Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Caricature entre République et censure

 | 
Philippe Régnier
, 
Raimund Rütten
, 
Ruth Jung
, 
et al.

Avertissement de l’édition française

Philippe Régnier

Texte intégral

1Le temps écoulé entre le colloque originel et l’édition allemande d’abord, et les délais, bien plus longs encore, auxquels il a fallu se résoudre pour parvenir à l’édition française, indiquent suffisamment et l’importance du travail accompli par les responsables de la rédaction et les difficultés rencontrées et surmontées pour transposer en français les parties de provenance allemande, pourtant préalablement traduites avec exactitude par l’Association pour la Décentralisation et la Recherche (Villeurbanne).

2À trois exceptions près (un texte ajouté et deux autres retirés), le contenu est demeuré identique en substance. Effort a été fait, scrupuleusement, pour concilier le respect dû aux originaux avec l’adaptation nécessitée par le changement de public. Car une chose est de présenter à un lectorat germanique cultivé des faits et des analyses relatifs à une histoire politique et culturelle qui lui est essentiellement étrangère, autre chose de donner à lire au public français, dans une langue qui ne se ressente point des labeurs de la traduction, des points de vue croisés sur son propre passé national, réévalué, qui plus est, à l’aune européenne. Aucune thèse, aucune hypothèse, aucune nuance n’ont été sacrifiées au souci de concision et de fluidité de l’expression qui a été le nôtre. La bibliographie, enfin, a été révisée, augmentée et actualisée.

3Si le résultat, comme je le crois, justifie la durée et la peine, le mérite en revient à celles et à ceux de mes collègues et collaborateurs qui, sans compter, ont bien voulu mettre leurs compétences et leurs talents au service de cette coopération intellectuelle franco-allemande. Qu’il me soit permis, pour avoir pris ma part de la besogne, de leur rendre témoignage de cette vraie générosité en les nommant ici : Marie-Laure Aurenche, Roger Bellet, Jeannine Finck-Bernard, Luce Czyba, Hélène Millot, Pierre Michel, Christine Planté, Bärbel Plötner, Marie-Claude Schapira, Isabelle Treff et Nathalie Vincent-Munnia. Mais nous ne serions pas parvenus au bout du chemin sans le dévouement, la compréhension et les constants encouragements de nos partenaires francfortois, Raimund Rütten, Gerhard Schneider et Christine Le Gall.

1. Honoré Daumier « — Il a raison l’moutard — eh oui c’est nous qu’à fait la révolution et c’est eux qui la mangent... (la galette) », feuille volante coloriée, septembre 1830.

Table des illustrations

Légende 1. Honoré Daumier « — Il a raison l’moutard — eh oui c’est nous qu’à fait la révolution et c’est eux qui la mangent... (la galette) », feuille volante coloriée, septembre 1830.
URL http://books.openedition.org/pul/docannexe/image/7829/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 482k

© Presses universitaires de Lyon, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Freemium

open access

Offert par L’éditeur de ce site