaires, (...)
  • 1161 V. 1127-50.
  • 1162 Schoolmeesters, É., Regesta de Raoul de Zaehringen, 1881, no 64, p. 178-179.

403Note 11541154
Note 11551155
Note 11561156
Note 11571157
Note 11581158
Note 11591159
Note 11601160
Note 11611161
Note 11621162

  • 1163 Date de la mort d’Henri, doyen de Saint-Paul.– Schoolmeesters, É., Les doyens de Saint-Paul, 1910, (...)
  • 1164 « Ex mandato domini imperatoris, hortatu domini Coloniensis et domini Treverensis [...]».
  • 1165 « [...] ex consilio fidelium nostrorum [...] ».
  • 1166 Wauters, A., Géographie et histoire, 1875, p. 171-172.
  • 1167 Cette opération juridique a probablement eu lieu au moment où la curia d’Henri VI était présente à (...)
  • 1168 « Ex mandato domini imperatoris, hortatu domini Coloniensis et domini Treverensis [...] ».– Il est (...)
  • 1169 « [...] ex consilio fidelium nostrorum [...] ».-V. n. 1168.
  • 1170 V. 1184-144.
  • 1171 C.S.L., 1893, no 62, p. 103-104.

404Note 11631163
Note 11641164
Note 11651165
Note 11661166
Note 11671167
Note 11681168
Note 11691169
Note 11701170
Note 11711171

  • 1172 La présence Godefroid III et de son fils est signalée par le fait que Raoul de Louvain était dans (...)
  • 1173 « [...] communi consilio, consensu ac desiderio Leodiensis ecclesie [...] ».
  • 1174 Daris, J., Notes historiques sur Huy, no la, p. 37-38.
  • 1175 Date de la consécration de Raoul.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 506, n. 69
  • 1176 Date de l’édit impérial concernant les incendiaires et qui semble postérieur au mandement de Raoul (...)
  • 1177 Bormans, S., Ordonnances de la principauté de Liège, t. 1, 1878, p. 21-22-Sur cet important édit q (...)
  • 1178 Schoolmeesters, É., Regesta de Raoul de Zaehringen, 1881, no 83, p. 186-187.– Stiennon, J., Étude (...)

405Note 11721172
Note 11731173
Note 11741174
Note 11751175
Note 11761176
Note 11771177
Note 11781178

  • 1179 Thesaurus diplomaticus, 1997, W11717 (repr. photo de l’original, Neufmoustier, Archives de l’État (...)
  • 1180 « [...] in palatio episcopi [...] ».
  • 1181 Dates auxquelles le cardinal Henri d’Albano est présent à Liège.–Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen(...)
  • 1182 Malgré la présence du comte de Hainaut (« [...] comité Hanoniensi, qui solus laycus omnibus cleric (...)
  • 1183 « Congregatis autem in palatio episcopi clericis, scilicet abbatibus, archidiaconis, prepositis, d (...)
  • 1184 Gislebert de Mons parle de quatre cents ecclésiastiques, le Chronicon Clarevellense (éd. Migne, J. (...)
  • 1185 « [...] presente et cum cardinali residente episcopo Leodiensi [...] ».
  • 1186 Gislebert de Mons, Chronicon Hanoniense, c. 138, p. 205-206.– Pour la liste des autres sources, v.(...)
  • 1187 Reusens, E., Documents de Heylissem, 1895, no°38,p. 262-263.

406Note 11791179
Note 11801180
Note 11811181
Note 11821182
Note 11831183
Note 11841184
Noet 11851185
Note 11861186
Note 11871187

  • 1188 « Super quo cum venerabilem fratrem nostrum Radulphum Leodiensem episcopum et alios de clero congr (...)
  • 1189 Meinert, H., Papsturkunden in Frankreich, 1933, no 258, p. 381-382.
  • 1190 « [...] in capitulo maioris ecclesie [...] ».
  • 1191 Bien que ce document ne soit pas daté, il ne fait pas de doute qu’il fait suite à la venue à Liège (...)
  • 1192 « [...] controversiam [...] a domno cardinali Heinrico Albanensi episcopo et apostolice sedis lega (...)
  • 1193 Reusens, E., Documents de Heylissem, 1895, no 39, p. 264-265.

407Note 11881188
Note 11891189
Note 11901190
Note 11911191
Note 11921192
Note 11931193

  • 1194 « [...] in capitulo majoris ecclesiae in Leodio [...] ».
  • 1195 A.H.E.B., t. 8, no 1, p. 364-366.
  • 1196 Schoolmeesters, É., Regesta de Raoul de Zaehringen, 1881, no 88, p. 191-192.
  • 1197 C.S.L., 1893, n°71, p. 115-116.
  • 1198 « Renovatum est hoc Leodiipuplice [...]. »
  • 1199 Il s’agit très probablement d’un synode ecclésiastique ne concernant que des clercs au sujet d’une (...)
  • 1200 Bets, P.V., Histoire de Tirlemont, t. 2, 1861, no 3, p. 210-213.

408Note 11941194
Note 11951195
Note 11961196
Note 11971197
Note 11981198
Note 11991199
Note 12001200

  • 1201 Date du départ de Raoul de Zähringen pour la Croisade avec Frédéric Ier Barberousse.– Kupper, J.-L (...)
  • 1202 Schoolmeesters, É., Regesta de Raoul de Zaehringen, 1881, no 91, p. 193-194.– Marchandise, A., Car (...)
  • 1203 Date du départ de Raoul de Zähringen pour la Croisade avec Frédéric Ier Barberousse Kupper, J.-L., (...)
  • 1204 A.H.E.B., t. 10, 1873, no 2, p. 286-288.
  • 1205 C’est-à-dire très peu de temps avant le départ de Raoul pour la Croisade (V. acte préc.), puisqu’i (...)
  • 1206 Schoolmeesters, É., Actes de Radulphe de Zaehringen, 1911, no 2, p. 42-43.

409Note 12011201
Note 12021202
Note 12031203
Note 12041204
Note 12051205
Note 12061206

  • 1207 Date de la consécration de Raoul de Zähringen.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, (...)
  • 1208 Date du départ de Raoul de Zähringen pour la Croisade avec Frédéric Ier Barberousse Kupper, J.-L., (...)
  • 1209 Wéry de Pré est probablement mort le 10 novembre 1157.– Kupper, J.-L., L’avouerie de la cité de Li (...)
  • 1210 Daris, J., L’abbaye de Beaurepart, 1868, p. 338-339.
  • 1211 L’acte précise que la donation a eu lieu dans la cathédrale Saint-Lambert devant l’autel de Saint- (...)
  • 1212 « Actum est hoc Leodii in ecclesia beati Johanni Ewangeliste [...]. » – Cette assemblée eut lieu à (...)
  • 1213 Il s’agit probablement d’un synode ecclésiastique cela même si la liste n’est pas limitative. Ce s (...)
  • 1214 En l’absence de l’évêque, parti en Croisade dès avril 1189 (Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 197 (...)
  • 1215 Sur Philippe de Heinsberg, qui fut également un ancien dignitaire de la cathédrale de Liège (v. su (...)
  • 1216 Ramackers, J., Niederrheinische Urkunden, 1932, no 4, p. 36-37.

410Note 12071207
Noet 12081208
Note 12091209
Note 12101210
Note 12111211
Note 12121212
Note 12131213
Note 12141214
Note 12151215
Note 12161216

  • 1217 « [...] cum essemus Leodii [...] ».– Philippe de Heinsberg, archevêque de Cologne, était à Liège e (...)
  • 1218 V. n. 1214.
  • 1219 Ramackers, J., Niederrheinische Urkunden, 1932, no 5, p. 37-38.
  • 1220 « [...] Leodii in prato sancti Lamberti, ad plagam occidentalem [...] ».– Ce lieu doit correspondr (...)
  • 1221 « [...] in diefesto sancti Bartholomei [...] ».– S.V., p. 182.
  • 1222 C’est entre ces dates qu’est cité Daniel parmi les chanoines de la cathédrale.– C.S.L., t. 1, 1893 (...)
  • 1223 V. n. 1220.
  • 1224 Rousseau, F., Actes des comtes de Namur, 1936, no 30, p. 66-67.

411Note 12171217
Note 12181218
Note 12191219
Note 12201220
Note 12211221
Note 12221222
Note 12231223
Note 12241224

  • 1225 A.E.M., Fonds des cartulaires, no 1, cartulaire de l’abbaye d’Aulne, fol. 14 r°-v°.– Marchandisse, (...)
  • 1226 « [...] ad nos Leodium [...] ».
  • 1227 « [...] sigilli domini Leodiensis cuius vice fungor [...] »
  • 1228 Sur la délégation des pouvoirs épiscopaux à une commission présidée par Albert de Rethel, v. Kuppe (...)
  • 1229 Duvivier, C., Actes et documents, 1898, p. 276-277.
  • 1230 C’est à cette date, en effet, qu’Albert avait reçu la consécration épiscopale des mains de Guillau (...)
  • 1231 Date de l’assassinat d’Albert de Louvain.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 80-81-V. n. 1230.
  • 1232 Erens, M.A., De oorkonden Tongerloo, 1948, no 41, p. 72-75.

412Note 12251225
Note 12261226
Note 12271227
Note 12281228
Note 12291229
Note 12301230
Note 12311231
Note 12321232

  • 1233 Simonis, J., Esneux, 1894, no 1, p. 363.
  • 1234 .« [...] in domo nostra [...] ».-Il doit probablement s’agir d’une des maisons que les chanoines d (...)
  • 1235 Cette assemblée est à la limite entre le concile archidiaconal, par la nature de l’opération jurid (...)
  • 1236 Thimister, O., Cartulaire de Saint-Paul, 1878, p. 21-23.
  • 1237 Sur ce terme, v. t. 1, no 125.

413Note 12331233
Note 12341234
Note 12351235
Note 12361236
Note 12371237

  • 1238 Ulg, Séminaire d’histoire du Moyen Âge, Actes des évêques de Liège avant 1200.– Texte établi par J (...)
  • 1239 « Actum est Leodii in ecclesia beati Petri apostoli [...]. »
  • 1240 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 3, 1734, no 19, p. 577-578.

414Note 12381238
Note 12391239
Note 12401240

  • 1241 « [...] in eccelsia beate Marie virginis Leodii sabbato ante dominicam Invocavit me [...] ».– Sur (...)
  • 1242 « [...] in justicia pacis [...] ».
  • 1243 Ce concile archidiaconal, présidé par Albert de Rethel, eut lieu alors qu’il était prévôt de la ca (...)
  • 1244 « [...] ad exquirendam adhuc veritatem et ad nos referendam de consensu et propria voluntate et pe (...)
  • 1245 Schoolmeesters-Bormans, Cartulaire de Huy, 1873, no 14, p. 122-126.
  • 1246 C’est très probablement durant ce mois qu’Otton remplaça, à la tête de l’abbaye SaintLaurent, Géra (...)
  • 1247 Bien que n’apparaissent dans la liste des témoins que des ecclésiastiques, la présence de laïcs n’ (...)
  • 1248 « [...] ecclesieFloreffiensisuper bonisprenominatispacemperpetuam indiximus [...]. »
  • 1249 Les moines de Floreffe invoquèrent notamment l’acte de confirmation qui leur fut octroyé en 1153 l (...)
  • 1250 A.H.E.B., t. 8, 1871, no 7, p. 233-234.

415Note 12411241
Note 12421242
Note 12431243
Note 12441244
Note 12451245
Note 12461246
Note 12471247
Note 12481248
Note 12491249
Note 12501250

  • 1251 C’est-à-dire après le 9 août 1167 (v. 1174-72) et avant le 20 août 1190, date du décès du duc Gode (...)
  • 1252 A.H.E.B., t. 8, 1871, no 6, p. 232.
  • 1253 Les listes des témoins des deux premières confirmations avaient été fusionnées et recopiées dans l (...)
  • 1254 Erens, M.A., De oorkonden Tongerloo, 1948, no 44, p. 78-80.
  • 1255 « [...] omnes eorum [moines de Géronsart] possessiones [...] in nostra protectione suscepimus et a (...)
  • 1256 V. ann. III, 1134-19, 1134-21, 1142-72, 1149-77.
  • 1257 A.H.E.B., t. 4, 1867, no 3, p. 468-469.
  • 1258 Thimister, O.J., Cartulaire de Saint-Paul, 1878, p. 27-28.

416Note 12511251
Note 12521252
Note 12531253
Note 12541254
Note 12551255
Note 12561256
Note 12571257
Note 12581258

  • 1259 Reusens, E., Documents de Heylissem, 1895, no 42, p. 267-268.
  • 1260 Reusens, E., Documents de Heylissem, 1895, no 44, p. 270-271.
  • 1261 A.E.M., Fonds des cartulaires no 1, Cartulaire d’Aulne, f° 40 r° – 41 r°.– Marchandisse, A., Cartu (...)
  • 1262 Dates de règne d’Albert II de Cuyck.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 83.
  • 1263 « [...] in curia memorati episcopi [...] ».
  • 1264 Poncelet, É., Inventaire de Sainte-Croix, 1911, no 41, p. 24.

417Note 12591259
Note 12601260
Note 12611261
Note 12621262
Note 12631263
Note 12641264

Notes

1 La présence du comte de Louvain, par exemple, est attestée lors de nombreuses élections. Il est beaucoup moins assidu lorsque l’évêque, une fois en place, réunit ses synodes périodiques-V. t. 1, no 50 – Sur l’enjeu et la valeur juridique des élections épiscopales à Liège, v. Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 109-210, surtout p. 196-197-Kupper, J.-L., Episcopo Leodiensi absente, 2001, p. 59-60.

2 Bonenfant, P., La Basse-Lotharingie, 1950, p. 97-98 et n. 11 – Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 1974, p. 29.

3 Il faut faire la distinction entre l’absence d’un évêque vivant et la vacance d’un siège épiscopal suite au décès, à l’abdication ou à la déposition d’un évêque. Dans ce dernier cas, tous les pouvoirs spirituels de l’évêque sont suspendus jusqu’à la consécration de son successeur – l’archevêque de Cologne joue néanmoins, en ce domaine, un rôle (V. t. 1, no 296) – et les pouvoirs temporels de l’évêque retournaient normalement à leur véritable propriétaire, le roi de Germanie (V. t. 1, nos 299 et suiv.).-Kupper, J.-L., Episcopo Leodiensi absente, 2001, p. 57-64, surtout 57-60 – V. aussi n. 4.

4 En raison de l’unité et de la plénitude du ban, lorsqu’une autorité supérieure était présente au sein de la juridiction d’un agent subalterne, la compétence de la seconde retombait entre les mains de la première.– V. nos 299 et suiv.

5 Gaudemet, J., Le gouvernement de l’Église, 1979, p. 175.

6 Ce double chiffre correspond également au rang occupé par cet acte diplomatique dans la base documentaire du CD-Rom Thesaurus diplomaticus (Bruxelles, C.R.H., 1997, 1re version) pour une année donnée.

7 Pour la datation, v. t. 1, no 18.

8 Brommer, P., Cap. episc., t. 1, 1984, p. 3-21.

9 Pour la datation, v. t. 1, no 18.

10 Brommer, P., Cap. episc., t. 1, 1984, p. 22-32.

11 Pour la datation, v. t. 1, no 18.

12 Brommer, P., Cap. episc., t. 1, 1984, p. 32-42.

13 Date du décès de Charlemagne.– S.V., p. 323.

14 Date de l’inhumation du pape Léon III – S.V., p. 207.– J.-L. Kupper (Liège et l’Église impériale, 1981, p. 256, n. 256) adopte les mêmes termini ; G. Kurth (Chartes de SaintHubert, no 4, p. 4) et A. Joris (Le monastère de Suguilis, 1982, p. 398) datent cet acte de 817.

15 Cant., c. 4, p. 11

16 Cant., c. 4, p. 14 – Ce passage semble avoir été recopié textuellement de la charte perdue de Walcaud, document que l’auteur du Cantatorium avait probablement sous les yeux. Cette expression, plus que la précédente, correspond davantage à l’appellation traditionnelle du synode épiscopal. Dans l’un et l’autre cas, il ne faut pas exclure une transposition avec la situation de la fin du xie siècle.

17 Cant., c. 4, p. 11-15.

18 Pour la datation, v. t. 1, no 18

19 L’existence de ce capitulaire est attestée par la disposition suivante : « De ministerio sacerdotali, ut sicut iam dudum tempore ab antecessore nostro etiam et a nobis fuit apud unumquemque denuntiatum, ut sic adimpletum fiat, id est in calice et patena, cruce, capsa, casula et alba seu libris- Walcaud, Cap., c. 15, p. 48.-V. supra.

20 Pour la datation, v. t. 1, no 18.

21 Brommer, P., Cap. episc., t. 1, 1984, p. 43-49.

22 Le récit se place en 837, durant la 28’année de l’épiscopat de Walcaud – A. Dierkens a déjà démontré, en se basant sur la Translatio sancti Huberti de Jonas d’Orléans, que Gerbald est, selon toute vraisemblance, mort le 18 octobre 809 ; Walcaud serait par conséquent devenu évêque après cette date et avant le 21 septembre 810, puisque c’est le 21 septembre 825, 16e année de l’épiscopat de Walcaud, que la translation des reliques de saint Hubert eut lieu.-Dierkens, A., La christianisation des campagnes, 1990, p. 311, n. 10 – Ce second livre des miracles de saint Hubert permettrait donc de resserrer la fourchette chronologique et de fixer l’élection de Walcaud en 809 après le 18 octobre. Ceci n’est cependant plausible que dans le mesure où un certain crédit puisse être accordé aux Mir. s. Huberti. L. Il (p. 823-824), rédigés au xie siècle, plus de deux siècles après les événements qu’ils relatent. Néanmoins, ces Miracula ont probablement été écrits par un moine de Saint-Hubert qui a eu accès aux archives de l’abbaye, puisque cette oeuvre est un remaniement du premier livre de miracles (Despy-Meyer, A. et Dupont, P.P., Saint-Hubert, 1975, p. 13). En outre, les indications chronologiques, absentes dans le premier livre, rappellent les formules de datation des actes diplomatiques. Il n’est pas impossible que l’auteur ait eu devant lui l’acte épiscopal perdu par lequel l’institution des bancroix avait été confirmée par le synode épiscopal (« […] [consuetudo] banno imperiali et lege synodali confirmata est. » – Mir. s. Huberti. L. II, p. 824). Enfin, Louis le Pieux ayant été couronné empereur le 11 septembre 813, la 25e année de son règne commence le 11 septembre 837 – Id., p. 823.– S.V., p. 323.

23 « […] lege synodali confirmata est […]. »

24 Mir. s. Huberti. L. II, c. 6, p. 824, col. a.

25 « Actum in castrum Hogio publice […] »

26 La nature exacte de cette assemblée n’est malheureusement pas connue. Cependant, il n’est pas impossible qu’il s’agît là d’une assemblée synodale et ce, pour les raisons qui vont suivre : 1) cette assemblée était placée sous la présidence d’un chorévêque, c’est-à-dire par cet ecclésiastique qui avait reçu l’onction épiscopale et qui épaulait l’évêque dans ses tâches d’administration du diocèse ; Béricon et son collègue, Theutère, moine de Lobbes, auraient été consacrés par le pape à la demande de l’évêque Francon dont les mains avaient été souillées par le sang des Normands (Folcuin, Gesta abb. Lob., c. 17, p. 62 – Anselme, Gesta, c. 19, p. 199-200.– Sur ce passage, v. Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 253 et n. 240.– Sur les choréveques, v. t. 1, no 32 et n. 175) ; 2) il semble que Béricon avait sa résidence principale à Huy, ce qui pourrait indiquer une division territoriale du diocèse entre lui et son collègue, faisant ainsi de son ‘synode’ la juridiction territorialement compétente pour les biens en question (V. t. 1, no 126) ; 3) l’assemblée a un caractère public ; 4) elle a lieu à la fin du Carême, période traditionnelle des synodes (V. t. 1, no 73) ; 5) en plus du rédacteur, cette charte contiendrait deux autres ecclésiastiques.

27 Joris-Despy, Une charte privée rédigée à Huy en 866, 1960, p. 132-134.

28 « […] ut Leodium ad synodum in proximo ventura pergeret […] ».

29 Arrivée des reliques de saint Eugène à Brogne – Virtutes S. Eugenii, c. 7, p. 263.

30 Décès d’Étienne – Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 60-61.

31 « […] residente episcopo […] ».

32 Virtutes s. Eugenii, c. 9, p. 264.-Sur ces événements, v. t. 1, no 126, n. 131.– Dierkens, A., Abbayes et chapitres, 1985, p. 198-200, 203-204 et passim.

33 Date du règne de Rathier.-Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 64.

34 Weigle, F., Die Briefe des Bischofs Rather, no 10, p. 50.

35 « […] cum prestantioribus ecclesie tam clericis quam laicis agenda pertracto […] ».– Ibid.

36 Le millésime de ce document est de 961, mais l’indiction et l’année de règne d’Otton Ier correspondent à l’année 960 (S.V., p. 112 et 326). Par ailleurs, les dimanches et les jours assimilés (fêtes religieuses) étaient les jours traditionnels des synodes généraux – V. t. 1, no 75 in fine.

37 Halkin-Roland, Chartes de Stavelot, 1909, no 79, p. 179-180

38 Avoué de l’Église de Liège, mentionné également dans l’acte suspect de 963-3-Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 276 et n. 376 – Kurth, G., Notger, t. 1, 1905, p. 204-205.– Godefroid, C., L’avouerie de Saint-Lambert, 1975, p. 372-373.

39 Prévôt de la cathédrale Saint-Lambert.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 315, n. 18.

40 Également mentionné dans Hériger, Vita et translatio s. Landoaldi, c. 4, p. 239.

41 « […] in sinodo nostra relegi iussimus […]. »

42 C’est durant l’abbatiat d’Altran que la villa de Jumet fut restituée à l’abbaye de Lobbes Folcuin, Gesta, c. 27, p. 69 – Sur ce point, v. Dierkens, A., Abbayes et chapitres, 1985, p. 119-120.

43 Hansay, A., Chartes de Lobbes, 1900, p. 84-85.

44 « Actum Leodii […] ».

45 Début de la 34e année de règne d’Otton Ier – S.V., p. 326 – Peut-être après le dimanche 1er octobre 969, date de la consécration de l’église d’Empel.

46 « […] canonicojudicio […] episcopale iustitie […] ».

47 « […] facta sinodali inquisitione […] septem illustrium ex eodem comitatu iuramento diligenter investigavit […]. »

48 Dernière éd. : Camps, H.P.H., Oorkondenboek Nood-Brabant, t. 1/1, no 24, p. 37-38.

49 « Datum publice Leodio […] ».

50 Date de l’épiscopat d’Éracle.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 66.

51 Il s’agit d’un faux ayant néanmoins repris la liste des témoins d’un acte vrai d’Éracle.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 249, n. 220 et p. 257.

52 V. 960-4.

53 Date de la consécration de Notger.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 67.

54 « […] discussa demum iudicio utitur […]. »

55 « […] primum conspirationis exordia quaerit […]. » – Cette enquête fut diligentée par Notger, par les abbés de Saint-Hubert et de Stavelot, et par les moines de Lobbes.

56 Folcuin, Gesta, c. 28.

57 « Actum Lobiis […] ».– A. Dierkens (Abbayes et chapitres, 1985, p. 123, n. 282) pense que le synode eut lieu à Liège, mais que c’est l’acte qui fut délivré à Lobbes. S’il s’agit d’un synode restreint, il n’est pas étonnant que la plupart des témoins aient un lien étroit avec l’abbaye de Lobbes.-J.-L. Kupper (Liège et l’Église impériale, 1981, p. 256, n. 257) pense qu’il s’agit là d’un des derniers synodes locaux que l’évêque de Liège présida avant d’être définitivement remplacé par l’archidiacre. La liste des témoins et le recours à l’enquête (v. t. 1, nos 79 et 116) plaident en faveur de cette dernière hypothèse – Sur la juridiction conciliaire, v. nos 120 et suiv.

58 C’est-à-dire 15 jours après Pâques – S.V., p. 112.

59 « […] iudicialis astipulatio […] est anobis […] inventum […]. »

60 « Est a nobis quaesitum […]. »

61 Lejeune, T., Saint-Pierre de Lobbes, 1883, p. 298-299.

62 Date d’arrivée des reliques de saint Landoald et de ses compagnons à l’abbaye SaintBavon de Gand et date de la lettre adressée par Notger à l’abbé Womar et aux moines de ce même monastère – V. n. 64.

63 « […] per clericos suos inquireret […] »

64 Hériger, Elevatio s. Landoaldi, c. 3, p. 240 – Sur ce dossier et la lettre envoyée à Gand, v. en dernier lieu, Kupper, J.-L., Lettre d’envoi, 1996, p. 300-305.

65 « Leodii publice […] »

66 Ce document donne la date de 989, première année d’Henri II ; or cette convention, valable 20 ans, a été renouvelée le 18 septembre 1022 (v. acte 1022-1). Il faut donc privilégier la date de 1002, comme l’avait déjà fait G. Kurth (Notger, t. 1, 1905, p. 121, n. 1).- Vercauteren, F., Mort-gage, 1947, p. 219-221.

67 Hariulf, Chronique de Saint-Riquier, p. 170-171.

68 « Actum publice, in loco qui dicitur ad Sacram Crucem […] ».

69 Wauters, A., Géographie et histoire, 1875, p. 166-167.

70 Date de la bataille d’Hoegaarden.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 432.

71 « […] sine consilio comitum […] ac nobili suorum fratrum senatu […] ».

72 « Ne […] aliquid moliretur sine consilio comitum […], advocata eorum contione, ac nobili suorum fratrum senatu […] ».

73 « […] [episcopus] causas exponit […]. »

74 « […] sine consilio comitum, penes quos erat ob factam fidelitatem, nostram civitatem et totum tueri episcopatum […] ».– « Pro huiusmodi pernicie depellenda, secundum militaria sacramenta, quibus quasi quadam catena obligati tenebantur, omnium exorat suffragia, et ne aberrarent a commuai utilitate partim studiis, partim consilio, militari donat stipendio. »

75 « […] aliquid moliretur sine consilio comitum […] ac nobili suorum fratrum senatu […] ».– « Querit [episcopus] senatus consultum […]. »

76 « […] [episcopus] uniuscuiusque adtendit sententiam […]. » – « Auditis querimoniarum causis, pari voto, pari sententia, favet episcopo patricia turba, suadet praesumptioni obviam ire […]. »

77 V. n. précédentes.

78 Vita Balderici, c. 9, p. 727-728 – OEuvre probablement écrite au début du xiie siècle (V. t. 1, no 8, n. 47), elle accorde une place importante à la notion de paix. Néanmoins, malgré la distance chronologique, les précisions que l’auteur apporte sur la composition du synode et sur la mentalité de ses membres permet d’entrevoir la conception des clercs de l’entourage épiscopal concernant cette importante institution et sur le rôle qu’ils estimaient qu’elle devait jouer – V. t. 1, nos 95 et suiv.

79 V. t. l, no 44, n. 119.

80 Dernière éd. : Koch, A.C.F., Oorkondenboek Holland-Zeeland, t. 1/1, 1979, no 82, p. 153-156.

81 C’est entre ces deux dates que l’évêque Wolbodon fut élu et consacré – Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 69.

82 Date du décès de Wolbodon – Ibid.

83 « […] [Wolbodo] investigans cum multis […] ».

84 La mise par écrit et la confirmation d’un acte juridique pouvaient se dérouler longtemps après ce dernier. Dans ce cas, la donation eut lieu à Gembloux, sous le témoignage de témoins issus de l’abbaye, et la confirmation et la rédaction de l’acte avaient probablement été reportées au prochain synode général ou restreint. Mais l’évêque mourut entre-temps – V. n. 82.

85 Roland, C.-G., Chartes de Gembloux, 1921, no 18, p. 35-37.

86 Date de la mort de Wolbodon- Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 69-70.

87 « […] habito consilio cum suis familiaribus […] ».

88 Sur Olbert, v. no 10, n. 12.

89 « Leodio publice […] ».

90 V. acte 1002-4.

91 Hariulf, Chronique de Saint-Riquier, p. 184-Van Buitjenen, M.P., Longs de heiligenweg, 1977, no 9, p. 137.

92 « Actum publice Leodii […] ».

93 Barbier, V., Documents Saint-Gengoux de Florennes, 1888, no 2, p. 390-393.– Poswick, E., Histoire de la seigneurie d’Argenteau, 1905, no 1, p. 209-210.

94 « Ego Reginaldus sancte Marie et sancti Lamberti mancipium subscripsi feliciter […]. »95 La leçon Lancho serait erronée en raison de la mauvaise tradition manuscrite de ce document-Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 514-515.

95 La leçon Lancho serait erronée en raison de la mauvaise tradition manuscrite de ce document-Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 514-515.

96 Abbé de Florennes.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 514.

97 « Acta sunt hec Leodium publice […]. »

98 L’actum date de 1032 ; le datum est postérieur au décès de Réginard (5 déc. 1037.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 70) (« […] tempore felicis Raniardi memorandi pontificis […] a prefato presule Raniardo beate memorie […] »).

99 Sur ce personnage également mentionné dans une charte fausse de Réginard de 1029, v. Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 277, n. 378 – Obituaire Saint-Lambert, 1991, p. 66 et n. 402.

100 « […] talis conventio episcopo probanda relata est […]. »

101 A.E.L., Collégiale Sainte-Croix, no 5, f° 182 r° et no 8, f° 87 r°.

102 Avoué de Hesbaye.– Godefroid, C., L’avouerie de Saint-Lambert, 1975, p. 373.

103 Il semble bien y avoir une distinction très nette entre la donation, dont la liste de certains témoins est placée à la fin de l’acte, et la confirmation qui s’est faite devant l’évêque et son entourage. Voici les témoins de la donation : les doyens de Saint-Pierre (Lambert), de SaintDenis (Francon), de Saint-Martin (Alcodus) et d’autres qui ne sont pas nommés par l’acte.

