Version classiqueVersion mobile

Schopenhauer en France

 | 
René-Pierre Colin

Bibliographie

Texte intégral

PREMIÈRE ET SECONDE PARTIES

I. LE TEXTE DE SCHOPENHAUER

a. en allemand : notre édition de référence est le plus souvent la suivante : Sämtliche Werke herausgegeben von Paul Deussen U.A., München 1911-1942, Piper U. Co. Les volumes 14, 15 et 16 rassemblent la correspondance. (Der Briefwechsel Arthur Schopenhauers herausgegeben von Arthur Hübscher). Cette excellente édition demeure inachevée.

Schopenhauer und Brockhaus Zur Zeitgeschichte der « Welt als Wille und Vorstellung ». Ein Briefwechsel herausgegeben von Carl Gebhardt (Brockhaus, 1926).

b. traductions : nous nous référons toujours en ce qui concerne Le Monde comme Volonté et comme Représentation à la première traduction, celle de J.A. Cantacuzène (Deux volumes. Leipzig. F.A. Brockhaus, 1886).

En outre nous avons utilisé les traductions suivantes :

1877. Essai sur le libre-arbitre (Germer-Baillière, sans nom de traducteur. Les éditions ultérieures l’indiquent : Salomon Reinach). L’édition de 1903 (Alcan) a été retirée en offset. (Editions d’aujourd’hui, 1976).

1879. Le fondement de la morale. (Traduction Auguste Burdeau, GermerBaillière).

1880. Aphorismes sur la sagesse dans la vie. (Traduction Cantacuzène, Germer Baillière).
Pensées, maximes et fragments (traduction et choix de Jean Bourdeau, Germer-Baillière).

1882. De la quadruple racine du principe de raison suffisante (traduction Cantacuzène, Germer-Baillière).

1888-1890. Le Monde comme Volonté et comme Représentation (traduction Auguste Burdeau, Germer-Baillière).

1889. Critique de la philosophie kantienne (traduction Cantacuzène, Bucarest).

1905-1912. Parerga et Paralipomena (8 volumes, traduction Auguste Dietrich, Alcan).

II. ETUDES ET ARTICLES CONCERNANT SCHOPENHAUER

a. Travaux contemporains de la période considérée (par ordre chronologique) :

1854. Compte rendu anonyme de Briefe über die Schopenhauer'sche Philosophie (Lettres sur la philosophie de Schopenhauer) ; von Julius Frauenstädt. (Leipzig. Brockhaus, 1854) dans l’Athenaeum Français, 3 juin 1854, no 22.

1855. Christian Bartholmess : Histoire critique des doctrines religieuses de la philosophie moderne (Ch. Meyrueis & Cie) 2 volumes.

1856. Saint-René Taillandier : L’Allemagne pendant le Congrès de Paris II L’Allemagne littéraire (Revue des Deux Mondes, 1er août 1856). Alexandre Weill : Traduction de Philosophie de la magie (Revue française, 20 décembre 1856).

1857. Alexandre Weill : Traduction de Base fondamentale de la morale (Revue française, 10 décembre 1857).

1858. Th. Henri Martin : Mention de Schopenhauer dans la Vie future suivant la foi et suivant la raison (2e Edition. Ch. Delagrave, p. 248).
Adolphe Franck : Mention de Schopenhauer dans le compte rendu de La Vie future suivant la foi et suivant la raison, de Th. Henri Martin (Journal des Débats, 8 octobre 1858).
Article Schopenhauer dans le Dictionnaire universel des contemporains de G. Vapereau (Hachette).

1859. Traduction anonyme de Du style et des écrivains (Revue germanique, janvier 1859).
Charles Dollfus : Arthur Schopenhauer et sa philosophie (Revue germanique, 30 novembre 1859).

1861. A. Maillard : Traductions de Métaphysique de l’amour (Revue germanique, 31 janvier 1861) et de Métaphysique de la mort (ibid. avril et juin 1861).
Auguste Laugel : Mention de Schopenhauer dans le Problème de l’âme devant la métaphysique et la science, à propos de quelques travaux récens (sic) en France et en Allemagne (Revue des Deux Mondes, 1er septembre 1861).

