Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

D. La non-résidence des curés dans l’archidiaconé de Hesbaye

p. 363-370


Texte intégral

1Dans mon étude sur le règne du cardinal de la Marck, j’ai donné, p. 71-79, 198-205, le tableau des paroisses de l’archidiaconé de Hesbaye, avec l’indication de la résidence ou de la non-résidence des curés, de 1501 à 1539. Mon choix s’était porté sur cet archidiaconé, parce que ses archives sont exceptionnellement nombreuses et bien conservées, depuis la fin du Moyen Age jusqu’à la Révolution.

2Je continue ici le dépouillement des registres archidiaconaux des Archives de l’Évêché de Liége, et je donne, pour les années 1539, 1544, 1551 et 1557, le relevé des paroisses de l’archidiaconé. J’ai négligé les renseignements relatifs aux années intermédiaires.

3L’ordre suivi est celui du registre de 1501, le premier registre analysé. Chaque ligne du tableau ci-joint correspond à une des deux cent quarante-et-une paroisses citées par les registres. Chaque colonne correspond à un registre. Les chiffres indiquent la pagination des registres ; les signes — les présences ; les signes A les absences ; les signes L et C les absences motivées par les études du curé à l’université de Louvain ou à celle de Cologne.

CONCILE DE SAINT-TROND

Image img01.jpg

CONCILE DE TONGRES

Image img02.jpg
Image img03.jpg
Image img04.jpg

CONCILE DE MAESTRICHT

Image img05.jpg
Image img06.jpg
Image img07.jpg
Image img08.jpg
Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.