104 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, 1723, t. 2, no 9, p. 810.

105 Il s’agirait plutôt d’un vicaire.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 253, n. 242.

106 Thys, E., Église primaire de Saint-Barthélemy, in B.I.A.L., t. 11, 1872, p. 412-413.-U LG (FP), Ms. 1972, fol. 20 v°-21 r°.– Sur l’importance de ce manuscrit pour la tradition manuscrite de cet acte et d’autres, v. Deckers-Kupper, Les manuscrits 1971 et 1972, 1971, p. 39-56.

107 « Actum Leodii in synodo generali […] ».

108 Albert n’apparaît pas comme avoué de Waulsort dans cet acte, mais dans le suivant. Par contre, Thierry apparaît comme avoué, dans cet acte, mais le suivant atteste que l’avoué de Waulsort est bien le comte Albert de Namur et Thierry de Faing, son sous-avoué – Despy, G., Chartes de Waulsort, 1957, p. 336, n. 1 et p. 337, n. 2.

109 Despy, G., Les chartes de Waulsort, 1957, no 9, p. 334-336.

110 Despy, G., Les chartes de Waulsort, 1957, no 10, p. 336-337-L’acte préc. a servi de Vorurkunde à celui-ci.-Id., p. 240-243 et 336.

111 Le copiste mentionne par distraction un Cono ; or aucun Conon n’est connu en BasseLotheringie à cette époque ; il n’y a qu’un Gozelon, comte de Montaigu – Despy, G., Les chartes de Waulsort, 1957, p. 337, n. 1.

112 Wotquenne, A.C., Une charte inédite de Théoduin, 1936, p. 34-37.

113 V. n. 114.

114 Date à laquelle Thierry fut consacré.-V. acte suiv.

115 Ce synode est peut-être le même que le suivant.

116 Vita Theoderici, c. 16, p. 45-46.

117 V. n. 120.

118 « […] dies purificationis sanctae Mariae […] ».

119 « […] deducentibus se qui affuerant septem abbatibus et multa clericorum et populi turba […] ».

120 Vita Theoderici, c. 16, p. 46.

121 « Actum publice Leodii in viridario episcopi […] ».

122 « […] prima quadragesime hebdomada die dominica […] ».– Le dimanche de la première semaine de Carême est, très probablement, le dimanche qui suit le mercredi des Cendres ; en 1057, le 19 février 1057. Il s’agit donc du 23 février et non du 16 février comme l’indique Dom U. Berlière (Documents inédits, t. 1, 1894, p. 16).

123 Berlière, U., Documents inédits, t. 1, 1894, no 10, p. 16-17.

124 Il semble qu’il faille lire archidiaconi plutôt qu’archidiaconus de Marneffe, E., Dignitaires de Saint-Lambert, 1897, p. 119 – V. liste des archidiacres de l’acte suiv.

125 « […] in ecclesia sancte Marie […] ».

126 V. ann. III, 1057-5 (1010/1018).

127 Dernière éd. : Koch, A.C.F., Oorkondenboek Holland-Zeeland, t. 1/1, 1970, no 82, p. 153-156.

128 Ibid.

129 « Actum Leodii […] ».

130 Début de la 8e année de règne d’Henri IV, roi de Germanie – S.V., p. 327.

131 « […] sic nostra quoque sententia haberi immutabilia decrevimus […]. »

132 Ernst, M.S.P., Histoire du Limbourg, t. 6, 1847, no 22, p. 107-DE Reiffenberg (baron), Chartes inédites, 1844, no 5, p. 299-300.– Waitz, G., Urkunden zur deutschen Verfassungsgeschichte, 1871, no 1, p. 1-3.

133 « Ipso die quo ecclesiam dedicavi […] »

134 « Decrevimus ut neque familia ad altare pertinens, neque possessio aliqua libere tradita secundarium vel substitutum haberet advocatum ; sed legitimus advocatus eis preesset ad defensionem, non ad exactionem. »

135 Dernière éd. : Genicot, L.-F., Le chapitre de Huy, 1964, no 1, p. 36-42 – Id., Introduction aux sciences auxilliaires, 1984, p. 23-29.

136 Éd. critique de Joris, A., La ville de Huy, 1959, p. 479-484 (avec comm., p. 107-127).— ID, Huy et sa charte, 1966, p. 37-45 (avec traduction, p. 47-48 et comm., p. 9-35).

137 Berlière, U., Documents inédits, t. 1, 1894, no 11, p. 17-18.

138 Schoolmeesters, É. et Bormans, S., Cartulaire de Huy, 1873, no 2, p. 96-98.

139 La tradition s’est faite par la main de Walter, avoué de la collégiale de Huy, mais il n’est pas repris dans la liste des témoins.

140 Sur le gruit, v. t. 1, no 245, n. 319.

141 Bormans, S., Ordonnances de la principauté de Liège, t. 1, 1878, p. 7.– Schoolmeesters, É. et Bormans, S., Cartulaire de Huy, 1873, no 3, p. 98-100.

142 […] Fossis […] ».

143 À cette date, Théoduin est à Liège puisqu’il participe le 8 mai au plaid royal qu’avait réuni Henri IV et qui, le lendemain, reconnut les droits de l’abbaye de Stavelot sur celle de Malmedy ; ce fut le triomphe de saint Remacle-Triumphus sancti Remacli, L. 2, c. 8, p. 452 – V. George, P., À Liège, le 9 mai 1071, 2000, p. 85 – ID., Le triomphe des saints mosans, 2000, p. 77 – Les étapes de ce triomphe ont également été détaillées — sans connaître les travaux de P. George — par F. Bougard (La relique au procès, 2001, p. 49-50).

144 Ce qui se fit : « […] ipse imperator Leodiensi ecclesie contulit de consensu et laudamento predictorum, scilicet Richeldis et Balduini filii ejus, omnia feoda que cornes Hanoniensis ab eo tenebat, videlicet abbatiam et advocatiam Montensis ecclesie et justiciam comitatus Hanoniensis […]. ».– Glslebert de Mons, Chronicon Hanoniense, p. 12.

145 Glslebert de Mons, Chronicon Hanoniense, p. 11-13.— Sur ces événements, v. Ganshof, F.-L., Le rattachement féodal du comté de Hainaut, 1948, p. 508-521, surtout p. 508-509.

146 Date à laquelle le privilège pontifical fut délivré-Cant., c. 26, p. 83.– Kurth, G., Chartes de Saint-Hubert, 1903, no 34, p. 41.

147 Date à laquelle le pape écrivit à Théodouin, pour qu’il cessât ses manoeuvres d’intimidation à l’endroit de l’abbé de Saint-Hubert, en raison du privilège qu’il lui avait accordé pour son abbaye.– Jaffé, P., Monumenta Gregoriana, 1865, no 41, p. 181-182.

148 Le rôle actif dans ce synode fut dévolu aux ecclésiastiques, mais il n’est pas impossible que ce synode ecclésiastique eût lieu dans le cadre d’un synode mixte, où les laïcs assistaient aux débats sans y prendre part. Lors de sa défense orale, Thierry en appela au jugement des clercs tout en estimant qu’il n’y avait pas lieu de recourir au jugement des laïcs : « Nec si sit opus, refugio in hoc quoque sapientium laicorum uti iudicio. » – Vita Theoderici, c. 25, p. 52.– Boson avait essayé d’influencer le populus.– Cant., c. 26, p. 79.

149 « […] iudicet prudentia vestra, et qui assident consilio vestro abbates ac sapientes clerici. » – Vita Theoderici, c. 25, p. 52.

150 « […] ecclesiam sancti Huberti specialius mancipatam apostolice defensioni […] ».– Cant., c. 26, p. 77.

151 « […] debitam subjectionem ecclesie Leodiensi [sic] ».– Cant., c. 26, p. 80.

152 « […] comperendinato in aliud tempus iudicio […] ».– Vita Theoderici, c. 25, p. 52.– « […][episcopus] prefixit diem huius discussionis agende […] et ceteros abbates episcopii cum archidiaconis, ut ad prefixam diem venirent convocavit. » – Cant. c. 26, p. 78-79.

153 Théodouin, devenu âgé, se fit seconder dans sa tâche par l’archidiacre Boson : « […] archidiaconus Boso, cui se et omnia sua procuranda idem episcopus crediderat specialius, ut erat confectus senio […].-Cant., c. 26, p. 77.-Dans cette affaire, c’est Boson qui, en présence de l’évêque, mena les débats, mais c’est le prélat qui prit lui-même la décision finale de reporter l’affaire au prochain synode-Sur Boson, v. Balau, S., Boson, 1902, p. 1-14 et Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 242, 254, 357-358 et 489.

154 Vita Theoderici, c. 25, p. 51-52.

155 Cant., c. 26, p. 76-78 – Vita Theoderici, c. 25, p. 51-52.-Résumé détaillé dans De Smet, J.M., Recherches sur la Vita Gerardi, 1960, p. 23-25.

156 « […] apud Hoiense castrum […] ».– Vita Theoderici, c. 25, p. 52.

157 « […] ex evocatorum iudicio causa penderet abbatis […] ; majorum et meliorum sententia consensit […]. ».– Cant., c. 26, p. 80.

158 Prudentes.– Cant., c. 26, p. 79.

159 « […] nichil in eo [privilegio] Leodiensi ecclesie deperisse […] nec in sensu, nec in verbo excluderit debitam subjectionem ecclesie Leodiensi [sic]. ».– Cant., c. 26, p. 79-80.

160 Absolutus-Cant., c. 26, p. 80 – Vita Thederici, c. 25, p. 52.

161 « […] privilegium publice laudatum et auctorizatum […] ».– Cant., c. 26, p. 80.

162 V. n. supra.

163 Cant., c. 26, p. 78-80.-Vita Theoderici, c. 25, p. 52 – V. n. 155.

164 Date du décès de Théoduin.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 72-73 – Ce synode doit être de peu antérieur à cette date, dans la mesure où l’acte mentionne spécifiquement, à côté du prélat et du demandeur, la présence de l’archidiacre Boson qui fut étroitement associé à la gestion diocésaine durant la vieillesse de Théoduin.– V. 1075-a.

165 Sur ce personnage, v. Poncelet, É, Inventaire de Saint-Pierre, 1906, p. xxii.– Ce personnage doit très probablement être identifié au chanoine-prêtre de la cathédrale de Liège, commémoré le 10 décembre dans l’obituaire de cette dernière (Obituaire de Saint-Lambert, 1991, p. 167).– Sur le recrutement des prévôts des collégiales parmi les chanoines de la cathédrale, v. no 44.

166 Sur la localisation incertaine de ce toponyme, v. Maquet, J., La collégiale de Saint-Pierre, 1995, p. 30 et n. 173.

167 Kurth, G., Chartes de Saint-Hubert, 1903, no 40, p. 46-48.

168 « […] Leodiensem synodum […] ».– Cant., c. 30, p. 89.

169 « […] in festo apostolorum Symonis et Jude […] ».– Cant., c. 30, p. 89.

170 Cant., c. 70, p. 156-Wolbodon resta à la cour royale jusqu’à la mort de l’évêque Henri IerCant., c. 29, p. 89 – V. aussi ann. III, 1092-a.

171 M, c. 29, p. 88-89.

172 Cant., c. 29, p. 88-89 et c. 70, p. 156 – Chronicon sancti Laurentii, c. 44, p. 276 (1075Sur cette source, v. Kupper, J.-L., Liège et l’Eglise impériale, 1981, p. 16).

173 II s’agissait du dimanche des Rameaux (« Dominica autem que dicitur in Palmis […] »).– S.V., p. 115 et 144 – Henri de Verdun se trouvait effectivement à l’abbaye de Saint-Hubert, puisqu’il y avait suivi le cortège funèbre de son parent, le duc Godefroid le Bossu, mort assassiné le 26 février 1076 à Vlaardingen. Malgré les instances de ses conseillers ecclésiastiques et laïques — peut-être parce que les synodes se déroulaient habituellement à Liège (v. t. 1, no 76) — il y demeura néanmoins depuis son arrivée jusqu’au dimanche qui suivit la fête de Pâques (3 avril).– S.V., p. 115 – V. aussi ann. III, 1086-9, 1086-14

174 Cant., c. 32, p. 91-92.

175 « […] superveniente festo beati Lamberti […] ».– Cant., c. 36, p. 97.– Ce synode eut lieu à Liège puisque le synode se rendit le lendemain à Saint-Laurent – V. n. 176.

176 Le lendemain, l’évêque, accompagné de son synode, se rendit à Saint-Laurent et il manda aux moines d’élire leur abbé ; ce qu’ils firent non sans prendre le conseil de l’assemblée synodale. Leur choix se porta sur Bérenger – Cant., c. 36, p. 97.

177 Cant., c. 36, p. 97.

178 « […] publice Leodii […] ».

179 C.S.L., t. 1, 1893, no 26, p. 38-43 – V., en dernier lieu, Kupper, J.-L., « Mulier nobilissima Ermengardis », 1984, p. 69-74.

180 .La liste des témoins est celle de la tradition et de l’acte établi par Ermengarde. Néanmoins, ils étaient très probablement présents au synode : Renier, av., co. Albert, Henri, Warnier, fils d’Henri, co. Conon, Raoul son frère, co. Otton, co. Arnoul, Godefroid et Arnoul, Godescalc de Ciney, Arnoul et Lambert, Gérard, Ébroïn, Landfrid, Wiger et Bérenger, Gislebert, Udelin, Godefroid, Conon, Fastré, Wenricus, Lambert, Givard Hostis, Conon ! Ébroïn, Mainerus et Richard, Reimbald, Adelbert, Udon, Juelmo, Wimannus, Reinard, Thierry de Bietere.

181 Cette donation a très probablement eu lieu lors du synode mentionné dans l’acte précédent, notamment parce que la transaction porte sur des biens qui venaient d’être cédés par la comtesse Ermengarde, mais aussi parce que la liste des témoins de cette charte présente de nombreuses similitudes avec celle de la tradition relatée dans la précédente – V. n. 180.

182 Terminus a quo, début de la cinquième année de pontificat d’Henri IerKupper, J.-L., Leodium, 1982, p, 72-73.

183 V. 1079-2 (peu avant 1075).

184 Kurth, G., Chartes de Saint-Hubert, 1903, no 40, p. 46-48.-Sur ce acte, v. Maquet, J., La collégiale Saint-Pierre, 1995, p. 30.

185 Il doit probablement s’agir de l’archidiacre Boson qui était intervenu lors du premier jugement.-V. 1079-2 (peu avant 1075).

186 Il doit s’agir du prévôt de Saint-Pierre qui a, après sa condamnation, reconnu les droits de Saint-Hubert.

187 Il doit s’agir de l’avoué de Saint-Hubert qui a agi comme protecteur des biens de l’abbaye.

188 Veille du dimanche des Rameaux – Sur la date de ce document, v. Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 458 et n. 68.

189 « Unde maximo dolore commotus Heinricus episcopus sepe convenit et multum institit, ut principes terre legem aliquam ponerent. »

190 (Albert) comte de Namur et son frère Henri, (Herman) comte palatin, (Godefroid) marquis, Conrad comte (de Luxembourg), Henri comte de Limbourg, Henri comte de Laach, Arnoul comte de Looz, (Henri) comte de Louvain, Conon comte de Xhoris (i.e. de Montaigu).

191 Gilles d’Orval, Gesta, L. 3, c. 13, p. 90 – V. t. 1, nos 95 et suiv.

192 Tietmar est devenu abbé de Gembloux après le décès de l’abbé Mysach, décédé le 11 novembre 1071 et c’est de Tietmar que Francon, miles, son neveu a reçu lors de son mariage le moulin d’Énée en fief. Cependant, il est mort dans les cinq ans, c’est-à-dire au plus tôt en novembre 1076.– Godescalc de Gembloux, Gesta abb. Gembl, c. 53, p. 543 – Bergère, U., Gembloux, 1897, p. 17-18.

193 L’affaire, citée à l’acte suivant, a été examinée par l’évêque Henri Ier, dix ans après la cause mentionnée dans l’acte précédent, c’est-à-dire au plus tard avant le 31 mai 1081, dix ans avant le décès d’Henri Ier (Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 73-74).-Godescalc de Gembloux, Gesta abb. Gembl., c. 53, p. 544.

194 « […] ad audientiam […] episcopi Heinrici […] ».

195 Reinfred avait épousé la veuve de Francon, neveu de Tietmar, abbé de Gembloux, à qui ce dernier avait cédé en fief le moulin d’Énée à la condition qu’il fit retour à l’abbaye si Francon n’avait pas de descendants. Il eut trois enfants, tous morts en bas âge. Une fois Francon mort, sa veuve, fille d’Albéron, villicus de l’abbaye, se remaria avec Reinfred. Celuici usurpa le moulin d’Énée au détriment de l’abbaye. L’abbé et les parents de Francon portèrent plainte devant le plaid général où le villicus Albéron défendit son beau-fils Reinfred. L’affaire fut alors portée devant la juridiction épiscopale et le père de Reinfred, villicus de l’évêque, semble avoir influencé le synode en faveur de son fils – Godescalc de Gembloux, Gesta abb. Gembl., c. 53, p. 543-544 – Pour l’analyse de ce document, v. Genicot, L., Nobiles, milites et villici, 1957, p. 25-28.

196 Godescalc de Gembloux, Gesta abb. Gembl., c. 53, p. 543-544.

197 « Data Leodii […] »

198 Début de la 26e année du règne d’Henri IV – S.V., p. 327.

199 « Quia ad hoc positi sumus ad hoc regimen ecclesiarum et curam etiam rerum secularium agendam suscepimus ut ecclesiastice paci […] provideamus f…] ».

200 Cette donation a eu lieu […] in die solemnitatis sancti Laurentii inter missarum solemnia […] presentibus multis qui ad diem festum convenerant […], c’est-à-dire le 10 août – SV p. 180.

201 Martène-durand, Amplissima collectio, t. 4, 1729, no 8, col. 1174-1175.

202 Otbert ayant été expulsé de la ville de Liège, il est probable qu’il y eût été jugé – Cant., c. 68, p. 153.

203 Date à laquelle Bérenger devint abbé de Saint-Laurent.– V. acte 1076-b.– C’est auprès de ce dernier qu’Otbert se réfugia d’abord – Cant., c. 68, p. 153.

204 Date à laquelle Henri IV est à Vérone.-V. t. 1, p. 145, n. 970.-Malgré le fait qu’Otbert eût été gracié par Henri Ier, il préféra se rendre à la cour royale.– Cant., c. 68, p. 153.

205 Il se réfugia à l’abbaye de Saint-Laurent.– « Henricus episcopus […] Otbertum quemdam prepositum ecclesie sancte Crucis criminibus convictum, de civitate decreverat omnimodo exturbandum. Ille vero proripiens se, ad Berengerum abbatem sancti Laurentii venit, et apud eum tamdiu latuit, donec eo suffragante in gratiam episcopi rediit »

206 Cant., c. 68, p. 152-153.

207 A.E.L., Collégiale Sainte-Croix, no 5, f° 171 v° et no 8, f° 1 r°.

208 Stiennon, J., Étude de Saint-Jacques, 1951, no 1, p. 436.

209 Avoué de Hesbaye.– Godefroid, C., L’avouerie de Saint-Lambert, 1975, p. 374.

210 « […] in capitulo nostro Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud. L 2 c 5 p. 26.

211 « […] sub omnium audientia […] ».– « Tamenpetita vixque impetrata audientia […] ».– Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 2, c. 5, p. 26-27.

212 « Solvitur tandem die illa capitulum cum ira et indignatione episcoporum. » — Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 2, c. 7, p. 28.-« […] in exilium […] ».-M c. 8, p 28 et 29.

213 « Progressus in puplicum episcopus Leodiensis Heynricus stolatus, auctoritate episcopali per bannum omnibus in episcopio suo precaepit ut et hospitio eis non indulgerent et quicquid habere invenirentur primo illis obviantes impune distraherent. » – Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 2, c. 8, p. 29.

214 Parmi les assesseurs, se trouvaient Bérenger, abbé de Saint-Laurent, et Francon, écolâtre de la cathédrale.- Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 2, c. 6, p. 27 ; « […] ab utriusque episcopi cum religiosis tam clericis quam monachis convenitur. »Id., c. 5, p. 2525.– «[…] sanctus iste vester […] conventus […] ».-Id., c. 6, p. 28.

215 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 2, c. 4-8, p. 25-29.

216 Il s’agit du dimanche qui suivit celui de la Pentecôte – S.V., p. 115.

217 « […] tam abbatibus quam archidiaconibus totique simul aecclesiae […] eorum judicio Luiponem [episcopus] excommunicat […]. »

218 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb Trud L 3, c. 3, p. 38,

219 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 3, c. 3, p. 37-38.

220 « […] ad audientiam […] Leodii.

221 C’est à cette date que se tint la curia royale à Aix au cours de laquelle l’excommunication de Lupon fut levée par l’évêque de Liège. Cependant, l’interdit fut jeté sur l’abbaye de SaintTrond jusqu’à ce que Lupon eût comparu devant l’audientia de l’évêque à Liège – Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 3, c. 4, p. 38.

222 Audientia.– Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 3, c. 4, p. 38.

223 « Sedit concilium […]. »- Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 3, c. 4, p. 39.

224 Cette dernière information est fournie par le Cant., c. 70, p. 156-Peu après, Lupon fut absous par l’évêque Henri Ier parce qu’il était à l’agonie. Celle-ci était, estime Raoul de SaintTrond, feinte. Il se rétablit d’ailleurs rapidement après son absolution.– Raoul de Saint Trond, Gesta abb. Trud., L. 4, c. 8-9, p. 57-61.

225 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 3, c. 4, p. 38-39 – Cant. c. 70, p. 156.

226 C’est le contexte qui permet de l’affirmer.– V. n. 225.

227 La veille, l’évêque avait attaqué la ville avec son armée.– Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 3, c. 6-9, p. 41-45.– Sur cet épisode, v. Pieyns-Rigo, P., Saint-Trond, 1975, p. 36.– Charles, J.-L., La ville de Saint-Trond, 1965, p. 88-89.

228 « At episcopus illos […] impunitos abire permisit, episcopium tamen suum eis interdixit. ».– Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 3, c. 10, p. 46.

229 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 3, c. 10, p. 45-46.

230 Date de la mort de l’abbé Thierry Ier- Despy-Meyer-Dupont, Saint-Hubert, 1975 p. 36.

231 L’église de Nassogne contestait être soumise à la justice de l’abbaye de Saint-Hubert, si ce n’était dans les conciles religieux placés sous la juridiction épiscopale (« […] in clericalibus conciliis sub districtione episcopali […] »).-V. t. 1, nos 55 et suiv.

232 « […] presente ibi et secum condonante Bosone archidiacono […] ».

233 Cant., c. 52, p. 123.– Kurth, G., Chartes de Saint-Hubert, 1903, no 50, p. 63.-Sur le chapitre de Nassogne aux alentours de Tan 1100, v. Dierkens, A., Le culte de saint Monon 1991, p. 297-321.

234 « […] episcopo apud sanctum Hubertum commoranti […] ».

235 Date du décès de Théoduin ; les dates d’élection et de consécration d’Henri de Verdun ne sont pas connues.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 73.

236 Date du décès de l’abbé Thierry IerDespy-Meyer-Dupont, Saint-Hubert, 1975, p. 36.

237 C’est durant cette période qu’Henri de Verdun séjourna un mois à l’abbaye de Saint Hubert.– V. ann. III, 1076-a.

238 « […] ad episcopalem audientiam […] ».

239 « […] judicio Bosonis archidiaconi […] ».– Ce terme ne veut pas dire que Boson était le seul juge, mais plutôt qu’il a participé activement à la décision judiciaire, voire qu’il Ta directement inspirée. L’évêque est bien présent et c’est ce dernier qui préside les débats et qui veille à l’exécution du jugement rendu par sa juridiction.

240 Cant. c. 16, p. 40-41.

241 « […] remandatus abbas ab episcopo Hoium venit […]. »

242 Ces dates sont fournies par la chronologie relative du Cantatorium ; le récit se place après l’acquisition de Chevigny (1084) et le mariage de Baudouin II de Hainaut avec Ide de Louvain (1084 – S.V., p. 363) et avant le décès de Thierry Ier, abbé de Saint-Hubert – Cant., c. 49 et 53, p. 120-121 et 126-127.

243 Cant., c. 50, p. 122.

244 « […] Castro Fossis […] ».

245 « Statuit [episcopus] etiam ex decreto majorum, die videlicet ante diem festum, die quoque post diem festum institoribus, omnibusque locum frequentare volentibus pacem : ut singulis annis his diebus ab nundinas vel ad orandum in locum pacifice venirent et a loco pacifice redirent. »

246 Hillin de Fosses, Mir. s. Foillani, c. 29, p. 424.

247 Thimister, O.J., Cartulaire de Saint-Paul, 1878, p. 1-2.

248 « […] sancte Marie in Dyonant […] ».

249 Roland, C.-G., Les seigneurs de Rochefort, 1893, p. 98, n. 2.

250 « […] Leodii Raoul de Saint-Trond, Gestaabb. Trud., L. 4, c. 9, p. 59.

251 Tous ces événements, précédant ce synode, ne sont pas datés par Raoul de Saint-Trond. Cependant, ils sont nécessairement postérieurs au 20 février 1087, jour où l’abbé Lanzon réintégra son abbaye (Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 3, c. 14, p. 48).-Mais d’emblée confronté à l’hostilité de la ville de Saint-Trond et à l’opposition de l’évêque Brunon de Metz, Lanzon abandonna sa charge abbatiale. L’évêque de Metz désigna le moine Herman à ce poste (Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 3, c. 14-17, p. 48-51).-C’est durant cet abbatiat que Brunon vendit à Otton de Diest différents domaines de l’abbaye (Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 4, c. 3, p. 53-54).– Cette vente ne peut être postérieure à 1088, date à laquelle l’évêque de Metz fut chassé de son trône.– Pieyns-Rigo, P., Saint–Trond, 1975, p. 37, n. 4.

252 Date du décès d’Otton Ier, comte de Duras – Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 277, n. 384.

253 Le caractère mixte de ce synode peut se déduire de la présence d’Otton, avoué de SaintTrond, et de son fils Gislebert. Cependant, il n’est pas impossible que la décision ait été prise par l’évêque en collaboration avec son synode ecclésiastique, puisqu’il s’agit d’une matière religieuse et que Saint-Trond ne dépendait de Liège qu’au spirituel. Quoi qu’il en soit, l’évêque semble bien ne pas avoir jugé seul, mais avec des assesseurs, puisque les moines promettent de l’argent à l’évêque et aux siens s’il les libère des deux conspirateurs.– V. n. 255.

254 « […] ad audientiam […] ».– Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 4, c. 9, p. 59.

255 « […] res ista […] episcopo Leodiensi per Herimanni amicos relata est, promissaque ei et suis usque ad 14 marcas argenti pecunia ut liberaret aecclesiam de talium virorum intolerabili malicia. » – Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 4, c. 9, p. 59.

256 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 4, c. 9, p. 59-60.

257 « Actum est hoc Hoyipublice […] »

258 Il est très probable que cette vente eût lieu lors d’un synode général mixte pour les raisons suivantes : 1) l’évêque approuva la vente (« […] annuente domino Henrico viropacifico […] ») ; 2) c’est encore l’évêque — c’est le rôle du président — qui ordonna la mise par écrit de l’acte juridique (« Quam rem placuit domino episcopo ad noticiam posterorum statim litteris comendari […] ») ; 3) le nombre et la diversité de provenance des témoins attestent du caractère général du synode. Par contre, il n’y a aucun témoin ecclésiastique. Cependant, le chapitre de Huy est très probablement l’auteur de la charte et son intervention est explicitement mentionnée à propos de la limitation des droits de l’avoué. Enfin, le fait que ce synode général eût lieu à Huy n’avait rien d’exceptionnel notamment lorsqu’il s’agissait de causes qui concernaient le chapitre de Huy (v. t. 1, no 47 et ici-même, passim) mais aussi parce que cette ville est le siège d’une des forteresses du prélat (v. t. 1, no 54). De plus, Henri de Verdun mourut le 31 mai 1091 à Huy (v. n. 262), c’est-à-dire quatre semaines après ce synode. Peut-être n’était-il déjà plus, début mai, en mesure de se déplacer ?

259 Schoolmeesters-Bormans, Cartulaire de Huy, 1873, no 4, p. 100-103.

260 « […] Leodium […] ».

261 V. 1088-a.

262 Date du décès de l’évêque Henri IerKupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 73-74.

263 V. n. supra.

264 « […] pacis die […] ».

265 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 4, c. 5, p. 56.

266 « Quod audiens epis copus […] indigne admodum tulit ; veniensque Leodium paribus illius majoribus que sui episcopii conquestus est acriter contemptum suum et pacis violamentum. Quorum judicio tamdiu prosecutus est Ottonem, ut reus adjudicatus ad satisfactionem tandem venire compelleretur et non solum villas nostras sine ulla nostra redemptione exfestucaret, verum episcopo pro gratia ipsius 100 marcas persolveret. » – Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 4, c. 6, p. 56.

267 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 4, c. 6, p. 56.

268 V. 1081-a.

269 Le terme employé est consilium ; cependant, il semble bien s’agir d’un synode et non seulement d’un conseil vassalique puisque c’est bien un jugement (« […] decretum est […] ») qui est rendu pour établir le moyen de preuve à administrer. Cette décision est d’ailleurs mise à exécution par l’évêque lui-même par l’envoi d’une lettre portant son sceau. Le plaid local n’a d’autre choix que de suivre le mode de preuve imposé par la juridiction épiscopale (« […] praepositus, ut legit, diem placiti statuit […] »).

270 C’est le premier jugement qui a déterminé le mode de preuve à suivre ; le second reste de la compétence du plaid – Pour l’analyse de ce document, v. 1081-a.

271 Godescalc de Gembloux, Gesta abb. Gembl., c. 53, p. 544.

272 « […] coram melioribus civitatis […] ».– Cant., c. 70, p. 157.

