Version classiqueVersion mobile

L’industrie et le commerce des armes dans les anciennes principautés de Liège, du XIIIe à la fin du XVe siècle

 | 
Claude Gaier

Glossaire Archéologique

Texte intégral

1En raison de l’extrême rareté des pièces d’armement du Moyen Age, datées avec certitude, le chercheur est tributaire en ordre principal des sources écrites pour retracer l’histoire de l’évolution armurière à cette époque. Les dictionnaires de la langue médiévale, les Du Cange, Niermeyer, Godefroy, Tobler-Lommatzch ou autres Yerwijs et Verdam, renferment à cet égard de précieuses indications. Sans prétendre à une approche archéologique du problème de l’apparition des objets, ces recueils y procèdent indirectement en rassemblant les vocables qui en attestent l’usage à diverses époques.

2Plus spécifique est le « Glossaire archéologique du Moyen Age et de la Renaissance » de Gay et Stein, qui s’attache aux choses plus qu’aux mots qui les désignent. Pourtant, cet ouvrage est aujourd’hui dépassé en raison des textes nombreux qui ont été publiés ou étudiés depuis sa parution et qu’il convient désormais d’exploiter.

3Nous n’avons pas voulu manquer l’occasion que nous offraient nos sources d’apporter quelques éléments peu connus ou inédits à la connaissance de l’armement ancien. Sans chercher à faire œuvre exhaustive, il nous a paru suffisant de relever dans les textes utilisés pour cette étude les mentions particulièrement explicites quant à la nature ou à l’emploi des pièces d’équipement militaire, ou encore les allusions précoces ou tardives qui y étaient faites.

4Nous avons également inclus l’arme à feu portative en omettant tout ce qui se rapporte à l’artillerie, pour laquelle l’abondance des sources justifierait une étude typologique spéciale dépassant le niveau de la simple terminologie.

5Ce glossaire archéologique ne vise qu’à compléter ce que l’on sait déjà des objets sur lesquels il entend réunir quelques témoiganges supplémentaires.

1. — ARMEMENT OFFENSIF

6Arbalète :
d’acier, dorée (1321) Dehaisnes, Documents..., p. 236
d’acier ou « de nerf » (1426) RGF B 1933, f° 170 v°

7d’acier, à la façon de Gênes (1446) GARNIER, L'artillerie des ducs de Bourgogne, p. 115
à la manière de Gênes, à liens de fer (1384-85) ibid., p. 210
grosses —, pour fausser harnois blanc (1431) Garnier, op. cit., p. 75
cranequins (1412) N. Van Werveke, Auszug..., p. 24
cranequin (1418) A.E.N., Comptes communaux, 23, f° 36 v°
cranequin de corne, avec guindau (1434) RGF B 1951, f° 186
cranequin de corne (1480-85) Garnier, op. cit., p. 230
cranequin de nerfs (1480) Soie de
Moriame, Armes et armuriers..., p. 106

8Baguette (pour charger les armes à feu portatives) :
« fers à frapper les plombées dedens les petites couleuvrines » (1436) RGF B 1957, f° 432 v°
en fer, pesant environ 2 livres, pour couleuvrines de calibre 8, 12 et 16 (1453) RGF B 2012, f° 341 v°
en bois, pour charger les haquebutes (1482) A.E.N., Comptes communaux, 36, f° 73 v°

9Bâton :
de tournoi (1428) AGR, CC, Souverains, 1794, f° 51 v° ; (1439) RGF B 1966, f° 310
de néflier, pour le tournoi (1423) RGF B 1929, f° 167

10Braquemart :
couteau qu’on nomme braquemart (1426) Pagart D’Hermansart, Les anciennes communautés d'arts..., p. 491
du duc de Bourgogne (1437) RGF B 1961, f° 164

11Cranequin : voir Arbalète

12Espringale :
« terribles machines de guerre qui lancent de très grands traits, auxquels aucune armure ne peut résister, et que les combattants appellent communément espringales » (1304) Annales Gandenses, ed. Funck-Brentano, p. 59

