Presses universitaires de Lyon https://books.openedition.org/pul CC0 pul@univ-lyon2.fr Lendemains de défaite L’histoire des guerres, extérieures comme civiles, nous a habitués à penser les événements à travers les seuls prismes politique et militaire. C’est pourtant négliger les conséquences culturelles et artistiques des conflits qui, durant et après les combats, marquent l’ensemble de la société.
Traumatismes majeurs, la guerre franco-prussienne et la Commune ont profondément influencé l’activité artistique, quel qu’en soit le médium. C’est à ce poids mémoriel, héritage d’une génération d’artistes subissant les répercussions de la défaite et de l’idéal insurrectionnel au début de la IIIe République, que se consacre cet ouvrage pluridisciplinaire, issu d’un colloque international ayant eu lieu à l’Université de Cambridge.
À travers la littérature de George Sand, d’Edmond Rostand, du groupe de Médan ou d’Alexandre Dumas ; la pensée politique de Maurice Barrès ou de Marc-Amédée Gromier ; les caricatures et les peintures militaires ; la musique de Georges Bizet et des chefs d’orchestre allemands ; la statuaire de la place de la Concorde ou la réflexion paysagiste, cet ouvrage offre une image du foisonnement créatif de cette après-guerre tragique jusqu’alors peu étudié.

]]>
https://books.openedition.org/pul/53217 2024-03-21 Marion Glaumaud-Carbonnier et Nicholas White Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Ces femmes qui comptent Les femmes ont toujours travaillé. Ainsi au xixe  siècle, elles sont présentes partout dans la sphère commerciale. Elles gèrent des manufactures, tiennent les comptes et s’occupent de la clientèle d’ateliers, de commerces de gros ou de détail. Elles sont épouses de, filles de ou veuves, mais aussi indépendantes et employées. Partenaires de l’économie familiale puis salariées, ces femmes qui comptent ont-elles été formées ? Par qui, de quelles façons, dans quels cadres et avec quels outils ? Pour répondre à ces questions, Marianne Thivend suit les itinéraires de deux figures pionnières de l’enseignement commercial, Élise Luquin à Lyon et Marguerite Malmanche à Paris, et nous fait entrer dans l’univers des écoles et des cours du soir pour les filles et les femmes qu’elles ont contribué à développer à partir de la seconde moitié du xixe  siècle. Avec cet ouvrage à la rencontre de l’histoire du genre, de l’histoire de l’éducation et de l’histoire du travail des femmes, elle démontre que l’enseignement professionnel a permis à ces dernières de s’adapter aux mutations des marchés du travail et de développer leur capacité économique.

]]>
https://books.openedition.org/pul/53521 2024-03-21 Marianne Thivend Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
La question environnementale chez Jules Verne Aborder l’œuvre de Jules Verne par le prisme de l’écologie peut surprendre. N’est-ce pas faire preuve d’anachronisme ? Kevin Even démontre ici la pertinence de l’approche, en s’appuyant principalement sur trois romans, Les Indes noires, Sans dessus dessous et L’Invasion de la mer, dans lesquels l’exploitation des ressources naturelles est centrale. Ces trois textes sont issus des « Voyages extraordinaires », collection impulsée par l’éditeur Pierre-Jules Hetzel en 1866, qui définit un cadre aussi limpide que contraignant : faire l’éloge du progrès auprès de la jeunesse bourgeoise en provoquant son émerveillement par le romanesque, tout en l’éduquant aux discours scientifiques du moment. Pourtant, l’écrivain n’hésite pas à s’écarter de la ligne établie par son éditeur. L’ambivalence de ses récits, suggérée, entre autres, par l’ironie et la polyphonie, constitue un puissant contrepoids aux apologies de la colonisation ou de l’industrialisation à outrance. Que Jules Verne aborde la question par l’ajout récurrent de discours inquiets du devenir de la Terre ou pour condamner toute forme de démesure, il se révèle un précurseur de la littérature environnementale et un auteur de référence dans le champ de l’écopoétique.

