Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Pierre Bourdieu

 | 
Patrick Champagne
, 
Olivier Christin

Glossaire

Texte intégral

AUTO-BIOGRAPHIE ET SOCIO-ANALYSE

1L’auto-biographie est un genre littéraire qui reconstruit sélectivement et artificiellement une trajectoire sociale avec une intention souvent hagiographique. Elle appartient au genre littéraire des « Mémoires ». La socio-analyse préconisée par Bourdieu s’en distingue : elle consiste à utiliser les acquis de la sociologie pour mettre au jour les déterminations sociales qui pèsent sur soi afin de s’en libérer autant que faire se peut. On peut dire qu’elle est une sorte d’usage clinique de la sociologie : la socio-analyse est au sujet social ce que la psychanalyse est au sujet psychologique.

BIENS SYMBOLIQUES

2Biens intellectuels produits par l’homme (textes, tableaux, spectacles, etc.) qui supposent, pour être appropriés, la possession du code de chiffrement (ou culture) qui les a produits. Par exemple, un livre est un bien matériel (il a un certain prix économique en tant qu’objet), mais c’est aussi un bien symbolique parce que la compréhension de son contenu, c’est-à-dire son appropriation spécifique, suppose la possession de la culture qui l’a produit.

CAPITAL

3Chez Bourdieu, cette notion s’inscrit dans le cadre de la construction d’une économie générale des pratiques dont l’économie, au sens ordinaire, n’est qu’un cas particulier. La notion de capital a donc un sens plus large que celui qui est le sien chez les économistes. C’est l’ensemble des biens matériels (richesse, revenus, etc.) et symboliques (réputation, considération, culture), inégalement distribués, qui sont socialement considérés comme ayant valeur dans les jeux sociaux, à un moment donné du temps et dans une société donnée. Pour poursuivre la métaphore du jeu, on peut dire que le capital, ce sont les « bonnes cartes » qui sont possédées par les joueurs, celles qui permettent de dominer un jeu social déterminé. La notion de capital suppose donc des individus socialisés qui s’accordent sur le jeu, sur les règles du jeu et sur ce qu’il convient de considérer comme atouts dans ce jeu. Avec le processus de différenciation sociale et la constitution d’univers sociaux relativement autonomes, le capital tend à se spécifier pour chaque microcosme. Par exemple, le capital politique – c’est-à-dire les biens matériels et symboliques qu’il faut avoir pour jouer avec une chance de succès dans le champ politique – varie selon la structure du champ politique (la médiatisation récente de la vie politique suppose, par exemple, des qualités d’expression publique nouvelles et spécifiques, voire une certaine aisance physique et même des qualités de comédien). Par contre, le capital politique est inactif dans nombre d’autres champs sociaux, par exemple dans le champ des mathématiciens dans lequel le capital actif est la culture mathématique reconnue par le groupe des mathématiciens. La notion de capital se distingue de celle de patrimoine. Le capital est ce qui a valeur dans un espace social donné. Par exemple, le fait d’être grand ou petit, jeune ou vieux, d’avoir les cheveux noirs ou roux, etc., sont des propriétés corporelles ; le fait que telle ou telle de ces propriétés corporelles soit socialement valorisée la constitue en capital corporel. Le sens que Bourdieu donne à ce concept est particulièrement évident dans cette espèce particulière de capital qu’il nomme le capital symbolique : c’est en effet le capital qui est engendré par les catégories de perception. Le capital symbolique est produit par la reconnaissance de propriétés et de caractéristiques comme capital. Il est, selon une formule de Bourdieu « reconnaissance de la structure de la distribution des espèces légitimes de capital dans un champ donné ».