273 Otbert fut consacré à Cologne le 1er février 1092 (Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 75). C’est le jour même de son retour à Liège qu’il ordonna à Bérenger, abbé de Saint-Laurent, de céder sa place à l’ancien abbé Wolbodon, qui avait été excommunié et banni du diocèse de Liège par l’évêque Henri Ier. Le lendemain, Bérenger compamt devant le synode restreint Cant., c. 70, p. 156-157-V. acte 1075-c-L’attitude d’Otbert vis-à-vis de son ancien protecteur (c’est Bérenger qui avait accueilli Otbert expulsé de la cité par la juridiction d’Henri Ier.-V. acte 1081-b) s’explique par le fait que Wolbodon avait fourni à Otbert de l’argent pour sa nomination à l’épiscopat. Rappelons également qu’Otbert et Wolbodon étaient tous deux présents à la cour royale lors du décès d’Henri Ier de Verdun-V. 1075-c.– Sur tous ces événements, v. Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, P-138-141.

274 V. n. 273.

275 Il s’agit d’une matière ecclésiastique ; cela n’exclut pas pour autant que le synode ait eu un caractère mixte, même si ce sont très probablement les ecclésiastiques qui ont joué un rôle actif.

276 Cant., c. 70, p. 156-157.

277 Cette indication prouve de nouveau que le synode n’était pas purement passif, mais qu’il était le véritable juge – V. t. 1, nos 55 et suiv.

278 de Reiffenberg, Monuments, t. 1, 1844, p. 125-126.

279 Date à laquelle Bérenger avait été chassé de son abbaye de Saint-Laurent. Il se réfugia auprès de Thierry II, abbé de Saint-Hubert – V. acte 1092-a – Remarquons qu’avant le procès dont il est question ici, Thierry et Bérenger s’étaient rendus à Reims auprès de l’archevêque Renaud, qui les encourgea à persiter dans leurs positions. Sur ces événements, v. J.-L. Kupper (Liège et l’Église impériale, 1981, p. 390-391) qui replace tous ces événements dans le cadre de la Querelle des Investitures et qui souligne les liens étroits qui unissaient Renaud au pape Urbain II (1088-1099), successeur de Grégoire VII, qui fut archidiacre de Reims.

280 Date à laquelle Thierry II, abbé de Saint-Hubert, après avoir été jugé à Liège et après être repassé par Saint-Hubert, s’est rendu avec Bérenger au sacre de Popon, évêque ‘grégorien’de Metz.

281 « […] habito consilio cum archidiaconis, decreverunt legitimis evocationibus abbatem prosequendum et, nisi infra terminos earum se representaret ad episcopale judicium, ilium juste excommunicandum aut omnino deponendum. ».– Cant., c. 70, p. 160.

282 Parmi ces abbates, il y avait Wolbodon, abbé de Saint-Laurent, Lupon, abbé de SaintTrond, Gislebert, abbé de Florennes et Waramond, abbé de Brogne – Cant., c. 70, p. 160.

283 Cant., c. 70, p. 160.

284 « Abbas […] venit Leodium […]. » – Cant., c. 70, p. 161.

285 Date à laquelle Bérenger a été chassé de son abbaye de Saint-Laurent. Il se réfugia auprès de Thierry, abbé de Saint-Hubert.-V. acte 1092-a-Remarquons qu’avant le procès dont il est question ici, Thierry et Bérenger se sont rendus à Reims auprès de l’archevêque Renaud qui les encourgea à persiter dans leurs positions. Sur ces événements, v. J.-L. Kupper (Liège et l’Église impériale, 1981, p. 390-391) qui replace tous ce événements de la cadre de la Querelle des Investitures et qui souligne les liens étroits qui unissaient Renaud au pape Urbain II (1088-1099), successeur de Grégoire VII, qui fut archidiacre de Reims.

286 V. 1093-a.

287 V. n. 1093-a – V. acte préc.

288 Il s’agit d’Henri de Montaigu, archidiacre et doyen de Saint-Lambert, proche conseiller d’Otbert, mais aussi intellectuel de haut rang, proche de Sigebert de Gembloux-Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 244 et n. 181, p. 398 et n. 101, p. 400 – Outre ce cas précis, il se signala à autres reprises par ses qualités de plaideurs.– Cant., c.77, p. 190-191.– Cant., c. 93-97, p. 247-250.

289 « […] ex evangelica auctoritate sufficeret excusando abbati est et non dixisse, interdicente Domino omnino non jurare […]. ».– Cant., c. 70, p. 163.

290 « […] dimissus […] ».– Cant., c. 70, p. 163.

291 Cant., c. 70, p. 161-163.

292 Il s’agit de la date à laquelle Otbert, ayant envahi l’abbaye de Saint-Hubert, monta en chaire et excommunia l’abbé Thierry II Celui-ci s’était en effet rendu à Metz pour assister à la consécration du nouvel évêque (grégorien) de Metz, Popon, par le légat pontifical, Hugues de Lyon (V. t. 1, no 289, n. 13) à qui il fit approuver la rupture avec Otbert.– Cant., c. 71-72, p. 170-172 et c. 90, p. 234 – Despy-Meyer, A. et Dupont, P.P., Saint-Hubert, 1975, p. 38.

293 Cant., c. 72, p. 172 – Le 6 mai était un vendredi – S.V., p. 115.

294 Cant. c. 90, p. 234.

295 « […] in civitate […] ».– Cant., c. 77, p. 185.

296 Date de l’avènement de Godefroid, comte de Louvain – S.V., p. 357.

297 Date du synode au cours duquel Otbert aurait dû, à la demande des principes provincie, examiner le cas de Thierry II, abbé de Saint-Hubert. Ce synode n’eut jamais lieu ; l’évêque prétexta qu’il devait se rendre le jour de l’audience à Reims pour s’entretenir avec l’archevêque de Reims au sujet du château de Mouzon qu’il avait brûlé et dévasté – Cant., c. 77, p. 192.

298 Cant., c. 77, p. 185.– « […] cum ceteris princibus episcopii […] ».– Cant., c. 77, p. 193.

299 Le conflit portait sur le comté de Brugeron. Il fut tranché en 1099 et le comté fut attribué en fief à Albert III, comte de Namur-Sur ce problème complexe et ses prolongements, v. Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 145-146, 432-433 – Rousseau, F., Actes des comtes de Namur, 1936, p. XCII, CIX-CXI-Colin, J.F., Le comté de Brugeron, 1994.

300 « […] in publica audientia Leodiensis ecclesie […] ».– Cant., c. 77, p. 186 – La date fut fixée au vendredi 29 juin 1095 (S.V., p. 115). Comme nous l’avons vu, cette audience n’eut jamais lieu.-V. n. 297.

301 La présence de ces deux personnages, ne résidant pas dans le diocèse de Liège, se justifiait peut-être par la présence du duc de Basse-Lotharingie dont ils formaient la suite. Ce problème avait été perçu par G. Despy (Godefroid de Bouillon en 1095, 1977, p. 47, n. 5).

302 Cant., c. 77, p. 184-186 – Sur la portée exacte de l’intervention de Godefroid de Bouillon, duc de Basse-Lotharingie, v. Despy, G., Godefroid de Bouillon en 1095, 1977, p. 45-50.

303 À la demande des bateliers (navigantes), Otbert avait mis le siège devant le château de Clermont-lez-Nandrin dont les occupants ne cessaient de perturber la navigation sur la Meuse.– Cant., c. 78, p. 194-195 – Sur l’importance stratégique de ce château, acquis par Otbert, et sur les relations de celui-ci avec la bourgeoisie naissante, v. Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 82, 428 et n. 44, 443 et n. 136.-V. t. 1, no 54.

304 Date du synode avorté – V. supra.

305 Date à laquelle Bérenger rentra à l’abbaye de Saint-Laurent suite à la décison du synode convoqué juste après siège de Clermont.– Chronicon s. Laurentii, c. 50, p. 279.-Sur cette source, v. t. 1, p. 7.

306 Cette argumentation, connue de l’auteur du Cantatorium, a été développée par Pierre Damien dans sa lettre au pape Alexandre II : ce qui fait l’objet d’un commerce, ce n’est pas la grâce de Dieu, la charge relgieuse en elle-même, conférée à titre gratuit, mais ce sont les biens ecclésiastiques y attachés. Ce texte assimile, comme l’avait déjà fait avant lui Alger de Liège et le cardinal Humbert (vers 1057-1058), les simoniaques à des hérétiques.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 298-299 et n.– V. aussi 1145-24 (1135).

307 Ce synode n’a eu aucun caractère judiciaire même s’il en avait toutes les apparences. Le synode épiscopal n’était, en effet, pas compétent pour juger son propre évêque. Cette matière était du ressort normal de la juridiction archiépiscopale. C’est d’ailleurs devant celle-ci qu’il fut attrait par le clergé de Liège en 1104 (V. t. 1, no 295). Si Otbert se justifiait, c’est parce qu’il le voulait bien et qu’il estimait, qui s’en étonnerait, qu’il n’avait commis aucune faute. D’ailleurs, l’évêque, après s’être justifié, continua de jouer son rôle de président du synode en prenant conseil auprès de quelques membres éminents (« […] cum prudentoribus consilio […]) de son entourage et en fixant la date du synode ecclésiastique.– Cant., c. 78, p. 195-196 – Sur ce synode, v. les rem. de Despy, G., Godefroid de Bouillon en 1095, 1977, p. 45-50 – Laret-Kayser, A., La fonction et les pouvoirs ducaux, 1981, p. 145-146.

308 Cant., c. 78, p. 194-196.

309 Même fourchette chronologique, mais ce synode est nécessairement postérieur au précédent puisqu’il en est la conséquence directe.

310 « […] collectis abbatibus et archidiaconis […] ».-Cant., c. 78, p. 196.

311 « […] iudicium sedit […]. ».– Cant., c. 78, p. 196.

312 Cant., c. 79, p. 197.

313 Cant., c. 78-79, p. 196-197.

314 Grangagnage, F., Actes d’Otbert, 1959-1960, p. 207-208.

315 « Actum est publice Leodii XVIII kalendas julii anno ab incarnatione Domini M°XCVI° […]. » – Samedi après la Trinité.– S.V., p. 116 et 151.

316 C.S.L., t. 1, 1893, no 29, p. 46-48.-Cant., c. 73, p. 175-176.– G. Despy et C. Rouwez (Despy-Rouwez, Le tonlieu de Couvin, 1974, p. 66-74) ont estimé que la charte épiscopale avait été interpolée et que l’achat eut lieu en 1093. J.-L. Kupper (Liège et l’Eglise impériale, 1981, p. 429, n. 45), pour sa part, considère l’acte comme vrai, point de vue auquel G. Despy (« Terre de Hierges », 1986, p. 16-17 et 28, n. 11) et son élève C. Billen (Domaines dans le pays de Chimay, 1986, p. 35 et 45, n. 25) ne souscrivirent de nouveau pas. Sans reprendre l’ensemble de ce débat, il semble néanmoins qu’il faille tenir compte du témoignage d’une charte émanant du cartulaire de Dinant (1096 – V. 1096-12) qui associe étroitement l’achat des châteaux de Bouillon et de Couvin et qui justife ce dernier par la nécessité dans laquelle se trouvaient le duc Godefroid de Bouillon et le comte de Hainaut Baudouin II de rassembler l’argent indispensable pour participer à la Première Croisade : « Ego Obertus […] commuai consilio cleri et populi acquisivi ecclesie sancte Marie sanctique Lamberti castellum de Bulhon a duce Godefrido et castellum de Covin a comite Balduino cum universis appediciis suis ambobus hiis principibus Jherosolimam euntibus quod non posset fîeri absque maximo pecuniarum aliarumque rerum dispendio […]. » – Ann. III, 1096-12.– Sur la participation de ces princes à la Première Croisade, v. despy, G., Gottfried von Bouillon (Gottfried V.). I., 1989, col. 1598-1599.– Riley-Smith, J., Gottfried von Bouillon (Gottfried V). II, 1989, col. 1599.

317 V. acte préc.

318 Date de l’acquisition du château de Couvin par Otbert.– V. ann. III, 1093-34 (1096).

319 V. les deux actes préc.

320 « […] [Everelmus] Leodium rediit […]. »

321 Date de la mort d’Henri de Verdun puisque la date du début du règne d’Otbert n’est pas connue.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 73-74.

322 Date à laquelle le duc Godefroid de Bouillon est parti en croisade.– S.V., p. 390.

323 Le parjure est de la compétence du synode épiscopal.– V. aussi 1152-62 et t. 1, p. 68, 72, 111.

324 Martène-Durand, Amplissima collectio, t. 1, 1724, col. 653-656.

325 S.V., p. 390.– V. ann. III, 1093-34 (1096).

326 Bormans, S., Cartulaire de Dinant, 1881, t. 1, no 3, p. 12-15 – Sur l’achat du château de Bouillon, v. t. 1, nos 106 et 319.

327 « Actum Leodii […] ».

328 Début de la 41e année de règne d’Henri IV – S.V., p. 327.

329 Gysseling-Koch, Diplomata Belgica, t. 1, 1950, no 236, p. 393-394.

330 Cette localisation peut se déduire du fait que les moines, partis de Saint-Trond, ont fait un long chemin et qu’ils ont été encouragés par les chanoines de la cathédrale à porter plainte devant l’évêque.– V. réf. infra.

331 Date à laquelle Poppon est devenu évêque de Metz.

332 C’est Godefroid, duc de Basse-Lotharingie, qui, après avoir mis la main sur l’abbaye de Saint-Trond, plaça, contre monnaie sonnante et trébuchante, Herman à la tête du monastère.- Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 5, c. 1-2, p. 64-66 – Or Godefroid partit en Croisade le 10 août 1096.-S.V., p. 390.– V. supra.

333 Herman n’avait pas voulu répondre à la canonica prosecutio.- Raoul DE Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 5, c. 3, p. 67.

334 « […] ad audientiam […] ».

335 « […] episcopoque lacrimaliter conquesti sunt […]. » – Raoul précise que c’est le chapitre cathédral qui a incité les moines à porter plainte – Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 5, c. 3, p. 66.

336 Signalons qu’Herman, craignant les représailles d’Otbert, préféra quitter Saint-Trond pour se rendre d’abord à Halen, puis auprès du comte Henri de Limbourg, avoué supérieur de l’abbaye – Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 5, c. 3, p. 67.

337 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 5, c. 3, p. 66-67.

338 « Actum Leodii […] ».

339 Entre le 2e et le 3e dimanche de Carême.– S.V., p. 116.

340 Synode ecclésiastique pour le jugement, synode mixte pour le témoignage de ce qui a été fait.

341 Ce texte apporte de précieuses indications sur la manière dont se déroule une procédure devant un concile archidiaconal, qui n’est qu’une décentralisation du synode ecclésiastique.– V. t. 1, no 120.

342 Il semble bien qu’il s’agisse d’un synode religieux, puisque les assesseurs de l’évêque sont ses archidiacres, mais c’est le synode mixte qui a été le témoin de l’acte résultant du jugement du synode religieux. La liste des témoins n’est pas toujours le reflet de la composition du synode qui a effectivement statué.– V. t. 1, no 55.

343 Schoolmeesters, É., Ouffet, 1881, p. 72-73 – Sur ces deux petits chapitres collégiaux dont l’un, Ouffet, se maintint jusqu’en 1797, mais l’autre, Ellemelle, disparut dès le xiiie siècle au plus tard, v. Forgeur, R., La paroisse d’Ouffet, 1970, p. 55-60.

344 Date à laquelle la donation d’Eremburge fut confirmée par Godefroid, comte de Louvain.

345 Même si c’est Otbert qui apparaît comme le seul acteur principal de cette opération, il est très probable que la confirmation de la fondation de ce prieuré se fût déroulée lors d’un synode ecclésiastique, comme c’était le cas habituellement, puisqu’il s’agissait d’une compétence exclusive de l’évêque (v. t. 1, no 69). La mention de la menace d’excommunication et de l’apposition du sceau épiscopal renforcent cette hypothèse : ce sont les mesures généralement prises par l’évêque en vue de mettre à exécution la sentence rendue par le synode – V. t. 1 no 94.

346 de Marneffe, E., Cartulaire d’Afflighem, 1896, no 9, p. 17-18.

347 Gilles d’Orval, Gesta, L. 3, c. 15, p. 92.– Cant., c. 77, p. 184-185.

348 « Actum in obsidione castri Lemburc L’évêque est au côté de l’empereur pour le siège de la ville de Limbourg.

349 L’évêque Henri de Verdun est mort le 31 mai 1091 et la date d’élection d’Otbert n’est pas connue ; celle-ci a eu lieu avant le 1er février 1092.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 73-74.

350 Le synode est présidé par le souverain parce qu’il est présent au moment de la réunion de la juridiction synodale et ce sont les assesseurs royaux qui jugent, mais c’est l’évêque, auteur de l’acte, qui est chargé de mettre à exécution la décision prise par la juridiction royale. Tous les pouvoirs émanent du souverain qui est le seul à exercer la plénitude du ban. D’ailleurs, l’acte est garanti par des sanctions ecclésiastiques et par le ban royal ! – Sur ce point, v. t. 1, nos 299 et suiv.

351 von Gladiss, D., DD. H. IV, t. 2, 1952, no 469, p. 634-635 – Grangagnage, F., Actes d’Otbert, 1959-1960, p. 219-221.

352 V. infra 1101-36(1107).

353 Charte insérée dans une autre de 1107-V. infra 1101-36 (1107).

354 Aucun élément véritablement probant ne permet de dire que cette opération s’est déroulée lors d’un synode ; celui-ci était néanmoins compétent pour le transport des fiefs épiscopaux, raison pour laquelle cette notice a été insérée dans cette liste.

355 Évrard, Documents de Flône, 1894, no 4, p. 15-16.

356 Par sa composition, la liste de de témoins contenue dans cette charte, dont les donateurs sont les auteurs, s’appliquent davantage, semble-t-il, à l’acte de cession par l’avoué Renier des biens-fonds sur l’autel de Flône.

357 « […] in festivitate apostolorum Petri et Pauli […]. Data III Kalendas Iulii anno ab incarnatione dominici MCIII […]. Actum Leodii infrapalatium […] ».

358 « […] cum celebraretur Leodii nostra regalis curia […]».

359 Despy, G., Les chartes de Waulsort, 1957, no 21, p. 350-351.– Cet auteur (Id., p. 161-172) a établi, contre l’avis de D. von Gladiss (DD. H. IV., t. 2, 1952, no 478, p. 652-653), la véracité de ce diplôme.

360 « […] omnes potentiores urbis personas […] ».– Cant., c. 93, p. 241.

361 Ce synode restreint, tout en datant de 1103 (Cant., c. 93, p. 240), est antérieur au 17 septembre, puisque c’est à ce jour qu’a été reporté le jugement définitif de la cause de l’abbé Wired – V. acte suivant.

362 « […] omnes potentiores urbis personas cum Otberto […] congregatas […] sederunt in parte abbates et archidiaconi, in parte Otbertus et laici. » – Cant., c. 93, p. 241.

363 « […] ad condictam audientiam […] ».– Ibid.

364 Il s’agit de Bovon, châtelain de Mirwart.– Cant., c. 93, p. 240.

365 « […] familiam episcopalem excommunicandam non esse, nisi vel prius ad ilium [episcopum] premisso clamore. ».– Cant., c. 93, p. 240.

366 « […] sed eius [episcopi] excommunicationem pro pace infracta confirmasse ».– Cant., c. 93, p. 240.

367 Il s’agit de Lambert, moine de Saint-Hubert, qui siégeait avec les archidiacres : « At Lambert cum archidiaconis : “[…] nec nosse debeant laici quid faciant clerici”. » – Cant., c. 93, p. 241.

368 « […] sessionem mutavit, evocatis solummodo ad consulendum assessoribus ecclesiastici ordinis. » – Cant., c. 93, p. 241.

369 « […] evocato Wiredo privilegium publice probatum illi reddidit […]. » – Cant., c. 93, p. 242.

370 « […] dilatato iudicio exacte excommunicationis ad festum sequens beati Lamberti ».-Cant., c. 93, p. 242.

371 Cant., c. 93, p. 240-242.

372 « […] ad festum sequens beati Lamberti […] ».– Cant., c. 93, p. 242.– Jeudi.– S.V., p. 116.

373 « […] dum abbates episcopii convertissent […] ».-Cant., c. 93, p. 242.

374 Cant., c. 93, p. 242.

375 Le terme abbates doit être entendu au sens large du terme, à savoir les principaux dignitaires de l’évêché.-V. nos 39 et suiv.

376 Cant., c. 93, p. 242.

377 « […] apud Duciacium […] ».– Cant., c. 94, p. 245.

378 C’est le lundi 23 mai que la délégation synodale reprit la route « […] exacto eodem colloquio […] ».– Cant., c. 94, p. 245 – K. Hanquet date ce départ du 24 mai, or le texte latin précise que cet événement eut lieu in feria secundo rogationum, à savoir le lundi qui suit le dimanche des Rogations, le 22 mai en 1104.– S.V., p. 116.

379 « Ergo ab utrique apud Duciacum condicta die huius colloquii, Otbertus affectons videri quis esset vel quid posset, abbates et archidiaconos suos et quosque potentiores episcopii ex edicto assumpsit et archiepiscopo nil tale curanti satis pomposus occurit. » – Cant., c 94 p. 244-245.

380 Cant., c. 94, p. 244-245.

381 « […] in festo sancti Remacli […] », c’est-à-dire le 3 septembre (S.V., p. 184), date à laquelle l’accord fut renouvelé à l’abbaye de Stavelot.

382 Halkin-Roland, Chartes de Stavelot, 1909, no 135, p. 274-277.

383 « Sequenti igitur die cum domnus abbas Theodericus vocante cum episcopo Obberto Leodium venisset, injuriam suam, persecutionem, redivi Symonis superbiam, invasionem in auribus episcopi ecclesiaeque beati Lamberti exposuisset […]. » – Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 6, c. 14, p. 85.

384 Date à laquelle Henri IV a été détrôné par son fils – S.V., p. 327 – Cet événement est relaté par Raoul de Saint-Trond (Gesta abb. Trud., L. 6, c. 10, p. 81).

385 Date de la bataille de Visé où les troupes de l’ex-empereur vainquirent celles de son fils Henri V.-Cet événement est relaté par Raoul de Saint-Trond (Gesta abb. Trud., L. 6, c. 20, p. 91).-Sur cette bataille, v., en dernier lieu, Gaier, C., Art militaire et armement, 2000, p. 73 (avec bibl.).

386 « […] suo [Stephano abbate sancti Jacobi Leodiensis] suorumque comparium aecclesiastico judicio […] ».- Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 7, c. 1, p. 99.– Ce passage s’insère dans le contexte suivant : Henri IV étant mort en août 1106 à Liège, rien n’empêchait désormais Otbert à se réconcilier avec Henri V (v. Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 346). De ce fait, le prélat ne pouvait plus s’opposer au candidat de l’empereur pour l’abbaye de Saint-Trond, à savoir Herman. Mais, d’une part, l’évêque fit remarquer aux ambassadeurs du souverain que son rôle se limitait à la bénédiction du nouvel abbé et, d’autre part, Étienne, abbé de Saint-Jacques à Liège, rappela qu’Herman avait été excommunié par le synode ecclésiastique et, par conséquent, qu’il ne pouvait obtenir l’absolution de ses fautes qu’après la promesse de réparer les dommages qu’il avait causés à son abbaye – Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 7, c. 1, p. 98-99.

387 Étienne, abbé de Saint-Jacques à Liège.

388 V. n. 387.

389 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 7, c. 14, p. 114.

390 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 7, c. 14, p. 115.

391 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 6, c. 16, p. 86-87.

392 « Actum […] Hoyi […] »

393 Henri IV, déposé dès 1105, se réfugia à Liège auprès de l’évêque Otbert qui lui resta fidèle jusqu’à sa mort, le 7 août 1106. Ce n’est donc que postérieurement à cette date qu’il fit soumission à Henri V.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 346 et n. 229.

394 « […] quia advocatus ibi nichil habebat et tamen necessarius erat ecclesie propter defensionem loci ordinavi precibus ecclesie, advocato in ipsum consentiente ut non nisi evocatus a preposito loci manum opponeret et nihilo plus quam terciam haberet et idipsum nemini beneficiaret. »

395 Schoolmeesters-Bormans, Cartulaire de Huy, 1873, no 5, p. 103-106.– Grangagnage, F., Actes d’Otbert, 1959-1960, p. 222-224.

396 « […] in capitolio sancti Lamberti Raoul de Saint-trond, Gesta abb. Trud., L. 7, c. 14, p. 115.

397 « […] mediante mense decembre ».– Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 7, c. 13, p. 114 – C’est effectivement en décembre 1107 qu’Henri V fit une halte à Liège après l’expédition qu’il avait menée contre Robert II, comte de Flandre. La présence de l’empereur à Liège est d’ailleurs attestée par des sources diplomatiques : v. 1107 21 (acte suiv.) et 1107-22 (pour l’abbaye de Florennes).

398 « […] sedit imperator in capitolio sancti Lamberti cum episcopis suis et princibus […]. » – Ibid.

399 « […] sedit et episcopus Leodiensis Obbertus cum archidiaconibus, prepositis, decanis, cantoribus, scolasticis et multo alio clero ; sederunt et abbates de civitate, abbas sancti Laurenti, Berengarius et abbas sancti Jacobi Stephanus. » – Ibid.

400 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 7, c. 14-15, p. 114-116.

401 « Actum Leodii […] »

402 Le souverain présent à Liège, c’est lui qui exerce la présidence de la juridiction et qui juge avec ses assesseurs ; il est le seul détenteur de la plénitude du ban – V. t. 1, nos 299 et suiv.

403 « […] Otberto […] episcopo presente et ipso cooperante […] ».

404 Ceci semble bien indiquer une différence entre ceux qui jugent et ceux qui sont les témoins de l’acte. Ceux-ci sont issus de Liège essentiellement ; c’est normal puisque ce sont ces mêmes personnes qui furent sollicitées pour témoigner de l’existence de ces dispositions juridiques.

405 C.S.L., 1893, no 30, p. 48-50.– V., en dernier lieu, Kupper, J.-L., Le diplôme du roi Henri V, 1998, p. 143-150.

406 V. n. 405.

407 « […] in refectorio sancti Lamberti […] ».

408 Cet acte a été établi « […] cum rex Heinricus supradicti imperatoris filius Leodii esset […] ».– Sur la présence d’Henri V à Liège, v. les deux actes préc.

409 V. 1101-36(1101).

410 Demarteau, J., Deuxième note sur les fonts, 1907, p. 26-28.-Sur la véracité de ce document, v. Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 347, n. 232.– Sur l’importance de cet acte pour l’histoire des fonts baptismaux de Notre-Dame-aux-Fonts, actuellement conservé en l’église Saint-Barthélemy, v. Kupper, J.-L., Les fonts baptismaux, 1994, p. 1-11, surtout p. 8 – Id., Histoire de la principauté de Liège, 2002, p. 70 – Contra, en dernier lieu, Colman, P., Les étapes de la « querelle », 2001, p. 127-147.

411 « […] locus Rodensis ecclesie […] ».– Ann. Rodenses, p. 36.

412 Ann. Rodenses, p. 36.

413 Il est probable que cette confirmation se déroulât lors d’un synode mixte notamment en raison de l’intervention du comte Adalbert et de son fils et parce qu’il s’agissait de droits d’avouerie.– V. t. 1, no 70.

414 Le synode eut lieu à Liège, puisqu’il fut suivi d’une messe solennelle à la cathédrale.– V. n. 413.

415 « […] in die purificationis sancte Marie […] ».– C’est ce jour-là que le jugement fut garanti sous la menace de l’anathème lors de la messe solennelle célébrée en la cathédrale de Liège.

416 Thimister, O.J., Cartulaire de Saint-Paul, 1878, p. 2-3 – Grangagnage, F., Actes d’Otbert, 1959-1960, p. 228-229.

417 V.n. 1119-74.

418 À cette date, c’est Lambert, et non plus Baudouin, qui est prévôt du chapitre Saint-Martin.– V. acte suiv.

419 La liste des témoins de ce document présente de nombreuses similitudes avec les actes 1095-43 et 1099-4. Le verso de l’original mentionne circa 1092 – A.E.L., Collégiale Saint Martin, chartrier, no 2.

420 « […] Lambertus de Tidebechen, advocatus ecclesie sancti Martini, nec jacere nec precatum facere nec ullum omnino placitum tenere debet neque ipse neque ullus heres eius in toto illo bono sancti Martino, quod est in Fesmala, nisi precatu et conductu ipsius fratris qui obedientiam ibi tenet, si opus fuerit. »

421 Un peu plus tard, Odon céda son obédience par la main de Baudouin, prévôt du chapitre, à un autre chanoine de Saint-Martin.– Ibid.

422 Ibid.– Éd. partielle dans Daris, J., Notices sur les églises de Liège, t. 6, 1875, p. 104-105, n. 4.

423 Le 6e année du règne d’Henri V s’achève le 30 décembre 1111 or le millésime est déjà 1112 ; le style en vigueur à cette époque à Liège est le style de Noël.– S.V., p. 327.

424 Il s’agit d’une matière religieuse dans laquelle les archidiacres semblent avoir joué un rôle majeur. De nouveau, la liste des témoins ne renseigne pas sur la composition de l’organe juridictionnel proprement dit : si tout se fait en même temps, tout le monde ne participe pas de la même manière à l’ensemble des affaires soumises au synode.– V. t. 1, nos 55 et suiv.

425 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 3, 1734, p. 28-29.-Grangagnage, F., Actes d’Otbert, 1959-1960, p. 230-232.– Sur le chapitre d’Incourt, v. Dierkens, A., Le culte de sainte Ragenulphe, 1985, p. 47-65.