1862. Foucher de Careil : Hegel et Schopenhauer. Etudes sur la philosophie allemande moderne depuis Kant jusqu’à nos jours. (Hachette).

1863. G. de Spiegel : L’esprit de la philosophie de Schopenhauer (Eduard Zernin. Darmstadt et Leipzig).

1864. Frédéric Morin : Une visite à Schopenhauer (Revue de Paris, 15 décembre 1864).

1865. G. de Spiegel. Suppléments à l’esprit de la philosophie de Schopenhauer (Zernin, Darmstadt et Leipzig).

1870. Challemel-Lacour : Un bouddhiste contemporain en Allemagne (Revue des Deux Mondes 15 mars 1870).
Alexandre de Balche : M. Renan et Arthur Schopenhauer. Essai de critique (Odessa, chez l’auteur. En commission chez Brockhaus).
Pour les traductions postérieures à 1870, on se référera à la rubrique précédente. Nous précisons que les mentions faites de Schopenhauer après la guerre étant innombrables, notre bibliographie ne pourra être que sélective.

1874. Théodule Ribot : La philosophie de Schopenhauer (Germer-Baillière)
A. Penjon : Schopenhauer (Revue politique et littéraire. Revue des cours littéraires 2e série, 25 avril 1874).
Charles Lévêque : La philosophie de Schopenhauer (Journal des savants, décembre 1874).

1875. Paul Janet : Le matérialisme contemporain (Germer-Baillière).

1876. Edouard de Hartmann : Schopenhauer et son disciple Frauenstaedt (Revue philosophique, juin 1876).

1877. Paul Janet : La métaphysique en Europe depuis Hegel (II Un philosophe misanthrope 15 mai 1877, et III La philosophie de la Volonté et la philosophie de l’inconscient, 1er juin 1877. Revue des DeuxMondes).
Edouard de Hartmann : Philosophie de l’inconscient traduite par D. Nolen (Germer-Baillière).
F. Pillon : La doctrine de Schopenhauer sur le libre-arbitre. La conscience de la liberté. (La critique philosophique, politique, scientifique, littéraire, 25 octobre 1877).

1878. Elme Caro : Le pessimisme au XIXe siècle(Hachette).
James Sully : Le pessimisme et la poésie (Revue philosophique, 1878 111 4).
Jean Bourdeau : Le « tragique comme loi du Monde » (Revue philosophique, 1878 III 5).

1879. Ferdinand Brunetière : Compte rendu de l’ouvrage d’Elme Caro (Revue des Deux Mondes, 15 janvier 1879).

1880. Jean Bourdeau : Schopenhauer. Pensées, maximes et fragments (Germer Baillière).
De Varigny : L’Amour, les femmes et le mariage. D’après Schopenhauer (Revue des cours littéraires, 24 janvier 1880).
Paul Janet : Schopenhauer et la physiologie française : Cabanis, Bichat (Revue des Deux Mondes, 1er mai 1880).

1882. James Sully : Le Pessimisme (Histoire et critique) (traduction par Alexis Bertrand et Paul Gérard, Germer-Baillière).
Charles Renouvier : La logique du système de Schopenhauer (La critique philosophique, 23 septembre 1882).
La Métaphysique de Schopenhauer. Idéalisme. Matérialisme. Monisme. (La critique philosophique, 21 octobre et 28 octobre 1882).

1883. Louis Ducros : Schopenhauer. Les origines de sa métaphysique ou les transformations de la chose en soi de Kant à Schopenhauer (Germer Baillière).
Paul Bourget : La statue de Schopenhauer (Le parlement, 14 juin 1883) — Essais de psychologie contemporaine(Plon).
E. de Hartmann : L’école de Schopenhauer (Revue philosophique, août 1883).

1884. Jean Bourdeau : Le bonheur dans le pessimisme, Schopenhauer d’après sa correspondance. (Revue des Deux Mondes, 15 août 1884).

