Version classiqueVersion mobile

L’histoire des idées

 | 
Marc Angenot

Chapitre III. Une diversité d’objets

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

DES IDÉES BIEN IDENTIFIÉES ?

L’approche classique, approche héritée et transposée de l’histoire non moins classiquement conçue de la philosophie, consiste à s’emparer de quelque chose qui apparaît comme « une idée » trans-historique, ou plus précisément comme le sujet logique nommable d’une prédication-représentation qui évoluerait à rythme lent : l’idée de bien, ou celle de perfection, ou de justice, l’idée même d’histoire, Idea of History1 — et à suivre les avatars de celle-ci dans les époques et les « écoles de pensée » successives en confrontant des définitions, des images, des cas de figure tout en prétendant dégager du foisonnement évolutif soit un noyau permanent, soit une progression et les linéaments d’un aboutissement.

Ainsi, exemple non moins classique, « l’idée de nature » à travers les siècles a été étudiée jadis par Robin G. Collingwood, le fondateur anglais de l’histoire des idées, The Idea of Nature, 1944 : il s’agissait de retracer l’idée ou les idées successives de l...

© Presses universitaires de Liège, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search