Version classiqueVersion mobile

Mariages et immigration

 | 
Abdelhafid Hammouche

Troisième partie. Les transformations du lien

Les transformations du lien

Texte intégral

1Cette troisième partie traite de ce qui conditionne et structure les stratégies matrimoniales. C’est une remise en perspective pour resituer le mode lignager et ce qui ébranle la prépondérance du groupe au profit du mode domestique. Avec celui-ci le recentrage se fait au bénéfice de la famille nucléaire, laquelle est traversée par les effets des processus d’acculturation. Le « malentendu » et ses répercussions au sein de la famille se combinent aux heurts découlant de la différence de conception du mariage et du choix du conjoint. Cela génère aussi bien des ambivalences, des attraits ou des répulsions qui se cristallisent sur les modalités concrètes mais révèlent des confrontations symboliques. La primauté du groupe ou la reconnaissance du couple et de ce qui le fonde sont les véritables enjeux. Quant à la conduite de la démarche matrimoniale, on met en exergue une inversion qui parachève la longue négociation autour de la maîtrise. Dans certains cas, les parents, après de multiples aménagements pour préserver leur pouvoir avec les aînés, se mettent au service des cadets qui imposent leurs critères dans un cadre qu’ils se sont approprié en partie. On répère donc les glissements, les aménagements et les impositions qui accompagnent l’émergence de la dyade. Par delà le mariage, c’est toute la question des adaptations et des évolutions de rôles et de statuts qui est mise en lumière. Le « décalage » provoque des clivages et des jeux de distanciation entre enfants, et entre parents et enfants. Effets de la situation migratoire et de l’acculturation, ces remodelages influent sur la relation à la communauté d’origine. L’étude de mariages en Algérie (4 familles appartenant à une communauté d’où sont issues plusieurs familles du Marais) montre qu’au pays aussi le lien communautaire est renégocié.

© Presses universitaires de Lyon, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search