Version classiqueVersion mobile

L’industrie et le commerce des armes dans les anciennes principautés de Liège, du XIIIe à la fin du XVe siècle

 | 
Claude Gaier

Avant-propos

Texte intégral

1Ce livre est né de l’enthousiasme, sans lequel rien ne vaut d’être fait ni d’être vécu. D’ailleurs, on ne saurait écrire l’histoire sans y mettre quelque passion. La plus stricte méthode ne remplace pas le don d’émerveillement.

2Pourtant, au-delà des intentions, il y a ceux qui ont contribué, à des titres divers, à faire de cette étude une réalité. Nous nous plaisons ici à leur apporter le témoignage de notre gratitude.

3Notre première pensée de reconnaissance s’adresse à M. le professeur F. Vercauteren, qui a accordé à la présente thèse son bienveillant patronage avec la même sollicitude que celle dont il a toujours fait montre à l’égard de nos travaux historiques. Nos remerciements s’adressent aussi à M. A. Joris, chargé de cours associé au séminaire d’histoire médiévale de l’Université de Liège, pour le soutien amical et avisé qu’il nous a apporté au cours de l’élaboration et de la mise au point de ces recherches.

4Nous voulons aussi témoigner notre reconnaissance aux maîtres qui nous ont prodigué leur enseignement à l’Université de Liège et ont accepté d’examiner le présent ouvrage : MM. les professeurs R. Demoulin, L.-E. Halkin, E. Hélin, J. Lejeune et J. Stiennon. Notre gratitude va aussi à M. le professeur J. de Sturler ; l’intérêt qu’il manifeste à l’égard de nos recherches est pour nous un précieux encouragement Nous tenons également à associer à cet hommage M. le professeur P. Harsin, récemment admis à l’éméritat.

5Nous avons largement bénéficié des facilités offertes par le service du prêt ordinaire ou inter-bibliothèques ainsi que par le section des microfilms de la Bibliothèque générale de l’Université de Liège. Les bibliothèques des séminaires d’histoire de l’Alma Mater nous fûmes aussi largement ouvertes. L’accès à ces instruments de recherche s’est bien entendu avéré essentiel.

6Nous remercions vivement MM. J. Bovesse et G. Hansotte, respectivement conservateurs des Archives de l’Etat à Namur et à Liège, qui nous ont aimablement permis de recourir au prêt inter-dépôts ou à domicile.

7Nous tenons également à exprimer notre gratitude à MM. H. Chr. Ackermann, conservateur du Musée Historique de Bâle, C. Blair, conservateur-adjoint au Victoria and Albert Museum de Londres, G. Franck, bibliothécaire en chef de V Universitatsbibliothek d’Erlangen, H. Nickel, conservateur des Armes et Armures du Metropolitan Museum de New-York, V. Norman, conservateur-adjoint de la Wallace Collection de Londres, W. Reid, directeur du Royal Army Museum de Londres et J. Squilbeck, conservateur honoraire du Musée Royal d’Armes et d’Armures de la Porte de Hal à Bruxelles.

8Nous avons aussi une dette de reconnaissance envers une foule d’autres personnes qui nous ont assisté de diverses façons. Elles voudront bien nous pardonner sans doute de ne pas citer ici leur nom. Parmi elles figurent quelques amis ; les marques d’intérêt et de sympathie qu’ils nous ont prodiguées à l’occasion de ces recherches furent pour nous le plus agréable des adjuvants.

9Enfin, nous aurions pu en parler d’abord puisque cette étude leur est dédiée, nous tenons à rendre ici un vibrant hommage à celle et à ceux qui, autant que nous et peut-être plus encore, ont voulu ce livre et ont tant fait afin qu’il voie le jour. C’est pourquoi il représente pour nous le don de leur inestimable affection.

10Cette étude a été présentée comme thèse de doctorat à la Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université de Liège. Elle fut ensuite examinée, en vue de sa publication dans la présente collection, par une commission composée de MM. F. Vercauteren, J. Lejeune et A. Joris, ainsi que de M. J. de Sturler en qualité de rapporteur étranger. Nous nous sommes inspiré de leurs remarques afin d’apporter à notre manuscrit plusieurs améliorations dont nous leur savons le plus grand gré.

11Liège, le 1er juin 1972.

© Presses universitaires de Liège, 1973

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search