426 C’est-à-dire au moment de l’achat du château de Bouillon.– V. supra.

427 Grangagnage, F., Actes d’Otbert, 1959-1960, p. 233-235.

428 Le texte dit : « […] in ecclesiam sancti Severini in Robertimonte ».– L. Lahaye (Les paroisses de Liège, 1921, p. 32, n. 5) a bien démontré que Robermont désignait jusqu’au xve siècle le quartier de Liège situé à proximité de l’ancienne église paroissiale de Saint-Séverin, c’est-à-dire dans l’actuel quartier des Bons-Enfants/Hocheporte, au N.-W. de l’ancienne collégiale Sainte-Croix. Ce quartier doit donc être distingué de celui de Robermont, sis entre les anciennes communes de Grivegnée et de Bressoux.– Le livre des rues de Liège, 2001, p. 367.

429 V. acte préc.

430 V. 1119-3.

431 A.E.L., Collégiale Sainte-Croix, cartulaire no 5, f° 39 v° – 40 r°-Id., cartulaire no 12, f 43 v° – 44 r°.

432 « Actum in Leodio […] ».

433 de Waha, M., Note sur la mort de Bérenger, 1981, p. 62.

434 Il n’est pas impossible que ce jugement ait été rendu par un synode ecclésiastique, puisque l’adresse et la liste des témoins ne concernent que des ecclésiastiques, mais il a été confirmé par le synode mixte pour porter à la connaissance de tous ce jugement qui, de par la volonté épiscopale, a acquis une portée générale.

435 Dans la narratio, il est dit : « Contentionem illam […] satis compertam vobis [clericis] esse cognovimus, cautos vos ac sollicitos reddere curavimus » et, une fois le jugement rendu, le texte dit : Quod factum ut omnibus aecclesiis in exemplum permaneat ».– L’évêque a jugé cette affaire au sein du synode général pour lui donner un caractère général.

436 Il semble bien que cette mesure ne fût pas effective.– V. t. 1, no 235 – Sur le contexte de cet acte, v. de Waha, M., Note sur la mort de Bérenger, 1981, p. 62-69.

437 Roland, C.-G., Chartes de Gembloux, 1921, no 42, p. 49-50.

438 « […] [advocatus] in presentia tocius episcopalis curie nichil amplius aliquorum legitimorum in predictis locis se habere debere professus est, nisi tantum tercium denarium in procinctualibus eorundem locorum causis, in falsis videlicet mensuris, in latronibus deprehensis, in popularibus sturmis et burinis, et variscapiorum usurpationibus iniustis, in heistoldorum etiam seu de censu seu de placito negligentiiis, vel si verberentur, vulnerentur, occidantur in eorum ictibus et sanguine et wirigildi compositione, et etiam de mansuariorum si usque dum inbanniantur rebelles sint iniustitiis. Sic autem hec nominatim professus est se habere debere, sic etiam precarias et hospitia et in cotidianis generalibusque placitis. »

439 C.S.L., t. 1, 1893, no 32, p. 52-53.

440 V. 1143-8.

441 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 4, 1748, p. 356-Daris, J., Abbaye de Beaurepart, 1868, p. 331-332.– Grangagnage, F., Actes d’Otbert, 1959-1960, p. 238-239.

442 À cette date, Otbert n’avait pas encore restitué le moulin et la brasserie de Waremme, puisque les chanoines de Sainte-Croix empruntèrent 30 marcs dans ce but.– V. 1113-26.

443 Lors de la rédaction de cet acte, la comtesse Ermengarde était déjà décédée ; or, elle mourut un 11 juillet durant l’épiscopat d’Otbert, lequel trépassa le 31 janvier 1119 – Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 307 et n. 96 – Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 74-75 – Sur Ermengarde, v. Kupper, J.-L., « Mulier nobilissima Ermengardis », 1984, p. 71-73 et n. 2 (qui date cet acte de vers 1115).

444 Le jugement a été rendu par le synode ecclésiastique ; la liste des témoins indique les personnes qui étaient présentes au moment de la décision judiciaire et celles qui étaient témoins de la rédaction de l’acte.

445 A.E.L., Collégiale Sainte-Croix, no 5, f 171 v° et no 8, f° 1 r°.

446 Date du décès d’Henri de Verdun.– V. supra.

447 Date de l’acte suivant, rétablissant la monnaie de Wessem.

448 C’est-à-dire l’année de l’achat des châteaux de Bouillon et de Gouvin.– Kupper, J.-L., Otbert de Liège, 1980, p. 372-375.- Kupper, J.-L., Les manipulations monétaires, 2000, p. 56.

449 « […] in episcopatu meo […] ».

450 C.S.L., t. 1, 1893, no 34, p. 55 – Grangagnage, F., Actes d’Otbert, 1959-1960, p. 240-241.-V. n. 601.

451 V. acte préc.

452 « Fossis eramus in capitolio […]. »

453 Frédéric de Namur est élu évêque à une date inconnue, postérieure au 23 avril 1119, mais pas antérieure à la date du 26 octobre de cette même année, jour de sa consécration ; il meurt le 27 mai 1121.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 75.— Id., La double mort de Frédéric, 2002, p. 293-302.

454 La juridiction épiscopale est compétente pour connaître du parjure.– V. 1152-62 et t. 1, nos 24 in fine, 30 et 67.

455 Martène-Durand, Amplissima collectio, t. 1, 1724, col. 653-656.

456 « […] in puplico conventu Leodii […] ».

457 Date de la mort de l’évêque Frédéric de Namur.– V. n. 453.

458 « […] episcopo Frederico castellum reddidit et, promissa emendatione et perpetua cessatione, in pupblico conventu Leodii absolutus est ab episcopo Frederico cum paucis adherentibus ei clericis […]. » – Sur la lutte entre Frédéric de Namur et l’archidiacre Alexandre, v., en dernier lieu, Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 146-153 – Kupper, J.-L., La double mort de Frédéric, 2002, p. 296-298.

459 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 11, c. 9, p. 198.

460 Il s’agit d’un abbé et d’une matière ecclésiastique.– V. t. 1, nos 69-72.

461 « […] ad audientiam episcopi […] ».– Ann. Rodenses, p. 60.

462 « […] qui [episcopus] statim absolvit eum officio […] ».– « Deposito igitur Giselberto […] ».– Ann. Rodenses,p. 60.

463 Ann. Rodenses, p. 60.

464 « Actum Leodii […] ».

465 J.-L. Kupper (Liège et l’Église impériale, 1981, p. 224, n. 62), à la suite de G. Constable (Monasticism, 1977, p. 189-190), place ce document entre le 25 et le 31 décembre 1123 (n. st.) en se basant sur le fait que l’indiction 1 correspond à l’année 1123 et que celle-ci, par conséquent, change au 1er janvier. Ceci n’est probablement pas correct, puisque l’indiction semble changer à Liège en même temps que le millésime, c’est-à-dire le 25 décembre (v. l’exemple de l’acte 1112-46). De plus, en 1124, Henri V, devenu roi le 31 décembre 1105 et couronné le 5 janvier suivant, était dans sa 19e année de règne.– S.V., p. 327-Par ailleurs, il doit dater d’avant le 19 mai, car Henri de Montaigu l’Ancien, archidiacre et doyen de la cathédrale, apparaît encore dans la liste des archidiacres et dans l’acte suivant il a été remplacé par l’archidiacre Louis (commémoré le 11 octobre dans l’obituaire de la cathédrale.– Obituaire de Saint-Lambert, 1991, p. 138). Celui-ci ne peut être le successeur que d’Henri car le seul archidiacre manquant dans la liste est Emmon qui apparaît encore ultérieurement.– V. infra – Un problème demeure néanmoins car Henri de Montaigu l’Ancien est commémoré dans l’obituaire de la cathédrale le 2 juin (Obituaire de Saint-Lambert, 1991, p. 74) ; or, comme nous l’avons précisé, son successeur est mentionné avant cette date. Peut-être Henri avait-il démissionné peu de temps avant de mourir ?

466 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 1, 1723, no 45, p. 276-277.

467 Wampach, C., Urkunden-und Quellenbuch, t. 1, 1935, no 361, p. 517-519.

468 Il s’agit de la plus ancienne mention de l’avoué de l’Église de Liège, portant le titre d’avoué de Hesbaye-V. Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 276, n. 376.

469 Miraeus-Foppens, Opera dipomatica, t. 4, 1748, p. 359-360.

470 Il y a bien eu deux étapes successives : un datum qui, en l’occurrence, eut lieu lors du synode, mais ce n’est pas nécessairement le cas, et un actum qui se traduit par la confirmation du datum et par sa mise par écrit. Le rôle du synode mixte en matière gracieuse est essentiellement de confirmer ; l’octroi de privilèges semble le fait personnel de l’évêque, mais il a pris au préalable le consilium de son entourage qui peut être, dans des matières importantes, l’un des deux types de synodes, le général ou le restreint.

471 Cette confirmation lors d’un synode mixte (« […] in generali synodo […] ») est rappelée dans la lettre que l’évêque Albéron Ier adressa à l’abbé de Cluny, quatre ans après la donation faite par Walter de Trognée, pour qu’il envoyât enfin à Bertrée des moines de son abbaye Halkin, J., Albéron 1er, 1894, no 9, p. 353-354.

472 Bernard-Bruel, Chartes de Cluny, 1894, no 3974, p. 332.– Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 3, 1734, p. 325 – Sur cette charte, v. les comm. de Stiennon, J., Cluny et Saint-Trond, 1999 (1955), p. 235.

473 « […] in synodo generali quam primam in ecclesia sancti Lamberti Deo largiente celebravi […]. »

474 Il semble bien y avoir identité entre les assesseurs et les témoins.

475 V. 1143-8.

476 Daris, J., L’abbaye de Beaurepart, 1868, p. 332-334.

477 Thesaurus diplomaticus, 1997, W4363/D4677 (1143-8).

478 Il est très probable qu’il s’agisse d’un synode différent du précédent, puisque le début de l’acte est eodem anno ; de plus, la composition de la liste des témoins n’est pas la même.

479 V. acte préc.

480 Ulg, Séminaire d’histoire du Moyen Âge, Actes des évêques de Liège avant 1200.– L’acte en question a été copié par le Prof. F. Vercautreren avant la destruction, en 1944, des deux cartulaires de la collégiale Saint-Jean à Liège (A.E.L., Magnus liber ruber chartarum s. Johannis, no 1, f° 1 v° [détruit].– A.E.L., Magnus liber ruber chartarum s. Johannis, no 2, f° 1 v° [partiellement détruit]).

481 « Actum Leodii […] ».

482 Début de la 15e année du règne d’Henri V comme empereur.– S.V., p. 327.

483 Date à laquelle la curia royale devait avoir lieu à Liège et devant laquelle la plainte des moines devait primitivement être portée, mais Lambert préféra solliciter la juridiction de la paix qui se tint peut-être le samedi avant Pâques (28 mars 1125), c’est-à-dire juste avant l’arrivée du souverain ; celui-ci venait à Liège célébrer la fête de Pâques (Halkin, J., Albéron Ier, 1894, p. 328).– Le souverain présent, la compétence de la juridiction revenait entre ses mains. L’évêque put donc réunir sans difficulté quelques grands de son diocèse, qui étaient déjà présents en prévision de la curia royale. D’ailleurs, Godefroid, comte de Namur, et Arnoul, comte de Looz, qui jouèrent un rôle très actif dans ce jugement, souscrivirent tous deux le diplôme que le souverain émit le 31 mars 1125 en faveur de l’abbaye Saint-Jacques à LiègeSur ce diplôme, v. Stiennon, J., Étude sur Saint-Jacques, 1951, p. 121-123, 318-324 – Sur le samedi, jour traditionnel de la juridiction de la paix, v. t. 1, no 118.

484 « […] convictus iudicio ipsius comitis Godefridi ac iudicio comitis Arnulfi de Loz […] ».

485 Despy, G., Les chartes de Waulsort, 1957, no 22, p. 35 1-352

486 Date à laquelle Henri V a été couronné empereur – S.V., p. 327.

487 487 Date du décès de l’empereur Henri V – S.V., p. 327.

488 Cette instance ne semble pas avoir été suffisante puisqu’elle a été ensuite portée devant l’avoué supérieur, les ducs Henri Ier ou Waleran II de Limbourg (S.V., p. 373), puis devant la juridiction de l’empereur Henri V. C’est cette dernière qui a restitué le refuge à l’abbaye.– Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 9, c. 27, p. 163-164.

489 Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 74-76.

490 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 9, c. 27, p. 163-164.

491 « Actum Leodii in ecclesia Sancti Laurentii […] ».

492 Date du début de la 20e année du règne d’Henri V comme empereur.– S.V., p. 327.

493 Date du décès de l’empereur Henri V-Ibid.

494 Halkin, J., Albéron Ier, 1894, no 3, p. 346-347.

495 « Actum Leodii […] ».

496 Date à laquelle Lothaire a été élu roi de Germanie.– S.V., p. 327.

497 Berlière, U., Gosselies, t. 3, 1932, no 2, p. 147-149.

498 « Cuius videlicet elemosine advocatia justicie ecclesiastice omnino reliquit liberam. Quod si pro cujuslibet elata et contumaci presumptione comprimenda secularis quoque potestas fuerit adhibenda, legittimus altaris sancti Petri advocatus, pro justicia facienda erit potissimum interpellandus. »

499 Halkin, J., Albéron Ier, 1894, no 4, p. 348-349.

500 Date du premier anniversaire de l’élection de Lothaire III.– S.V., p. 327.

501 « [...] astante et laudante Steppone archidiacono eiusdem loci [...] in presentia domini Andree prepositi et Alexandri archidiaconi et multorum clericorum et laicorum ».

502 Kurth, G., Chartes de Saint-Hubert, 1903, no 79, p. 95-96.

503 La liste des témoins est composée uniquement d’ecclésiastiques, or c’est bien un synode mixte qui a confirmé la donation du prieuré et de l’église.

504 Début du règne d’Albéron Ier.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 76.

505 Le texte parle de la reconnaissance du culte de Marie-Madeleine et, « Non multo post eodem anno [...] », c’est la fondation du prieuré de Caster qui eut lieu ; cette expression signifie également que la fondation fut réalisée en une année différente de celle où fut rédigé l’acte en question, c’est-à-dire très probablement deux ans avant sa rédaction-Pour Jean d’Outremeuse (V. n. 506), cité par J. Deckers, la date du synode instaurant le culte de Marie-Madeleine se place en avril 1123 ; J. Deckers parle de l’année 1124 ; ni l’un ni l’autre ne justifient leur choix.– Deckers, J., La charte d’Albéron Ier, p. 426 et n. 43.

506 « [...] Albero sollempnitatem beate Marie Magdalene tam a populo quant a clero celebrari iussit in generali synodo Leodiensi [...]. »

507 Gilles d’Orval, Gesta, L. 3, c. 22, p. 98.

508 Date de l’élection de Lothaire III - S.V., p. 327.

509 Deckers, J., La charte d’Albéron Ier, 1983, p. 422-423 (avec traduction et commentaires).

510 Piot, C., Documents de Solières, 1894, no 1, p. 11-12.

511 Il s’agit des dates de règne d’Albéron Ier.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 76.

512 A.H.E.B., t. 5, 1868, p. 382-384.-1142-72, 1149-47

513 « Leodii in ecclesia sancte Marie [...] ».

514 « Facta est hec determinatio [...]. »

515 Bormans-Schoolmeesters, Cartulaire Notre-Dame de Huy, 1873, no 7, p. 108-111.

516 C’est dans le courant de ce mois qu’Alexandre Ier, évêque de Liège, et Raoul, abbé de Saint-Trond, sont rentrés de Rome où l’évêque avait dû se rendre pour se défendre contre des accusations de simonie - Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 12, c. 5-6, p. 213-216.– Closon, J., Alexandre Ier, 1902, p. 412-413. –Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 299.

517 Date de la bataille de Wilderen où l’évêque de Liège, allié au duc Waleran II de Limbourg, écrasa le comte Godefroid de Louvain qui avait pris le parti de Gislebert, comte de Duras, c’est-à-dire l’envahisseur des biens de Saint-Trond.-Sur le contexte général de cette bataille, v. Closon, J., Alexandre Ier, 1902, p. 413-421- Pieyns-Rigo, P., Saint-Trond, 1975, p. 43.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 163 - Sur la bataille elle-même : Gaier, C., Art et organisation militaires, 1968, p. 237-240-Bonenfant-Bonenfant-Feytmans, Du duché de Basse-Lotharingie, 1968, p. 1142-1143.

518 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 12, c. 7, p. 216-217.

519 Cet acte est postérieur au précédent, mais il se situe dans la même fourchette chronologique.

520 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 12, c. 8, p. 217-218.

521 « Actum Leodii anno dominicae incarnationis 1128, indictione septima, regnante Lothario tertio anno regni eius quinto [...] ».– Le manuscrit du xviiie siècle (Poncelet, É., Note sur le Liber chartarum, 1939, no 1, p. 5-7.) porte, en chiffres arabes, 1128. Cette donnée est incompatible avec l’indiction et la cinquième année de règne de Lothaire III, qui renvoient à 1129 et même à la seconde moitié de cette année puisque Lothaire III a été élu roi le 25 août 1125.– S.V., p. 116 et 327.– Du reste, la confusion paléographique entre le 8 et le 9 en chiffres romains, écrits à la manière médiévale (VIII – VIIII), est assez fréquente.

522 Poncelet, É., Note sur le Liber chartarum, 1939, no 1, p. 5-7.

523 « Facta est hec determinatio Hoii in capitolio ecclesie sancte Marie [...]. »

524 L’acte indique 1119, ce qui est erroné puisqu’il se place durant l’épiscopat d’Alexandre Ier (1128-1135), durant le règne de Lothaire III (1125-1137) et durant le pontificat d’innocent II, élu pape le 14 février 1130 ; l’indiction 8 correspond d’ailleurs à l’année 1130.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 76-77-S.V., p. 116,213 et 327-Le jour et le mois sont mentionnés dans Gilles d’Orval (Gesta, c. 24, p. 99). Le 21 septembre était bien un dimanche, jour fréquent des dédicaces d’églises.– S.V., p. 116.

525 Closon, J., Alexandre 1er, 1902, no 2, p. 467-468.– V. n. 523.

526 « Actum est Leodii [...]. »

527 L’acte 1131-3 date d’avant le 14 février 1131, date du début de la 2e année du pontificat du pape Innocent II (S.V., p. 213) et, dans cet acte, Alexandre est déjà dans la 4e année de son règne ; il doit donc avoir été élu avant cette date.– C’est d’ailleurs vers février qu’il a reçu de Lothaire III les régales.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 160.

528 Paquay, J., Une charte liégeoise d’affranchissement, 1912, p. 138-139.

529 Date de la fin de la 5e année de règne de Lothaire III, roi de Germanie.– S.V., p. 327.

530 Barbier, V., Floreffe, t. 2,1892, no 10, p. 7-8.

531 Closon, J., Alexandre Ier, 1902, no 3, p. 468-469.

532 Date de la fin de la 5e année de règne de Lothaire III, roi de Germanie.– S.V., p. 327.

533 Barbier, V., Floreffe, t. 2,1892, no 4, p. 4-6.

534 V. n. 527.

535 Évrard, Documents de Flône, 1894, no 6, p. 19-20.

536 « Actum Bronii [...] ».

537 V. n. 527.

538 Une curia comtale se déroula en parallèle avec le synode.

539 Genicot, L., L’économie rurale namuroise, t. 3, 1982, p. 370-373.– Sur cet acte probablement interpolé, v. no 227, n. 108.

540 Date du début de la 2e année du pontificat d’innocent II.– S.V., p. 213.

541 Date de la fin de la 6e année du règne de Lothaire III.– S.V., p. 327.

542 Évrard, Documents de Flône, 1894, no 7, p. 20-22.

543 « Actum Leodii [...] ».

544 Closon, J., Alexandre Ier, 1902, no 4, p. 469-470.

545 Début de la 7e année du règne de Lothaire III, roi de Germanie.– S.V., p. 327.

546 Closon, J., Alexandre 1er, 1902, no 5, p. 470-472.

547 Closon, J., Alexandre 1er, 1902, no 6, p. 472-473.

548 « Nam Lovaniensis et Durachiensis domini et qui cum eis erant excommunicati Leodium venerunt [...]. ».– Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 12, c. 8, p. 219.

549 Cet acte doit être de peu antérieur au suivant, puisqu’il est fait mention du conflit, désormais apaisé, qui a opposé le comte de Louvain à l’évêque de Liège.– V. acte suiv.– De plus, Raoul de Saint-Trond précise que cette soumission a eu lieu au bout de trois années de souffrances pour l’abbaye (Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 12, c. 8, p. 218-219). Or cette lutte avait commencé en 1129.– V. acte 1129-a/b.

550 Cette satisfaction a peut-être eu lieu lors d’un synode mixte, mais seul le synode ecclésiastique aurait eu un rôle actif, puisque les excommuniés ont fait une aecclesiastica satisfactio.– Ibid.

551 Raoul de Saint-Trond, Gesta abb. Trud., L. 12, c. 8, p. 219.

552 « Hec itaque facte sunt Leodii [...]. »

553 J.-L. Kupper date ce document d’entre le 25 et le 31 décembre 1130 en se basant sur l’indiction 8 qui correspond à Tannée 1130 (Kupper, J-L., Alexandre II, 1974, p. 387, n. 7) ; or l’indiction semble bien être 9 - Thesaurus diplomaticus, 1997, W4038/D4349.– À Liège, l’indiction changeait avec le millésime.– V. 1123-37.

554 Versteylen, A.J., Les chartes de l’abbaye du Parc, 1929, no 2, p. 124-126.

555 « [...] in presentia [...] canonicorum beati Georgii martyris in cuius monasterio huiusmodi collationem feci. »

556 Alexandre est présent à Cologne à cette date puisqu’il souscrit un diplôme impérial en faveur de Saint-Pantaléon –von Ottenthal-Hirsch, DD. L. III., 1927, no 40, p. 66.– Closon, J., Alexandre 1er,1902, p. 430 et 455.

557 Le 10 avril 1132, Alexandre Ier est à Aix pour la cour plénière qui termine le différend entre les églises Saint-Servais et Sainte-Marie à Maastricht.– von Ottenthal-Hirsch, DD. L. III., 1927, no 41, p. 67.– Closon, J., Alexandre 1er, 1902, p. 430 et 455.

558 Eckeretz, G., chronicon brunwylarense, 1866, p. 145.– Sur cette édition et les corrections à y apporter, v. Deckers, La charte d’Albéron Ier ,1983, p. 438, n 87.

559 Reusens, E., Documents de Heylissem, 1893, no 2, p. 184-186.

560 « Acta sunt autem hec [...] in urbe Leodii. »

561 Mardi après le dimanche de la Trinité.– S.V., p. 117 et 144.

562 Roland, C.-G., Chartes namuroises, 1908, no 27, p. 249-251.

563 « [...] sancti Trudonis [...] oppidum [...] ».

564 L’acte précise que le roi est à Rome. Celui-ci est entré dans la Ville étemelle le 30 avril et il a été couronné empereur le 4 juin 1133 - S.V., p. 327.– Petke, W., Lothar III., 1991, col. 2125-2127.

565 « [...] archidiacono presente simul et concedente domino abbate Raulfo, decanoque et presbyteris Erembaldo et Heinrico non tantum presentibus, verum etiam petentibus et cooperantibus [...].

566 Piot, C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870, no 34, p. 44-45.

567 Gaier, C., Documents de l’abbaye de Saint-Denis, 1961, p. 180-181.

568 « Hanc igitur institutionem ordinatam et positamque ex consilio [...] ».

569 Gaier, C., Documents de l’abbaye Saint-Denis, no 1, 1961, p. 180-185.

570 Franquinet, G.D., Inventaris van O.L. Vrouwekerk te Maastricht, 1877, no 2, p. 3-5.

571 Barbier, V., Floreffe, t. 2, 1892, no 11, p. 8-9.

572 « Actum Leodii [...] ».

573 A.H.E.B., t. 5, 1868, p. 382-384.

574 A.H.E.B., t. 4, 1867, no 1, p. 464-466.

575 Localité inconnue du Namurois.– Gysseling, Toponymisch woordenboek, 1960, p. 210.

576 « Facta est primum Runcherii in presenti hec legitima traditio et postea Leodii [...]. »

577 de Marneffe, E., Cartae Parcenses, 1903, no 3, p. 423-424.

578 « [...] legaliter confirmavit [...]. » – 1142-72.

579 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 2, 1723, no 20, p. 818.

580 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 2, 1723, no 34, p. 372.

581 Il s’agit des dates auxquelles s’est tenu le concile de Pise lors duquel Alexandre Ier a été déposé par le pape.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 77.– Dans la charte dont il est ici question, l’évêque indique que l’abbé de Saint-Remi de Reims a été convoqué par le pape à ce concile. D’ailleurs, Innocent II délivra le 8 juin 1135 une bulle confirmant à l’abbaye de Reims les mesures prises par Alexandre Ier.– Meinert, H., Papsturkunden, 1932-1933, no 32, p. 215-216.

582 Habets, J., Meerssen, 1888, no 2, p. 98-99.

583 Ernst, M.S.P., Histoire du Limbourg, t. 6, 1847, no 1, p. 3-4.

584 « [...] in concilio Leodiensi, [...] ».– Ann. Aquenses, p. 685.– « Deprehensi sunt heretici Leodii Ann. Rodenses, p. 78.

585 Ann. Rodenses, p. 78.– Ann. Aquenses, p. 685.

586 Ces hérétiques sont peut-être des adeptes du catharisme. Cependant, comme l’a bien montré G. Despy (Hérétiques ou anticléricaux ?, 1988, p. 21-33), une grande prudence s’impose dans la mesure où la description de ces hérésies émanent de « sources unilatérales » dont le trait accusateur était nécessairement accentué en raison du péril que ces mouvements représentaient pour l’Église officielle. D’ailleurs, la lettre de l’ecclesia Leodiensis au pape L( ?) reconnaît elle-même que ces mouvements sont loin d’être homogènes (« [...] quedam heresis [...] que adeo varia et multiplex est ut sub unius certo vocabulo minime comprehendiposse videatur [...]. » – Lettre de l’ecclesia Leodiensis, p. 74.– V. n. 588). Cependant, ce qui distinguait ces hérétiques des anti-sacerdotalistes, tels Ramirdus, Tanschelme ou Jonas (Despy, G., o.c., p. 23-26), c’est qu’ils étaient plusieurs, qu’ils mettaient à mal certains dogmes professés par l’Église officielle, même si le trait — comme cela a été dit — avait probablement été forcé, et, surtout, que leur doctrine entraînait une réaction extrêmement violente de la part de la population. Ces grands traits apparurent également dans les événements qui se déroulèrent à Cologne en 1143.– Suttor, M., Le « triumphus Sancti Lamberti », 1985, p. 235 - Sur les cathares, v. Rottenwöhrer, G., Katharer, 1991, col. 1064-1068.

587 La population avait arrêté des hérétiques, elle les avait confondus et elle les avait faits avouer (« [...] quedam haeresis [...] cujus apud nos sectatores quidam detecti, convicti et confessi sunt, hos turba turbulenta raptos incendio tradere deputavit [...]. » – Lettre de l’ecclesia Leodiensis, p. 74.– V. n. 588). La plupart s’échappèrent, mais trois d’entre eux demeurèrent à la merci de la population qui en brûla un (« [... ] deprehensi sunt heretici Leodii [...] qui errorem cum non possent negare, voluit eos populus lapidare ; unde tanto percussi timore elapsi sunt sub nocturna caligine sed in vinculis tribus eorum detentis, unus combustus est igne [...]. » – Ann. Rodenses, p. 78.– « [...] heretici deprehensi sunt, quorum unus est combustus [...]. » – Ann. Aquenses, p. 685.). Il n’est pas impossible que les hérétiques qui s’échappèrent fussent les mêmes que ceux que les ecclésiastiques de Liège étaient parvenus à soustraire à la foule (« Sed nos [...] pene omnes ab instanti supplicio, de ipsis meliora sperantes, vix tamen eripuimus [...]. » – Lettre de l’ecclesia Leodiensis, p. 75 - V. n. 588).

