Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Groupe de Coppet et le monde moderne

 | 
Françoise Tilkin

Préface

Françoise Tilkin

Texte intégral

1Le Colloque s’est déroulé les 10, 11 et 12 juillet, après que les participants ont été accueillis à Liège, le mercredi 9 juillet en fin d’après-midi. La première et la troisième journée de travail ont eu lieu dans la salle Wallonie du Vertbois, siège du Conseil économique et social de la Région wallonne, tandis que la seconde journée était organisée à Spa, dans le Salon bleu du Casino.

2Dès leur arrivée, le mercredi, les participants ont pu visiter le Musée d’Ansembourg, où ils ont été reçus avec chaleur et sympathie par l’échevin Hubert Magotte, représentant les autorités communales liégeoises. Paul Delbouille l’a remercié en quelques mots.

3Le jeudi en fin d’après-midi, les participants ont été accueillis dans le cadre prestigieux du Palais provincial par le Député permanent Gaston Gérard. Ils ont eu droit, en sa compagnie et en celle du Greffier provincial, Roger Jeunehomme, à une visite détaillée des salles du Conseil provincial et de la Députation permanente. C’est François Rosset, vice-président du Comité organisateur, qui a remercié les autorités provinciales.

4Le vendredi, la journée spadoise a commencé par un bref accueil des autorités de la ville, représentées par Colette Henrard-Séquaris, échevine de la Culture. Après le déjeuner, pris au restaurant de la Sauvenière, elle a accepté de commenter une petite promenade dans les bois de Spa. La journée s’est terminée par le retour à Liège selon un itinéraire touristique qui a permis de découvrir les horizons de la route de Remouchamps, puis les vallées de l’Amblève et de l’Ourthe.

5Le samedi, après la clôture des travaux, un rapide tour de ville a conduit le Colloque, sous la direction érudite du professeur Paul Wathelet, aux fonts baptismaux de Saint-Barthélemy, à SaintJacques et dans le quartier d’Outremeuse.

6Le soir, enfin, les orateurs et les organisateurs du Colloque étaient les hôtes du Recteur Arthur Bodson, au Château de Colonster. Après un apéritif sur la terrasse et dans le parc, le dîner a eu lien dans la belle salle de l’étage. Au dessert, le Recteur a prononcé un discours auquel a répondu Simone Balayé. François Rosset a ensuite remercié, au nom des participants et du Comité organisateur, les membres de l’équipe qui avait travaillé à la réussite de la rencontre.

7La soirée s’est terminée, dans une atmosphère chaleureuse et amicale, par une visite improvisée du château.

8Ces moments de détente et de convivialité, en marge des travaux proprement dits, comptent toujours pour beaucoup dans la mémoire de ceux qui ont pris part à un colloque. C’est la raison pour laquelle nous avons cru devoir leur faire écho en tête de ce volume qui va concrétiser ce qu’ont été les travaux de nos trois journées.

9Les Actes que voici reprennent le texte des interventions dans l’ordre où elles ont été prononcées. Cet ordre, sous le coup des obligations de certains et d’aléas non maîtrisables, n’est pas exactement celui qui avait été souhaité au départ par le Comité organisateur et il peut passer pour intellectuellement peu satisfaisant sur quelques points. Nous avons néanmoins estimé préférable de faire état de ce qui avait été plutôt que de construire artificiellement un ensemble nouveau.

10Outre les remerciements que nous devons aux organismes officiels et privés qui ont permis, par leur aide matérielle ou par leur appui moral, que le colloque ait lieu et puisse se dérouler sans réelle difficulté, nous devons remercier le Fonds National de la Recherche Scientifique et la Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université de Liège, qui ont contribué à la publication du présent volume.

© Presses universitaires de Liège, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540