Version classiqueVersion mobile

Le symbolique et le social

 | 
Jacques Dubois
, 
Pascal Durand
, 
Yves Winkin

Première partie. Refondations

De la sociolinguistique à l’action linguistique

Jean-Marie Klinkenberg

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ma contribution, comme aussi mes autres travaux sociolinguistiques, s’inscrit, par une sorte de complicité des sensibilités, dans la direction indiquée par Ce que parler veut dire1. Il ne s’agira toutefois ni de commenter l’ouvrage ni de le paraphraser, mais plutôt de le nuancer et de le prolonger. Et, surtout, en direction de l’action : je veux dire par là que j’envisagerai ici les conditions de réalisation d’une politique de la langue2.

Car s’il y a une politique de la langue comme il y a une politique de la santé et une politique de l’environnement, il y a entre celle-là et celles-ci une différence essentielle. C’est que la langue n’est pas autonome (quoi que veulent faire croire les linguistes formalistes et les académiciens). Elle n’est pas une simple affaire d’accords de participes passés et d’imparfaits du subjonctif : elle joue un rôle capital dans la constitution même du lien social. Elle contribue donc tant à aggraver qu’à réduire ce qu’il est convenu d’appeler la fracture ...

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search