588 À cette date, l’évêque Albéron II apparaît avec le titre d’electus- Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 499 et 505, n. 54 - C’est G. Despy (Les cathares dans le diocèse de Liège, 1979, p. 65-75 - ID., Hérétiques ou anticléricaux ?, 1988, p. 26-28.) qui a fait le rapprochement entre la lettre de l’ecclesia Leodiensis au pape L. ( ?) et la mention d’hérétiques à Liège en 1135 (Annales Aqueuses, p. 685 - Annales Rodenses, p. 78). M. Suttor {Le « Triumphus Sancti Lamberti », 1985, p. 243-250) s’est opposé avec énergie à cette hypothèse. Sans trop entrer dans la polémique, il semble bien, comme l’a précisé G. Despy, que les événements relatés dans la lettre de l’ecclesia Leodiensis correspondent assez bien avec ce qui est décrit dans les deux sources narratives précitées. Par contre, le Triumphus signale simplement que les chanoines de Saint-Lambert étaient les adversaires de toute hérésie (« [...] omnem haeresim et quicquid sanae doctrinae adversatur [...] ».-Triumphus s. Lamberti, p. 511) et non d’une hérésie spécifique (celle des Cathares, selon M. Suttor). L’hérésie peut, par exemple, s’appliquer à la simonie (Burchard de Worms, Décret, L. 1, c. 21.- Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 299- Gaudemet, J., Église et cité, 1994, p. 288-289- Despy, G., Hérétiques ou anticléricaux ?, 1988, p. 28). D’ailleurs, l’auteur du Triumphus est un ardent défenseur du prévôt du chapitre cathédral, Henri de Leez ; or le futur évêque de Liège dénonça lors de trois réunions synodales la mise en coupe réglée par Albéron II des biens de l’Église de Liège. N’obtenant aucun résultat, il porta l’affaire devant la juridiction pontificale (Kupper, J.-L., o.c., p. 170 - Sur le Triumphus, v. t. 1, no 8, n. 53).-Cependant, G. Despy {Les cathares dans le diocèse de Liège, 1979, p. 69) traduit ecclesia Leodiensis par chapitre cathédral et, pour justifier son point de vue, il s’appuie sur une source datant de 1238. Or, à cette époque, le synode épiscopal a déjà été partiellement démembré au profit de juridictions particulières (Marchandisse, A., La fonction épiscopale, 1998, p. 424). Par conséquent, il est probable que l’ecclesia Leodiensis s’appliquât moins au chapitre cathédral qu’au synode épiscopal (v. t. 1, no 33). C’était celui-ci, en effet, — dont la plupart des membres ecclésiastiques étaient issus du chapitre cathédral (V. t. 1, nos 37 et suiv.) — qui était compétent pour juger les hérésies (V. t. 1, no 69). De plus, la juridiction épiscopale pouvait très bien fonctionner lors de la vacance du pouvoir et en l’absence de l’évêque. En ces circonstances, néanmoins, l’assemblée synodale ne disposait que de compétences limitées ne lui permettant pas d’adopter des mesures touchant au fond, mais seulement de prendre des dispositions tendant simplement à faciliter la tâche du prélat — seul et unique détenteur de l’autorité judiciaire (v. supra) — lorsqu’il serait de retour (v. 1161-99[1155], 1150-c). Ainsi, le synode, d’ailleurs explicitement mentionné par les Ann. Aqueuses {in concilio Leodiensi, p. 685), après avoir sauvé la plupart des hérétiques (penes omnes) de la vindicte populaire, prit différentes mesures : 1) il reçut la satisfaction d’Americus tout en acceptant que celui-ce se rendît à Rome pour faire pénitence, 2) il prit l’initiative d’écrire au pape pour qu’il fixât la manière de corriger les autres hérétiques 3) en attendant la réponse de l’évêque de Rome, il répartit ces derniers entre différentes communautés religieuses {Lettre de l’Eglise de Liège, éd. Despy, G., Les cathares dans le diocèse de Liège, 1979, p. 74-75.).-En admettant que le synode pouvait fonctionner seul, les termini retenus se placent entre le départ d’Alexandre Ier pour le concile de Pise et l’élection d’Albéron II (Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 77).-Quant au problème du destinataire de la missive, il est permis, compte tenu de ce qui vient d’être dit, de se rallier à l’hypothèse, paléographiquement admissible, de G. Despy (O.C., p. 72) : Martène et Durand auraient confondu les lettres I et L. Le destinataire de la lettre serait donc Innocent II (1130-1143), non Lucius II (1144-1145).-S.V., p. 213-214.

589 Évrard, Documents de Flône, 1894, no 8, p. 22-23.

590 « Actum est hoc publice Leodii [...]. »

591 Il s’agit du règne de l’archevêque Brunon II.– Weinfurter, S., Colonia, 1982, p. 31-32.– C’est durant cette période que les trois synodes, ceux d’Utrecht, de Liège et de Cologne, confirmèrent la sentence d’excommunication et la reconnaissance de propriété au profit du chapitre Saint-Martin de Liège.

592 « […] generales conventus [...] Leodii [...] »

593 «[…] judicario ordine evicimus.»

594 A.E.L., Collégiale Saint-Martin, reg. 17bis, p. 28-29.

595 «Albero [...] in diebus Penthecostes Fossis suam curiam celebraturus [...]».

596 « [...] quarto Kalendas Junii, quarto videlicet ejusdem festivitatis [Pentecôte.– V. n. 597] feria [...] ».– Ces deux données sont incompatibles, puisque le premier élément de datation correspond au 29 mai et le mercredi de la Pentecôte, en 1138, c’était le 25 mai (S.V., p. 117). Cette date a été préférée, puisque l’évêque était à Fosses pour la Pentecôte.– V. n. 597.

597 Gesta abb. Trud., t. 2, Cont. IIa, L. 1, c. 1, p. 11.

598 « Actum est hoc publice Leodii in capitolio sancte Marie sanctique Lamberti [...]. »– 1139-21.– « [...] in plena synodo Leodii [...] ».– W.E., no 57.

599 Date du début de la 2e année de règne de Conrad III, roi de Germanie.– S.V., p. 327.

600 Date à laquelle l’évêque Albéron II est consacré au plus tard - Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 77.

601 Eustache de Chiny, avoué de l’Eglise de Liège, frère de l’évêque Albéron II ; il épousa la fille de l’avoué Wiger et il succéda à son beau-père.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 301 et n. 63.

602 Halkin-Roland, Chartes de Stavelot, 1909, no 168, p. 344-346.

603 « Acta sunt hec puplice Leodii in synodo nostra [...]. » – 1139-61– « [...] in synodo Leodii [...] ».– Gesta abb. Trud., t. 2, Cont. IIa, L. 1, c. 5, p. 14.

604 Date du début de la 2e année de règne de Conrad III, roi de Germanie.– S.V., p. 327

605 « [...] archidiaconorum nostrorum iudicio [...] ».– Piot, C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870, no 38, p. 48-52-« [...] canonico judicio [...] synodali judicio [...] ».– Gesta abb. Trud., t. 2, Cont. IIa, L. 1, c. 2, p. 12.

606 Piot, C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870, no 38, p. 48-52.– Gesta abb. Trud., t. 2, Cont. IIa, L. 1, c. 2, p. 12.-V. 1142-21.

607 V. infra.

608 Albéron II a été consacré au plus tard le 22 mars 1136.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 77.

609 Sur les fonctions de villicus et de judex à Saint-Trond, v. t. 1, no 230.

610 Piot, C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870, no 40, p. 53-54.

611 Richard, J., Cartulaire de Marcigny-sur-Loire, 1957, no 176, p. 105-106.

612 Fourchette chronologique durant laquelle Albéron II fut élu évêque de Liège– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 77-78.

613 La charte est datée de 1130 sous l’épiscopat d’Albéron II ; il est probable que le scribe ait oublié le chiffre de l’année.

614 Thimister, O., Cartulaire de Saint-Paul, 1878, p. 5-6.

615 « Actum Leodii [...] ».

616 C.S.L., 1893, no 39, p. 63-66.

617 « Acta sunt hec celebre Leodii in conventu nostro [...]. »

618 Évrard, Documents de Flône, 1894, no 13, p. 31-34.

619 Parisse, M., Actes des princes lorrains, 2e série, t. 1, B, no 48, p. 111-112 - Piot, C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870, no 43, p. 56-58.

620 Début de la 4e année du règne de Conrad III - S.V., p. 327.

621 « [...] in generali conventu tam clericorum quam laicorum [...] ».

622 « [...] res ad nostram audientiam in generali concilio preferretur, ubi canonica discussione habita [...]. »

623 A.E.L., Collégiale Sainte-Croix, no 5, fo 19 vo et no 12, fo 2 vo -3 ro .

624 La présence du duc incite à penser que ce jugement est intervenu lors du synode préparatoire à la reconquête du château de Bouillon (v. n. 627).

625 « [...] Leodium venit […]. »– Triumphus s. Lamberti, c. 5, p. 502.

626 Date à laquelle l’expédition militaire s’est mise en mouvement vers Bouillon- Renier de Saint-Laurent, Triumphale Bulonicum, L. 1, p. 585.

627 « [...] omnes episcopii sui potentiores, ducem comitesque ad se convocat [...]. » –Triumphus s. Lamberti, c. 5, p. 502.

628 « Omnibus [potentioribus episcopii] denique, si qui ex ipsis in eum deliquerant, dimittit iniurias [...]. »–Ibid.

629 En 1096, Otbert avait acheté à réméré le château de Bouillon à Godefroid de Bouillon. Celui-ci n’ayant pas d’héritiers directs, l’Église de Liège se considéra comme le légitime propriétaire de la forteresse, dont la propriété ne lui fut pas contestée jusqu’en 1134. À cette date, Renaud de Bar, avoué de Verdun, s’empara du château. Face à l’inertie du pape et de l’empereur, l’évêque décida, avec l’aide de ses guerriers, d’entreprendre la reconquête de BouillonSur l’achat de Bouillon, v. Kupper, J.-L., Otbert de Liège, 1980, p. 372-375, Id., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 429, 453 et sur le contexte de la prise de Bouillon en 1141, v., en dernier lieu, Joris, A., Le « Triomphe de Saint-Lambert », 1981, p. 183-196– Id., Remarques sur les clauses militaires, 1993 (1959), p. 354-356.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 239, 268 et 274– Saur, L., Bouillon, place stratégique, 1981, p. 260-263-Gaier, C., Grandes batailles, 1980, p. 37-45 - Id., Art militaire et armement, 2000, p. 72-76.

630 Triumphus s. Lamberti, c. 5, p. 502 - Renier de Saint-Laurent, Triumphale Bulonicum, L. 1, p. 585-586-Sur la notion de triomphe en hagiographie, v., en dernier lieu, George, P., Le triomphe de saints mosans, 2000, p. 77-78.

631 « [...] in curia Leodiensi [...] ».– Gesta abb. Lobb., Cont., c. 24, p. 328-329.

632 Cette dernière précision incite à penser que cette confirmation eut lieu lors du synode réuni par l’évêque pour s’assurer le concours de certains potentiores episcopii pour récupérer le château de Bouillon. Lambert, abbé de Lobbes (1137-1149), fréquentait assidûment les assemblées synodales (V. t. 1, no 42) et il faisait donc partie des personnes que l’évêque considérait comme les plus fidèles à l’Église de Liège (v. acte préc.)

633 Gesta abb. Lobb., Cont., c. 24, p. 328-329.

634 « [...] in scolis beati Lamberti [...] ».– Triumphus s. Lamberti, c. 10, p. 505 - V. Joris, A., Remarques sur les clauses militaires, 1993 (1959), p. 355, n. 45.

635 Renier de Saint-Laurent, Triumphale Bulonicum, L. 2, p. 586.

636 « Praemiserat [episcopus] quidem nuntium cum litteris, quibus mandabat congregari exercitum [...] » ; deux lignes plus loin, le terme legatio est utilisé pour qualifié l’action d’Henri de Leez. –Ibid.

637 Henri de Leez possédait, dès cette date, la qualité archidiaconale, mais il n’était pas encore prévôt du chapitre cathédral - Sur ce point, v. Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 169 et n. 331.

638 Triumphus s. Lamberti, c. 10, p. 505 - Renier DE Saint-Laurent, Triumphale Bulonicum, L. 2, p. 586 - V. 1141-a/b.

639 Nelis, H., Notitia de l’abbaye du Parc, 1906, p. 24-26.

640 Début de la 5e année du règne de Conrad III– S.V., p. 327.

641 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 2, 1723, no 34, p. 372.

642 A.H.E.B., t. 4, 1867, no 1, p. 464-466.

643 Piot, C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870, no 47, p. 62-63.

644 Flament, A.J.A., Diplomen et charters van Meerssen, 1906, p. 474.-V. 1135-14 et 1145-27 - 1142 : date à laquelle Henri de Leez est devenu prévôt de la cathédrale - V. n. 665.

645 « Actum Leodii [...] ».

646 Yans, M., Cartulaire de Saint-Laurent, 1967, no 4, p. 34-35.

647 Date du début de la 6e armée du règne de Conrad III - S.V., p. 327.

648 « Henricus cornes de Lemburch [...] in presentia nostra coram multis nobilibus viris clericis pariter et laicis [...] tradidit ad altare Sancte Crucis predium sue ingenuitatis [...]. »

649 Ernst, M.S.P., Histoire du Limbourg, 1847, t. 6, no 47, p. 136-137.

650 A.E.L., Collégiale Saint-Martin, no 17bis, no 6, p. 19-20.

651 Peut-être en 1143 (W.E., no 18, p. 98-99), mais plutôt entre 1135 et 1145, dates de l’épiscopat d’Albéron II - Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 77-78.

652 W.E. no 301, p. 429 et no 18, p. 98-99.

653 « Actum Leodii [...] ».

654 La confirmation a probablement eu lieu lors d’un synode ecclésiastique. La liste des témoins semble le suggérer. Les abbés souscrivent rarement des actes épiscopaux - V. t. 1, nos 41 et suiv.

655 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 2, 1723, no 37, p. 823-824.

656 « [...] Leodium [...] ».

657 Gesta abb. Trud., t. 2, Cont. IIa, L. 1, c. 12, p. 21-22.

658 Dates de l’épiscopat d’Albéron II.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 77-78.

659 Stiennon, J., L’écriture diplomatique, 1960, pl. 205, p. 211 (fac-simile).-L’original de cet acte a disparu dans l’incendie qui ravagea en 1940 les Archives de l’État à Mons. Une photographie de l’original existe au service de paléographie de l’Université de Liège.– V. 1166-87.

660 Dates de l’épiscopat d’Albéron II.— Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 77-78.

661 « [...] per justitiam antecessoris nostri [Adalberonis secundi] [...] ».— 1160-59.

662 Pour l’identification de ce personnage, v. Genicot, L., Nobles, sainteurs et alleutiers, 1968, p. 120, n. 5.

663 Duvivier, C., Actes et documents, 1898, p. 273-274.

664 « [...] in communi capitulo sancti Lamberti [...] ».-1154-16.

665 Date à laquelle Henri de Leez devint prévôt de la cathédrale - Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 169 et n. 331.

666 Date à laquelle Henri de Leez devint évêque de Liège.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.

667 Cosse-Durlin, J., Cartulaire de Saint-Nicaise de Reims, 1991, no 53, p. 228-229.

668 « [...] Leodium venit, ibique synodum suam celebraturus [...]. »

669 C’est durant cette période que le cardinal Gérard, légat pontifical, était à Liège - Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 172 et n. 344.-V. t. 1, no 290, n. 40.

670 Gesta abb. Trud., t. 2, Cont. IF, L. 2, c. 3, p. 29-30.

671 « Actum Leodii [...] ».

672 Date de l’élection d’Henri II de Leez.- Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.

673 Ernst, M.S.P., Histoire du Limbourg, t. 6, 1847, no 1, p. 3-4.

674 Date de l’élection d’Henri II de Leez - Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.

675 Stiennon, J., L’écriture diplomatique, 1960, pl. 209, p. 215 (fac-simile).-L’original de cet acte a disparu dans l’incendie qui ravagea en 1940 les Archives de l’État à Mons. Une photographie de l’original existe au Séminaire de paléographie de l’Université de Liège.

676 Ulg, Fonds du séminaire d’Histoire du Moyen Âge, Actes des évêques de Liège avant 1200 (Bonne-Espérance).– Mention : Thesaurus diplomaticus, 1997, W10321 (1166-87).

677 « Acta Leodii feliciter [...] ».

678 Date de la fin de la 1re année de pontificat d’Henri II de Leez.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.

679 « [...] huius nostre institutionis formula [...] ».

680 Il est probable que ce soit un synode ecclésiastique qui ait accordé ce privilège à SaintTrond : « [...] cooperante Alexandro archidiacono loci ipsorum et ceteris archidiaconibus [...] ».– Ce sont l’évêque et les archidiacres qui ont coopéré à la décision, mais c’est le synode mixte qui a approuvé le tout : « [...] communi consensu ecclesie nostre [...] ».– Cette distinction se retrouve juste avant la liste des témoins où la distinction est faite entre les cooperatores et les testes. Il ne faut pas oublier que l’évêque de Liège n’est pas seigneur temporel de SaintTrond, c’est l’évêque de Metz ; l’autorité qu’il exerce est d’ordre spirituel. – Sur Saint-Trond, v., en dernier lieu, Joris, A., Sint-Truiden, 1995, 1204-1205.

681 Bormans, S., Ordonnances de la principauté de Liège, t. 1, 1878, p. 17-18.

682 « Actum Leodii feliciter [...] ».

683 Fin de la 1re année de l’épiscopat d’Henri II de Leez.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.

684 Cette donation avait déjà été confirmée par l’évêque Albéron IL-V. supra.

685 Cela ne correspond pas nécessairement à la liste des témoins, même si la liste semble limitative.– V. 1146-72.

686 V. supra 1146-75 – V. 1166-87.

687 V. infra 1166-87.

688 V. n. 689.

689 Ce synode, qui se célèbre ex more, a lieu entre le mardi 22 octobre 1146, date à laquelle Wibald est élu abbé de Corvey, et le jeudi 1er novembre 1146, jour où Wibald est à Malmedy pour célébrer la Toussaint. Wibald précise que les messagers, venus lui annoncer la nouvelle de son élection, ne l’ont pas trouvé à Stavelot, parce qu’il s’était rendu au synode de Liège. Si l’on considère qu’il a fallu 2 ou 3 jours aux messagers pour venir de Saxe, ils sont arrivés à Stavelot le jeudi ou le vendredi au plus tôt. Il est normal que Wibald soit déjà parti puisque les synodes ont généralement lieu à partir du samedi (sessions de la Paix).– Signalons, en outre, que le 28 octobre est la jour anniversaire de la dédicace de la cathédrale ; il semble que ce soit un jour traditionnel (ex more précise la lettre de Wibald) des réunions synodales – V. 1050-4 – V. t. l,nos 73-75.

690 « […] in synodo Leodiensis aecclesiae [...] ».– Cette expression désigne fréquemment le synode général mixte – V. t. 1, no 33.

691 W.E., no 150, p. 233-234.

692 « Actum feliciter Leodii [...] ».

693 Date du début de la 9e année de règne de Conrad III – S.V., p. 327.

694 de Marneffe, E., Cartulaire d’Afflighem, 1896, no 75, p. 117-118.

695 « Actum est hoc Leodii in presentia nostra tempore synodi [...]. »

696 Début de la 2e année de l’épiscopat d’Henri II de Leez.– Kupper, J.-L., Leodium 1982 p. 78.

697 de Moreau, É., Chartes de Villers, 1905, no 1, p. 7-8.

698 La liste des témoins ne comprend que des ecclésiastiques dont des abbés du diocèse qui souscrivent rarement les actes épiscopaux et probablement les actes des synodes exclusivement ecclésiastiques (V. t. 1, no 41). En outre, le bénéficiaire est une institution religieuse qui se voit confirmer la possession d’une église et reconnaître des privilèges ecclésiastiques. Cependant, les termes et alii multi peuvent également s’appliquer à des laïcs.

699 Début de la 2e année de l’épiscopat d’Henri II de Leez.– Kupper, J.-L Leodium, 1982, p. 78.-Seules les données chronologiques concernant le règne de Conrad III ne sont cependant pas compatibles avec les précédentes puisque la 8e année de son règne s’achève le 6 mars 1146 – S.V., p. 327-L’indiction est, quant à elle, correcte – S.V., p. 117.

700 Erens, M.A., De oorkonden Tongerloo, 1948, no 5, p 10-11.

701 Début de la 2e armée de l’épiscopat d’Henri II de Leez- Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.

702 Thesaurus diplomaticus, 1997, W4636/D4850 (1146).

703 Camps, H.P.H., Oorkondenboek Noord-Brabant, 1979, t. 1, 1, no 48, p. 76-78 – V., en dernier lieu, Steurs, W., Alem et Saint-Trond, 1993, p. 457-459 – V. également 1150-2.

704 Évrard, Documents de Flâne, 1894, no 18, p. 41-43.

705 Date de l’élection d’Henri II de Leez.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.

706 Date de la bulle pontificale confirmant les privilèges paroissiaux accordés par Henri II – 1147-17.

707 Yans, M., Cartulaire de Saint-Laurent, 1967, no 7, p. 39-41.

708 Date de la fin de la 2e année de l’épiscopat d’Henri II de Leez.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.

709 C.S.L., t. 1, 1893, no 42, p. 69-70.

710 Ou Baugarus, le Bavarois.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 321, n. 64.-du Cange, t. 1, 1840, p. 628.

711 Date de la fin de la 2e année de l’épiscopat d’Henri II de Leez.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.

712 Habets, J., Geschiedenis Meerssen, 1888, no 4, p. 100.

713 de Marneffe, E., Cartulaire d’Afflighem, 1896, no 77, p. 119-120.

714 Date du début de la 3e année de l’épiscopat d’Henri II de Leez.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78 – Ce synode est peut-être celui dont il est question dans une lettre d’un moine de Stavelot à l’abbé Wibald et il serait antérieur au 1er août. C’est à cette date, en effet, que ce moine a probablement reçu les lettres de l’abbé Wibald concernant Tourinne-la Chaussée qui a été envahie par l’avoué de Hesbaye Eustache (W.E. no 60, p. 138-139). Ces lettres sont conservées. La première est celle que l’abbé a envoyé aux moines de Stavelot et au doyen Robert, très probablement le moine dont il vient d’être question (W.E. no 58, p. 135-138). A cette lettre, Wibald a ajouté une copie de la lettre (W.E. no 57, p. 134-135) qu’il avait adressée à l’évêque de Liège Henri II pour se plaindre de l’invasion de l’avoué Eustache et pour rappeler à l’évêque que les droits de l’abbaye avaient été reconnus précédemment (« De Turines tantum dolemus [...]. Super qua re domno Leodiensi epsicopo scripsimus, sicut in litterarum exemplo, quod vobis transmisimus, videre potestis. » – W.E. no 58, p. 137). Mais ces lettressont parvenues au doyen Robert après le synode où d’ailleurs il s’était rendu (W.E. no 60, p. 139) et où Eustache était présent (v. liste des témoins).

715 Date du début de la 3e année de l’épiscopat d’Henri II de Leez – Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.

716 Camps, H.P.H., Oorkondenboek Noord-Brabant, 1979, t. 1, 1, no 50, p. 82-83.

717 Barbier, V., Abbaye de Malonne, 1894, no 1, P-279.

718 Ulg, Séminaire d’Histoire du Moyen Âge, Actes des évêques de Liège avant 1200 (copie J. Stiennon).

719 Date du début de la 1re année du règne de Conrad III.– S.V., p. 327.

720 Date de la fin de la 3e année de l’épiscopat d’Henri II de Leez-J.-L. Kupper, Leodium, 1982, p. 78.

721 Contrairement à ce qu’indique l’éditeur en note (Cosse-durlin, J., Cartulaire de SaintNicaise de Reims, 1991, p. 208, n. 7), c’est bien durant l’épiscopat d’Otbert (son nom est mentionné en toutes lettres dans la charte) que cette donation eut lieu et non du temps de l’évêque Albéron II. L’éditeur a été induit en erreur par le fait qu’Otbert est présenté comme le praedecessor d’Henri II de Leez, ce qu’il est effectivement, même s’il n’en est pas le prédécesseur immédiat. Dès 1113, le pape Pascal II, à la demande de l’abbaye Saint-Nicaise de Reims, délivre une bulle accordant sa protection à ces établissements – Cosse-durlin, J., o.c., p. 236-239, no 59).-La donation est donc nécessairement antérieure à cette date, mais postérieure à la date d’élection d’Otbert en 1091- Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 74.

722 Cosse-Durlin, J., Cartulaire de Saint-Nicaise de Reims, 1991, no 30, p. 207-208.

723 Date à laquelle maître Baudouin dut comparaître devant la juridiction pontificale sur plainte des moines de Saint-Médard à Soissons, laquelle fut rédigée par Wibald, abbé de Stavelot – W.E., no 97, p. 173.

724 Il s’agit de l’abbé de Lobbes et d’autres viri religiosi et prudenti. Ceux-ci, comme l’avaient suggéré l’évêque et l’archidiacre, incitent Baudouin à restituer la dîme d’Hanzineles. Mais il refuse de se soumettre et voilà pourquoi les moines ont porté leur cause devant la juridiction pontificale – W.E., no 97, p. 172-173.

725 W.E., no 97, p. 171-173.

726 Lohrmann, D., Zwei Stauferurkunden, 1979, p. 565 (fragm.).– Ulg, Séminaire d’Histoire du Moyen Âge, Actes des évêques de Liège avant 1200 (copie J.-L. Kupper).– V. en dernier lieu Despy, G., Un mystérieux domaine de Notre-Dame de Soissons, 1981, p. 107-108.

727 Date de la fin de la 4e année de l’épiscopat d’Henri II de Leez.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.

728 Franquinet, G.D., Inventaris van O.L. Vrouwekerk te Maastricht, 1877, p. 6-8.

729 « Actum Leodii [...] ».

730 « Quod et factum est, nam in presentia ecclesiasticarum personarum [...]. »

731 « [...] legitimo eam [donationem] roboramus confirmations privilegio [...] testibus subscriptis clericis ac laicis [...]. »

732 Yans, M., Cartulaire de Saint-Laurent, 1967, no 8, p. 41-43.

733 Yans, M., Cartulaire de Saint-Laurent, 1967, no 15, p. 57-62.

734 « [...] in synodo Leodii W.E., no 189, p. 309 – « [...] in synodo Leodiensi […] W.E, n°240, p. 360.

735 Au mois de juin 1149, Wibald écrit au légat pontifical, le cardinal Guidon, qui revient d’une mission en Pologne. Wibald lui indique qu’il ne peut plus, à regret, attendre son passage à l’abbaye de Corvey. La volonté du roi et les troubles de la Lotharingie le retiennent en cette contrée-W.E., no 186, p. 306-307-En outre, lorsque Wibald écrit en mars 1150 au pape pour savoir si le litige concernant Namêche serait recevable devant la juridiction pontificale, il précise que cette affaire a été jugée récemment par le synode de Liège – W.E., no 240, p. 360J. Halkin (Les prieurés clunisiens, 1896, p. 205) retient la même fourchette chronologique sans dire pourquoi.

736 « [...] ecclesiae suae assessores [...] ». – Ibid – Ecclesia a souvent le sens de synode mixte – V. t. 1, no 33.

737 « [...] omisso restitutionis titulo [...] ».– W.E., no 189, p. 309.

738 « [...] sententiam iudicii episcopus pro more ecclesiae suae assessores interrogavit [...]. Probata est ab omnibus prolata sententia [...]. » – W.E. no 189, p. 309.

739 W.E., no 189, p. 308-309.

740 « [...] in synodo Leodiensi W.E., no 240, p. 360 (lettre de Wibald au pape Eugène III.– V. n. 735).

741 Même date que le synode précédent dont celui-ci est la suite logique – V. supra.

742 Ce synode étant le prolongement du précédent, il est probable que sa composition fût fort semblable.

743 Le nom du prévôt n’apparaît pas dans l’oeuvre de Wibald-Sur ce personnage, v. t. 1, no 125, n. 90.

744 Ce texte indique clairement que Wibald connaît le droit romain. En l’occurrence, il fait référence à la prescription trentenaire, à la bonne et à la mauvaise foi. Ces deux dernières notions ont toute leur importance puisqu’elles conditionnent le délai de prescrition qui, dans le cas de la mauvaise foi, est justement de trente ans (Alexander, F., Droit civil, 2002, p. 47). Il n’hésite pas à recourir à ces concepts devant des instances judiciaires pour appuyer son argumentation, avec plus ou moins de bonheur comme nous venons de le voir. A. Joris (Wibald et le droit romain, 1993 [1973], p. 388) a, en effet, bien montré que Wibald n’était pas un praticien du droit. Enfin, il convient de souligner qu’il s’agit là d’une manifestation très précoce de l’application devant le synode épiscopal du droit savant. Sur cet épisode, v. t. 1, no 87 in fine.– Sur Wibald et le droit romain, v. no 7 et n. 42.-V. aussi ann., no 8, n. 78.

745 W.E., no 189, p. 308-310.

746 A.H.E.B., t. 4, 1867, no 1, p. 464-466.

747 Il s’agit des témoins présents lors de la tradition de l’église de Erpent en 1142 et qui sont également présents lors de la confirmation – 1142-72.

748 Thesaurus diplomaticus, 1997, W8345 (repr. photo partielle de l’original, abbaye d’Averbode.– 1149-49).

749 « [...] Leodium profecti [...] ».

750 W.E., no 301, p. 429 – Il n’est pas impossible que ce synode ait eu lieu en 1151.– V. 1151-a.

751 L’évêque est absent ; le synode sans son président ne peut, semble-t-il, pas rendre des décisions quant au fond de l’affaire. La plainte portée par les deux abbayes doit être réitérée publiquement (palam) lorsque l’évêque sera présent – V. t. 1, no 78.

752 Il s’agit des chefs des communautés régulières et séculières de la Cité de Liège – V. t. 1 nos 39-43.

753 W.E., no 301, p. 429.

754 V. acte préc.– Il s’agit peut-être du même synode que celui qui condamna les moines d’Hastière.– Ann. III, 1151-b.

755 Prononcée au concile de Reims en 1148 où Wibald était présent.- Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 1974, p. 202.

756 W.E.,no 301, p. 429-430.

757 « Que omnia in generali synodo Leod II recitata sunt [...]. »

758 Evrard, Documents de Flône, 1894, no 20, p. 44-45.

759 Martène-Durand, Amplissima collectio, t. 1, 1724, col. 813-814.

760 « [...] dies usque in proximum sabbatum prefixa est [...]. » – Sur l’itinéraire de Wibald en cette année 1151, Despy, G., Wibald, 1959, col. 821-823.– Le samedi était le jour traditionnel des séances de la juridiction de la paix-V. t. 1, no 118.

761 Sur la carrière de cet abbé, v., en dernier lieu, George, P., Wibald, 1998, col. 57-58.– Kupper-George, Wibald, 2000, p. 62.

762 Ce fut le triomphe de saint Lambert à Andenne ; les reliques du patron du diocèse étaient effectivement présentes sur le champ de bataille – Sur cette bataille, v. Rousseau, F., Henri l’Aveugle, p. 24-41- Gaier, C., Art et organisation militaires, 1968, p. 251-254-ID., Art militaire et armement, 2000, p. 76 – Sur la notion de triomphe des saints, v. George, P., Le triomphe des saints mosans, 2000, p. 77-78.

763 W.E., no 334, p. 465.

764 C’est-à-dire avant le synode épiscopal qui devait avoir lieu à Metz durant la deuxième semaine de novembre et auquel les moines d’Hastière avaient été convoqués par Étienne, évêque de Metz.-W.E., no 293, p. 420 et no 294, p. 422.-Il s’agit peut-être du même synode que celui devant lequel comparut pour la seconde fois Robert, doyen de Stavelot.-Ann. III, 1150-c – Sur la date de cette lettre, v. DESPY, G., Les chartes de Waulsort, 1957, p. 45-52.