]]>
https://books.openedition.org/pul/53047 2024-02-21 Kevin Even Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Le Monde ou rien Dans son acception la plus commune, le terme mondialisation s’apparente à un phénomène économique. Mais, en élargissant un peu la focale, on s’aperçoit qu’il correspond aussi au processus par lequel un monde advient, à la mise en monde de l’humanité. Il s’agit alors de s’interroger sur la notion même de « monde ». D’ailleurs, s’agit-il du Monde ou des mondes ? À quelle époque ce mot a-t-il pris les différents sens qu’on lui connaît ? Quelles réalités a-t-il recouvertes et comment a-t-il été compris ? De la même manière, quand a-t-on pris conscience de l’idée de mondialisation ? Que disent de ce processus des mots voisins comme internationalisation, universalisation, planétarisation, globalisation, cosmopolitisation ? Partant des origines latines et grecques de ces termes, Vincent Capdepuy analyse comment leur usage évolue dans la langue française, en lien avec d’autres langues européennes. Sur la base d’un large corpus d’ouvrages et d’articles, il interroge l’idée de Monde : pourquoi faire Monde ? Peut-on être mondialiste ? Entre paradoxes, complémentarités et enchâssements, son essai est une géohistoire critique du Monde.

]]>
https://books.openedition.org/pul/52320 2024-01-24 Vincent Capdepuy Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Dans les pas d'un urbaniste De 2006 à 2009, Boris Lebeau travaille dans différentes collectivités territoriales d’Île-de-France comme aménageur-urbaniste. Il est aux premières loges pour observer les directions envisagées, les discours prononcés et les programmes finalement mis en oeuvre sur le terrain. De cette expérience, il tire aujourd’hui une réflexion sur le conflit existant entre cadrage idéologique et réalité concrète. Un conflit qu’il retrouvera par la suite en tant qu’enseignant-chercheur au sein d’une université francilienne. Dans cet essai, l’auteur cherche ainsi à démontrer comment les idéologies, qu’elles soient revendiquées, conscientes ou intériorisées, possèdent un vigoureux pouvoir normatif et influencent tous les échelons du pouvoir décisionnel, notamment en matière d’aménagement du territoire. Ce faisant, il s’adresse autant aux professionnels en poste qu’aux chercheurs et aux étudiants en urbanisme.

]]>
https://books.openedition.org/pul/52963 2024-01-24 Boris Lebeau Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Histoire de la papesse Jeanne Au milieu du xiiie siècle apparaît une légende selon laquelle, à une date incertaine, une femme d’une grande culture fut élue pape avant que son travestissement soit révélé, ce qui aurait incité le Saint-Siège à s’assurer par la suite de la masculinité de tout nouveau souverain pontife. Comment l’histoire extraordinaire d’une femme devenue pape s’est-elle constituée à partir de sources autonomes et pourquoi s’est-elle établie longtemps comme factuelle, avant de s’étioler à l’aube de l’époque moderne ? Comment a-t-elle évolué à travers l’Europe, avec des variations dans sa narration et avec quelles implications d’ordre moral et institutionnel ? Comment, enfin, s’est-on emparé de cette légende pour trancher la question de l’accession des femmes au sacerdoce ? Agostino Paravicini Bagliani nous propose ici une enquête savante sur la formation et l’évolution de cette célèbre légende à partir de l’ensemble des textes connus, complétée par une sélection commentée des principaux récits.

]]>
https://books.openedition.org/pul/52727 2024-01-17 Agostino Paravicini Bagliani Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Des saints laïques Dans le contexte de déchristianisation croissante et de l’avancée du républicanisme au cours du xixe siècle français, la figure du saint catholique est destinée à connaître de profondes mutations dans la littérature. En se sécularisant, il s’approprie de nouvelles fonctions d’éducation et d’exemplarité, adaptées à une société elle aussi nouvelle que les auteurs appellent de leurs vœux. Aux saints thaumaturges, pieux ou moralement surplombants, se substitue un éventail de formes novatrices de bienheureux à proprement parler profanes : saints artistes, industrieux ou scientifiques ; martyrs des religions émergentes que sont République et Révolution ; laissés-pour-compte populaires, charitables ou persécutés. C’est l’analyse détaillée de l’évolution et des vicissitudes de ce personnage dans la littérature au long du siècle que propose ce livre. Du romantisme au naturalisme, dans les ouvrages didactiques, les légendes et histoire de Jules Michelet, Alphonse de Lamartine ou Alfred Dumesnil, ou dans les romans et feuilletons de Victor Hugo, Alexandre Dumas, Eugène Sue, George Sand ou Émile Zola, l’icône littéraire et culturelle fondamentale qu’est le saint connaît un réinvestissement fidèle à l’image d’une société transformée par la modernité.