CHAMP

4Les champs sont des microcosmes plus ou moins autonomes à l’intérieur du macrocosme social (c’est-à-dire d’une société). Ils résultent du processus de différenciation sociale croissante qui caractérise les sociétés modernes. Les champs, autrement dit, sont des sous-univers sociaux qui se constituent avec leurs propres références, leur histoire spécifique, leur mode de recrutement, leurs enjeux particuliers et leur capital spécifique. C’est ainsi que le religieux, le politique, l’économique, le scientifique, l’artistique, etc., sont autant de domaines qui se sont autonomisés à partir de l’état d’indistinction initial observable dans les sociétés primitives que Marcel Mauss avait théorisé par le concept de « fait social total », c’est-à-dire de faits sociaux qui sont à la fois et indistinctement économiques, politiques, religieux, etc. La notion de champ permet d’échapper à l’alternative de l’histoire autonome, de la lecture interne des œuvres et de l’explication directe par le contexte social, de la lecture externe. La notion de champ, en outre, rappelle que le réel social est relationnel et que ce qui existe, ce sont des relations objectives entre des positions sociales. Concrètement, cela signifie que pour comprendre le fonctionnement du champ littéraire par exemple – c’est-à-dire de l’ensemble des agents qui participent à la création littéraire –, il ne suffit pas de considérer tel auteur mais également l’ensemble des autres acteurs (auteurs présents et passés, éditeurs, critiques, etc.) par rapport auxquels, consciemment ou non, il se situe ; il ne suffit pas non plus de considérer le contexte politico-social global parce que le champ littéraire résiste aux forces externes (celles qui viennent du champ économique ou du champ politique par exemple) qui s’exercent sur lui et a un pouvoir de réfraction d’autant plus important que le champ est autonome. De même, pour comprendre l’information sur une chaîne de télévision privée, il ne suffit pas de savoir qu’elle appartient à tel groupe économique, parce qu’il existe un champ journalistique défendant ses propres normes et valeurs et composant avec ces contraintes extra-journalistiques.

CLASSEMENT

5Opération de catégorisation du monde social, d’étiquetage des choses et des hommes, de mise en ordre de la réalité sociale à laquelle procèdent en permanence les sujets sociaux, avec une intention souvent polémique. Classer pour cataloguer, pour stigmatiser. Par exemple : « Bourdieu est un paléo-marxiste ».

CONDITION/POSITION

6Les individus sont définis socialement par leurs conditions matérielles d’existence mais aussi par la position qu’ils occupent par rapport aux autres individus ou groupes sociaux. La part relative de chacune de ces deux propriétés définit de façon variable les groupes sociaux : par exemple, les classes moyennes se définissent surtout par leur position (elles ne sont ni classes populaires, ni classes supérieures) alors que les classes populaires sont principalement définies par leurs conditions objectives d’existence.

CONSERVATION/REPRODUCTION

7Les mondes sociaux tendent à se reproduire. Nombre de processus sociaux ont des fonctions objectives de conservation. Les révolutions sont l’exception. Il s’agit de constats (et non de souhaits du sociologue) que la science se doit d’expliquer.

CORPS

8Support biologique des conditionnements sociaux. Le corps est une sorte de pense-bête des structures sociales et agit comme un rappel à l’ordre (social).

CROYANCE

9Pour Bourdieu, la croyance est une adhésion indiscutée et préréflexive aux présupposés fondamentaux qui définissent un champ (politique, scientifique, littéraire, etc.). Tous les champs produisent cette croyance dans la nécessité indiscutée du champ en question. Cette croyance est plus profonde que la croyance religieuse parce qu’elle n’est même pas désignée comme telle : la participation à un champ implique, en effet, l’acceptation, implicite et muette, par les individus, de l’ensemble des postulats sur lesquels repose le champ. La croyance est donc cette sorte de collusion invisible grâce à laquelle un champ existe et par laquelle il se reproduit.

CULTURE

10Dans son sens commun très ancien, la notion de culture désigne un ensemble d’œuvres intellectuelles et artistiques socialement valorisées. L’homme « cultivé », c’est-à-dire qui a acquis personnellement cette culture savante, est défini par opposition à l’« inculte », au « barbare ». Dans son sens ethnologique plus récent, la notion de culture désigne, sans jugement de valeur, toute manière de faire, de penser et de se comporter, créée par l’homme et commune à un groupe social. La notion de culture, en ce sens, s’oppose à nature. Tout groupe social possède une culture (au sens ethnologique). Il existe une « culture populaire » au même titre qu’il existe une « culture bourgeoise », Mais, sociologiquement, il importe de prendre en compte le fait que, dans une même société, toutes les cultures n’ont pas la même légitimité, la même valeur sociale : il existe une culture dominante et des cultures dominées.