765 W.E., no 294, p. 420-423.

766 « [...] consilio habito cum ecclesia s. Lamberti et cum religiosis viris clericis monachis et laicis, commuai consensu decretum est [...]. »

767 V. acte préc.

768 Ulg, Séminaire d’Histoire du Moyen Âge, Actes des évêques de Liège avant 1200 (copie J. Stiennon).– Thesaurus diplomaticus, 1997, W10317 (repr. photo partielle de l’original, abbaye d’Averbode.– 1151-51).

769 À cette date, maître Baudouin était écolâtre de la cathédrale (1148-59) et avant le 13 mai 1149, il ne l’est plus (1149-48). C’est cette année-là qu’il est devenu archidiacre (1149-49).

770 Ce synode a eu lieu au plus tard à cette date. C’est en 1152, en effet, que Philippe apparaît pour la première fois en tant qu’archidiacre (1152-61) et c’est en cette qualité qu’il siège au synode général, lequel reçoit la pénitence de Jean de Geest dont il est question dans ce paragraphe.

771 V. supra

772 Cosse-Durlin, J., Cartulaire de Saint-Nicaise de Reims, 1991, no 53, p. 228-229.

773 Cet acte fut rénové au château de Dinant lors d’une séance placée sous la présidence de l’évêque et de Godefroid, comte du Condroz (et de Duras), avoué de l’église, de la ville et châtelain, sous le témoignage du clergé et des burgenses de Dinant. Mais cela ne veut pas dire que le synode général se fût déroulé dans cette ville.

774 Début de la lre année de règne de Frédéric Ier Barberousse.– S.V., p. 327.

775 Le texte indique que, puisque « Huius ergo pacis et gratie non ingrata [...] », l’église de Dinant accorde à Herman des messes commémoratives pour ses parents et une sépulture dans le cloître pour lui et son fils.

776 « [...] in generali synodo [...] ».

777 Bormans, S., Cartulaire de Dinant, t. 1, 1881, no 4, p. 15-18.

778 « Actum Leodii in generali synodo [...] ».

779 Mardi après le dimanche de la Trinité.– S.V., p. 117 et 146.

780 « [...] in synodum nostram generalem. [...] in eadem generali synodo [...] ».

781 Ulg, Séminaire d’Histoire du Moyen Âge, Actes des évêques de Liège avant 1200 (copie J. Stiennon).-Marchandisse, A., Cartulaire d’Aulne, à paraître.

782 Date du début du règne d’Henri II de Leez – Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.

783 Date du synode durant lequel Arnoul de Morialmé a renoncé à ses prétentions sur la villa d’Hansinne, propriété de l’abbaye Saint-Médard à Soissons.-V. acte suiv.

784 « [...] per nostram justitiam [...] ».

785 Duvivier, C., Actes et documents, t. 1, 1898, no 16, p. 271-273.

786 « Actum apud Huy in palatio [...] ».

787 « [...] coram nobis et archidiacono et liberis hominibus nostris [...] ».– Les expressions employées semblent donner à cette juridiction épiscopale un caratère féodal. En tous les cas, cet exemple traduit bien le caractère privilégié des liberi homines qui ne pouvaient être excommuniés, et plus largement, semble-t-il, n’être jugés que par la juridiction synodale composée de leurs pairs.– Sur les privilèges des hommes libres et sur l’importance de la place de l’évêque dans la définition de cette liberté, v. t. 1, nos 49, 52 et 63.

788 A. V. acte prec.

789 « [...] faciemus indejustitiam sicut de transgressione juramenti [...]. »

790 V., en dernier Koch, A.C.F., Oorkondenboek Holland-Zeeland, t. 1, 1970, no 130, p. 255-256.

791 Date de la fin de la lre année de règne de Frédéric Ier Barberousse – S.V., p. 327.

792 Thimister, O., Cartulaire de Saint-Paul, 1878, p. 6-8.

793 « [...] apud Tuin in celebri curia [...] ».

794 « [...] post effestucationem quam iudio [= iudicio] fecerunt secundum jus et consuetudinem curie nostre [...] ».

795 Ulg, Séminaire d’Histoire du Moyen Âge, Actes des évêques de Liège avant 1200 (copie J. Stiennon).-marchandise, A., Cartulaire d’Aulne, à paraître.

796 « Actum Leod II [...] ».

797 Date du début de la 2e année du règne de Frédéric Ier Barberousse.– S.V., p. 327.

798 La liste des témoins est donnée en fin d’acte et elle est distincte de la liste des témoins de la confirmation : Guillaume d’incourt, Paganus de Marbais, Adélard de Melenriu, Godin de Baisy.

799 Despy, G., La fondation de Villers, 1957, p. 15-17.

800 « Actum Leodii [...] ».

801 L’acte est daté comme suit : « Actum Leodii in capite jeiunii [...] ». Il est très probable que cette expression ne signifie pas le mercredi des Cendres (le 4 mars en 1153-S.V., p. 117), mais plutôt la première semaine du Carême. Le jour des synodes de la paix est traditionnellement le samedi (V. t. 1, no 118).-Un acte d’Alexandre II renforce ce point de vue puisqu’il est daté de : « [...] III. idus mardi quod tunc erat in capite ieiunii [...] ». Or le 13 mars 1166 était un dimanche, le premier dimanche du Carême.– Lacomblet, T., Urkundenbuch, t. 1, 1840, no 409, p. 281-282 (Sur la date de ce document, v. ici-même, 1165-17 [1166]).– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 259, n. 282.-V. également 1175-3).– Enfin, le passage d’une charte émanant de l’archidiacre Bertold (28 avril 1183) est encore plus explicite : « [...] feria quarto in capite jejunii, hoc est in die cinerum [...] ».– A.H.E.B., t. 1, 1864, p. 48.

802 « [...] in sinodo pacis [...] ».

803 V. deux actes plus haut.

804 Date du début de la 9e année de l’épiscopat d’Henri II de Leez.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.

805 Date du décès du pape Eugène III – S.V., p. 214.

806 de Marneffe, E., Cartulaire d’Afflighem, 1896, no 90, p. 139-141.

807 Kurth, G., Chartes de Saint-Hubert, 1903, app. 1, p. 577-578.

808 Date à laquelle Philippe apparaît pour la première fois avec le titre d’archidiacre.– 1154-16(2).

809 Date de l’acte qui suit ; celui-ci lui est nécessairement antérieur.

810 « [...] inplena sinodo [...].

811 Cosse-Durlin, J., Cartulaire de Saint-Nicaise de Reims, 1991, no 53, p. 228-229.

812 « [...] apud Leodium [...]. Hec acta sunt etperacta Leodii [...]. »

813 Date du début de la 10e année de l’épiscopat d’Henri II.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78 – Toutes les indications chronologiques correspondent à l’année 1154 (S.V., p. 117), sauf l’année du règne de Frédéric Ier Barberousse (S.V., p. 327).

814 V. acte préc.

815 « [...] a Leodio, ubi synodum celebrem habuerat [...] ».

816 Gérard, cardinal-diacre de Santa-Maria in Via Lata, était encore à Rome le 14 février 1154 et il y était de retour au plus tard le 11 février 1155. Puisqu’après Liège, il se rendit à Lobbes, ce synode date très probablement de 1154.- Bachmann, J., Diepäpstlichen Legaten, 1913, p. 117-121.– Originaire d’un comté de nos régions, il aurait été, avant d’être promu cardinal, écolâtre à Lobbes (Gesta abb. Lobb., Cont., p. 332) et chanoine de Saint-Martin à Liège (V. 1154-17).

817 Date à laquelle Henri II expédia, à la demande du cardinal Gérard, une charte au profit du chapitre Saint-Martin.– Ann. III, 1154-17.

818 C’est probablement au cours de ce synode que le légat confirma les possessions du chapitre de Saint-Martin, dont il avait été chanoine (ann. I, 1154-17), et qu’il joua le rôle de médiateur dans le conflit interne au chapitre cathédral ; celui-ci portait sur l’amélioration des prébendes et sur la dîme de Xhendremael (C.S.L., no 47, p. 80-81 [1156/1158]).

819 Gesta abb. Lobb., Cont., c. 27, p. 332.– Ann. s. Iacobi, p. 641.

820 « Actum Leod II [...] ».

821 Date du début de la 4e année du règne de l’archevêque de Cologne, Arnoul II Weinfurter, S., Colonia, 1982, p. 34.

822 Fin de la 1re année de pontificat d’Anastase IV – S.V., p. 214.

823 Il s’agit de Gérard de Santa Maria in Via Lata.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981,p. 208, n. 516 etp. 540-V. n. 816.

824 L’édition du Thesaurus, 1997 (acte W4126/D4438), collationnée sur l’original, est à préférer à celle d’É. Schoolmeesters (Documents concernant Ouffet, 1881, no 2, p. 73-75).-À ce propos, v. Deckers, J., La charte d’Albéron Ier 1983, p. 436, n. 85.

825 V. t. l, n°290,n.40.

826 C.S.L., t. 1, 1893, no 44, p. 72-73.-C.S.L., t. 6, 1933, p. xv-xvi et no 15, p. 4.– V., en dernier lieu, Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 430 – ID., La charte des forteresses, 2000, p. 57.

827 Reusens, E., Documents de Heylissem, 1893, no 8, p. 197-198.

828 « Et hoc actum est sollempniter Leodii [...]. »

829 « [...] consilio religiosorum virorum [...] ».

830 « [...] Heinricus Leodiensis episcopus mediante Gerlando Floreffiensi abbate [...] ».-1156-14.

831 « [...] in generali synodo [...] ».

832 « [...] ad equitatis statum reduximus [...]. » – 1154-77.-« [...] salva conventione pacis [...] ».-1156-14.

833 Évrard, Documents de Flâne, 1894, no 21, p. 46-47.

834 Ramackers, J., Papsturkunden, 1934, no 81, p. 207-209.

835 Acte pontifical du 4 septembre 1161 reprenant mot à mot une importante partie du dispositif de l’acte de 1154-77.

836 Date de la fin de la 3e année de règne de Frédéric Ier Barberousse-S.V., p. 327.

837 Ulg, Séminaire d’Histoire du Moyen Âge, Actes des évêques de Liège avant 1200 (copie M. Josse).

838 Il doit s’agir de Godefroid de Schoor, chanoine de Saint-Lambert – Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 238, n. 145.

839 « [...] in generali synodo [...] ».

840 Camps, H.P.H., Oorkondenboek Noord-Brabant, t. 1, 1979, no 58, p. 93-94.

841 Rousseau, F., Actes des comtes de Namur, 1936, no 13, p. 81-82.

842 Rousseau, F., Actes des comtes de Namur, 1936, no 14, p. 82-83.

843 Barbier, V., Floreffe, t. 2, 1892, no 30, p. 16-17.

844 Reusens, E., Documents de Heylissem, 1893, no 9, p. 198-199.

845 Le 20 avril au plus tard, Henri II est à Rome avec Frédéric Ier Barberousse-Sur la date de ce document, v. Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 208, n. 516.

846 Cette mesure a été probablement prise lors d’un synode mixte, puisque l’évêque s’adresse non seulement à l’ensemble du clergé de son Eglise, mais aussi aux grands laïcs de son diocèse. Cependant, la portée de la mesure n’est pas la même pour les deux groupes. Ainsi, personne ne remplacera l’évêque en matière temporelle ; leurs titulaires n’ont donc plus aucun supérieur hiérarchique, ni évêque, ni roi et il ne peut donc que faire appel à leur sens du devoir et de la fidélité. Par contre, les vicaires, qu’ils soient deux, trois ou quatre, sont pleinement investis des pouvoirs religieux de l’évêque et ils sont donc en mesure d’exercer toutes les mesures de contrainte que l’évêque pourrait prendre personnellement s’il était présent. Voilà pourquoi l’adresse, au sens diplomatique du terme, ne concerne que les membres du clergé de l’Eglise de Liège. Vis-à-vis des laïcs, un garde-fou existe néanmoins : les vicaires pourront malgré tout les attraire devant le synode qu’ils auraient convoqué, mais ils ne pourraient prendre à leur égard que des sanctions ecclésiastiques – Sur ce document, v. en dernier lieu, Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 207-208 et n. 516, p. 254 – ID., Episcopo Leodiensi absente, 2001, p. 61-62 – V. t. 1, nos 36 et 44.

847 « .Ad servitium Romane aecclesie et ministerium domini regis profectus de corpore [...] ».

848 « [...] vices episcopales et disponendi et agendi potestatem [...] ».

849 « [...] vicariis nostris potestatem convocandi concilii damus et quicquid communi eorum consilio statutum fuerit hoc firmiter teneri apostolica auctoritate [...]. » – Les quatre vicaires sont : Alexandre, grand prévôt et futur évêque de Liège, Baudouin, archidiacre, Hubert, doyen du chapitre cathédral, et Drogon, abbé de Saint-Jacques de Liège.

850 « [...] in exterioribus vero quia bona ecclesiastica per totum episcopatum longe lateque per gratiam Dei pro diversitate conferentium sub diversis potestatibus constituta sunt, neminem qui tuende reipublice causam suscipere posset invenire potuimus, et hac necessitate singulis baronibus terre nostre ut pro potestate sibi Deo prestita pacem firmam teneant et teneri faciant ecclesiasticis bonis [...] nomine domni regis et in fidelitate nobis debita iniunximus. »

851 C.S.L., t. 1, 1893, no 49, p. 84-85.

852 « [...] in ecclesia sancte Marie [...] ».

853 Date à laquelle Frédéric Ier Barberousse a été couronné empereur-S.V., p. 327 – Les indications chronologiques renvoient à la fois à l’année 1155 (millésime, concurrents 5) et à l’année 1156 (indiction 4 et épactes 26). Cet acte n’est probablement pas postérieur au 13 mai 1156, date du début de la 12e année de l’épiscopat d’Henri II de Leez.- Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.

854 « [...] omnes qui eadem convenerant adplacitum christianitatis in ecclesia sancte Marie [...] ».

855 « [...] Arnulphus recognoscens se in hoc facto deliquisse [...] ».

856 « Postea quaesivi ab archidiaconibus et abbatibus et liberis hominibus et hiis qui de familia erant utrum deberem bannum meum mittere super istam decimam [...]. » — « Quibus omnibus hoc iudicantibus [...] ».

857 Daris, J., Notices sur les églises de Liège, t. 4, p. 38-39.

858 Cet acte est nécessairement postérieur au précédent, puisqu’il en est la confirmation. Celle-ci semble ne pas avoir été faite lors du même synode, si l’on en croit la liste des témoins, les uns étant présents dans le premier cas et absents dans le second ou inversement.

859 V. acte préc.

860 Date de la 2e année de Frédéric Ier Barberousse en tant qu’empereur.-S.V., p. 327.

861 de Marneffe, E., Cartulaire d’Afflighem, 1896, no 100, p. 155-157.

862 « [...] dominica die, in vigilia videlicet sancti Lamberti [...] Leodium [...] ».

863 « [...] judicio nobilium [...] ».-V. t. 1, nos 55-58.

864 Gesta abb. Trud., t. 2, Cont. IIa, L. 3, c. 4, p. 34.

865 Thesaurus diplomaticus, 1997, W10305 (repr. photo, de l’original, conservé aux A.E.L.-1156-63).

866 « Actum Leodii [...] ».

867 Premier dimanche de Carême.-S.V., p. 117.

868 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 3, 1734, no 55, p. 49.

869 La lettre de demande de confirmation, adressée à Henri II par l’abbé Manekin, est conservée.-1157-47.

870 Ces biens avaient déjà été confirmés l’année précédente par le duc Godefroid III – 1156-49.

871 V., en dernier lieu, Koch, A.C.F,.Oorkondenboek Holland-Zeeland, t. 1, 1970, no 146, p. 277-278.

872 Évrard, Documents de Flâne, 1894, no 23, p. 51-52,

873 « [...] iudicio canonico segregatus ab ecclesia [...] ».

874 Évrard, Documents de Flâne, 1894, no 24, p. 52-54.

875 « [...] pro bono pacis inter abbatem et Bosonem composui [...]. »

876 « [...] ne pro tantis excessibus curie traderetur [...] ».

877 V. acte préc.

878 Évrard, Documents de Flâne, 1894, no 25, p. 54-55.

879 « Ecclesia beati Amoris que est in Traiecto [...] rogatus ecclesiam consecravi [...] »

880 Les autres soeurs présentes ont donné leur accord à la donation faite par l’abbesse Goda ; il s’agit d’Helwide doyenne, Mabilia et Ode.

881 « Ego Heinricus [...] decrevi [...] confirmare quid, me presente et Deo annuente, Goda Belisiensis abbatissa sancte contulerit ecclesie. »

882 Paquay, J., La condition sociale des sainteurs, 1910, p. 266-267, n. 1.-Thesaurus diplomaticus, 1997, W6343 (repr. photo, de l’original conservé aux A.E.H.).

883 « [...] Leodii [...] ».-W.E., no 468, p. 600.

884 Il s’agit d’un synode ecclésiastique, puisque l’évêque n’interrogea que ses clercs (« [...] episcopus [...] sententiam iudicii archidiaconos suos et totum clerum interrogavit »), mais il se déroula dans le cadre d’un synode général, probablement mixte.

885 Débouté, Gislebert fit appel au Siège apostolique – V. t. 1, nos 287 et suiv.

886 W.E., no 463, p. 595-596 et no 468, p. 600.

887 « Actum Leodii [...] ».

888 C.S.L., t. 1, 1893, no 48, p. 81-84.

889 « Testes huius rei iterate Hoyi coram episcopo [...] ».

890 Schoolmeesters-Bormans, Cartulaire de Huy, 1873, no 9, p. 115-116.

891 « Testes huius rei iterate Hoyi coram episcopo inpresentia utriusquepartis [...] », suit la liste des témoins.-Une première liste avait été établie lors de l’actum, alors que l’évêque n’était pas encore présent (« Testes huius rei primum geste in ecclesia Hoyensi [...] », suit la liste des témoins.).

892 « Actum in publica curia Leodii [...] ».

893 Date de la fin de la 7e armée de règne de Frédéric Ier Barberousse.-S.V., p. 327.

894 Erens, M.A., De oorkonden Tongerloo, 1948, no 11, p. 18-19.

895 Localité inconnue de Hesbaye.- Gysseling, M., Toponymisch Woordenboek, 1960, p. 393.

896 « Actum est hoc Lumunge [...]. »

897 Il s’agit des membres laïques de l’entourage épiscopal, qu’ils soient libres ou non–Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 181, p. 228, n.85.

898 V. n. 897.

899 A.E.M., Fonds des cartulaires no 1, cartulaire d’Aulne, f° 2 r° –Marchandisse, A., cartulaire d’aulne, à paraître.

900 Coquus.

901 Sur les termini de cet acte, v. Vercauteren, F., Maître Benoît, 1967, p. 41-42.

902 Ulg, Séminaire d’Histoire du Moyen Âge, Actes des évêques de Liège avant 1200L’acte en question a été copié par le Prof. F. Vercautreren avant la destruction, en 1944, des deux cartulaires de la collégiale Saint-Jean à Liège (A.E.L., Magnus liber ruber chartarum s. Johannis, no 1, f° 2 (détruit) ; A.E.L., Magnus liber ruber chartarum s. Johannis, no 2, f° 2 (partiellement détruit).- Vercauteren, F., Maître Benoît, 1967, p. 42, n. 30-V. aussi l’analyse de Lahaye, L., Inventaire de Saint-Jean, 1921, no 21, p. 16.

903 « Facta est autem hec confirmatio Hoii [...]. »

904 II semble bien que ce soit un synode ecclésiastique qui ait confirmé les donations d’alleux, même s’il est fort probable que les donateurs laïcs aient été présents.

905 Thésaurus diplomaticus, 1997, W10308 (repr. photo de l’original, Neufmoustier, Archives de l’État à Huy).

906 Date de l’entrée en fonction de Godefroid, évêque d’Utrecht (1156-1178).-S.V., p. 311.

907 V. acte suiv.

908 Cet acte ne mentionne que l’intervention de l’évêque et il ne contient aucune liste de témoins. Malgré cela, cette concession a très probablement été octroyée au cours d’un synode, non seulement parce que c’était le cas habituellement pour ce genre de décision (v. t. 1, nos 69 et suiv.), mais aussi parce que ces mêmes privilèges furent confirmés par un synode en 1160. Enfin, il n’est pas impossible que cette opération ait eu lieu dans le cadre de la juridiction de la paix, comme l’indiqueraient les allusions explicites à cette dernière (v. t. 1, nos 95 et suiv.).

909 Muller-Bouman, Oorkondenboek van het Sticht Utrecht, 1920, no 417, p. 376.

910 « [...] in ecclesia sancti Lamberti Leodii [...] ».

911 « [...] in conventu dominorum [...] ».-Cette expression est peu claire.

912 Muller-Bouman, Oorkondenboek van het Sticht Utrecht, 1920, no 430, p. 386-387.

913 Date du début de l’épiscopat d’Henri II de Leez – Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.

914 Date à laquelle Enguerrand d’Orbais fit pénitence – V. acte suiv.

915 « [...] ecclesiastico iudicio [...] ».

916 Despy, G., Chartes de Waulsort, 1957, no 33, p. 371-373.

917 « Actum puplice Leodii [...] ».

918 « [...] paci vestre inposterumprofuturaprovidimus. »

919 « [...] coram nobis inpresentia multorum [...] ».

920 V. acte préc.

921 Avoué de l’église de Namêche-W.E., no 189, p. 309.

922 Sur les termini de cet acte, v. Vercauteren, F., Maître Benoît, 1967, p. 45-46, n. 39Avant l’acte 1160-15 (v. n. 924), dont l’auteur est Alexandre, archidiacre, qui confirma le privilège de l’évêque.

923 Dans un premier temps, le prêtre a remis, lors d’un concile archidiaconal, le personat de l’église de Haren pour qu’il soit cédé à l’abbaye de Corbie (1160-15 ; 1165-78). Ensuite, l’archidiacre s’est adressé à l’évêque pour qu’il accepte que l’Église de Liège renonce à ce personat. L’Église de Liège a demandé que cet accord soit mis par écrit (ce privilège épiscopal est perdu et il n’est connu que par les actes 1160-15 et 1165-78). Enfin, l’archidiacre Alexandre a fait confirmer la donation de ce personat à l’abbaye de Corbie – 1160-15.

924 Duvivier, C., Actes et documents, t. 1, 1898, p. 142-143.

925 Duvivier, C., Actes et documents, t. 1, 1898, p. 144-145.

926 Date du début de l’épiscopat d’Henri II de Leez – Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.

927 Date du document suivant, auquel il est nécessairement antérieur.

928 « [...] per nos tram justitiam [...] ».

929 Duvivier, C., Actes et documents, t. 1, 1898, p. 273-274.

930 V. acte préc.

931 L’un d’eux [...] penitentia ductus injustitiam suam recognovit, culpam dixit [...].

932 « [...] coram nobis et liberis hominibus [...] ».

933 « [...] peccatum suum recognoscentis [...] ».

934 V. acte préc.

935 Schoolmeesters-Bormans, Cartulaire de Huy, 1873,n°ll,p. 118-119.

936 En 1138, le duc Godefroid Ier avait envahi l’alleu de Lithoyen ; il avait été excommunié par les évêques de Liège et de Cambrai. Devant le roi, il avait renoncé à ses prétentions et il avait confirmé la possession de cet alleu à l’abbaye de Saint-Rémi de Reims lors d’une curia ducale – Camps, H.P.H., Oorkondenboek Noord-Brabant, 1979, no 39, p. 61-62.— V. aussi Id., no 59, p. 95-96(1160).

937 Camps, H.P.H., Oorkondenboek Noord-Brabant, t. 1,1, 1979, no 60, p. 96-97.

938 Avant juin 1161 puisque le 20 de ce mois Henri II est en Italie où il restera jusqu’en août 1162 – APPELT, H., DD. F. /., t. 2, 1979, no 328, p. 156 et no 382, p. 250 – Durant cette période, il exerce les fonctions de podestà de Milan – Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 477-478 – Henri II ne rentre à Liège qu’après le 7 septembre 1162, puisqu’à cette date il était en France à Saint-Jean-de-Losne sur la Saône – Appelt, H., o.c., no 388, p. 259 – C’est sur ce pont qu’aurait dû avoir lieu une entrevue entre Frédéric Barberousse et Louis VII, roi de France- Pacaut, M., Frédéric Barberousse, 1967, p. 158-164.

939 Il n’est pas impossible que la décision ait été prise par les archidiacres, mais dans le cadre d’un synode mixte. Ceci expliquerait pourquoi, d’une part, l’abbé Robert ne se soit adressé qu’à l’évêque et aux archidiacres, d’autre part, que le consilium ait été pris in synodo generali.

940 « [...] iudicio concilii nostri bannorum episcopalium auctoritate et tam nostra [...] ».

941 Despy, G., Chartes de Waulsort, 1957, no 35, p. 374-375.

942 V.n. 938.

943 C’est l’évêque l’arbitre, mais le synode n’est pas passif, puisqu’il encourage (« [...] et hortatu Leodiensis ecclesie [...] ») l’abbé de Broqueroie à accepter le prêtre Richeron, chanoine de la cathédrale, que l’évêque lui propose pour l’église de Tirlemont.

944 Bets, P.V., Histoire de Tirlemont, t. 2, 1861, no 2, p. 206-210.

945 V.n. 938.

946 Ulg, Fonds du séminaire d’Histoire du Moyen Âge, Actes des évêques de Liège avant 1200 (Bonne-Espérance).-Mention : Thesaurus diplomaticus, 1997, W10009 (1161-84).

947 V.n. 938.

948 « [...] et testium subscriptorum approbatione confîrmavimus. »

949 Ulg, Séminaire de Paléographie, photographie de l’original, détruit en 1940

aux A.E.M.— Reproduction partielle dans Poncelet, É., Sceaux, 1938, p. 162 et fïg. 9-Bolsée, J., Un sceau inconnu, 1958, p. 97-98 et pl. ann..- Stiennon, J., L’écriture diplomatique, 1960, p. 220, fig. 213.

950 « Actum in conventu Leodiensi [...] ».

951 V. n.938.

952 Despy, G., Chartes de Waulsort, 1957, no 34, p. 373-374.

953 V. n.938.

954 « [...] et legitimorum testium subscriptione irrefragabiliter conflrmari [...] ».

955 van Genechten, V., De abdij van Sint-Jansberg bij Maaseik, 1935, no 3, p. 42-43.

956 V. n.938.

957 Ulg, Fonds du séminaire d’Histoire du Moyen Age, Actes des évêques de Liège avant 1200 (Bonne-Espérance).-Mention : Thesaurus diplomaticus, 1997, W10309 (1162-68).

958 « Apud Dionant [...] ».

959 Despy, G., Chartes de Waulsort, 1957, no 36, p. 375-379-V. également 1178-95.

960 « Actum Leodii [...] ».

961 C’est en octobre 1163 que Frédéric Ier Barberousse repassa les Alpes et c’est au cours de cette expédition qu’Henri II, qui accompagnait le souverain, trouva la mort le 4 septembre 1164 à Pavie.-M. Pacaut, Frédéric Barberousse, 1967, p. 167-Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78-79.

962 « [...] consensu etpeticione Alexandri archydiaconi [...] ».— C’est, en effet, l’archidiacre Alexandre qui était l’auteur de la donation de ces deux patronats – Piot, C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870,n°78,p. 104-105 (1161).

963 Piot, C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870, no 79, p. 105-106.

964 « Actum in publica curia Leodii [...] ».

965 V. acte préc.

966 Erens, M.A., De oorkonden Tongerloo, 1948, no 15, p. 23-25.

967 V. 1159-74.

968 Date de l’élection de Robert comme abbé de Waulsort-Despy, G., Les chartes de Waulsort, 1957, p. 14.

969 Date de la mort d’Henri II de Leez.- Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78-79.

970 L’évêque ayant pris le consilium fidelium Dei, il est très probable que cette décsion ait été confirmée lors d’un synode.

971 Despy, G., Chartes de Waulsort, 1957, no 43, p. 389-393.

972 Date du début de la 20e année de l’épiscopat d’Henri II de Leez-Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78-79.

973 Date de la mort d’Henri II de Leez – Ibid.

974 Cet acte se place dans le contexte général de la lutte entre le pape Alexandre III (soutenu, entre autres, par Louis VII, roi de France) et l’antipape Victor IV (soutenu par Frédéric Barberousse).-V. Kupper, J.-L., Alexandre II, 1974, p. 395-396 – V. n. infra.

975 Ce concilium est à la limite entre le concile archidiaconal et le synode ecclésiastique. Ainsi, est-il explicitement fait mention des fratres concilii, c’est-à-dire des prêtres du doyenné concerné. Cependant, la composition de cette assemblée était plus large que celle d’un concile archidiaconal, puisque sont cités, parmi les témoins, un autre archidiacre, deux dignitaires de collégiales liégeoises, le prévôt de Huy et l’abbé de Dinant. Il n’est pas impossible qu’Alexandre, comme il l’avait déjà fait dans le passé, assumait une part des responsabilités épiscopales en l’absence d’Henri II de Leez qui, à cette époque, exerçait les fonctions de podestà de Milan (Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 247 et 477-478). C’est d’ailleurs à Alexandre lui-même que l’empereur s’adressa pour qu’il fit justice. De plus, même s’il s’agissait bien d’un iudicium fratrum concilii (1165-25), Alexandre, devenu évêque, n’éprouva pas le besoin de soumettre, pour confirmation, cette décision à une nouvelle assemblée synodale ; il se contenta de faire établir une charte en reprenant la liste des témoins présents lors du jugement (1165-16, 1165-25). Rappelons, enfin, que la juridiction archidiaconale était une émanation directe du synode épiscopal ecclésiastique (V. t. 1, no 120) et il n’est pas impossible que le rédacteur eût joué sur le terme concilium qui pouvait désigner à la fois le synode épiscopal et le concile archidiaconal ou décanal.

