Version classiqueVersion mobile

L'Éternel Masculin

 | 
Patricia Mercader
, 
Laurence Tain

Résumés/ Abstracts

Texte intégral

Laura Lee Downs

Comment faire appel à « l’instinct viril du garçon » ? La pédagogie du jeu et la formation de l’enfant au masculin : Les Scouts de France, 1920-1940

1Pendant l’entre-deux-guerres, les pédagogues catholiques du mouvement scout prônaient une formation morale du garçon à travers son imagination, dans le cadre du grand jeu scout, où l’enfant pouvait montrer ses qualités et vivre son rêve secret : être le héros d’une grande aventure (d’un combat de chevaliers ou de cow-boys et de peaux-rouges). Or, cette formation construisait pour l’enfant un modèle de masculinité fondé sur les virtus viriles du soldat et sur une stricte discipline corporelle, dans l’espoir de canaliser (et même de refouler) l’énergie de la sexualité naissante des jeunes gens pré- et post-pubertaires. Ainsi, les pédagogues scouts cherchaient à saisir les énergies sexuelles, latentes dans la période pré- et post-pubertaire chez le garçon, et les dériver vers des valeurs normatives de masculinité.

How to appeal to the « boy’s virile instinct » ? Game pedagogy and education of the male child : the Scouts de France, 1920-1940

2During the interwar period, educators in the Catholic scout movement sought to impart a moral education to their young charges by appealing to their imaginative lives in the context of great scout games (chivalric combat, cowboys and indians); games in which the boys could exercise their skills and satisfy their inner dream of becoming a hero. This education proposed to the young scout a model of masculinity based on the virile virtues of the soldier, while imposing a strict bodily discipline in the hope of channeling (if not repressing altogether) the sexual energies of pre-and post-pubescent boys. In this way, scout educators sought to re-direct boys’latent sexual energies along the lines of a normative, bourgeois masculinity.

Verena Ehrich-Haefeli

Le musicien de génie et la voix féminine chez E.T.A. Hoffmann. Créativité et différenciation des sexes au début du xixe siècle

3Un réseau de motifs récurrents, dispersés à travers les récits d’artistes musiciens d’Hoffmann, met en évidence la relation complexe entre la créativité masculine et le féminin. La mise en rapport de ces motifs permet de dégager telle que les textes hoffmanniens la présentent – la fonction de la voix féminine dans la genèse du génie musical, ainsi que dans la conception romantique de la musique et de son origine. Mais elle montre également une ambivalence agressive envers le féminin ainsi défini, ambivalence qui se manifeste par l’instrumentalisation inexorable, même mortelle, de la femme à la « voix merveilleuse» aux fins du génie musicien.

The musical genious and the female voice for E.T.A. Hoffmann. Creativity and sex differenciation in the early XIXth century.

4A network of recurrent motifs in Hoffmann’s taies of musicians points towards the complex relationship between male creativity and the feminine. Bringing together these motifs allows us to apprehend – as Hoffmann’s texts present them – the function of the female voice in the development of musical genius as well as in the romantic conception of music and its origin. But it will also show up an aggressive ambivalence against the feminine thus conceived, an ambivalence by which the woman with the’marvellous voice’is inexorably reduced to a means for the artist’s ends.

Owen Heathcote

Les Marana de Balzac. Récit de la femme écran ou de la masculinité en crise ?

5Le lien entre sexualité et violence chez Balzac semble incontournable. Le but de cet essai est donc de voir si cette violence, dans le texte Les Marana, témoigne d’une masculinité en crise ou d’une féminité en folie ? Publié dans les années 1830, ce texte représente un texte résolument « masculin », mais dont les personnages féminins, restent, même filtrés à travers les rêves et les désirs de l’homme, les plus forts en personnalité, en envergure et en durée. Les hommes, de leur côté, conjuguant le libertin dix-huitièmiste, l’éphèbe romantique et l’androgyne « postgendered », font preuve d’une masculinité précaire mais persistante, qui leur fait autant de mal, voire davantage, qu’elle n’en fait aux femmes qui leur survivent.

Balzac’s Les Marana. A narrative about the woman « as screen » or the crisis of masculinity ?

6The link between sexuality and violence seems inevitable in Balzac. The essay proposes to examine whether the violence, in Les Marana, shows the crisis of male identity or the madness of female identity. Published in the eighteen-thirties, the text is definitely «masculine»; however, even filtered through the male dreams and desires, the female characters remain stronger in personality, more large-sized and lasting figures. On their side, the male characters, in joining the 18th century libertine, the romantic young man and the «postgendered» androgyne, demonstrate a masculinity that is precarious but persistent, which hurts them as much, or even more, than the female characters who survive them.

Odile Journet

De l’insouciance masculine à l’homme sans force. Variante africaine de l’éternel masculin

7Dans le village Joola, les plus âgés des non-initiés constituent un groupe de jeunes jouissant d’une période d’insouciance à laquelle l’initiation met fin. Le nouvel initié accède aux droits à la terre, au mariage, au plein usage des armes perforantes lors de la guerre et de la chasse et, enfin, à la manipulation des morts, et abandonne la pratique de la lutte et des amitiés sentimentales pour la guerre et la sexualité conjugale procréatrice. Mais ces droits, de fait, sont des obligations. Ne pas se marier, ne pas construire sa maison, ne pas cultiver ses terres, c’est abdiquer de son identité tout à la fois masculine et joola. Mais des accidents de parcours, annihilant les conditions sociales de l’exercice de la masculinité, peuvent aussi conduire à des situations où c’est la virilité qui est mise en doute. L’homme se retrouve alors dans la position de celui qui est « sans force », ce qui met directement en cause son identité sexuelle.