]]>
https://books.openedition.org/pul/52408 2023-12-06 Magalie Myoupo Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Le genre en révolution Au-delà de la contestation des régimes politiques, les révolutions du Maghreb et du Moyen-Orient se sont traduites depuis 2010 par un foisonnement de luttes : ouvrières et syndicales, féministes, antiracistes, pour les droits des minorités sexuelles et de genre... Elles ont favorisé la remise en question de multiples hiérarchies sociales. Rompant avec l’image dominante d’un acteur protestataire homme affrontant les autorités sur les places publiques, cet ouvrage démontre que le genre est une catégorie nécessaire pour expliquer le déclenchement, les dynamiques et les issues de ces conjonctures. Les cas des révolutions tunisienne, égyptienne, yéménite, syrienne, bahreïnie et soudanaise, ainsi que du hirak algérien et du soulèvement libanais, révèlent les recompositions des rapports entre les hommes et les femmes, ainsi que des masculinités et des féminités dans différents milieux sociaux. En dépit de la violence des restaurations autoritaires et des guerres, l’analyse au prisme du genre permet ainsi d’envisager les révolutions comme des processus aux effets durables.

]]>
https://books.openedition.org/pul/51941 2023-11-08 Sarah Barrières, Abir Kréfa et Saba Le Renard Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Lyon, métropole en mouvement En 2015, la Communauté urbaine de Lyon devient la Métropole de Lyon : une instance politique territoriale dont les compétences sont renforcées par rapport aux autres métropoles françaises. Aux compétences de l’ancienne communauté urbaine viennent s’ajouter celles du département du Rhône sur le périmètre de la métropole. Cette évolution administrative est allée de pair avec le développement économique, social et culturel de la ville, qui n’a eu de cesse d’élargir son aire d’influence. Cet ouvrage vise à comprendre comment la métropole de Lyon s’est constituée, mais aussi comment on y vit et quelles sont ses relations avec les autres territoires. Pour répondre à ces questions, les enseignants- chercheurs du pôle de spécialité Villes et Mobilités de l’Université Lumière Lyon 2, issus de différentes disciplines, ont rassemblé leurs travaux sur un même objet, la métropole de Lyon, en l’étudiant sous différents aspects : son développement institutionnel, ses politiques (industrielle, touristique, de transport ou de logement), le lien affectif que peuvent développer les habitants à leur quartier, les relations de voisinage, l’immigration à Lyon dans la première partie du xxe siècle ou le tourisme au début du xxie siècle. Ce croisement de regards permet plus largement d’aborder les enjeux passés et actuels des processus de métropolisation.

]]>
https://books.openedition.org/pul/50961 2023-05-26 Aurélie Mercier et Roelof Verhage Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Écoles en révolte Si les événements de Mai-Juin 68 sont souvent réduits à leur dimension parisienne, ils eurent une vaste ampleur à l’échelle régionale. À Lyon comme à Roanne, Bourg-en-Bresse ou Grenoble, les institutions scolaires et universitaires furent bien souvent l’épicentre de contestations dont cet ouvrage offre une approche renouvelée. Il propose une histoire à la fois collective et au plus proche des identités individuelles. De cette manière, la parole est rendue à celles et à ceux que l’histoire passe parfois sous silence : collégiens et étudiants, administrateurs et parents d’élèves, personnels des établissements d’enseignement et membres des institutions religieuses. L’avant et l’après sont pris en compte : aussi bien les tentatives de réforme et les itinéraires des protagonistes en amont des événements lyonnais que les conséquences de ceux-ci sur les trajectoires individuelles et les devenirs institutionnels. Les études pluridisciplinaires et les témoignages inédits rassemblés dans cet ouvrage permettent de dessiner un vaste panorama de l’histoire et de la mémoire du moment 68, à rebours des lieux communs sur un phénomène foncièrement complexe et multiforme.

]]>
https://books.openedition.org/pul/51175 2023-05-26 Lilian Mathieu, Vincent Porhel, Jean-Yves Seguy et Yves Verneuil Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Une censure éditoriale : <i>Ravages</i> de Violette Leduc En 1948, lorsque Violette Leduc commence à rédiger Ravages, roman autobiographique, elle ne sait pas qu’elle se lance dans l’œuvre de toute une vie. Si les premiers conseils prodigués par Simone de Beauvoir sont exigeants mais bienveillants, les relectures des éditions Gallimard sont bien plus sévères. Dans une société qui refuse certaines réalités et où la Commission de censure exerce un pouvoir fort, les scènes d’amour lesbien, de viol ou d’avortement inquiètent la maison d’édition, qui demande à l’autrice d’effectuer de larges coupes. En 1955, l’ouvrage sort enfin aux éditions Gallimard, mais il est amputé d’une grande partie de ce qui fait son identité. Par la suite, certains extraits du texte censuré paraissent ici et là, mais sans jamais redonner sa force et son entièreté à cette œuvre majeure de la littérature française. À travers l’analyse génétique minutieuse des différentes versions de Ravages – manuscrits, dactylographies, textes publiés –, mais aussi de tous les écrits qui l’accompagnent, Alexandre Antolin retrace le parcours littéraire, psychologique et médiatique de Violette Leduc. Il permet également d’appréhender l’œuvre intégrale non censurée et d’en découvrir toute la richesse.