976 Gaier, C., Documents de Saint-Denis, 1961, no 4, p. 189-193.

977 Id., no 5, p. 193-194.

978 Id., no 6, p. 194-196.

979 V. 1167-83.

980 Date du décès d’Henri II de Leez.- Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78-79.

981 Comme dans le cas de l’acte précédent, il est probable qu’il s’agît d’un synode placé sous la direction d’Alexandre, grand prévôt de la cathédrale et archidiacre, en l’absence de l’évêque participant au Romzug de Frédéric Ier Barberousse (v. n. 980). Le caractère synodal de cette assemblée apparaît, en effet, dans la composition élargie de celle-ci ; sont présents deux autres archidiacres, le doyen de la cathédrale et d’autres chanoines, l’abbé du Parc, le prévôt de Louvain et des membres de la familia de Saint-Trond.

982 Piot, C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870, no 72, p. 95-96.-Cet accord fut renouvelé sous l’autorité d’Henri de Jauche, prévôt de la cathédrale et archidiacre, et en présence du chapitre cathédral.-Id., no 95, p. 130-132.

983 C’est-à-dire entre les dates d’élection de Pierre comme abbé de Saint-Rémi de Reims (1162) et la mort de Victor IV (20 avril 1164 – S.V., p. 214).- Kupper, J.-L., Alexandre II, 1974, p. 396 et n. 39.

984 C’est-à-dire après le départ d’Henri II de Leez pour l’Italie – V. n. 961-La liste des témoins et l’utilisation de l’expression ecclesia Leodiensis (v. t. 1, no 33) ou celle de qui hoc vidit et audit (v. t. 1, no 125) font penser à un synode. Il est dès lors probable que, si l’évêque avait été présent, c’est lui qui aurait présidé cette assemblée religieuse ; à tout le moins, puisqu’il s’agissait de l’exercice d’une juridiction supérieure d’origine royale et pontificale, il aurait dû être présent (V., par exemple, les cas mentionnés en ann. III, 1107-a et 1188-128). En son absence, c’est Philippe de Heinsberg qui dirigea les débats et qui agissait au nom du pape et de l’empereur (« [...] sicut dominus papa et imperialis maiestas Fredericus scilicet semper augustus preceperant [...] »). Du reste, Philippe de Heinsberg remplaçait déjà l’archevêque de Cologne, Rainald de Dassel, qui était également auprès de l’empereur en Italie.— Kupper, J.-L., Alexandre II, 1974, p. 392-393.

985 La résolution de ce litige doit, comme dans l’affaire du desservant de Grand-Axhe (Ann. III, 1164-44), se placer dans le contexte de la politique internationale menée par Frédéric Ier Barberousse : en protégeant les biens des abbayes françaises dans l’Empire, l’empereur espérait pouvoir faciliter d’éventuelles négociations avec Louis VII, roi de France, puissant soutien du pape Alexandre III – V. n. 974.

986 Ramackers, J., Papsturkunden, 1934, no 114, p. 249-250.

987 Date du décès d’Henri II de Leez.- Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78-79.

988 Il est probable que ces différentes donations, même si elles font l’objet de deux actes distincts, eussent été effectuées lors de la même session synodale, mais pas nécessairement le même jour, ce qui pourrait notamment expliquer les quelques distorsions constatées dans les deux listes de témoins.

989 Signalons que l’abbé d’Hélécine, Gérard, était présent lors de la donation faite en présence de l’évêque, mais il n’a pas souscrit l’acte épiscopal.-Sur la présence des abbés réguliers aux synodes, v. t. 1, nos 39 et suiv.

990 Reusens, E., Documents de Heylissem, 1893, no 14, p. 205-206.

991 Id., no 15, p. 207-208.

992 Date à laquelle Gilles de Trazegnies, dont ce document mentionne le décès, était encore en vie – Barbier, V., Floreffe, t. 2, 1892, no 40, p. 24, n. 1.

993 Date du décès de l’évêque Henri II de Leez.-J.-L. Kupper, Leodium, p. 78-79.

994 V. Barbier, Floreffe, t. 2, 1892, no 40, p. 24-25.

995 Inconnu en Namurois- Gysseling, M., Toponymisch woordenboek, 1960, p. 487.

996 Cette liste de témoins est étrange ; elle ressemble plus à la liste des témoins d’une donation que celle de la confirmation par un synode. Cette anomalie pourrait s’expliquer par le fait que cet acte nous soit parvenu sous forme de copie.

997 Date à laquelle Wiric de Stapel a été élu abbé de Saint-Trond- Pieyns-Rigo, P., SaintTrond, 1975, p. 44.

998 Date du décès de l’évêque Henri II de Leez- Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78.

999 Date assignée à cet acte par la chronique de l’abbaye – Gesta abb. Trud., t. 2, Cont.IIa p. 44-47.

1000 « [...] in presentia et testimonio archidiaconorum et clericorum multorum et laicorum [...] ».

1001 Piot, C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870, no 77, p. 103-104.-Gesta abb. Trud., t. 2, Cont. If, L. 3, c. 9, p. 45-47.

1002 Dates de l’épiscopat d’Henri II de Leez – Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78-79.

1003 Duvivier, C., Actes et documents, t. 1, 1898, p. 141-142- van de Weerd, IL, Geschiedenis van Eelen, 1910, p. 285-286.

1004 Cet acte n’est pas daté et il ne comporte pas de liste de témoins. Ceci s’explique peut-être par le fait que cette charte n’est conservée que sous la forme d’une copie.

1005 Dates de l’épiscopat d’Henri II de Leez-Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78-79.

1006 Reusens, E., Documents de Heylissem, 1893, no 5, p. 192-193.

1007 Date de la mort d’Henri II de Leez.-Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 78-79.

1008 Reusens ! E, Documents de Heylissem, 1893, no 18, p. 211-212.

1009 L’édition d’E. Reusens (o.c., no 18, p. 212) mentionne un certain Alexandre, abbé d’Averbode. Or, à cette époque, c’était André qui était abbé de ce monastère – Koyen, M., Abbaye d’Averbode, 1969, p. 628-630 – L’auteur du cartulaire ou E. Reusens aura peut-être été face à l’initiale A, résolue par Alexandre au lieu d’André ?

1010 Cette liste de témoins comprend essentiellement des membres de l’entourage du duc de Lotharingie et elle n’est peut-être que la liste des témoins de la tradition, non celle de la confirmation.

1011 « [...] Thudinium venissemus, diligenter investigare et cognoscere curavimus [...]. »1013 En raison de la mauvaise tradition manuscrite de ce document, il n’est pas impossible que le mot concilium soit en réalité consilium. Un peu plus loin dans le texte, se trouve cette formule : « [...] consilio et hortatu archidiaconorum, clericorum et baronum nostrum [...] ».

1012 « [...] Thudinium venissemus, diligenter investigare et cognoscere curavimus [...]. »

1013 En raison de la mauvaise tradition manuscrite de ce document, il n’est pas impossible que le mot concilium soit en réalité consilium. Un peu plus loin dans le texte, se trouve cette formule : « [...] consilio et hortatu archidiaconorum, clericorum et baronum nostrum [...] ».

1014 V., en dernier lieu, Genicot-Allard, Droit rural, t. 1, 1968, no 1, p. 428-430.

1015 « [...] solempni curia habita Thuin [...] ».

1016 « […] judicatum nobis est a comparibus eorum [Gerardi et Beatricis eius uxoris][.
« [...] iudicio baronum nostrorum [...] ».-Il s’agit d’une curia épiscopale ne se limitant pas aux pairs de Gérard, mais ce sont ces derniers qui ont rendu le jugement. La curia a probablement confirmé le tout. D’ailleurs, la confirmation qui est intervenue ensuite (v. acte suivant) s’est faite à la faveur de la curia, non à celle des seuls pairs, mais c’est par le seul jugement des pairs (barones) que l’avouerie a pu être cédée à l’abbaye – Sur la géométrie variable du synode épiscopal, v. t. 1, nos 55-58.

1017 « [...] suppremus advocatus [...] ».

1018 « [...] consensu uxoris sue Beatricis et coheredum suorum [...] ».

1019 A.E.M., Fonds cartulaires, cartulaire no 1, f° 82 v° – 83 r0.- Marchandise, A., Cartulaire d’Aulne, à paraître.

1020 « [...]favore curie nostre [...] ».-V. acte préc.

1021 V. acte préc.

1022 « De francis hominibus [...] ».

1023 « [...] in terra Leodiensi [...] ».

1024 V. supra (1160-15,1165-78).

1025 Duvivier, C., Actes et documents, t. 1, 1898, p. 144-145.

1026 « Actum est hoc in celebri curia Leodii [...]. »

1027 Date de la fin de la 14e année du règne de Frédéric Ier Barberousse – S.V., p. 327.

1028 V. supra 1163-88.-V. aussi 1183-137 et 1197-208.

1029 Erens, M.A., De oorkonden Tongerloo, 1948, no 25, p. 41-42.

1030 V. 1159-74.

1031 « [...] in celebri curia nostra Leodii [...] ».

1032 « [...] III. idus mardi quod tunc erat in capite ieiunii [...] ».-Cette dernière expression désignant la première semaine du Carême (1153-14), cet acte, portant le millésime 1165, daterait plutôt de 1166, comme l’indiquerait d’ailleurs Tindiction (14 – S.V., p. 118), puisqu’en cette année le 13 mars correspond au premier dimanche du Carême, c’est-à-dire celui qui suit le mercredi des Cendres (S.V., p. 118 et 152). De plus, le dimanche était le jour traditionnel des séances du synode général (v. t. 1, no 75). Ces confusions dans la date pourraient provenir du fait que cette charte ne fut établie qu’à la suite d’opérations juridiques successives : Vactio eut lieu à Aix, peut-être en 1165, la confirmatio au synode général, en 1166, mais la rédaction n’intervint qu’après le 21 août 1167, terminus post quem de l’élection de Philippe de Heinsberg à l’archevêché de Cologne (Weinfurter, S., Colonia, 1982, p. 38) ; celui-ci apparaît, en effet, tantôt avec le titre d’archevêque, tantôt avec celui de prévôt de la cathédrale et d’archidiacre – Sur ce document, v. également, Kupper, J.-L., Alexandre II, 1974, p. 393, n. 32 – Stiennon, J., Observations paléographiques, 1956, p. 469-473.

1033 Lacomblet, T., Urkundenbuch, t. 1, 1840, no 409, p. 281-282.

1034 « Actum Leodii [...] ».

1035 de Marneffe, E., Cartae Parcenses, 1903, no 39, p. 505-506.

1036 Ulg, Fonds du séminaire d’Histoire du Moyen Âge, Actes des évêques de Liège avant 1200 (Bonne-Espérance).-Mention : Thesaurus diplomaticus, 1997, W10321 (1166-87).-V. également 1146-75, 1145-28 et 1162-68.

1037 Date à laquelle Philippe de Heinsberg est devenu prévôt de la cathédrale de Liège Weinfurter, S., Colonia, 1982, p. 39.

1038 Date du décès d’Alexandre IL- Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 79.

1039 Roland, C.-G., Orchimont et ses fiefs, 1895, p. 369-370.

1040 Date du décès d’Alexandre IL- Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 79.

1041 Halkin-roland, Chartes de Stavelot, 1909, no 259, p. 490-491.

1042 « Actum Leodii [...] ».

1043 Date du décès d’Alexandre IL-Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 79.

1044 C.S.L., t. 6, ann. 4, p. 241-242.

1045 Date du décès d’Alexandre II.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 79.

1046 Mention dans une bulle pontificale du 23 mars 1184.– Ramackers, J., Papsturkunden, 1934, no 255, p. 407-410. – Rien dans la bulle pontificale ne permet d’affirmer, comme le fit G. Kurth (Chartes de Saint-Hubert, 1903, no 81, p. 98), que cette confirmation intervint durant l’épiscopat d’Alexandre Ier sous prétexte qu’Alexandre II régna peu de temps.

1047 Date de la consécration de Raoul de Zähringen, selon l’hypothèse de J.-L. Kupper (Liège et l’Église impériale, 1981, p. 506, n. 69.– Id., Leodium, p. 79-80).

1048 Camps, H.P.H., OorkondenboekNoord-Brabant, t. 1, 1, 1979, no 65, p. 102-103.

1049 « [...] publice [...] in castello Tudiniensi [...] ».

1050 V. n. 1049.

1051 Schoolmeesters, É., Actes de Radulphe de Zaehringen.– Compléments, 1912, p. 24.

1052 « Actum Leodii [...] ».

1053 Date du début de la 15e année de règne de Frédéric Ier Barberousse comme empereur.-S.V.,p. 327.

1054 Cette concession a peut-être été confirmée par un synode mixte, même si la liste, qui n’est pas limitative, ne comprend que des ecclésiastiques.

1055 « Admittentibus igitur viris religiosis, archidiaconis, abbatibus, prepositis et decanis [...] ».

1056 Cette donation a eu lieu le 27 décembre 986 (n.st.).- von Sickel, T., DD. O. III., 1893, no 30, p. 430.

1057 V. n. 1055.

1058 Lahaye-Schoolmeesters, Une charte inédite, 1904, p. 126-128.

1059 « [...] in facie curie mee [...] ».

1060 Schoolmeesters, É., Les Regesta de Raoul de Zaehringen, 1881, no 7, p. 149.

1061 Raoul de Zähringen a très probablement été consacré le 9 mai 1168 – Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 500, 506 et n. 69.

1062 L’hypothèse de l’existence d’un synode restreint ecclésiastique peu avant le 9 mai a été retenue en raison de la composition de la liste des témoins qui ne compte pas seulement les moines des deux abbayes concernées, mais aussi les principaux dignitaires de l’Église de Liège, à savoir le grand-prévôt de la cathédrale et les six autres archidiacres, le doyen de la cathédrale, les abbés de Saint-Jacques et du Mont-Cornillon, deux doyens et un chanoine d’un des chapitres collégiaux de Liège. Par ailleurs, si la référence au règne de l’évêque est bien présente, nulle mention de l’évêque lui-même. Or, habituellement, les conventions établies lors d’une conciliation ou d’un arbitrage, particulièrement quand ils se déroulaient lors d’un synode, étaient généralement soumises à l’approbation du prélat, l’objectif étant de les revêtir d’une autorité plus grande, généralement matérialisée par la présence de menaces de sanctions ecclésiastiques (V. t. 1, nos 330 et suiv.). Ce phénomène pourrait simplement s’expliquer par l’absence de l’évêque qui, le 15 mai 1170, était avec l’empereur Frédéric Ier Barberousse à Mengen, près d’Ulm (Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 1974, p. 67). Peut-être avait-il délégué une part de son autorité religieuse à certains des dignitaires de l’Église de Liège, comme il le fit également par la suite. Par ailleurs, en dehors même de cette dernière hypothèse, il ne faut pas oublier que le synode pouvait fonctionner en l’absence de l’évêque, mais avec des attributions extrêmement limitées, c’est-à-dire sans véritable pouvoir de décision. Néanmoins, un acte conclu au sein du synode acquérait indubitablement un prestige considérable lié à la qualité des témoins présents (V. t. 1, no 78).

1063 Schoolmeesters, É., Les Regesta de Raoul de Zaehringen, 1881, no 10, p. 150-151.

1064 « Data Leodii [...] ».

1065 Cet acte mentionne encore Hubert comme doyen de la cathédrale. Dans l’acte 1171-21, il a été remplacé par Simon.

1066 Piot C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870, no 89, p. 118-119.

1067 « Datum Leodii [...] ».

1068 « [...] in celebri tocius curie [...] ».– Cette curia royale a été insérée dans la liste des synodes parce qu’elle s’est subsituée à un synode épiscopal en raison de la présence de l’empereur à Liège. D’ailleurs, la liste des témoins, outre les membres de l’entourage royal, comprend les catégories traditionnelles des témoins des actes épiscopaux liégeois.– V. t. 1, nos 300-302.

1069 C.S.L., 1893, no 53, p. 89-90.

1070 « [...] coram ecclesia Leodiensi [...] ».

1071 « [...] in presentia ecclesiasticarum personarum [...] ».– Il est probable que l’incorporation de l’église de Meeffe à l’abbaye de Saint-Laurent ait été accomplie par l’évêque assisté de ses assesseurs ecclésiastiques, mais dans le cadre du synode mixte, c’est-àdire en présence des laïcs. C’est d’ailleurs la session mixte qui a confirmé le tout.

1072 Yans, M., Cartulaire de Saint-Laurent, 1967, no 15, p. 57-62.

1073 Nous ne suivons pas la datation du Thesaurus diplomaticus, 1997, W3603/D3899, reprise à É. Schoolmeesters (Deux actes inédits, 1904, p, 110), car l’indiction changeait probablement en même temps que le millésime – V. n. 465 – L’indiction 5 résulterait davantage d’une erreur du scribe.

1074 Schoolmeesters, É., Deux actes inédits, 1904, p. 110.

1075 Schoolmeesters, É., Les Regesta de Raoul de Zaehringen, 1881, no 21, p. 157-158.

1076 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 2, 1723, no 65, p. 1178-1179.

1077 « [...] in capitulo nostropublice [...] ».

1078 La composition de liste des témoins incite également à émettre la même hypothèse que dans le cas de l’ann. III, 1170-16, même si, en l’occurrence, nous n’avons trouvé aucune trace d’une éventuelle présence de l’évêque en dehors de Liège. De nouveau, néanmoins, il est probable que, si ce dernier avait été présent, son intervention eût été requise — comme ce fut d’ailleurs le cas cette même année 1173 à propos de la donation de biens à Jodoigne par un autre membre de la famille de Duras (V. ann. III, 1173-92) — ; or, dans cette affaire, c’est manifestement le grand prévôt Henri de Jauche qui joua le rôle principal, même s’il sollicita l’intervention des chanoines de la cathédrale (« Ille [Henri de Jauche] ea fide qua commonitus fuerat, maioribus ecclesie sue secum assumptis, inter abbatem et Petrum mediator accessit et litem diu protractam hac tandem compositione terminavit [...]. » – Reusens, E., Documents de Heylissem, 1893, no 26, p. 224 [1175 – Sur la date de cette charte, v. t. 1, no 296, n. 37]).

1079 Reusens, E., Documents de Heylissem, 1893, no 25, p. 220-221.

1080 Période durant laquelle Raoul est présent auprès de l’empereur et durant laquelle, très probablement, se sont déroulées les négociations relatives au prêt dont il va être question.– Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 1974, p. 69-70.

1081 C’est à cette date que l’empereur s’est mis en route pour l’Italie – Id., p. 72.

1082 Cette expression fait très probablement référence au synode mixte. C’est le sens fréquemment donné aux termes ecclesia Leodiensis.– V. t. 1, no 33.

1083 Appelt, H., DD. F. I., t. 3, 1985, no 663, p. 171-172.-Ce diplôme impérial date probablement des années 1175-1176. Il a été rédigé par un clerc de l’entourage de l’archevêque de Cologne en exécution des instructions qui avaient été données à ce dernier en vue d’engager à l’évêque de Liège les biens impériaux sis au-delà de la Meuse jusqu’à concurrence de la somme de mille marcs, somme qui avait été cédée au souverain pour son expédition italienne.– Sur tous ces événements, v. Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 1974, p. 69-79.

1084 Terminus a quo pour le début de la 7e année de l’épiscopat de Raoul.–Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 79-80.

1085 Schoolmeesters, É., Les Regesta de Raoul de Zaehringen, 1881, no 24, p. 159.– Paquay, J., Cartulaire de Tongres, 1909, no 2, p. 49-50.

1086 L’eschatocole est rédigé comme suit : « Acta sunt haec Leodii in capite jeiunii anno incarnationis domini millesimo septuagesimo tertio, Frederico imperatore Alexandriam novellam civitatem Italiae potenter expugnante. » Or le siège d’Alexandrie eut lieu entre octobre 1174 et avril 1175.– Pacaut, M., Frédéric Barberousse, 1967, p. 220.– Sur l’expression in capite jeiunii signifiant début du Carême, v. 1154-13, 1165-17 (1166) et t. 1, nos 73-75.

1087 Il n’est pas impossible, comme l’avait déjà suggéré J.-L. Kupper (Raoul de Zähringen, 1974, p. 81, n. 90-ID., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 254 et p. 476, n. 27) que Raoul fût à cette époque en Italie avec le souverain ; ceci expliquerait l’intervention d’Henri de Jauche, qui agissait vices episcopi, et la référence au siège d’Alexandrie.-Sur la vacance du pouvoir épiscopal, v. n. 1161-99 (1155).-V. aussi t. l,n°296,n. 37.

1088 Mlraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 1, 1723, no 68, p. 189-190.

1089 V. n. 1090.

1090 Mlraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 2, 1723, no 68, p. 1181.– Il s’agit, en réalité, d’une charte dont l’auteur est Gilles, ancien comte de Duras, qui la fit établir le mardi 24 juin 1175 (« [...] magistro Willelmo qui scipsit hanc cartam ad festum sancti Johannis baptistae [...] »), très probablement en marge du synode épiscopal — comme ce fut également le cas deux ans plus tard (v. ann. III, 1177-223) – au cours duquel il procéda à la donation par les mains de l’évêque. Cette hypothèse est confirmée par la qualité des témoins de la charte, certainement plus familiers de l’entourage épiscopal que de celui de cet ancien comte : Jean, abbé de Gembloux, Thierry, abbé de Flône, Gérard, abbé d’Hélécine, Arnoul, prieur du Neufmoustier près de Huy et maître Guillaume qui, apparemment, était un proche de Raoul de Zähringen-Sur ce maître, v. Renardy, C., Les maîtres universitaires, 1981, p. 132.

1091 V. n. 1090.

1092 « Convenerunt [clerici] igitur episcopum [...]. » – « [...] judicio ecclesiastico [...] ».- Fayen, A., L’Antigraphum Petri, 1899, no 2, p. 327 (1169/1175).

1093 Fayen, A., L’Antigraphum Petri, 1899, no 4, 334-336.-V. aussi Id., no 2, p. 327.

1094 Date de la fin de la 8e année qui suit sa consécration.– Sur celle-ci, v. Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 506, n. 69.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 79-80.– V. n. infra (1178-36/37).

1095 Schoolmeesters, É., Les Regesta de Raoul de Zaehringen, 1881, no 30, p. 162-163.

1096 « [...] in curia nostra Leodiensi [...] ».-L’indiction 8 correspond à Tannée 1175.-S.V., p. 118 – V. rem. supra.

1097 « [...] in curia nostra Leodiensi sollempniter coram personis ecclesie nostre, in presentia fidelium nostrorum [...] ».– Ce passage est intéressant dans la mesure où une distinction est faite entre, d’une part, les personnes de l’Église de Liège — celle-ci faisant généralement référence à l’ensemble des ecclésiastiques et des laïcs du diocèse (v. t. 1, no 33) — et, d’autre part, les fidèles, les vassaux de l’évêque. Ce sont ces vassaux qui ont été les premiers à jouer un rôle actif, dans la mesure où c’est probablement par leur jugement que le fief, à savoir l’église de Clermont, a été restitué à l’avoué de Fosses, puis à l’évêque de Liège. C’est le synode mixte, dans son ensemble cette fois, qui a confirmé la donation.

1098 A.H.E.B., t. 1, 1864, no 3, p. 360-361.– Marchandisse, A., Cartulaire d’Aulne, à paraître.

1099 Miraeus-Foppens, Opera diplotnatica, t. 2, 1723, no 70, p. 1182.

1100 La charte épiscopale porte, en réalité, « De familia vero nostra ». Il ne fait aucun doute qu’il s’agit là d’une erreur du rédacteur de l’acte, non seulement parce que cette liste fait suite aux membres de la familia de Saint-Lambert, mais aussi parce que tous les noms cités correspondent à la liste des familiares du comte de Duras mentionnés dans une charte de 1175 dont ce dernier est l’auteur (v. ann. III, 1175-125). Cette inadvertance pourrait résulter de la rédaction simultanée d’un acte épiscopal et d’un acte comtal, lequel serait perdu. Par contre, en 1175, c’est la charte comtale qui est conservée et se serait l’acte épiscopal qui aurait été perdu.-V. ann. III, 1175-125.

1101 « [...] in presentia nostri capitulique Leodiensis [...] ».

1102 V. ann. III, 1164-44 (1163/1164).

1103 Peut-être Raoul de Zähringen était-il en Italie avec Frédéric Ier Barberousse lors de la paix de Venise (24 juillet 1177 – Pacaut, M., Frédéric Barberousse, 1967, p. 235-243) ; du reste, la présence à Venise d’un archidiacre liégeois est également attestée (information aimablement communiquée par M. le Professeur J.-L. Kupper). Il n’est donc pas impossible que, comme il en lut ainsi deux ans plus tôt, Henri de Jauche, grand-prévôt de la cathédrale et archidiacre, assumât les fonctions épiscopales. Comme dans le cas de l’affaire du desservant de Grand-Axhe (ann. III, 1164-44 [1163/1164]), le caractère synodal de cette assemblée apparaît également dans la composition élargie de celle-ci : outre le grand-prévôt, sont mentionnés deux autres archidiacres, le chantre de la cathédrale, les doyens des chapitres SaintJean et Saint-Martin, des laïcs proches de l’entourage de l’abbaye de Saint-Trond, mais aussi Thierry de Pré, ministerialis de l’évêque de Liège.

1104 Piot, C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870, no 95, p. 130-132 (1177).

1105 Il est très probable que dans cette charte et la suivante les années de l’épiscopat de Raoul aient été comptabilisées à partir de la date de sa consécration ; celle-ci eut lieu très probablement le 9 mai 1168.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 506, n. 69.– Voilà pourquoi ces deux actes, tout en portant le millésime 1178, ont été rédigés l’un durant la 10e année de son épiscopat et l’autre durant la 11e année de sa charge.

1106 Thimister, O., Cartulaire de Saint-Paul, 1878, p. 9-11.

1107 V. acte préc.

1108 C’est en 1178 que l’archidiacre Bertold succéda à l’archidiacre et grand-prévôt de la cathédrale, Henri de Jauche (V. acte infra). Or ce dernier est commémoré dans l’obituaire de la cathédrale à la date du 22 septembre.– Obituaire de Saint-Lambert, 1991, p. 126.

1109 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 2, 1123, no 71, p. 1123.

1110 « Actum est hoc Leodii publice [...]. »

1111 Date de la mort de l’évêque Alexandre II puisque la date d’élection de Raoul n’est pas connue.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 79-80 – Apparemment la datation se fait ici par rapport à l’élection de Raoul (1167), non par rapport à la date de sa consécration (9 mai 1168).– Ibid.

1112 V. n. 1108.

1113 La liste des témoins ne comporte que des ecclésiastiques, mais elle n’est pas limitative.

1114 À Villance, Gedinne, Vresse, Heer.-1178-95.

1115 À Hollange, Pondrôme, Gozin, Laneffe, Rancennes, Bojon, Honnay.-1178-95.

1116 Despy, G., Les chartes de Waulsort, 1957, no 43, p. 389-393.

1117 « Actum Leodii [...] ».

1118 Date du décès de l’archidiacre et grand-prévôt de la cathédrale Henri de Jauche, auquel succéda l’archidiacre Bertold.– V. n. 1108.

1119 Il est très probable qu’il s’agisse d’un synode ecclésiastique, même si la liste des témoins n’est pas limitative. La matière traitée est d’ordre purement ecclésiastique entre parties ecclésiastiques. La présence de représentants du concile décanal renforce cette hypothèse – V. t. 1, nos 69-72.

1120 Yans, M., Cartulaire de Saint-Laurent, 1967, no 18, p. 69-71.

1121 « [...] maiorem audientiam Leodii [...] ».-1179-56

1122 Date à laquelle Pierre de Montaigu-Duras apparaît en tant que chanoine de la cathédrale Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 323 et n. 85, p. 522.

1123 Année durant laquelle Albert, successeur de Gérard, est mentionné pour la première fois comme abbé d’Hélécine.– Koyen, M., Heylissem, 1969, p. 751-752.

1124 V. n. 1123.

1125 « [...] sollempniter remisit [...]. » – 1179-56.

1126 « Verum ecclesia de Helencinis et abbate Gerardo super hac violenta iniuria maiorem audientiam Leodii et Colonie expostulante [...] ».-1179-56.

1127 Reusens, E., Documents de Heylissem, 1893, no 32, p. 236-239.

1128 Cet acte suit le précédent.

1129 Date du document en question qui relate l’arbitrage intervenu entre les Hospitaliers et l’abbaye d’Hélécine toujours à propos de cette dîme.– 1179-56.

1130 L’abbaye demande l’application de la justice canonique (« [...] canonicam iustitiam super iniusto pervasore expostulavit [...] »), ce qui suppose un synode ecclésiastique, mais celui-ci peut très bien s’être déroulé dans le cadre d’un synode mixte.

1131 « [...] maiorem audientiam Leod II adiit, canonicam iustitiam super iniusto pervasore expostulavit [...]. » – 1179-56.

1132 « [...] proborum hominum qui eiusdem elemosine traditioni interfuerant et cartarum legitimarum testimonio [...] ».-1179-56.

1133 V. acte préc.– Reusens, E., Documents de Heylissem, 1893, no 31, p. 234-236.

1134 Le concile de Latran, auquel, comme le précise l’acte en question, Raoul participait, s’acheva fin mars 1179.– Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 1974, p. 197-198.

1135 Date du décès de Wéry, abbé de Saint-Trond.– Pieyns-Rigo, P., Saint-Trond, 1975, p. 45.

1136 Ann. III, 1171-20.

1137 Ann. III, 1163-87.

1138 Ann. III, 1163-87.

1139 Piot, C., Cartulaire de Saint-Trond, 1870, no 98, p. 134-137 (1179).

1140 Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 1974, p. 62-64, 197-198-Sur maître Benoît, v. ann. III, 1159-47, n. 902.

1141 « [...] consensu Rodolphi archidiaconi [...] ».– Raoul était, en effet, responsable de l’archidiaconé de Hesbaye où étaient situées les deux églises en question.-de Marneffe, E., Dignitaires de Saint-Lambert, 1905, p. 118.