13Epée :
1 épée de Florence dans une gaine de soie rouge garnie d’argent et munie d’une miséricorde (dague). Inventaire de Robert de Flandre (1322) Dehaisnes, Documents, p. 247
1 « bien longue et large espée de parement d’armeurerie de environ sept piez et demi de long » (1420) de Laborde, II, p. 276
1 grande épée a 2 mains (1362) Soil de Moriame, Armes et armuriers,.., p. 96
— à 2 mains (1440) Soil de Moriame, ibid., p. 60 ; (1499) J. Bohgnet, Cartulaire de la commune de Bouvignes, I, p. 221 n. 1
4 épées rabattues, pour le tournoi (1468) Van Vinkeroy, Costumes militaires..., p. 82 n. 1

14Epieu :
(1420) Mollat, Comptes généraux..., p. 399 de guerre (1358). Inventaire de Guillaume de Hainaut ; de Prelle de La Nieppe, Inventaire..., p. 110
de chasse (1433) RGF B 1948, f° 280

15Epreuve (des armes à feu portatives) ;
couleuvrines éprouvées (1455) RGF, B 2020, f° 479 v°
haquebutes éprouvées de 2 coups (1475) AEN, Comptes communaux, 33, fos 125 v°_126
haquebute de fer, éprouvée (1479) ibid., 35, f° 93
haquebutes à queue, éprouvées (1481) ibid., 36, f° 99 v°

16Espafut :
1 espafut de fer qu’on dit hache (1367) Dehaisnes, Documents et extraits..., p. 474

17Flèches :
barbelées (1347) Richard, Inventaire..., II, p. 57
de 9 paumes de long (1453) RGF B 2012, f° 343 v° — (1458) B 2030, f° 386 v°
de 9 pouces d’empennage (1453) RGF B 2012, f° 343 v°
fers de —, à barbe et sans barbe (1430) RGF B 1942, f° 82
fers de —, d’épreuve (1433) B 1948, f° 275 v° — (1443) B 1978, f° 306
fers de Rouen, d’épreuve (1467) Finot, Inventaire..., p. 256
fers de, tranchants, pour les archers de corps du duc de Bourgogne (14361 B 1957, f° 410
fers de — nommés « raillons » (1454) B 2017, f° 341
fers de — de la façon de Rouen (1455) B 2020, f° 481 v°, 489 v°

18Fusil (briquet à silex) :
1 fusil tout garni servant à allumer le feu pour faire tirer quatre couleuvres montées sur chevalet (1432-33) Garnier, L'artillerie des ducs de Bourgogne,

19Goedendag (massue des Flamands) :
2 goedendags, dont l’un est muni d’une broche de fer (1322). Inventaire de Robert de Flandre Dehaisnes, Documents, p. 247

20Guisarme :
pour couper cordes et voiles de vaisseaux de mer (1436) RGF B 1957, f° 432 v°

21Hache d’arme :
pesant 17 livres (1331) Mertens et Torfs, Geschiedenis van Antwerpen, II, pp. 62-63
garnie d’argent doré avec dague d’acier (1386) Dehaisnes, Documents..., p. 634
d’épreuve (1437) RGF B 1961, f° 165 v°

22Hallebarde :
interdites à Lille (1465) de La Fons Melicocq, De l’artillerie..., p. 45
laissées par les Français à Courtrai (1485) Mussely, I, p. 248
interdites à Liège (1490) A.E.L., Ch. Impériale, 1334, no 390