]]>
https://books.openedition.org/pul/49946 2023-04-27 Alexandre Antolin Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Polarville Sociologue de la ville, Jean-Noël Blanc endosse dans cet essai le costume du détective privé pour enquêter sur les visions de la ville dans le roman policier. Il montre ainsi que le polar classique américain (Raymond Chandler, Dashiell Hammett, etc.) a développé un formidable vocabulaire expressionniste des lieux urbains, mais que sa conception de la Grande Ville perverse était très ambiguë. Par la suite, ce modèle d’écriture a évolué sous la pression des conditions réelles de l’urbanisation, comme sous l’influence de divers courants littéraires et politiques. La première édition de Polarville concluait ainsi à la disparition progressive des thèmes principaux du roman noir des origines, sous couvert du maintien de son lexique d’images. Cette réédition, enrichie d’une préface de Dominique Manotti, confirme dans sa postface le passage à un roman beaucoup plus ouvertement urbain et réaliste.

]]>
https://books.openedition.org/pul/49831 2023-03-30 Jean-Noël Blanc Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Gide, Herbart & Van Rysselberghe Quand il rencontre André Gide en 1929, Pierre Herbart a 26 ans. Le jeune homme intègre rapidement le cercle de ses intimes. Gide apporte son soutien à l’auteur en devenir et joue de son influence auprès de Gallimard pour obtenir la publication de son premier roman. Il lui présente en outre Élisabeth Van Rysselberghe, avec qui il a lui-même eu une fille. Pierre et Élisabeth se marient peu après. Si André Gide est un interlocuteur occasionnel de Pierre Herbart, Élisabeth Van Rysselberghe reste sa destinataire privilégiée. Malgré l’absence des lettres de celle-ci, il en ressort une correspondance mêlant l’intimité et les difficultés du couple au panorama des grands bouleversements dont Herbart est témoin durant ses voyages journalistiques : en Indochine et en Mandchourie lors de l’invasion japonaise, en URSS, où ses convictions communistes se confrontent à leurs applications, ou en Afrique française, où s’expriment ses certitudes anticoloniales. Durant plus de vingt ans de production épistolaire, Pierre Herbart présente une personnalité anxieuse et tourmentée, radicale et entière, fondamentalement fragile. Par son engagement résolu dans la Résistance et dans le journalisme militant, il révèle une authentique figure d’écrivain-aventurier, proche de celle d’un Malraux, mais plus soucieuse de liberté que de gloire.

]]>
https://books.openedition.org/pul/49572 2023-03-16 Christine Latrouitte Armstrong et Pierre Masson Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Esclavage, religions et politique en Haïti Plus de deux siècles après la proclamation de la République, fruit de l’une des premières révoltes modernes d’esclaves, Haïti présente un système social singulier au sein de la Caraïbe. Issue d’une histoire violente, ponctuée de crises allant du traumatisme de la traite atlantique au catastrophique séisme de janvier 2010, la société haïtienne est caractérisée par la créolisation du religieux et des représentations symboliques. Histoire, religion et politique entretiennent une relation triangulaire mêlant rapport des politiques mémorielles à l’histoire, intervention des phénomènes religieux – vodou et christianismes –, dans la construction de la société et attitude ambiguë des pouvoirs face au sacré. Cet ouvrage, recueil d’articles publiés au cours des vingt dernières années, propose un large panorama des rapports sociaux en Haïti, inscrits dans le temps long et au cœur de l’espace caribéen : il éclaire sur les liens entre les pratiques religieuses traditionnelles ou importées et l’histoire coloniale, sur l’art et les symboles, sur la place des femmes et sur la corruption et la violence consubstantielles aux régimes politiques successifs.