DÉNÉGATION

11La mise au jour des mécanismes sociaux cachés se heurte à des mécanismes de défense collectifs qui s’opposent à la reconnaissance de vérités lorsqu’elles sont trop traumatisantes pour être acceptées.

DISTINCTION

12La distinction est une propriété objective qui n’implique pas la recherche de la distinction. Toute pratique est vouée à fonctionner comme signe distinctif, et lorsqu’il s’agit d’une différence reconnue et approuvée, comme signe de distinction.

DOMINATION

13Emprise d’un individu sur un autre. La domination physique – celle que le plus fort exerce sur les plus faibles – est immédiatement compréhensible. La domination symbolique, celle qui fait que l’on accepte d’obéir parce que l’on s’y sent moralement contraint, est plus mystérieuse. Si les dominés contribuent à leur domination en reconnaissant les principes au nom desquels ils sont dominés, il importe de rappeler que les dispositions qui les inclinent à cette complicité objective sont elles-mêmes un effet incorporé de cette domination.

DOXA

14Point de vue dominant qui s’impose à la fois comme évident, indiscutable et universel. Cela-va-de-soi.

DROIT D’ENTRÉE

15Conditions institutionnelles (de diplôme, d’âge, etc.) ou tacites (origine sociale, par exemple) qui sont exigées à l’entrée dans les champs de production. Ces droits d’entrée peuvent être plus ou moins élevés selon les champs, très élevés par exemple pour être admis dans le champ scientifique, peu élevés pour être admis dans le champ journalistique.

EFFET DE DESTIN

16Mécanismes contribuant à faire advenir des destinées énoncées et annoncées. Self-fulfilling prophecy (prophétie auto-réalisatrice) au niveau de l’individu social.

ESPACE SOCIAL

17Alors que la notion de champ est utilisée pour désigner des sous-univers relativement autonomes, celle d’espace social désigne la structuration globale d’une société donnée.

ETHNOMÉTHODOLOGIE

18Courant des sciences sociales, issu de la phénoménologie, qui s’attache à décrire le plus précisément possible l’expérience immédiate que les individus ont du monde social. L’insuffisance de cette approche réside, pour Bourdieu, dans le fait qu’elle ne s’interroge pas sur les conditions qui font que cette expérience immédiate est possible, c’est-à-dire sur l’adéquation qui existe entre les structures sociales et les structures mentales, sur le fait que les structures sociales engendrent des structures cognitives qui, à leur tour, structurent le monde social et le rendent évident, naturel. Autrement dit, le sentiment de familiarité – ce que ne voient pas les ethnométhodologues – n’est qu’un cas particulier de perception du monde social.

GOÛT

19Propension et aptitude à l’appropriation matérielle et/ou symbolique d’une classe déterminée d’objets ou de pratiques classés et classants. Le goût est un opérateur pratique qui transmue des choses en soi insignifiantes en choses distinctes et distinctives.

HABITUS

20Concept qui vise à tirer toutes les conséquences du fait que le social est inscrit dans les corps, structure les manières de penser, de se tenir et de se comporter des individus. Il prend acte du fait que les individus sont des supports biologiques aux conditionnements sociaux qui vont s’exercer puissamment lors du processus de socialisation, d’abord dans la prime enfance, puis tout au long de la vie. Le corps biologique est structuré socialement et structure, en retour, le monde social. L’individuel est donc aussi du collectif. Autrement dit, l’habitus est une subjectivité socialisée, un système de dispositions ouvert, sans cesse affronté à des expériences nouvelles et donc sans cesse affecté par elles. Il est durable mais non immuable.