1885. Paul Bourget : Nouveaux essais de psychologie contemporaine(Plon).
Arvède Barine : Le Père du pessimisme contemporain. Schopenhauer (Revue bleue, 18 juillet 1885).

1886. F. Brunetière : Les causes du pessimisme. (Revue Bleue, 30 janvier 1886).
La philosophie de Schopenhauer (Revue des Deux Mondes, 1er octobre 1886).

1890. F. Brunetière : La philosophie de Schopenhauer et les conséquences du pessimisme (Revue des Deux Mondes, 1er novembre 1890).

b. Travaux modernes utilisés (par ordre alphabétique d’auteurs)

Walter Abendroth : Schopenhauer in Selbstzeugnissen und Bilddokumenten (Rowohlt, 1967).

Alexandre Baillot : Influence de la philosophie de Schopenhauer en France (1860-1900) (Vrin, 1927).

Schopenhauer im Urteil seiner französischen Zeitgenossen Frühe Dokumente (Neunzehntes Jahrbuch der Schopenhauer Gesellschaft für das Jahr 1932 ; Carl Winters Universitätsbuchhandlung. Heidelberg).

Wanda Bannour : Schopenhauer (Chapitre VI de la philosophie et l’Histoire 1780-1880 (Hachette Littérature, 1973).

A. Bossert : Schopenhauer, l’homme et le philosophe (Hachette, 1905). Schopenhauer et ses disciples, d’après ses conversations et sa correspondance (Hachette, 1920).

Théophile Calas : Schopenhauer, pessimisme, athéisme (Montauban, 1909).

Jules Chaix-Ruy : Actualité de Schopenhauer (Les études philosophiques no 2, 1961).

André Dez (Textes choisis par...) Schopenhauer. Le vouloir-vivre. L’art et la sagesse (P.U.F., 1970).

André Fauconnet : L’Esthétique de Schopenhauer (Alcan, 1913).

Pierre Garnier (Choix et traduction de...) Maximes et pensées. Schopenhauer 1788-1860 (André Silvaire, 1963).

René Gérard : L’Orient et la pensée romantique allemande (Marcel Didier, 1963, Coll. Germanica).

Pierre Godet : La pensée de Schopenhauer Extraits les plus caractéristiques de son œuvre, choisis, groupés et traduits par Pierre Godet, avec une introduction, une bibliographie, un index et le texte allemand correspondant (Payot et Cie, 1918).

Eduard Grisebach : Schopenhauer’s Gesprache und Selbstgespräche. (Berlin Ernst Hoffmann U. Co, 1898).

Thomas Mann : Schopenhauer (Adel des Geistes. Sechzehn Versuche zum Problem der Humanität. Stockholmer Gesamtausgabe der Werke von Thomas Mann. Fischer Verlag, 1945).

Michel Piclin : Schopenhauer ou le tragédien de la Volonté (Seghers Philosophie, 1974).

Clément Rosset : Schopenhauer, philosophe de l’absurde (P.U.F., 1967). Schopenhauer (P.U.F., 1968). L’Esthétique de Schopenhauer (P.U.F., 1969).

Théodore Ruyssen : Schopenhauer (Alcan, 1911).

Edouard Sans : Richard Wagner et la pensée schopenhauerienne (Klincksieck, 1969).

Raymond Schwab : La renaissance orientale. La découverte du sanscrit (Payot, 1950).

Ernest Seillière : Les Grands Ecrivains étrangers : Arthur Schopenhauer (Bloud et Cie, 1911).

Icilio Vecchiotti : Introduzione a Schopenhauer (Editori Laterza. Seconda edizione, 1973).

Arthur Schopenhauer Storia di una filosofia e della sua « fortuna » (La Nuova Italia Editrice, Firenze, 1976).

Il convient de réserver une place particulière à l’ouvrage suivant, véritable somme de témoignages : Schopenhauer Gesprache. Neue, stark erweiterte Ausgabe. Herausgegeben von Arthur Hübscher (Stuttgart-Bad Cannstatt, Frommann Holzboog, 1971).