]]>
https://books.openedition.org/pul/49382 2023-02-23 Laënnec Hurbon Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Gouverner Lyon et ses faubourgs En 1831, les conseils municipaux des communes de Lyon, la Croix-Rousse, la Guillotière et Vaise sont pour la première fois élus, grâce à l’instauration du suffrage censitaire par la monarchie de Juillet. La mesure est élargie sous la Deuxième République avec l’ouverture du scrutin au suffrage universel masculin, avant que Louis-Napoléon Bonaparte ne place la ville de Lyon sous contrôle préfectoral. Elle le restera jusqu’à la chute du Second Empire, en 1870. Justine Tentoni dresse le tableau de la vie publique locale pendant ces quarante années où se succèdent trois régimes politiques et deux révolutions. Lyon est alors une ville industrielle et bourgeoise, en constante croissance, mais qui fait face à des soulèvements ouvriers et républicains, notamment dans les communes de la Croix-Rousse et la Guillotière. L’intégration à marche forcée des faubourgs à la ville de Lyon en 1852 permet ainsi au pouvoir central de mieux contrôler les oppositions. S’appuyant sur un travail inégalé de dépouillement d’archives, Justine Tentoni analyse la composition et l’organisation des conseils municipaux, tout en interrogeant ce processus de démocratisation au long cours au sein de l’espace urbain.

]]>
https://books.openedition.org/pul/49175 2023-01-26 Justine Tentoni Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Incarner Lyon et ses faubourgs Au cours du xixe siècle, alors que les évolutions de la société sont rapides et nombreuses, la notabilité lyonnaise doit s’adapter pour conserver sa position dominante. À cette classe traditionnelle s’adjoint désormais une bourgeoisie industrielle qui investit tout autant les conseils municipaux de Lyon et de trois de ses faubourgs – la Croix-Rousse, la Guillotière et Vaise. Cependant, la Deuxième République bouscule pour quelques années cet entre-soi en faisant accéder des personnalités du monde ouvrier et républicain aux responsabilités municipales. Les élites municipales lyonnaises sont également présentes dans le monde rural, en tant que propriétaires ou figures locales, et assoient leur influence dans ces espaces en marge de la ville qui deviennent de véritables laboratoires de politisation. S’appuyant sur un travail inégalé de dépouillement d’archives, Justine Tentoni analyse les parcours individuels et collectifs des 575 conseillers municipaux de Lyon et de ses faubourgs de 1830 à 1870, dressant le portrait de ces représentants locaux, et particulièrement celui du notable et de ses nombreux réseaux.

]]>
https://books.openedition.org/pul/49285 2023-01-26 Justine Tentoni Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Les Héroïsmes de l'acteur au XIX<sup>e</sup> siècle De Talma aux premiers acteurs du cinéma, les mutations du jeu héroïque comme les phénomènes d'héroïsation de la figure de l'acteur soulèvent des questions esthétiques, culturelles et politiques. Alors que le jeu héroïque hésite entre le code tragique et le génie naturel, on observe dans les années 1830 la naissance de « héros populaires », identifiés aux personnages ou aux acteurs romantiques. Au fil du siècle, les « héros consensuels » laissent place aux « héros impersonnels », manifestations d'une crise des valeurs comme d'un renouveau dramaturgique.

Centré sur le paysage théâtral français, l'ouvrage ouvre des perspectives du côté de l'Allemagne, de l'Espagne, de la Russie et de l'Italie. Il explore le caractère mouvant, dynamique, souvent paradoxal ou contradictoire, de l'alliance du héros et de l'acteur au XIXe siècle.

]]>
https://books.openedition.org/pul/3950 2023-01-23 Olivier Bara, Mireille Losco et Anne Pellois Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Scènes baroques d’aujourd’hui Tout le monde connaît les pièces de Molière ou de Corneille ; ce sont ces « classiques » et d’autres œuvres moins célèbres des xvie, xviie et xviiie siècles que le mouvement artistique baroque se réapproprie en explorant les codes de jeu, les gestes et les modes de profération des interprètes de l’époque. Cet ouvrage a pour objectif de dresser un état des lieux de la mise en scène baroque aujourd’hui. Or l’entre­prise n’est pas neutre, car le baroque contemporain fait l’objet de débats fé­roces, aussi bien en ce qui concerne sa définition que sa réception.

L’analyse se construit autour de plusieurs thèmes : l’importance des autres arts vivants se réclamant du courant baroque, notamment la musique et la danse, le rôle éducatif de ce mouvement théâtral et sa place au sein de l’institution. Elle se nourrit d’une comparaison avec le théâtre élisabéthain outre-Manche et de témoignages d’artistes contemporains, parmi lesquels Eugène Green.

