Version classiqueVersion mobile

Séjourner au bain

 | 
Didier Boisseuil
, 
Marilyn Nicoud

Avant-propos

Danielle Jacquart

Texte intégral

1Le présent ouvrage rassemble la plupart des interventions qui ont été présentées à Avignon, le 2 décembre 2005, lors d’une rencontre qui, organisée par Didier Boisseuil et Marilyn Nicoud, répondait à la problématique d’un projet coordonné par Nicolas Weill-Parot dans le cadre de l’équipe de l’EPHE « Savoirs et pratiques du Moyen Âge à l’époque moderne » (EA 4116) et du programme du CNRS « Histoire des savoirs ». Le thermalisme s’inscrivait en effet parfaitement dans le thème de ce projet : « Structure de la matière animée face au monde inanimé. Histoire d’un savoir scientifique et de ses enjeux intellectuels et sociaux, Occident, XIIe-XVe siècle ».

2Le thermalisme met en jeu des connaissances tant sur le fonctionnement du corps humain que sur le monde minéral. À la fin du Moyen Âge, l’explication des bienfaits de telles ou telles eaux dut s’affranchir quelque peu d’une médecine strictement fondée sur l’action des qualités premières des substances, classées en fonction de leurs degrés de chaleur ou de sècheresse, pour s’aventurer vers des voies plus expérimentales mettant en avant l’intervention de propriétés spécifiques. Le développement de la réflexion sur l’efficacité des eaux thermales bénéficia sans aucun doute des multiples liens qui s’étaient créés entre alchimie et médecine depuis le XIVe siècle. Ce développement entrait aussi en résonance avec l’ambition des praticiens savants de devenir les conseillers de la vie quotidienne des milieux fortunés. Parallèlement à son intégration dans les préoccupations scientifiques, le thermalisme répondait à divers types d’attentes, manifestées conjointement par une attention croissante portée au bien-être du corps et à la préservation de la santé et par l’émergence de nouvelles pratiques sociales, qu’elles fussent l’expression d’une volonté de retour à l’art de vivre antique ou d’aspirations et de modes nouvelles.

3En donnant à voir autant le versant scientifique que la réalité des pratiques, les études publiées ici montrent la fécondité du thème du thermalisme pour faire se rencontrer pertinemment et harmonieusement histoire intellectuelle et histoire économique et sociale.

© Presses universitaires de Lyon, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search