1142 Simenon, G., Une lettre inédite de Raoul de Zaehringen, 1903, p. 147-148.-Ce document n’est pas une lettre, mais bien une charte avec toutes ses composantes diplomatiques (protocole initial, arenga, dispositif, corroboration) ; seuls font défaut la liste des témoins et les éléments de datation qui n’ont, peut-être, simplement jamais été transcrits. Ce document n’est pas connu sous son expédition originale.– Id., p. 147, n. 4.

1143 Date de la mort de l’évêque Alexandre II, puisque la date d’élection de Raoul n’est pas connue.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 79-80.

1144 « [...] in facie curiae nostrae [...] ».

1145 « [...] attestationes archidiaconorum, probabilium personarum et fratrum concilii de sancto Trudone adhibuimus [...]. »

1146 « […] consilio archidiaconorum, personarum et fidelium Leodiensis ecclesiae [...] ».

1147 de Ryckel, A., Histoire de Waremme, 1889, p. 13-14, n. 2.

1148 Même si la liste des témoins n’est pas limitative, il est très probable qu’il s’agisse d’un synode ecclésiastique, puisque cet acte ne concerne que des clercs et une matière religieuse.

1149 « [...] attestationeques archidiaconorum etprobabiliumpersonarum adhibuimus […] »

1150 Thimister, O., Cartulaire de Saint-Paul, 1878, p. 12-14.

1151 « [...] in sollempni curia Leodiensi [...] ».– 1182-138.

1152 Devant le synode, plusieurs opérations juridiques se déroulent, sans que tout le monde ait un rôle actif. Ainsi, Godescalc a résigné entre les mains de l’évêque le fief qui lui avait été remis par Sébastien de Gourdinne. Il l’a fait in sollempni curia Leodiensi [...] coram multis nobilibus viris, mais ce sont seulement les pairs de Godescalc qui, durant cette étape précise, ont agi ! – 1182-138.

1153 Schoolmeesters, É., Regesta de Raoul de Zaehringen, 1881, no 60, p. 175-176.

1154 C’est la date à laquelle l’archidiacre Baudouin était commémoré à l’abbaye de BonneEspérance.– de Marneffe, E., Tableau des dignitaires, 1905, p. 153.

1155 Les listes des témoins des deux premières confirmations ont été fusionnées pour être insérées dans cette charte ; quelques ajouts s’y constatent également – V. 1163-88 et 1166-84.

1156 Erens, M.A., De oorkonden Tongerloo, 1948, no 32, p. 50-52.

1157 Acte perdu, v. 1134-19.

1158 V. 1134-21.

1159 V. 1142-72. La donation de la moitié de l’église de Maizeret faite par Gela est perdue.

1160 A.H.E.B., t. 4, 1867, p. 466-468.– Comme l’avait déjà vu E. de Marneffe (Tableau des diginitaires, 1897, p. 24), la date de ce document pose problème puisqu’à cette date Albert de Louvain n’était pas encore archidiacre ; il apparaît d’ailleurs comme simple chanoine en 1185 (v. infra).

1161 V. 1127-50.

1162 Schoolmeesters, É., Regesta de Raoul de Zaehringen, 1881, no 64, p. 178-179.

1163 Date de la mort d’Henri, doyen de Saint-Paul.– Schoolmeesters, É., Les doyens de Saint-Paul, 1910, p. 348 – Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 1974, p. 70, n. 20.

1164 « Ex mandato domini imperatoris, hortatu domini Coloniensis et domini Treverensis [...]».

1165 « [...] ex consilio fidelium nostrorum [...] ».

1166 Wauters, A., Géographie et histoire, 1875, p. 171-172.

1167 Cette opération juridique a probablement eu lieu au moment où la curia d’Henri VI était présente à Liège et à laquelle Godefroid III et son fils Henri participaient : « [...] in curia Leodii celebrata mense septembri [...] ».– Charte de Godefroid III pour Sainte-Marie d’Aix à propos du fisc de Tilice.– Meuthen, E., Aachener Urkunden, 1972, no 40, p. 221 (1185).– V. aussi Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 1974, p. 71, 74, n. 42 et p. 115 – Sur Tilice, v. t. 1, no 231 et n. 190.

1168 « Ex mandato domini imperatoris, hortatu domini Coloniensis et domini Treverensis [...] ».– Il est manifeste que l’acte 1184-144 est la Vorurkunde de celui-ci.

1169 « [...] ex consilio fidelium nostrorum [...] ».-V. n. 1168.

1170 V. 1184-144.

1171 C.S.L., 1893, no 62, p. 103-104.

1172 La présence Godefroid III et de son fils est signalée par le fait que Raoul de Louvain était dans la dépendance du duc. D’ailleurs, en cas de contestation, l’acte précise que Raoul se placera sous la protection de son maître – Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 1974, p. 73, n. 36.

1173 « [...] communi consilio, consensu ac desiderio Leodiensis ecclesie [...] ».

1174 Daris, J., Notes historiques sur Huy, no la, p. 37-38.

1175 Date de la consécration de Raoul.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 506, n. 69.

1176 Date de l’édit impérial concernant les incendiaires et qui semble postérieur au mandement de Raoul portant sur le même sujet – Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 1974, p. 203.

1177 Bormans, S., Ordonnances de la principauté de Liège, t. 1, 1878, p. 21-22-Sur cet important édit qui, en réalité, est un complément de la paix de Dieu d’Henri de Verdun, v. t. 1, no 108-110.

1178 Schoolmeesters, É., Regesta de Raoul de Zaehringen, 1881, no 83, p. 186-187.– Stiennon, J., Étude sur Saint-Jacques, 1951, ann. no 9, p. 446-447.

1179 Thesaurus diplomaticus, 1997, W11717 (repr. photo de l’original, Neufmoustier, Archives de l’État à Huy).-L’auteur de cet acte est le chapitre cathédral qui ne fait peut-être que renforcer un acte épiscopal aujourd’hui perdu.

1180 « [...] in palatio episcopi [...] ».

1181 Dates auxquelles le cardinal Henri d’Albano est présent à Liège.–Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 1974, p. 158 et n. 66.

1182 Malgré la présence du comte de Hainaut (« [...] comité Hanoniensi, qui solus laycus omnibus clericorum interfuit consiliis [...] ») qui, à en croire Gislebert de Mons, joua un rôle de modérateur, tant les tensions entre l’évêque et le légat étaient apparemment extrêmement vives (« [...] quem [Raoul] ejus consobrinus et fidelis cornes Hanoniensis ad voluntatem ipsius cardinalis prosequendam induxit »).-Sur ce point, v. Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 1974, p. 155.

1183 « Congregatis autem in palatio episcopi clericis, scilicet abbatibus, archidiaconis, prepositis, decanis et aliis ecclesiarum prelatis, aliisque clericis circiter duobus milibus [...]. »

1184 Gislebert de Mons parle de quatre cents ecclésiastiques, le Chronicon Clarevellense (éd. Migne, J.-P., in P.L., t. 185 bis, col. 1251) n’en mentionne que soixante-six, ce qui paraît plus conforme à la réalité-Sur ce point, v. Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 1974, p. 159 et n. 68.

1185 « [...] presente et cum cardinali residente episcopo Leodiensi [...] ».

1186 Gislebert de Mons, Chronicon Hanoniense, c. 138, p. 205-206.– Pour la liste des autres sources, v. Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 1974, p. 158-159 et n. 66.

1187 Reusens, E., Documents de Heylissem, 1895, no°38,p. 262-263.

1188 « Super quo cum venerabilem fratrem nostrum Radulphum Leodiensem episcopum et alios de clero congregatos [...] ».

1189 Meinert, H., Papsturkunden in Frankreich, 1933, no 258, p. 381-382.

1190 « [...] in capitulo maioris ecclesie [...] ».

1191 Bien que ce document ne soit pas daté, il ne fait pas de doute qu’il fait suite à la venue à Liège du cardinal Henri d’Albano, légat pontifical, puisque ce dernier les a expressément chargés de trancher le litige dont il est ici question, probablement parce qu’il n’eut pas le temps de le faire lui-même.– V. infra. Par ailleurs, le fait que le cardinal confia cette mission judiciaire à deux archidiacres permet d’imaginer que l’évêque Raoul de Zähringen n’était pas présent, d’autant plus qu’il s’agissait d’une affaire qui opposait deux clercs, c’est-à-dire une matière pour laquelle il était normalement compétent.– V. t. 1, no 27, et nos 61 et suiv-La charte fut d’ailleurs revêtue, non du sceau épiscopal, mais de celui du chapitre cathédral (sigillum sancti Lamberti) et de celui des deux archidiacres. Il est probable, en effet, que l’évêque suivît Henri d’Albano en Allemagne où ils participèrent à la curia Christi convoquée le 27 mars 1188 à Mayence, au cours de laquelle l’empereur Frédéric Ier Barberousse et l’évêque de Liège prirent la croix.– Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 1974, p. 159-160.

1192 « [...] controversiam [...] a domno cardinali Heinrico Albanensi episcopo et apostolice sedis legato nobis commissam [...] ».

1193 Reusens, E., Documents de Heylissem, 1895, no 39, p. 264-265.

1194 « [...] in capitulo majoris ecclesiae in Leodio [...] ».

1195 A.H.E.B., t. 8, no 1, p. 364-366.

1196 Schoolmeesters, É., Regesta de Raoul de Zaehringen, 1881, no 88, p. 191-192.

1197 C.S.L., 1893, n°71, p. 115-116.

1198 « Renovatum est hoc Leodiipuplice [...]. »

1199 Il s’agit très probablement d’un synode ecclésiastique ne concernant que des clercs au sujet d’une matière strictement religieuse, même si la liste des témoins n’est pas limitative.

1200 Bets, P.V., Histoire de Tirlemont, t. 2, 1861, no 3, p. 210-213.

1201 Date du départ de Raoul de Zähringen pour la Croisade avec Frédéric Ier Barberousse.– Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 1974, p. 160.

1202 Schoolmeesters, É., Regesta de Raoul de Zaehringen, 1881, no 91, p. 193-194.– Marchandise, A., Cartulaire d’Aulne, à paraître.

1203 Date du départ de Raoul de Zähringen pour la Croisade avec Frédéric Ier Barberousse Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 1974, p. 160.

1204 A.H.E.B., t. 10, 1873, no 2, p. 286-288.

1205 C’est-à-dire très peu de temps avant le départ de Raoul pour la Croisade (V. acte préc.), puisqu’il a déjà désigné son remplaçant en la personne d’Albert de Rethel, grand-prévôt de la cathédrale et archidiacre (« [...] domno Alberto nostro maiorepreposito cui curam episcopalis regiminis tempore nostre peregrinationis commiseramus [...] »), lequel porta le titre de viceévêque.– V. infra.– Mais l’acte, daté de 1190, ne fut expédié qu’après le départ en Croisade de Raoul de Zähringen-Sur ce point, v. Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 1974, p. 161 et n. 79 — V. aussi le cas d’une charte de Waulsort dont l’auteur est Raoul de Zähringen et qui ne fut expédiée qu’en 1190.– Despy, G., Les chartes de Waulsort, 1957, no 51, p. 402-402 et p. 271-275. Kupper, J.-L., o.c., p. 161 et n. 79.

1206 Schoolmeesters, É., Actes de Radulphe de Zaehringen, 1911, no 2, p. 42-43.

1207 Date de la consécration de Raoul de Zähringen.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 506, n. 69.

1208 Date du départ de Raoul de Zähringen pour la Croisade avec Frédéric Ier Barberousse Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 1974, p. 160.

1209 Wéry de Pré est probablement mort le 10 novembre 1157.– Kupper, J.-L., L’avouerie de la cité de Liège, 1984, p. 103, n. 35 – C’est à cette période que doit se placer cette donation puisqu’à ce moment, Wéry était qualifié de moriturus.– 1189-24.

1210 Daris, J., L’abbaye de Beaurepart, 1868, p. 338-339.

1211 L’acte précise que la donation a eu lieu dans la cathédrale Saint-Lambert devant l’autel de Saint-Martin en présence de Bruno, archidiacre, d’Hubert, doyen, d’Hellin, célérier de Saint-Jean, d’Henri, doyen de Saint-Paul, de Thierry, avoué de Liège, et de Wéry, son frère, ces deux derniers étant les fils de Wéry.

1212 « Actum est hoc Leodii in ecclesia beati Johanni Ewangeliste [...]. » – Cette assemblée eut lieu à la collégiale Saint-Jean car la cathédrale avait été détruite par un incendie en 1185V. n. 1220.

1213 Il s’agit probablement d’un synode ecclésiastique cela même si la liste n’est pas limitative. Ce synode a confirmé une décision d’un concile décanal, les parties sont toutes des ecclésiastiques et c’est une matière ecclésiastique.

1214 En l’absence de l’évêque, parti en Croisade dès avril 1189 (Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 1974, p. 160), c’est l’archevêque de Cologne, présent à Liège, qui a exercé les compétences épiscopales.– Sur ce point, v. t. 1, no 296.

1215 Sur Philippe de Heinsberg, qui fut également un ancien dignitaire de la cathédrale de Liège (v. supra), v. t. 1, no 295.

1216 Ramackers, J., Niederrheinische Urkunden, 1932, no 4, p. 36-37.

1217 « [...] cum essemus Leodii [...] ».– Philippe de Heinsberg, archevêque de Cologne, était à Liège en juillet 1189.– V. acte 1189-47 – Sur la présence de ce prélat à Liège durant cette période, v. n. 1220.

1218 V. n. 1214.

1219 Ramackers, J., Niederrheinische Urkunden, 1932, no 5, p. 37-38.

1220 « [...] Leodii in prato sancti Lamberti, ad plagam occidentalem [...] ».– Ce lieu doit correspondre à l’ancienne place Verte, devenue après la Première Guerre mondiale, place du Maréchal Foch et, rebaptisée, le 26 avril 1999, rue Joffre, suite à l’aménagement de la nouvelle place Saint-Lambert.– Le livre des rues de Liège, 2001, p. 183, 256 et 471.– Cet espace était compris primitivement dans le territoire claustral de la cathédrale – Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 261, n. 294.– Le dimanche 19 janvier 1147, Bernard, abbé de Clairvaux, après avoir célébré la messe dans la cathédrale, prêcha publiquement « [...] iuxta eandem ecclesiam in prato qui dicitur episcopi [...] ».– Gilles d’Orval, Gesta, L. III, c. 31, p. 105-Le caractère insolite de ce lieu de réunion synodale pourrait provenir du fait que la cathédrale avait été complètement détruite par l’incendie des 28 et 29 avril 1185.– Kupper, J.-L., Sources écrites, 1984, p. 32 – Cet acte serait donc peut-être postérieur à cette dateCette conciliation a même peut-être eu lieu lors d’un synode de paix, le samedi 24 août 1185, seule année entre 1185 et 1189 où le 24 août est un samedi (S.V., p. 118). Le texte précise, en effet, que les moines de Floreffe, dans le litige qui les opposait à Henri, préféraient rechercher davantage la tranquillité et le bien de la paix plutôt qu’un procès (1189-92). Cette session de la paix n’avait peut-être pas pu se dérouler en l’église Sainte-Marie, sise au pied de la cathédrale, en raison des dommages qui lui avaient été infligés par ce même incendie, même si, semble-til, elle n’avait pas été détruite ? – Kupper, J.-L., Les sources écrites, 1984, p. 32.– Concernant cette église, dénommée ultérieurement Notre-Dame-aux-Fonts, comme lieu traditionnel des séances de la juridiction de la paix, v. no 118.

1221 « [...] in diefesto sancti Bartholomei [...] ».– S.V., p. 182.

1222 C’est entre ces dates qu’est cité Daniel parmi les chanoines de la cathédrale.– C.S.L., t. 1, 1893, no 58, p. 96 (1178) et 1189-35 (1189).

1223 V. n. 1220.

1224 Rousseau, F., Actes des comtes de Namur, 1936, no 30, p. 66-67.

1225 A.E.M., Fonds des cartulaires, no 1, cartulaire de l’abbaye d’Aulne, fol. 14 r°-v°.– Marchandisse, A., Cartulaire d’Aulne, à paraître.

1226 « [...] ad nos Leodium [...] ».

1227 « [...] sigilli domini Leodiensis cuius vice fungor [...] »

1228 Sur la délégation des pouvoirs épiscopaux à une commission présidée par Albert de Rethel, v. Kupper, J.-L., Raoul de Zähringen, 1974, p. 161.

1229 Duvivier, C., Actes et documents, 1898, p. 276-277.

1230 C’est à cette date, en effet, qu’Albert avait reçu la consécration épiscopale des mains de Guillaume, archevêque de Reims. Il s’était préalablement rendu à Rome devant le pape Célestin III. Celui-ci lui avait finalement donné raison dans le conflit qui l’opposait à Lothaire de Hochstaden qui avait été désigné par l’empereur Henri VI.– Sur ces événements, v. Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 176-177-Id., Saint Albert de Louvain, 1992, p. 1-12.— Id., L’évêque Albert de Liège, 2000, p. 94.

1231 Date de l’assassinat d’Albert de Louvain.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 80-81-V. n. 1230.

1232 Erens, M.A., De oorkonden Tongerloo, 1948, no 41, p. 72-75.

1233 Simonis, J., Esneux, 1894, no 1, p. 363.

1234 .« [...] in domo nostra [...] ».-Il doit probablement s’agir d’une des maisons que les chanoines de la cathédrale possédaient dans les encloîtres de cette dernière – V t. 1 no 76 et n. 441.

1235 Cette assemblée est à la limite entre le concile archidiaconal, par la nature de l’opération juridique traitée, et le synode épiscopal, par la composition de la liste des témoins ; une bonne part d’entre eux — abbés, archidiacres, doyens — étaient plus habitués à fréquenter les synodes épiscopaux que les juridictions conciliaires (v. t. 1, nos 37 et suiv.). En 1193, en effet, le pouvoir épiscopal est inexistant ; Albert Ier de Louvain a été assassiné le 24 novembre 1192, son compétiteur, Albert de Rethel, s’est désisté, le candidat investi par l’empereur Henri VI, Thierry de Hochstaden, a pris la fuite et Simon de Limbourg n’est élu qu’en octobre 1193 (v. t. 1, no 130). Il n’est pas impossible que, dans l’intervalle, Albert de Rethel reprît ses fonctions de vice-évêque – V. supra.

1236 Thimister, O., Cartulaire de Saint-Paul, 1878, p. 21-23.

1237 Sur ce terme, v. t. 1, no 125.

1238 Ulg, Séminaire d’histoire du Moyen Âge, Actes des évêques de Liège avant 1200.– Texte établi par J. Stiennon à partir des trois copies du xviiie siècle (A.E.L., Abbaye de Robermont) prises sur l’original perdu.– La traduction en ancien français de ce texte a été publiée par J. Cuvelier (Cartulaire du Val-Benoît, 1906, no 3, p. 5-14).

1239 « Actum est Leodii in ecclesia beati Petri apostoli [...]. »

1240 Miraeus-Foppens, Opera diplomatica, t. 3, 1734, no 19, p. 577-578.

1241 « [...] in eccelsia beate Marie virginis Leodii sabbato ante dominicam Invocavit me [...] ».– Sur la date, v. S.V., p. 118 et 148.

1242 « [...] in justicia pacis [...] ».

1243 Ce concile archidiaconal, présidé par Albert de Rethel, eut lieu alors qu’il était prévôt de la cathédrale, c’est-à-dire entre 1178/1180 et 1195.– Kupper, J.-L., Liège et l’Église impériale, 1981, p. 343-344.

1244 « [...] ad exquirendam adhuc veritatem et ad nos referendam de consensu et propria voluntate et petitione utriusque partis quatuor fideles viros et discretos milites nostros elegimus et constituimus fide interposita et sacramento super hoc eos obligantes [...]. Per quos exquisita diligenter veritate instructi [...]. »

1245 Schoolmeesters-Bormans, Cartulaire de Huy, 1873, no 14, p. 122-126.

1246 C’est très probablement durant ce mois qu’Otton remplaça, à la tête de l’abbaye SaintLaurent, Gérard devenu entre-temps abbé de Saint-Jacques.– Berlière, U., Saint-Jacques, 1928, p. 13.-ID., Saint-Laurent, 1928, p. 41.

1247 Bien que n’apparaissent dans la liste des témoins que des ecclésiastiques, la présence de laïcs n’est pas à exclure, non seulement parce qu’il s’agit peut-être d’un synode de paix, mais aussi parce que les défendeurs étaient des laïcs.

1248 « [...] ecclesieFloreffiensisuper bonisprenominatispacemperpetuam indiximus [...]. »

1249 Les moines de Floreffe invoquèrent notamment l’acte de confirmation qui leur fut octroyé en 1153 lors d’un synode présidé par l’évêque Henri II de Leez-Ann. III, 1153-21.

1250 A.H.E.B., t. 8, 1871, no 7, p. 233-234.

1251 C’est-à-dire après le 9 août 1167 (v. 1174-72) et avant le 20 août 1190, date du décès du duc Godefroid III (S.V., p. 357).

1252 A.H.E.B., t. 8, 1871, no 6, p. 232.

1253 Les listes des témoins des deux premières confirmations avaient été fusionnées et recopiées dans la charte de 1183 (v. 1183-137). Ce sont les noms contenus dans cette dernière qui ont été insérés dans cet acte.

1254 Erens, M.A., De oorkonden Tongerloo, 1948, no 44, p. 78-80.

1255 « [...] omnes eorum [moines de Géronsart] possessiones [...] in nostra protectione suscepimus et auctoritate nostra confirmavimus et in eis pacem servari eisdem sub interminatione anathematis. »

1256 V. ann. III, 1134-19, 1134-21, 1142-72, 1149-77.

1257 A.H.E.B., t. 4, 1867, no 3, p. 468-469.

1258 Thimister, O.J., Cartulaire de Saint-Paul, 1878, p. 27-28.

1259 Reusens, E., Documents de Heylissem, 1895, no 42, p. 267-268.

1260 Reusens, E., Documents de Heylissem, 1895, no 44, p. 270-271.

1261 A.E.M., Fonds des cartulaires no 1, Cartulaire d’Aulne, f° 40 r° – 41 r°.– Marchandisse, A., Cartulaire d’Aulne, à paraître.

1262 Dates de règne d’Albert II de Cuyck.– Kupper, J.-L., Leodium, 1982, p. 83.

1263 « [...] in curia memorati episcopi [...] ».

1264 Poncelet, É., Inventaire de Sainte-Croix, 1911, no 41, p. 24.

Table des illustrations

Titre Tableau
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 167k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 133k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 177k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 178k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 120k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 183k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 111k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 182k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 212k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 239k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 169k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 276k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 286k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 102k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 88k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 163k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-17.jpg
Fichier image/jpeg, 161k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-18.jpg
Fichier image/jpeg, 164k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-19.jpg
Fichier image/jpeg, 174k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-20.jpg
Fichier image/jpeg, 138k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-21.jpg
Fichier image/jpeg, 153k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-22.jpg
Fichier image/jpeg, 156k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-23.jpg
Fichier image/jpeg, 105k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-24.jpg
Fichier image/jpeg, 117k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-25.jpg
Fichier image/jpeg, 239k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-26.jpg
Fichier image/jpeg, 81k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-27.jpg
Fichier image/jpeg, 129k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-28.jpg
Fichier image/jpeg, 164k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-29.jpg
Fichier image/jpeg, 188k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-30.jpg
Fichier image/jpeg, 73k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-31.jpg
Fichier image/jpeg, 147k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-32.jpg
Fichier image/jpeg, 133k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-33.jpg
Fichier image/jpeg, 111k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-34.jpg
Fichier image/jpeg, 150k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-35.jpg
Fichier image/jpeg, 194k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-36.jpg
Fichier image/jpeg, 168k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-37.jpg
Fichier image/jpeg, 83k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-38.jpg
Fichier image/jpeg, 186k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-39.jpg
Fichier image/jpeg, 248k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-40.jpg
Fichier image/jpeg, 99k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-41.jpg
Fichier image/jpeg, 183k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-42.jpg
Fichier image/jpeg, 190k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-43.jpg
Fichier image/jpeg, 114k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-44.jpg
Fichier image/jpeg, 189k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-45.jpg
Fichier image/jpeg, 189k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-46.jpg
Fichier image/jpeg, 213k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-47.jpg
Fichier image/jpeg, 242k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-48.jpg
Fichier image/jpeg, 299k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-49.jpg
Fichier image/jpeg, 220k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-50.jpg
Fichier image/jpeg, 210k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-51.jpg
Fichier image/jpeg, 105k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-52.jpg
Fichier image/jpeg, 226k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-53.jpg
Fichier image/jpeg, 225k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-54.jpg
Fichier image/jpeg, 263k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-55.jpg
Fichier image/jpeg, 118k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-56.jpg
Fichier image/jpeg, 271k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-57.jpg
Fichier image/jpeg, 195k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-58.jpg
Fichier image/jpeg, 258k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-59.jpg
Fichier image/jpeg, 190k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-60.jpg
Fichier image/jpeg, 269k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-61.jpg
Fichier image/jpeg, 309k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-62.jpg
Fichier image/jpeg, 335k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-63.jpg
Fichier image/jpeg, 146k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-64.jpg
Fichier image/jpeg, 228k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-65.jpg
Fichier image/jpeg, 305k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-66.jpg
Fichier image/jpeg, 242k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-67.jpg
Fichier image/jpeg, 63k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-68.jpg
Fichier image/jpeg, 54k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-69.jpg
Fichier image/jpeg, 173k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-70.jpg
Fichier image/jpeg, 201k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-71.jpg
Fichier image/jpeg, 246k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-72.jpg
Fichier image/jpeg, 224k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-73.jpg
Fichier image/jpeg, 156k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-74.jpg
Fichier image/jpeg, 242k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-75.jpg
Fichier image/jpeg, 323k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-76.jpg
Fichier image/jpeg, 239k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-77.jpg
Fichier image/jpeg, 164k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-78.jpg
Fichier image/jpeg, 230k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-79.jpg
Fichier image/jpeg, 188k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-80.jpg
Fichier image/jpeg, 192k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-81.jpg
Fichier image/jpeg, 254k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-82.jpg
Fichier image/jpeg, 288k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-83.jpg
Fichier image/jpeg, 220k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-84.jpg
Fichier image/jpeg, 165k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-85.jpg
Fichier image/jpeg, 254k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-86.jpg
Fichier image/jpeg, 97k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-87.jpg
Fichier image/jpeg, 196k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-88.jpg
Fichier image/jpeg, 129k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-89.jpg
Fichier image/jpeg, 315k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-90.jpg
Fichier image/jpeg, 188k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-91.jpg
Fichier image/jpeg, 203k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-92.jpg
Fichier image/jpeg, 231k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-93.jpg
Fichier image/jpeg, 259k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-94.jpg
Fichier image/jpeg, 212k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-95.jpg
Fichier image/jpeg, 304k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-96.jpg
Fichier image/jpeg, 174k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-97.jpg
Fichier image/jpeg, 248k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-98.jpg
Fichier image/jpeg, 264k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-99.jpg
Fichier image/jpeg, 121k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-100.jpg
Fichier image/jpeg, 228k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-101.jpg
Fichier image/jpeg, 236k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-102.jpg
Fichier image/jpeg, 274k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-103.jpg
Fichier image/jpeg, 232k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-104.jpg
Fichier image/jpeg, 217k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-105.jpg
Fichier image/jpeg, 200k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-106.jpg
Fichier image/jpeg, 191k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-107.jpg
Fichier image/jpeg, 166k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-108.jpg
Fichier image/jpeg, 235k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-109.jpg
Fichier image/jpeg, 249k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-110.jpg
Fichier image/jpeg, 260k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-111.jpg
Fichier image/jpeg, 233k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-112.jpg
Fichier image/jpeg, 113k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-113.jpg
Fichier image/jpeg, 136k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-114.jpg
Fichier image/jpeg, 96k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-115.jpg
Fichier image/jpeg, 223k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-116.jpg
Fichier image/jpeg, 201k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-117.jpg
Fichier image/jpeg, 220k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-118.jpg
Fichier image/jpeg, 239k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-119.jpg
Fichier image/jpeg, 234k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-120.jpg
Fichier image/jpeg, 329k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-121.jpg
Fichier image/jpeg, 217k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-122.jpg
Fichier image/jpeg, 185k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-123.jpg
Fichier image/jpeg, 351k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-124.jpg
Fichier image/jpeg, 292k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-125.jpg
Fichier image/jpeg, 323k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-126.jpg
Fichier image/jpeg, 167k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-127.jpg
Fichier image/jpeg, 200k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-128.jpg
Fichier image/jpeg, 211k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-129.jpg
Fichier image/jpeg, 286k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-130.jpg
Fichier image/jpeg, 186k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-131.jpg
Fichier image/jpeg, 250k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-132.jpg
Fichier image/jpeg, 207k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-133.jpg
Fichier image/jpeg, 144k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-134.jpg
Fichier image/jpeg, 169k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-135.jpg
Fichier image/jpeg, 312k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-136.jpg
Fichier image/jpeg, 239k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-137.jpg
Fichier image/jpeg, 193k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-138.jpg
Fichier image/jpeg, 245k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-139.jpg
Fichier image/jpeg, 178k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-140.jpg
Fichier image/jpeg, 212k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-141.jpg
Fichier image/jpeg, 311k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-142.jpg
Fichier image/jpeg, 282k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-143.jpg
Fichier image/jpeg, 164k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-144.jpg
Fichier image/jpeg, 142k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-145.jpg
Fichier image/jpeg, 260k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-146.jpg
Fichier image/jpeg, 280k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-147.jpg
Fichier image/jpeg, 268k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-148.jpg
Fichier image/jpeg, 221k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-149.jpg
Fichier image/jpeg, 237k
URL http://books.openedition.org/pulg/docannexe/image/5093/img-150.jpg
Fichier image/jpeg, 315k

© Presses universitaires de Liège, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540