S’appuyant sur une réflexion collective où se font entendre plusieurs voix, venues de la scène ou des universités, des salles de classe ou des sociétés de production, ce livre élabore une cartographie précise des interrogations qui irriguent la mise en scène baroque aujourd’hui. Les champs du savoir et du spectacle vivant sont ainsi réunis, s’éclairant l’un l’autre et témoignant de la réussite de ce projet, car c’est de cette façon qu’est né et que continue de s’inventer le théâtre baroque.

]]>
https://books.openedition.org/pul/32782 2023-01-23 Céline Candiard et Julia Gros de Gasquet Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Un théâtre pour la nation À la fin du xviiie siècle, la France traverse une succession de bouleversements majeurs, du crépuscule de la monarchie absolue à l’Empire de Napoléon. Le théâtre connaît une vitalité sans précédent que traduit le renouveau des thèmes, des genres et des spectacles. Dans le sillage de Voltaire et de Belloy, de nombreux auteurs sensibles à l’essor du patriotisme s’emparent de l’histoire de France ou de l’actualité, faisant de la scène un mémorial et un tribunal du passé qui réfléchit le temps présent. Ce « théâtre national » est conçu comme un dispositif moral et civique, mais l’idéal d’un peuple uni se heurte aux représentations de figures antagonistes, monarchiques ou révolutionnaires, selon des idéologies en constante évolution. Médiatisant les tensions de la société, le théâtre national exprime de puissantes émotions collectives oscillant entre l’admiration et l’attendrissement, la ferveur et le rire, mais aussi la déploration et l’horreur face aux blessures du passé. En étudiant plus de 250 pièces et leur réception grâce aux comptes rendus des périodiques, Thibaut Julian offre à tous les passionnés un ouvrage de référence sur l’histoire du théâtre et des représentations au temps des Lumières et de la Révolution française. Thibaut Julian est maître de conférences en littérature et civilisation française du xviiie siècle à l’Université Lumière Lyon 2 et membre de l’Institut d’histoire des représentations et des idées dans les modernités (IHRIM). Il a dirigé avec Vincenzo De Santis Fièvre et vie du théâtre sous la Révolution française et l’Empire (Classiques Garnier, 2019).

]]>
https://books.openedition.org/pul/48553 2023-01-23 Thibaut Julian Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
« L’Arabe » colonisé dans le théâtre français Négligé par la critique postcoloniale, le théâtre, dans ses formes variées, et notamment populaires, a pourtant largement accompagné la colonisation française de l’Afrique du Nord et la formation d’un esprit colonial, depuis le débarquement des troupes françaises en Algérie en 1830 jusqu’au grand rendez-vous impérialiste que fut l’Exposition coloniale de 1931. S’appuyant sur des préjugés existants, les renforçant, en forgeant parfois de nouveaux pour les besoins du spectacle, les pièces écrites à l’époque coloniale ont donné de multiples représentations de la figure de « l’Arabe » : bestial, fourbe, idiot ou « exotique », dans tous les cas inférieur au « Blanc », cet « autre » apparaît toujours comme un être dominé.

À partir de l’analyse historique, sociologique et esthétique d’un répertoire méconnu de près de deux cents pièces, mais aussi de leur mise en scène et de leur réception par la critique et des publics divers, Amélie Gregório interroge la transformation des représentations en discours, sans perdre de vue les enjeux proprement artistiques et sans prétendre a priori que toute pièce représentant des « Arabes » est obligatoirement, et de façon univoque, idéologique.

]]>
https://books.openedition.org/pul/48849 2023-01-23 Amélie Gregório Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
L’Éveil du héros plébéien (1760-1794) Au cours du xviiie siècle, l’émergence d’une nouvelle forme de héros marque une étape cruciale dans l’histoire de la tragédie et du drame, entre la représentation de l’homme de guerre féodal au début du Grand Siècle et celle du bandit révolté dans le théâtre romantique du xixe siècle. Le héros plébéien des Lumières s’éveille dans les textes et sur la scène tout en se distinguant nettement du « grand homme », l’autre grande figure du théâtre des philosophes. Il s’illustre, non pas par sa naissance et sa fortune, mais uniquement par son mérite personnel et une puissance de contestation ardente et brusque jusqu’à la fureur. Par ses diverses incarnations sur la scène, il donne ainsi une première forme visible au désir d’émancipation sociale sans idéalisme et témoigne du passage déterminant en littérature d’un ordre symbolique hiérarchique à un ordre symbolique égalitaire. Cet ouvrage identifie les formes originelles du héros et de l’héroïne populaires au début du xviiie siècle, à travers une galerie de personnages qui appartiennent au tiers état (esclave, soldat de fortune, mercenaire, précepteur, officier, avocat, courtisane), avant de saisir leurs multiples mutations dans la seconde moitié du siècle, depuis Spartacus de Bernard-Joseph Saurin (1760) jusqu’à Épicharis et Néron de Gabriel Legouvé (1794), en passant par les œuvres des plus grands auteurs du temps (Voltaire, Marie-Joseph Chénier).

