Version classiqueVersion mobile

L’histoire des idées

 | 
Marc Angenot

Chapitre VI. Objections faites à l’histoire des idées

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

CONTROVERSE EN DEUX PÔLES

Des « idées » sont certes étudiées dans toutes les disciplines des sciences humaines, dans les sciences politiques où l’étude des concepts, des programmes, des projets politiques est centrale, dans les problématiques de la psychosociologie, des sociologies de l’opinion, de la culture, dans l’histoire « tout court », l’histoire politique, religieuse, littéraire, culturelle, l’histoire de la vie publique, des médias, de l’enseignement — mais l’importance attribuée aux idées dans l’histoire varie philosophiquement du tout au tout entre, disons, le hégélianisme pour lequel elles sont la force agissante en dernier ressort et le marxisme pour lequel elles ne sont que le reflet, à la fois distordu et contingent, des relations économiques. La controverse sur le rôle des idées et leur importance remonte ainsi à la naissance de la discipline. Pour schématiser, on se trouve en longue durée devant une polarisation sur deux axiomes antagonistes : un pôle pose en...

© Presses universitaires de Liège, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search