III. AUTRES TRAVAUX CONCERNANT L’ENSEMBLE DE LA PREMIÈRE ET DE LA SECONDE PARTIES

Prosper Alfaric : Laromiguière et son école. Etude biographique (Les Belles Lettres, 1929).

Raoul Allier : La philosophie d’Ernest Renan (Alcan, 1895).

Georges Blin : Baudelaire et Alexandre Weill (Revue d’histoire littéraire de la France, janvier-mars 1963).

William J. Brazill : The Young Hegelians (New Haven and London Yale University Press, 1970).

André Canivez : Jules Lagneau, professeur de philosophie. Essai sur la condition du professeur de philosophie jusqu’à la fin du XIXe siècle. (Université de Strasbourg. Belles Lettres, 1965, 2 volumes).

Emilien Carassus : Le snobisme et les lettres françaises, de Paul Bourget à Marcel Proust (A. Colin, 1966).

Jean-Marie Carré : Les Ecrivains français et le mirage allemand (1800-1940) (Boivin, 1947).

A.E. Carter : The idea of decadence in French Literature 1830-1900 (University of Toronto Press, 1958).

Léon Daudet : Fantômes et Vivants. Souvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux de 1880 à 1905 (première série. Nouvelle librairie nationale, 1914).

Claude Digeon : La Crise allemande de la pensée française (1870-1914) (P.U.F., 1959).

Jacques Droz (d’après un manuscrit et des notes d’E. Tonnelat) : Les Révolutions allemandes de 1848 (P.U.F., 1957).

Auguste Dupouy : Les littératures comparées de France et d’Allemagne (Mellottée s.d.).

Jean-Baptiste Duroselle : Les débuts du Catholicisme social en France jusqu’en 1870 (P.U.F., 1951).

Keith Gore : L’idée de Progrès dans la pensée de Renan (Nizet, 1970).

Eugène Grelé : Un normand « déraciné » et méconnu : Paul Challemel-Lacour I. Sa famille, son enfance, sa jeunesse. (Champion, 1917). II. L’Odyssée d’un philosophe. Aventures et tribulations de l’exil (Champion, 1920).

Jacques d’Hondt : Hegel en son temps (Editions sociales, 1968).

Edouard Krakowski : La Naissance de la IIIe République. Challemel-Lacour, le philosophe et l’homme d’état (Victor Attinger, 1932).

Jacques Lethève : Le thème de la décadence dans les lettres françaises à la fin du XIXe siècle (Revue d’histoire littéraire de la France, janvier-mars 1963).

Michel Mansuy : Un moderne : Paul Bourget. De l’enfance au Disciple (Belles Lettres, 1960).

René Martin : La vie et l’œuvre de Charles Dollfus (Mulhouse 1827. Paris 1913). (Thèse Lettres Strasbourg, 1934).

André Monchoux : L’Allemagne devant les Lettres françaises. De 1814 à 1835 (Thèse Lettres Paris, 1953).

Jean Pommier : Renan d’après des documents inédits (Perrin 1923).

Mario Praz : La Chair, la Mort et le Diable. Le Romantisme noir. (Denoël, 1977).

Noël Richard : Le mouvement décadent (Nizet, 1968).

Guy Sagnes : L’Ennui dans la Littérature française de Flaubert à Laforgue (1848-1884) (A. Colin, 1969).

Paul Roland Sarbach : Saint-René Taillandier und die deutsche Literatur seiner Zeit (Zürich. Juris-Verlag, 1960).

Lucien Sève : La philosophie française contemporaine et sa genèse de 1789 à nos jours. (Editions sociales, 1962).

Gaston Strauss : La politique de Renan (Calmann-Lévy s.d.).

Kœnraad W. Swart : The Sense of Decadence in nineteenth century-France (The Hague. Martinus Nijhoff, 1964).

I. Tchernoff : Le Parti Républicain au coup d’Etat, et sous le Second Empire (A. Pedone, 1906).

René Verdenal : Le spiritualisme français de Maine de Biran à Hamelin (in : La philosophie du monde scientifique et industriel : 1860 à 1940. Hachette Littérature, 1973).

