Version classiqueVersion mobile

L’apologie d’Origène par Pierre Halloix (1648)

 | 
Claire Falla

Première partie. Pierre Halloix

III. — L’œuvre de Pierre Halloix

Texte intégral

  • 1 On trouvera l’énumération des œuvres d’Halloix dans les différentes bibliographies consacrées aux (...)

1L’œuvre d’Halloix apparaît, au premier abord, hétéroclite1. Les sujets traités sont divers et ni le dépaysement dans le temps ni celui dans l’espace ne sont épargnés au lecteur. À la disparité des sujets répond en outre celle de la forme, car Halloix n’a pas hésité à joindre à ses travaux personnels, — éditions, traductions et compilations, — des œuvres d’autrui qui lui en paraissaient dignes. Nous ne chercherons pas ici à nier le caractère composite de cet ensemble. La seule classification que nous opérerons distingue les écrits mineurs de la grande œuvre personnelle d’Halloix. Il nous semble cependant pouvoir trouver dans le souci qu’avait le jésuite d’édifier son lecteur et de travailler à la plus grande gloire de Dieu la clef de cette diversité.

Notes

1 On trouvera l’énumération des œuvres d’Halloix dans les différentes bibliographies consacrées aux écrits des jésuites. Nous les citons par ordre chronologique : Ph. Alegambe, Bibliotheca Scriptorum Societatis Jesu. Post excusum Anno MDCVIII catalogum R. P. Petri Ribadeneirae Societatis eiusdem theologi ; nunc hoc novo apparatu librorum ad annum reparatae salutis MDCXLIII editorum concinnata et illustrium virorum elogiis adornata, Anvers, 1643, p. 382-383. N. Sotuellus, Bibliotheca Scriptorum Societatis Jesu. Opus inchoatum a R. P. Petro Ribadeneira eiusdem Societatis Theologo anno 1602. Continuatum a R. P. Ph. Alegambe... usque ad annum 1642. Recognitum et productum ad annum MDCLXXV... Rome, 1676, p. 675. P. de Backer, Bibliothèque des écrivains de la Compagnie de Jésus, t. I, Liège, 1853, p. 369-370. J. Simonin, Bibliothèque douaisienne, Douai, 1890, p. 170-173. C. Sommiorvogel, Bibliothèque de la Compagnie de Jésus, t. IV, Bruxelles, 1893, col. 52-55.
On peut également consulter les bibliographies relatives aux écrivains belges. Nous les citons par ordre chronologique : F. Sweertius, Athenae Belgicae sive Nomenclator injerioris Cermaniae Scriptorum, Anvers, 1628, p. 621. V. André, Bibliotheca Belgica, Louvain, 1643, p. 742-743. J. F. Foppens, Bibliotheca Belgica, t. II, Bruxelles, 1739, p. 981-982. — J. N. Paquot, Mémoires pour servir à l’histoire littéraire..., t. XIV, Louvain, 1768, p. 339-349.
On verra enfin H. R. Duthilloeul, Bibliographie douaisienne ou catalogue historique et raisonné des livres imprimés à Douai depuis 1563 jusqu à nos jours, Douai, 1842. En introduction, l’auteur donne un aperçu fort intéressant de l’imprimerie douaisienne au XVIIe siècle.

© Presses universitaires de Liège, 1983

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search