Version classiqueVersion mobile

Usages du peuple

 | 
Émilie Goin
, 
François Provenzano

Que faire du peuple ? Note introductive

Émilie Goin et François Provenzano

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si elle a longtemps été l’objet privilégié d’une sociologie d’inspiration marxiste, la thématique des classes populaires a ensuite été progressivement délaissée par les sciences sociales de la fin du XXe siècle1 et l’étude du peuple est devenue, sinon suspecte, du moins périlleuse2, en même temps que la notion de « classe » a été considérée comme inadéquate pour décrire les sociétés postindustrielles3.

Reste que le terme « peuple » (et ses dérivés) continue d’irriguer de nombreux secteurs du discours social et de convoquer avec lui tout un imaginaire (politique, esthétique, éthique, etc.). Un état de la question en la matière nécessiterait à lui seul un ouvrage entier, en témoigne notre bibliographie générale qui réunit les sources des contributeurs de ce volume. Il nous parait intéressant de mettre en exergue une petite sélection de collectifs parus ces dix dernières années dans le domaine francophone. Le dossier « Peuple, populaire et populisme4 » entreprend de contextualiser, de t...

Auteurs

Assistante-doctorante à l’Université du Luxembourg et collaboratrice scientifique à l’Université de Liège. Sous la cotutelle de Marion Colas-Blaise (Luxembourg) et de François Provenzano (Liège), sa thèse porte sur les dispositifs de représentation et de médiation du peuple, dans une perspective visant à articuler l’analyse rhétorique et pragma-énonciative à une histoire des idées politiques. Ses recherches portent actuellement sur la médiation narrative et plus particulièrement sur Le Monde Réel d’Aragon. Elle a codirigé, avec François Provenzano, le numéro 7 de la revue Exercices de rhétorique, intitulé « Les Rhétoriques du peuple » (2016).

Enseignant-chercheur au Centre de Sémiotique et Rhétorique de l’Université de Liège (Unité de recherches Traverses). Il a publié notamment Vies et mort de la francophonie, une politique française de la langue et de la littérature (2011). Il est secrétaire de la revue Signata — Annales des sémiotiques et membre du groupe de travail « Presse magazine : source et objet d’histoire » (LCP-CNRS). Ses recherches actuelles portent sur la rhétorique du discours social, la circulation sociale du discours théorique et l’histoire des idées linguistiques. Avec d’autres collègues de Liège, il porte un projet de recherche collective intitulé « Genèse et actualité des Humanités critiques. France-Allemagne (1945-1980) ».

© Presses universitaires de Liège, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search