Version classiqueVersion mobile

La dynamique des groupes littéraires

 | 
Denis Saint-Amand

Des groupes et des œuvres

Zutiques, Hydropathes, Incohérents

Daniel Grojnowski

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« ... la société des Buveurs d’eau s’est dissoute naturellement par la mort de tous ses membres, sans que le nom d’aucun soit resté attaché à une œuvre qui pût attester de leur existence ».
Henri Murger, Scènes de la Vie de Bohème, ch. XVIII, ii.

L’appellation Groupisme a désigné sous le Second Empire une convivialité que des bohèmes, écrivains et artistes, partageaient dans des salons privés1. Le plus célèbre est celui qu’ouvre Nina de Villard en 1868, rue Chaptal, entre la place Clichy et l’église de la Trinité, dans le IXe arrondissement. Ce salon connaît son plein éclat quelques années plus tard, à son retour de Genève, dans le petit hôtel particulier de la rue des Moines, quartier des Batignolles, nettement plus excentrique. Les traces en sont peu nombreuses, un album amicorum atteste sa durée et ses fréquentations2 mais on compte les témoignages sur les doigts de la main : Verlaine, dans une notice sur Charles Cros, évoque ces « médianoches [...] féeriques, voire un brin diaboli...

Auteur

Professeur émérite à l’Université Paris VII. Spécialiste de la littérature fin de siècle et du rire fumiste, il est l’auteur plusieurs ouvrages de référence parmi lesquels Aux commencements du rire moderne (José Corti, 1997), La Muse parodique (José Corti, 2009) et Les Arts incohérents et le rire dans les arts plastiques (José Corti, 2015, avec Denys Riout). On lui doit également plusieurs éditions de textes dans la collection GF, comme Bruges-La-Morte de Rodenbach (1998, avec Jean-Pierre Bertrand), À se tordre d’Allais (2002), À Rebours de Huysmans (2004), Le Rire de Bergson (avec Henri Scepi, 2013) et l’Album zutique suivi des Dixains réalistes (2016, avec Denis Saint-Amand).

© Presses universitaires de Liège, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search