TROISIÈME PARTIE

I. LES TEXTES

Chaque fois que cela nous a été possible nous avons utilisé les éditions d’œuvres complètes. Pour Gustave Flaubert, l’édition Rencontre en 18 volumes, pour Guy de Maupassant, l’édition Rencontre en 16 volumes complétée par les 3 volumes de Correspondance publiés par Jacques Suffel, ainsi que les Chroniques littéraires et Chroniques parisiennes et les Chroniques inédites (3 volumes) publiées par Pascal Pia (Edito-Service, Genève, et Maurice Gonon).

En ce qui concerne Zola, nous avons utilisé l’édition du « Cercle du Livre Précieux », ainsi que l’édition des Rougon-Macquart de la Bibliothèque de la Pléiade, procurée par Henri Mitterand.

Les œuvres de Huysmans sont citées d’après les textes publiés par différents éditeurs : Fasquelle (Bibliothèque Charpentier) pour A Rebours (réédition 1955), Plon-Nourrit pour A Vau L’Eau (édition de 1908 comportant Croquis parisiens et Un Dilemme), Tresse et Stock pour En Route (1895).

Nous avons utilisé les éditions originales d’Une belle journée (1881) et de Terrains à vendre au bord de la mer (1906) publiées par Charpentier.

Le Journal des Goncourt est cité d’après le texte établi par Robert Ricatte (Fasquelle-Flammarion, 1959).

II. ŒUVRES CRITIQUES

Nous ne donnons ici qu’une bibliographie très sélective. Ce n’est pas sans hésitation que nous avons choisi un tel parti, mais citer toutes les études importantes consacrées aux naturalistes ne nous eût pas permis de mettre en valeur les travaux qui, de près ou de loin, abordent notre sujet. Telle est l’ambition de cette rubrique de notre index bibliographique.

Robert Baldick : La vie de J.K. Huysmans (Denoël, 1958).

Colette Becker : Introduction à La Joie de Vivre (Garnier-Flammarion, 1974). Jean Borie : Zola et les mythes ou de la nausée au salut (Seuil, 1971).

Le tyran timide, essai sur le naturalisme de la femme au XIXe siècle (Klincksieck, 1973).

Une littérature démocratique ? La situation des écrivains naturalistes (in : « Qu’est-ce que la Culture française ? » Essais réunis par Jean-Paul Aron. Denoël-Gonthier, 1975).

Le célibataire français (Le Sagittaire, 1976).

Patrick Brady : « L’Œuvre » d’Emile Zola. Roman sur les arts. Manifeste, autobiographie, roman à clef (Droz, 1968).

H. Brunner et J.L. de Conninck : En Marge d’« A Rebours » (Dorbon Ainé, 1929).

Guy Chastel : J.K. Huysmans et ses amis (Grasset, 1957).

Pierre Cogny : J.K. Huysmans à la recherche de l’unité (Nizet, 1953). Maupassant, l’homme sans Dieu (La Renaissance du livre, 1968).

Nils-Olof Franzen : Zola et La Joie de Vivre. La genèse du roman ; les personnages ; les idées (Stockholm. Almqvist et Wiksell, 1958).

Ronald Frazee : Henry Céard, idéaliste détrompé (P.U.F., 1963).

Armand Lanoux : Bonjour, Monsieur Zola (Hachette, 1962). Maupassant, le Bel Ami (Fayard, 1967).

Alain de Lattre : Le réalisme selon Zola. Archéologie d’une intelligence (P.U.F., 1975).

Raymond Pouilliart : Le Romantisme III 1869-1896 (Arthaud, 1968).

Albert-Marie Schmidt : Maupassant par lui-même (Seuil, 1962).

René Ternois : Zola et son temps. Lourdes, Rome, Paris (Belles Lettres, 1961).

André Vial : Guy de Maupassant et l’art du roman (Nizet, 1954). La genèse d’Une Vie (Les Belles Lettres, 1954).

Thomas G. West : Schopenhauer, Huysmans and French Naturalism (Journal of European Studies 1971, I pp. 313-324).

© Presses universitaires de Lyon, 1979

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search