23Haquebute :
(1465-66) AGR, CC, Limbourg, 2447, f° 30 v°
de bronze (1472) Finot, Inventaire..., p. 258 — (1473) A.G.R., CC, Artillerie, 26164, f° 4 v°
(1473-74) Garnier, L’artillerie des ducs de Bourgogne, p. 185
bâtons que l’on dit haquebutes ou couleuvrines (1475) et
couleuvrines moyennes que l’on dit haquebutes (1475) A.E.N., Comptes communaux, 33, fos 125 v°-126
haquebutes montées sur chevalet et munies d’un manche (1475) de La FONS
Melicoq, De l’artillerie de la ville de Lille..., p. 27
haquebutes de bronze, sans manche, pesant chacune 28 livres (1477) Van Doorslaer, L’ancienne industrie du cuivre..., t. 20, p. 270
haquebutes avec ou sans chambres (1477) A. Van Werveke, Bijdragen..., pp. 48, 229
26 haquebutes en fer, emmanchées de bois, de 3 pieds de long ; on refait les arrêts (crochets) de 10 d’entre elles (1477) Garnier, L’artillerie de la commune de Dijon..., p. 34
bâtons de trait à poudre qu’on dit haquebutes (1479), A.E.N., op. cit., 35, f° 93
grosses haquebutes à queue (1481) ibid., 36, f° 99 v°
1 haquebute de cuivre pesant 32 livres (1487-88) Brouwers, Cartulaire de la commune de Dinant, t. VIII, p. 83
81 haquebutes de cuivre à crochet, emmanchées de bois et pesant, chacune, 25 livres (1496) Garnier, L’artillerie des ducs de Bourgogne, p. 233

24Lance :
à fût d’osier (1345) Dehaisnes, Documents..., p. 350 — (1414-15) RGF B 1903, f° 221 v° — (1454) B 2017, f° 338 — (1474 : demi-lance) Finot, Inventaire..., p. 259 à fût de sapin (1414-15) RGF B 1903, f° 221 v° — (1436) B 1957, f° 395 — (1495) Gachard, Rapport..., p. 290
ronde (1420) RGF B 1923, f° 217 v°-— ronde appelée plançon (1424-25), B 1931, f° 166 v°
carrée (1421) RGF B 1925, f° 115 v°
grosse (1425) RGF B 1933, f° 167 — grosse, appelée bourdon (1426) Buttin,
La lance et l'arrêt..., p. 123 — bourdonnasses peintes à la devise du duc de Bourgogne (1495) Gachard, Rapport..., p. 289
menue (1425) RGF B 1933, f° 167
mesurant 14 pieds (1436) RGF B 1957, f° 433 v°
ferrée « à la façon de Hollande » (1426) B 1935, f° 122 v“
ferrée de fer d’épreuve, peinte de gris et noir à la devise du duc de Bourgogne (1436) RGF B 1957, f° 432 v 
à fer à 4 pans (1452) Finot, Inventaire..., p. 410
rochets pour — de joute (1388) Prost, II,nos 2435 et 2441
arrêt de cuir pour — (1434) RGF B 1951, f° 182
lances de bois de sapin, garnies d’arrêts (1467) Finot, Inventaire..., p. 256
lances garnies de rondelles, agrappes et rochets (1409) AGR, CC, Brabant, f° 203 v°

25Maillet :
de plomb, avec « dague » (1426) RGF B 1395, f° 120
de plomb, sans « dague » (1436) RGF B 1957, f° 425 v°
de plomb, avec « dague », picot et crochet (1474) Finot, Inventaire..., p. 259
de cuivre (1463) Soil, de Moriame, Armes et Armuriers..., p. 106
de fer, à manche de frêne (1427) de Laborde, II, p. 411
de bronze, sans « dague », a manche de frene, chaque tête pensant environ 2,5 kg (1439) RGF B 1966, f° 302
avec tête en forme de poing (1427-1437-1453-1455-1463) Soil de Moriame, Armes et armuriers..., p. 113.

26Marteau d’armes :
de fer, de plomb, de laiton et d’acier (1346) Récits d'un bourgeois de Valenciennes, éd. Kervyn De Lettenhove, p. 212.
de plomb, avec bandes d’attache munies de 2 rivets, pesant chacun, sans le manche, 4 livres (1465) A.E.N., Comptes communaux, 32, fos 124 v°-125

27Pertuisane :
bâton nommé vulgairement pertuisane (1466) Petit-Dutaillis, Documents nouveaux..., p. 203 (Bourguignons au siège de Dinant)
(1480) Soil de Moriame, Armes et armuriers..., p. 106

28Pique :
de frêne (1397) AGR, CC, Limbourg, 2437, f° 172 v° — (1467 et 1484 à 1488), Finot, Inventaire..., pp. 256, 265-266
de frêne, ferrées de bons fers à la nouvelle façon, acérés à la pointe, pour les piquiers suisses et allemands (1493), Finot, Inventaire..., p. 264
mesurant de 14 à 16 pieds (1473) AGR, CC, Artillerie, 26164, f° 6

29mesurant 18 pieds (1483) Diegerick, IV, p. 71
mesurant environ 22 pieds (1483) Finot, Inventaire..., p. 264
mesurant 22 ou 24 pieds, ferrées à la nouvelle mode (1484 à 1488) FINOT, Inventaire..., pp. 265-266
mesurant 18 pieds, ferrées de fer à 3 pans (1484) Finot, Inventaire..., p. 266 (= ancienne mode ?)