]]>
https://books.openedition.org/pul/49022 2023-01-23 Renaud Bret-Vitoz Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Gide et la question coloniale André Gide était loin de se douter, ce 5 octobre 1920, vers quels horizons l’entraînerait sa rencontre avec Marcel de Coppet (1881-1968), haut fonctionnaire de l’administration coloniale.
De projets de voyages communs en discussions littéraires, de confidences intimes en questionnements politiques, leurs liens se tissent et se renforcent au fil des courriers échangés, ponctués par les retrouvailles et les nombreuses interventions de celui qui a suscité leur rencontre : Roger Martin du Gard. Mais le grand sujet qui réunit Coppet et Gide, c’est la question coloniale. Le premier tente d’imposer une vision juste et humaine de la présence française en Afrique. Le second, scandalisé par ce qu’il découvre, se lance dans la dénonciation des abus individuels ou institutionnels, apportant ainsi un soutien sans faille à son ami.
Replacées dans leur contexte historique et biographique, les 102 lettres contenues dans cet ouvrage constituent un fonds documentaire qui n’éclaire pas seulement la pensée gidienne en matière d’engagement, qu’il soit politique ou amical, mais plus largement le débat autour du colonialisme dans l’entre-deux-guerres.

]]>
https://books.openedition.org/pul/48067 2022-12-02 Hélène Baty-Delalande et Pierre Masson Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Sur le terrain avec les Gilets jaunes Fin 2018, la France connaît un soulèvement populaire sans précédent, motivé dans un premier temps par le refus de l’augmentation du prix des carburants automobiles. Pour se reconnaître, les individus concernés endossent un gilet de haute visibilité, le fameux « gilet jaune ». Rapidement, la mobilisation s’étend à la Belgique, principalement à Bruxelles et à la Wallonie. Ce mouvement, ou plutôt ces mouvements, en renouvelant les modalités de la mobilisation, rebattent les cartes de l’analyse. Leur caractère spontané, apartisan sans être apolitique, interroge les rapports qui se nouent entre Gilets jaunes et syndicats d’une part, entre Gilets jaunes et institutions d’autre part. Force est ainsi de constater qu’à des aspirations démocratiques de plus en plus affirmées répondent une répression policière et des sanctions judiciaires inégalées. La confrontation entre terrain belge et terrain français, les enquêtes et les observations sociologiques, les entretiens individuels ou collectifs, les portraits d’individus mobilisés et les photographies de terrain sont autant d’outils utilisés dans cet ouvrage pour tenter de redonner une parole longtemps confisquée aux principaux acteurs de cette mobilisation : les Gilets jaunes eux-mêmes.

]]>
https://books.openedition.org/pul/48156 2022-11-16 Sophie Béroud, Anne Dufresne, Corinne Gobin et Marc Zune Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
La Transformation du rapport salarial Le présent ouvrage analyse les transformations qui affectent aujourd’hui de multiples aspects du travail salarié : qualifications, conventions collectives, formation, emploi, tertiairisation... Il se propose d’en saisir les enjeux économiques et sociaux et de dégager les perspectives théoriques et concrètes qui se dessinent.

Partant de prémisses différentes et adoptant des perspectives méthodologiques diverses (historiques, macro-économiques, monographiques...) les auteurs se rejoignent sur une question centrale : la crise économique, la critique du modèle de travail des vingt-cinq dernières années, les mutations technologiques annoncent-elles l’émergence d’un nouveau rapport salarial ?

]]>
https://books.openedition.org/pul/36990 2022-10-28 Christian Le Bas Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
L’Observé statistique L’éducation dispensée aux économistes depuis la guerre n’a-t-elle pas dépassé son but ?

En cherchant à les accoutumer à l’usage et à la manipulation des données chiffrées, n’a-t-elle pas peu à peu identifié celles-ci à la réalité ?

