Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Les relations extérieures de la principauté de Liège sous Jean Louis d’Elderen et Joseph Clément de Bavière (1688-1718)

Bibliothèque de la faculté de philosophie et lettres de l’université de Liège

Éditeur : Presses universitaires de Liège, Éditions Édouard Champion

Lieu d’édition : Liège

Publication sur OpenEdition Books : 7 juin 2013

Collection : Bibliothèque de la faculté de philosophie et lettres de l’université de Liège

Année d’édition : 1927

Nombre de pages : XXI-255


Présentation

L’époque de la guerre de la Ligue d’Augsbourg fut la plus calamiteuse de toute notre histoire moderne. Obligés de participer à une guerre européenne, les Liégeois en éprouvèrent les ressentiments de la France dont ils avaient dû devenir les ennemis. Ils comprirent que la présence sur le siège épiscopal d’un prélat de chez eux, obscur, sans ambition ni desseins personnels, n’était pas une garantie de paix.

Aussi lui donnèrent-ils pour successeur l’un des princes les plus puissants de l’Empire. Une fois de plus, la maison de Bavière reprit son apanage liégeois, mais ce fut pour l’orienter vers des horizons nouveaux. Très prudemment, nos ancêtres laissèrent leur prince s’engager seul et demeurèrent dans l’expectative.

La guerre de la Succession d’Espagne vit le paradoxal spectacle d’un prince allemand, allié de la France, faisant la guerre à son suzerain, et de ses propres sujets demeurant neutres, par tolérance mutuelle des belligérants. Cette attitude réservée permit aux Liégeois de défendre avec acharnement la cause de l’intégrité de leur territoire auprès des puissances et d’arracher finalement aux mains des Hollandais, grâce au concours actif du souverain de Vienne, leurs principales forteresses.


Sommaire

Première partie. Une tradition politique

Deuxième partie. Le règne de Jean Louis d'Elderen

Troisième partie. Le règne de Joseph Clément de Bavière


Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.