30Plombée (massue) :
rondes, carrées ou plates, en fer, cuivre, étain, laiton ou tout autre métal (1405) de La Fons Melicocq, De l’artillerie..., p. 44

31Poudrière (boîte à poudre) :
148 petits coffrets de bois, ferrés, pour pendre à la ceinture et mettre poudre de couleuvrine, les plombées et les marteaux (1436) RGF B 1957, f° 433 (armée de mer)
100 petits sacs de cuir pour mettre poudre que portent les couleuvriniers, avec 100 entonnoirs de fer blanc servant à charger leur arme (1453) RGF B 2012, f° 368
60 petits sacs doubles à mettre la poudre et les plombées de couleuvrine (1443) Garnier, L’artillerie des ducs de Bourgogne, p. 127
1 sac de cuir à 2 bourses garnies d’environ une livre de poudre et d’un entonnoir (1476) Garnier, L’artillerie de la commune de Dijon..., p. 32
1 poudrière en argent de 15 onces offerte au secrétaire du duc de Bourgogne (1460) de La Fons Melicocq, De l’artillerie..., p. 28

32Projectiles (à main) :
« pettis pos de terre à mectre ens cauch (chaux) pour gieter hors » (1383) Prost, II, no 2394
« petis pos de terre pour jeter cauch » (1384) Finot, Inventaire..., p. 242
« petis pots de terre ronds à mettre pouldre et croye (chaux) pour gieter à combatre sur vaisseaulx de mer » (1436) RGF B 1957, f° 432 v°
« petiz poz de terre rons pour mettre et getter chaussetrappes » (1388) Prost, II, no 2024
« petiz poz de terre, plains de chaux et de chauchetrappes » (1442) Garnier, L’artillerie des ducs de Bourgogne, p. 147
« barres de fer pour gieter a combattre sur vaisseaulx », pesant environ 6 kg chacune (1436) Rgf B 1957, f° 432 v° (d’après Garnier, L’artillerie des ducs de Bourgogne, p. 161 : à jeter de la hune)

33Trousse de chasse :
1 grand couteau à la façon de Boheme, garni de petits couteaux et de poinçons (1409) AGR, CC, Brabant, 2395, f° 211
1 « gros cousteaul d’Alemaigne, garni de VI cousteaulx, une lyme et ung poinsson et d’une forsetes » et
1 « bien large cousteaul d’Alemaigne, ouquel souloit avoir en la guesne cent petis cousteaulx » ; de Laborde, II, pp. 259-260 (1420)

34Vouge :
à façon de guisarmes de guerre (1450) RGF B 2004, f° 370 v°.

35Brigandine :
— de joute : munie de 5 pièces de harnois blanc (1420) RGF, B 1923, f° 218 composée de plates vernies fixées par 4000 clous de laiton doré sur deux peaux de mouton et six aunes de toile (1435) RGF, B 1954, f° 162 v°.

36Camail :
d’acier, à grandes longues pointes au lieu de clous (1388) Prost, II, no 2436.

37Chanfrein :
— de fer (1388) Prost, II, no 2449.

38Cuirasse :
trois quarts de —, quatre quarts de — (1420) RGF, B 1927, f° 199 demi — (1424) RGF, B 1929, f° 167 v°
— que l’on a fait « descloer et mettre par pièces » pour la nettoyer (1435) RGF, B 1954, f° 154.

39Ecrevisse (demi-armure) :
de vieille façon : (1472) AGR, CC, Artillerie, 26164, in fine (1474, 1480, 1483, 1487), Finot, Inventaire..., pp. 259, 269, 272, 274.