Cet ouvrage traite des rapports entre observé et observable. Pour cela, les auteurs analysent les fondements et les pratiques de la connaissance statistique : sous-développée ou sur-développée, elle se heurte à la même limite, la résistance de la réalité à sa mise en ordre.

]]>
https://books.openedition.org/pul/37167 2022-10-28 Lahsen Abdelmalki et Jean-Louis Besson Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Sourciers et radiesthésistes ruraux Cet ouvrage nous introduit dans un domaine largement méconnu, fascinant pour beaucoup, irritant pour certains, suspect pour d’autres.

Les sourciers radiesthésistes de la société rurale franc-comtoise sont des révélateurs d’eau, mais aussi de la société dans ce qu’elle ne dit pas d’elle-même ou, du moins, sans l’intermédiaire de la baguette de coudrier ou du pendule.

L’un des intérêts de ce livre est la contribution originale apportée au domaine encore peu exploré d’une anthropologie du corps et du geste. Par ailleurs, il pose la question de la légitimité d’un savoir populaire mis au service de la communauté.

]]>
https://books.openedition.org/pul/37327 2022-10-28 Richard Lioger Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Dionysos au quotidien Cet ouvrage se veut un ouvrage d’anthropologie. L’auteur s’est efforcé de mettre en rapport deux techniques : la possession et le jeu dramatique, techniques appartenant à des cultures bien différentes, mais qui mettent en jeu des possibilités psycho-physiologiques qui appartiennent à notre espèce humaine.

Dans l’expression dramatique, la prise de conscience que le moi social n’est qu’une potentialité peut être suivie de débuts de réorganisation de la personnalité... Mais tandis que la possession ne produit qu’une réorganisation limitée dans le temps, le jeu dramatique, à l’instar de la psychanalyse, permettrait une réorganisation plus profonde.

Ne pourrait-on pas penser qu’un état de transe induit par des pratiques de jeûne ou par toute autre technique amenant à la transe, a pu conduire des hommes à se sentir habités par une force inconnue qu’ils ont appelée dieu ou Dieu ?

]]>
https://books.openedition.org/pul/37420 2022-10-28 Jean Verdeil Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Le Patrimoine, atout du développement Les textes regroupes dans ce volume sont dus à des auteurs européens et nord-américains réunis à Lyon à l’occasion des quatrièmes entretiens du Centre Jacques Cartier.

Après un texte introductif de Régis Neyret, qui a rassemble, revu et sous-titré les textes présentés, on trouvera deux parties. La première examine la situation actuelle du patrimoine culturel face aux exigences et aux réalités économiques, sociales et touristiques. La seconde présente dix exemples de situations concrètes aux Etats-Unis, au Canada, en France et en Suisse.

]]>
https://books.openedition.org/pul/37577 2022-10-28 Régis Neyret Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Les Ouvertures de l’opéra Dans le cadre des Entretiens Jacques Cartier, le colloque Opéra Mundi a été conçu par l’Observatoire européen de géopolitique, en symphonie avec l’opéra de Lyon, pour repenser la géographie culturelle et l’économie de l’opéra, dans une approche à plusieurs voix.

De la mode au cinéma, de la psychanalyse à la littérature, de la géopolitique à l’économie des biens culturels, l’opéra est un art d’ouvertures : carrefour des arts et des nations, de leurs langues officielles et de leurs cultures particulières. Phénomène européen, il a vu sa diffusion s’élargir au fil des courants économiques et migratoires.

L’opéra a ses lieux, réels et mythiques, ses publics, ses marchés. L’art lyrique aborde le prochain siècle en s’ouvrant aux moyens modernes de communication. La voix de l’autre ne cessera donc de nous fasciner. Par sa capacité à franchir les frontières culturelles, l’opéra est investi d’une fonction civique, puisqu’il nous invite, l’espace d’un soir, à la multi-appartenance. Alors l’écoute et l’ouverture participent de ce que l’on appelle la civilisation.

]]>
https://books.openedition.org/pul/37852 2022-10-28 Michel Foucher Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon
Colloque Jules Vallès Le colloque dont j'ai l'honneur de présenter les Actes au public est né d'un heureux concours de circonstances : la présence parmi nous de Roger Bellet qui, après avoir consacré à Jules Vallès des travaux de premier ordre, a bien voulu établir le plan de cette réunion, et l'expérience acquise par certains de nos collègues pendant le temps où l'Enfant a figuré au programme de nos enseignements.

]]>
https://books.openedition.org/pul/38052 2022-10-28 Jean-René Derré Presses universitaires de Lyon fr Presses universitaires de Lyon