Version classiqueVersion mobile

Vie quotidienne et rapports sociaux dans une petite ville de province

 | 
Michel Bozon

Remerciements

Texte intégral

1Ce travail doit beaucoup à Anne-Marie Thiesse qui m’a constamment prodigué ses encouragements pendant la recherche sur le terrain, et qui a ensuite patiemment lu et critiqué les ébauches successives du texte. Je veux lui exprimer ici ma reconnaissance la plus profonde et la plus sincère. Jean-Claude Chamboredon, professeur de sociologie à l’École Normale Supérieure, et Martine Segalen, sociologue et ethnologue au Centre d’Ethnologie Française m’ont accordé leur appui et fait profiter de leurs conseils éclairés. Je les en remercie vivement.

2Je remercie également la Direction à l’Aménagement et à l’Urbanisme (D.A.F.U.) du ministère de l’Équipement et du Logement d’avoir soutenu financièrement cette recherche pendant deux ans, et le Centre National des Lettres qui a apporté son concours à la publication.

3J’ai profité en outre du désintéressement de tous ceux qui m’ont aidé à dactylographier et à reproduire le manuscrit de cet ouvrage : Jacqueline Carricaburu, secrétaire au Centre de Sciences Humaines de l’École Normale Supérieure, ainsi que mon frère, mes parents et mes sœurs.

4Je tiens enfin à exprimer ma reconnaissance aux habitants de Villefranche-sur-Saône qui, bien qu’étonnés parfois par ce que je faisais ou par les questions que je leur posais, m’ont toujours bien accueilli. J’espère qu’ils se reconnaîtront dans ce livre écrit en 1981, qui repose sur des observations menées au cours des cinq années précédentes (1975-1980).

© Presses universitaires de Lyon, 1984

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search