40Ecu :
de joute, garni de corne au moyen d’un cent de « plates cornes » (1350) Wymans, Maître Jehan l’artilleur..., p. 66
de joute, garni de corne (1402) AGR, CC, Hainaut, 3193, f° 39.

41Epaule de mouton (garde-bras de joute) :
(1452) Finot, Inventaire..., p. 409.

42Gantelets :
gants de fer à picot (1395) de La Fons Melicocq, De l'artillerie..., p. 44 à la façon d’Angleterre (1438-9) de Laborde, Les ducs de Bourgogne..., p. 360 mains de fer (1285-90) Hautcoeur, Cartulaire de l'église collégiale SaintPierre de Lille, I, p. 508
mains de fer de tournoi
(1340) Bock, Das Deutsch-Englische Bundniss..., no 474
(1369) Prost, I, no 1082
(1409) AGR, CC, Brabant, 2395, f° 203 v°
(1423) RGF, B 1929, f° 164
(1434) B 1951, f° 197 mains de fer de joute, munies de doigts (1402) AGR, CC, Hainaut, 3193, f° 39 v°.

43Goussets :
1 paire de — (1433) RGF, B 1948, f° 284
2 paires de — de joute (1436) RGF, B 1957, f° 307
3 paires de — d’acier fin (1473) de Laborde, II, p. 427.

2. — ARMEMENT DÉFENSIF

44Armet :
du duc de Bourgogne (1420) RGF B 1923, f° 218 v°
de Milan (1436) RGF B 1957, f° 333.

45Bardes (de cheval) :
barde d’acier (1443) Olivier de La Marche, I, p. 319
« deux bardes d’escailles d’assier esmaillez... d’espreuve » (1458) RGF B 2030, f° 353
barde de cuir de buffle armoriée, avec de grandes dagues d’acier au chanfrein, au poitrail et aux flancards (1446) Olivier de La Marche, II, p. 76
voir Chanfrein, Harnois.

46Bassinet :
quatre bassinets, recouverts d’une peau de lièvre blanc, garnis, à l’intérieur, au moyen de 10 aunes de cendal vermeil, 3 aunes 1/2 de toile rouge, 3 aunes 1/2 de bougran, 3 aunes 1/2 de toile blanche, 5 quarterons de coton, le tout cousu avec 1/2 once de soie (1302) Richard, Une petite-nièce de saint Louis..., p. 387.
à bretêche (1313) Richard, Inventaire..., I, p. 277
à visière et à haute bretêche (1315) ibid., p. 297
muni d’un tuyau d’argent pour mettre une plume d’autruche (1420) DE LABORDE, II, pp. 275-276
de fer et 1 placart y servant, pour le tournoi (1468) Van Vinkeroy, Costumes militaires..., p. 87 n. 3.

47Bonnet d’acier :
(1420) AGR, CC, Souverains, 1789 bis, f° 6
(1472) AGR, CC, Artillerie, 26164, in fine
(1486) Soil de Moriame, Armes et armuriers..., p. 108.

48Braconnière :
de fer de haubergerie (1388) Prost, II, no 2436
— de haubergerie (1417) Soil de Moriame, Armes et armuriers..., p. 109
— d’acier (1433) RGF B 1948, f° 284.

49Brassards :
de cuir bouilli (1356) Soil de Moriame, Armes et armuriers..., p. 95
— et jambières, de cuir (1373) Dehaisnes, Documents..., p. 514 de cuir bouilli, garnis de laiton (1388) PROST, II, no 2425 voir Epaule de mouton.