Of the carefree male to the strengthless man : african variant of the eternal male

8In Joola village, the oldest non initiated men constitute a group of young people enjoying a carefree period which the initiation terminates. The new initiated is granted rights to the land, to marriage, to the full use of perforating weapons during war and hunting, and to the manipulation of the deaths. He gives up the practice of wrestling and sentimental affairs for war and the procreative conjugal sexuality. But in fact these rights are obligations. Not to get married, not to build his own house, not to cultivate his lands, it is to abdicate together his male and joola identity. But hitches, annulling the social conditions of the exercice of manliness, can lead as well to situations where it is virility which is questionned. Man finds himself then in the position of the one who is «strengthless», thus questionning directly his sexual identity.

Patricia Mercader

Le masculin chez la femme. Quand une femme se dit homme

9Le transsexualisme féminin s’inscrit dans l’histoire psychique d’une petite fille, d’une adolescente, d’une femme.

10Elles ont abordé la problématique phallique mais n’ont pas pu l’élaborer : la féminité, vécue comme castration réelle, leur paraît une infirmité, dont elles se consolent par le délire ou par diverses croyances magiques, tentant surtout d’abolir la différence des sexes. Une identification au père, sur le mode primaire, fonctionne comme défense contre une mère incorporée menaçante. Leur corps ne fait pas partie de leur personne mais est projeté dans le monde. Néanmoins, il fait retour sans cesse sur un mode persécutoire, puisque, sauf exception, les autres en tiennent compte. Il représente certainement, sur un mode non métaphorique, la féminité de la mère, à laquelle il n’a pas été possible de s’identifier mais dont il n’a pas non plus été possible de se différencier ; ce sont donc les organes spécifiques de la mère en elles-mêmes que les transsexuelles attaquent avec leur demande de mastectomie et d’hystérectomie.

Masculinity in women: when a woman declares herself a man

11Feminine transsexualism is inscribed in the psychic life story of a young girl, an adolescent, a woman. They have broached the phallic problematic but have been unable to work it out: femininity, experienced as a real castration, appears to them as an infirmity, of which they console themselves through delusion or various magical beliefs, attempting above all to abolish the difference of the sexes. An identification with the father, on the primary mode, functiuns as a defense against a threatening incorporated mother. Their body is not part of their person, but is projected into the world. Nevertheless, it endlessly returns in a persecutory mode, since, with a few exceptions, the others take it into account. It certainly represents, in a non metaphoric mode, the femininity of the mother, to whom there has been no possible identification, but from whom there has been no possible differentiation either; it is therefore the mother’s specific organs inside themselves that transsexuals attack with their demand of mastectomy and hysterectomy.

Monique Schneider

La désincarnation comme passion et comme prescription

12En attribuant la sensorialité à la mère et la spiritualité-intellectualité au père, Freud transforme le partage sexué en clivage. Si, au terme du partage opéré, la promotion du masculin s’impose comme évidente, le masculin fait aussi l’objet d’une mutilation symbolique, puisque c’est son emblème qui est orchestré, non sa personne : ainsi, l’être masculin est séparé de lui-même et désincarné, puisque le corps est condamné à occuper le statut de reste. Le symbole masculin lui-même, tel qu’il s’ancre dans le corporel, est appelé à subir une dévaluation de certains de ses pouvoirs, et notamment la fonction de géniteur, l’instance paternelle étant assignée au symbolique.

«Desincarnation» as passion and as prescription

13By attributing sensoriality to the mother and spirituality-intellectuality to the father, Freud transforms the sexual division into a splitting. If, at the end of the operated division, the promotion of the male stands out as itself evident, the male is also the object of a symbolic mutilation, because it is its emblem, which is orchestrated, not his person: so the male being is separated from himself and disembodied, because the body is condemned to occupy the status of rest. The male symbol itself, such as it anchors in the body, is called to undergo a devaluation of some ot its powers, in particular the function of parent, the paternal authority beeing assigned in symbolism.

Laurence Tain

Le géniteur sans mesure

14C’est le plus souvent la dépossession féminine et par conséquent la volonté d’accès à de nouveaux territoires qui s’expriment à travers les études sur les attributs spécifiques à chaque sexe. La fécondité est l’un des rares domaines où le point de vue de genre fait surgir le masculin, pratiques et représentations de la fécondité ayant été généralement centrées sur les femmes. C’est cette émergence, sous des formes complexes et incertaines, que cet article esquisse à travers les évolutions récentes de la mesure de la fécondité en biologie et en démographie. Les variations de l’absence et de la présence masculine, en liaison avec les rapports sociaux entre hommes et femmes, forment donc la trame de cette étude sur les représentations et pratiques scientifiques autour de la fécondité.

Male breeding without measure

15Very often it is the female dispossession and consequently the wish to explore new territories that are expressed in studies about the spécific attributes of each sex. The fertility is one of the rare fields where the view of gender now makes appear the male part in so far as practices and representations of fertility have commonly been centred on women. The article sheds light on this emergence, its complex and uncertain forms throughout the recent developments of measurement of fertility in biology and demography. Variations in male absence or presence with regard to social relations between men and women form the main thread in this study of scientific representations and practices within fertility.

© Presses universitaires de Lyon, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search