Version classiqueVersion mobile

Henri l’Aveugle, Comte de Namur et de Luxembourg (1136-1196)

 | 
Félix Rousseau

Préface

Texte intégral

1J’ai entrepris d’écrire l’histoire d’Henri l’Aveugle, qui fut comte de Luxembourg depuis 1136, et comte de Namur depuis 1139 jusqu’en 1196. Les quelques pages que lui consacrent les historiens namurois et luxembourgeois De Marne, Bertholet, Galliot, Borgnet, sont bien incomplètes et ont considérablement vieilli. Au point de vue de l’histoire générale de notre pays, ce règne, sans être de première importance, présente cependant un réel intérêt. La lutte d’Henri l’Aveugle avec les principautés de Liége et de Trèves forme un épisode peu connu de l’histoire de ces principautés au sortir de la Querelle des Investitures ; et la question de la succession namuroise fournit de précieuses indications sur les rapports de l’empereur avec la Lotharingie pendant la seconde moitié du xiie siècle.

2Au point de vue purement namurois, le règne d’Henri l’Aveugle est capital. Il résume et. clôture la période dite des comtes de la première race (xe-xiie siècle) et nous fait assister aux événements qui établirent la situation politique du comté depuis le début du xiiie siècle jusqu’au moment de sa réunion aux États de la maison de Bourgogne en 1429.

3Je n’ai rien de particulier à dire concernant les sources. Elles sont toutes connues. La liste complète en est donnée ci-après (bibliographie ).

4D’une façon générale, mon exposé suit l’ordre chronologique, et les divers chapitres correspondent aux périodes bien distinctes de la vie d’Henri l’Aveugle.

5Faute de matériaux, je n’ai pu consacrer un chapitre spécial à l’étude des institutions et des classes sociales dans le Namurois et le Luxembourg au xiie siècle. Les quelques renseignements recueillis ont été groupés en tête du chapitre III.

6Comme annexes au présent travail, j’ai cru bon de publier quatre chartes inédites émanées du comte Henri, ainsi qu’une lettre à lui adressée par l’empereur Frédéric I Barberousse, également inédite.

7Quant au catalogue des chartes d’Henri l’Aveugle, je l’ai réservé pour le recueil des actes des comtes de Namur dont la Commission royale d’histoire a décidé la publication.

8Je tiens, en terminant, à exprimer ma vive gratitude au R. P. Fabri, professeur à la Faculté du collège N.-D. de la Paix, et à M. Karl Hanquet, professeur à V Université de Liége, mes chers maîtres, dont les conseils et les encouragements m’ont été si précieux. Je remercie aussi bien cordialement M. le chanoine Roland, de Namur, qui, avec tant de bienveillance, n’a cessé de me faire profiter de sa vaste et solide érudition.

9Bruxelles, le 21 novembre 1920.

© Presses universitaires de Liège, 1921

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search