50Harnois :
de guerre, acheté à Venise pour le comte de Hainaut, comportant : 1 pansière, des manches, kokette, barbière, 1 plate, 1 huve, 1 heaume avec cimier, gants et cuirs de bras, 1 cotte d’arme (tourniquet), 1 hoqueton (1343) Hamaker, De rekeningen..., III, p. 118
de guerre, armure complète d’un bourgeois de Tongres comportant : haubert avec colletin, bassinet à camail et visière, jambières et brassards de cuir, gantelets de fer (1372) Daris, Extraits du cartulaire de l’église de N.-D. à Tongres, p. 355
de guerre, complet et entier pour le duc de Bourgogne comportant : 1 bassinet, 1 plate fermée devant et derrière, avant-bras, garde-bras, gantelets, grèves, cuissots et solerets, pour 60 écus d’or (1420) RGF, B 1927, f° 199
de guerre, comportant : 1 bassinet avec visière à double vue, 1 plate jusqu’aux genoux, 1 paire de « croissans », 1 paire d’avant-bras, 1 paire de garde-bras garnis de lames et de targettes, 1 paire de gantelets, 1 paire de harnois de jambe garnie de souliers, pour 80 L 10 s (1436) RGF, B 1957, f° 331 v°
de guerre, à combattre à pied (1436) RGF, B 1957, f° 302 v°
garniture d’un — de guerre du duc de Bourgogne : 34 boucles, 35 mordants, 115 grosses bossettes, 9 grands rivets, 1 crampon pour pendre l’épée, 1 anneau pour pendre la dague, le tout en argent doré (1410) de Laborde, Les ducs de Bourgogne..., t. I, p. 111
de joute, d’un échevin de Mons (1337) : heaume, bavière, bras de fer, avantbras, « longemain » de fer, 1 « lamières » (cotte de plates ?), 2 paires de rondelles, 2 paires d’« aries », gantelets, écu, selle. Poncelet, OEuvres de Jacques de Hemricourt, III, pp. CCXIII-CCXIV
de joute, doré à la feuille (1390) Dehaisnes, Documents..., p. 668 à faire armes à pied et à cheval (1424-25) RGF, B 1931, f° 167 v°
de parade : 2 grèves, 2 garde-jambe et 2 garde-bras de fer doré, appartenant à Maximilien d’Autriche, sertis de 500 perles et de 24 rubis (1480) de laborde, II, pp. 428-429
de cheval : en cuir, couvert de velours (1468) Finot, Inventaire..., p. 229 voir Bardes
pour chien : destiné à la chasse au sanglier (1371) Prost, Inventaires mobiliers..., t. I, fasc. 2, no 1461.
Haubergeon :
haubergeon ou « torse de fer » (1264) Devillers, Cartulaire des rentes et cens..., II, p. 34
1 cotte de fer qu’on dit haubergeon, de haute clouure (1367) Dehaisnes, Documents et extraits divers..., p. 474
la cotte de fer et un autre haubergeon (1400) ibid., p. 787
« haubergeon d’acier de plates mailles, pour mettre en un juppon [cotte d’armes] de plusieurs doubles de toile, que Monseigneur [le duc de Bourgogne] a fait faire selon la façon d’un qu’il a naguère fait faire pour lui, pour le donner à révérend père en Dieu, Monseigneur l’évêque de Liège » (1425) RGF, B 1931, f° 166.

51Heaume :
de joute, du duc de Bourgogne : doublé d’une aune de tiercelin renforcé et d’un quarteron de coton et de soie — sa couronne est ornée d’une once et demie de paillettes d’argent dorées (1421) RGF, B 1925, fos 115 r°-v°
de tournoi (1439) RGF, B 1966, f° 309 v°.

52Hoqueton :
rembourré de 2 livres de coton et d’1 livre de bourre de soie (1314) Richard, Une petite nièce de saint Louis..., p. 223
« fort à vestir de fer » (1315) Richard, Une petite-nièce de saint Louis..., p. 394
rembourré de 5 aunes 1/2 de toile (1315), ibid., p. 396
défense de porter boqueton pesant plus de 6 livres à Douai (1319) Espinas, La vie urbaine de Douai, t. IV, p. 131
1 nouveau boqueton de plates, de cendal rouge à l’extérieur, vert à l’intérieur. Inventaire de Robert de Flandre (1322) Dehaisnes, Documents, p. 247
défense de faire des hoquetons à armer où il y ait moins d’une livre de coton (xive siècle) L. Devillers, Bans de police de la ville de Mons..., p. 57
de fer (1345) Soil de Moriame, Armes et armuriers..., p. 99.

