Version classiqueVersion mobile

L’histoire des idées

 | 
Marc Angenot

Chapitre II. Des idées collectives

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

[…] Ma mémoire
Retrouve la chambre et l’armoire
L’eau qui chante dans la bouilloire
Les phrases des coussins brodés
L’abat-jour de fausse opaline
Le Toteninsel de Boecklin
Et le peignoir de mousseline
Qui s’ouvre en donnant des idées1.

QU’EST-CE QU’UNE IDÉE ?

« Qu’est-ce qu’une idée ? C’est une image qui se peint dans mon cerveau » : Dictionnaire philosophique de Voltaire, édition de 1765. « An idea is just whatever is before the mind when one thinks »: British Dictionary of Philosophy. La définition du mot n’a guère progressé en clarté au cours de deux siècles. Toute définition d’« idée » substitue en effet à ce mot des catachrèses, c’est-à-dire des métaphores qui — comme il en va de « feuille de papier » ou de « pied de la table » — sont cependant les seuls mots qui se « présentent à l’esprit » du locuteur (ce qui est, encore un coup, une catachrèse, visuelle !), tout en signalant le manque irrémissible d’un terme propre2.

Les idées sont des « représentations » (voir plus loin sur les usage...

© Presses universitaires de Liège, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search