Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La dynamique des groupes littéraires

 | 
Denis Saint-Amand

Du rôle des outsiders dans la dynamique du groupe surréaliste français. L’exemple de René Crevel

David Vrydaghs

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Nos recherches sur le premier groupe surréaliste français (1924-1929) s’inscrivent dans le cadre d’une sociologie de l’adhésion, définie par Alain Viala comme un processus « qui fait passer de l’opinion à la croyance, […] d’une diversité de façons de voir et de faire à la certitude qu’il n’y en a qu’une qui vaille1 ». Une telle approche de l’adhésion conçoit ce phénomène non plus comme un réflexe, un accord immédiat et magique2, mais comme un processus graduel, nécessitant différents soutiens et produisant différentes modalités d’adhésion : l’adhésion peut être feinte, contrainte, réservée, passagère, etc. Notons encore que l’adhésion ainsi définie se différencie de l’affiliation. Il ne s’agit pas d’examiner les facteurs qui conduisent un individu à intégrer un groupe (ou à demeurer à distance de celui-ci), mais d’étudier le phénomène au cours duquel un individu finit (ou non) par souscrire à une série de valeurs — en l’occurrence, les valeurs esthétiques et éthiques du groupe surré...

Auteur

Professeur à l’Université de Namur, où il enseigne les théories de la littérature et la littérature française des XXe et XXIe siècles. Membre du groupe de contact FNRS COnTEXTES, il a publié Michaux l’insaisissable (Genève, Droz, 2008) et mène actuellement des recherches en sociologie de la littérature sur les logiques d’adhésion au groupe surréaliste. Dans ce cadre, il a publié plusieurs articles et chapitres de livres et dirigé, avec Denis Saint-Amand, un dossier de la revue COnTEXTES intitulé « Nouveaux regards sur l’illusio » (2011).

© Presses universitaires de Liège, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540