53Huve :
— de fer (1297) Soil, de Moriame, Armes et Armuriers, p. 94
(1343) Hamaker, De rekeningen..., III, p. 118
(1374-5) AGR, CC, Flandre, 2702, f° 17 v°
(1407) AGR, CC, Brabant, 2394, f° 413 sv.

54— de Tournai (1409) ibid., 2395, f° 462 v°.

55Huvette :
de fer (1309) Dehaisnes, Documents et extraits..., p. 187
de plates (1363) Soil de Moriame, Armes et armuriers, p. 98
à cornières (1387) ibid., p. 98
à garde-joues (1404) ibid., p. 107
à visière (1404) ibid., p. 107
de fer, à visière (1427) de Laborde, II, p. 410
d’écailles et de plates (1427) ibid.
de Genes (1408) Gilliodts-van Severen, Cartulaire de l'ancienne estaple de Bruges, p. 462.

56Pansière :
une pansière d’acier de plates mailles (1408) AGR, CC, Brabant, 2394, f° 402 v°
une pansiere ou jaseran d’acier (1426) Bormans, Documents divers extraits des archives..., p. 108.

57Pavois :
de 5 pieds 1/2 de haut, armoriés des armes de la ville (1417) Garnier, L'artillerie de la commune de Dijon..., p. 9
de chêne (1436) RGF, B 1957, f° 395 — (1460) de La Grange, Extraits analytiques..., t. 23, p. 249
de peuplier, doublés et couverts de parchemin peint (1446) Garnier, L'artillerie des ducs de Bourgogne, p. 115
de peuplier, pour faire rambarde de galère, de 6 pieds sur 4 — autres, à main, de 6 pieds sur 2 1/2 (1445) ibid., p. 176
à potence, faits de 2 planches de bois blanc clouées l’une contre l’autre, de 3 pieds sur 7 (1473) AGR, CC, Artillerie, 26164, f° 6
nervés, couverts de cuir, peints en blanc et bleu, avec la croix de Saint-André en rouge (1474) Finot, Inventaire..., p. 259
nervés, peints en noir, pour servir aux approches (1474) ibid., loc. cit.

58Plate :
couverte de samit, fourrée de 3 aunes 1/2 de toile jaune fixée par 250 clous dorés ; les charnières et les chaînettes sont attachées par 15 clous dorés à tête ronde (1302) Richard, Une petite-nièce de saint Louis..., p. 387
de joute : dorée (1420) RGF, B 1923, f° 217 v° — (1423) B 1929, f° 167 v° fermée par des « vis » (1422) B 1927, f° 197 v°.

59Plumait :
rond : pour le bassinet du duc de Bourgogne (1421)
en forme de houppe : pour l’armet du duc de Bourgogne (1421)
en forme de queue de paon : pour la salade du duc de Bourgogne (1421) ; cfr RGF, B 1925, f° 117.

60Poulaine (chaussure de l’armure) :
1 grève et 1 poulaine d’une pièce (1313) Richard, Inventaire, I, p. 277
1 poulaine (1362) Soil de Moriame, Armes et armuriers..., p. 96
3 paires de poulaines (1377) Gilliodts-van Severen, Cartulaire de l'ancienne estaple de Bruges, p. 284.

61Salade :
d’épreuve (1424) RGF, B 1929, f° 167 v°
à visière, garnie de tissu de soie, avec des boucles et mordants d’argent (1433) RGF, B 1948, f° 284
à visière et bavière (1433) RGF, B 1948, f° 284
garnie de perles et de diamants (1443) Olivier de La Marche, II, p. 11
garnie d’or et de pierreries (1466) ibid., loc. cit.

62Targe (bouclier) :
(1302) Richard, Inventaire, p. 192
peinte (1344) Hamaker, De rekeningen..., t. III, p. 341
de corne (1388) Prost, II, no 2452.

63Targette (bouclier) :
du comte de Hainaut (1403) Devillers, La guerre de Hollande..., p. 16
à la façon de Lombardie, peintes en blanc et bleu, avec la croix de Saint-André rouge et des fusils d’or et polychromes (1474) Finot, Inventaire..., p. 259.

© Presses universitaires de Liège, 1973

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search