HISTORICISATION

21Pour rompre avec les évidences premières produites par une amnésie de la genèse, c’est-à-dire par l’oubli que le monde social est le produit d’une histoire, la science sociale doit reconstruire l’histoire sociale de l’émergence des problèmes sociaux. La mise en perspective historique permet une mise à distance par rapport à un monde social qui tend à se présenter comme fondé en nature et demande à être pris comme tel. Ainsi, par exemple, la famille conjugale est une institution sociale qui semble « naturelle » alors qu’elle est un produit historique qui a émergé tardivement et qui tend aujourd’hui à se restructurer.

HOLISME

22Euphémisme pour dire « marxisme » ou même « système totalitaire ». Est censé s’opposer à « individualisme », opposition en fait absurde scientifiquement dans la mesure où l’individu est socialisé et la société individualisée.

HOMOLOGIE STRUCTURALE

23Structuration identique de deux espaces sociaux qui est au principe d’effets spécifiques, notamment de ce que Bourdieu appelle « l’imposture légitime » : le fait, par exemple, que l’espace politique, comme l’espace social, a une gauche et une droite, ses dominants et ses dominés, est au principe de la coïncidence structurale qui existe entre les intérêts des mandataires et ceux des mandants de sorte que les élus se servent en servant leurs électeurs.

ILLUSIO

24Croyance fondamentale dans la valeur d’un jeu social et dans la valeur des enjeux. Adhésion immédiate à la nécessité d’un champ. La participation des agents sociaux à tout champ implique une illusio, c’est-à-dire une croyance dans l’intérêt du jeu qui interdit la mise en question de la croyance dans l’intérêt du jeu.

INCONSCIENT

25L’inconscient est l’histoire incorporée faite nature et, par là, oubliée en tant que telle.

INCORPORATION

26L’ordre social est dans les corps parce qu’ils sont socialisés et, par là, prédisposés à accepter le monde social tel qu’il est par une fréquentation longue et continue de celui-ci.

INDIVIDU/SOCIÉTÉ

27Couple pré-construit du sens commun qui, comme celui qui oppose inné/acquis, oublie que cette opposition est absurde parce que l’individu est socialisé et le social individualisé, de sorte que ces deux notions ne peuvent être logiquement opposées mais doivent être pensées ensemble.

LÉGITIMITÉ

28Concept wébérien signifiant « qui est socialement reconnu et méconnu comme tel ». Est légitime une institution, une action ou une pratique qui est dominante, et méconnue comme telle parce qu’acceptée comme évidente. Cette notion est essentielle parce qu’elle prend en compte les jugements de valeur sociaux qui structurent et hiérarchisent en permanence tous les mondes sociaux : parmi les pratiques, il en est qui sont socialement plus légitimes que d’autres, il est des cultures qui sont socialement plus reconnues que d’autres, etc. Mais cette notion est aussi au principe de bien des malentendus de la part des lecteurs nonprofessionnels de la sociologie : ils attribuent au sociologue le pouvoir de déclarer ou non « légitime » telle ou telle pratique et ne voient pas que le savant ne fait qu’enregistrer un fait social afin d’en rendre sociologiquement raison.

MONOPOLE

29La tendance à la monopolisation n’est pas une caractéristique propre à la lutte économique. Elle est très générale et concerne la quasi-totalité des domaines de la société : l’Église, selon la définition de Weber, revendique le monopole de la gestion des biens de salut, l’État le monopole de la violence physique et symbolique légitime, la Science le monopole de la vérité, etc. La sociologie a pour objet l’analyse de la lutte pour le monopole de la représentation légitime du monde social et revendique, elle aussi, le monopole de la vérité scientifique sur le monde social.

NOMOS

30Vient du verbe grec némo qui veut dire « opérer une division ». Notion qui est traduite ordinairement par « la loi ». Signifie, chez Bourdieu, le principe de vision et de division caractéristique propre à chaque champ. Par exemple, le nomos du champ artistique est le principe de vision et de division de ce champ à partir duquel se fait le départ entre l’« art » et le « non-art », entre les « vrais » artistes dignes d’être officiellement publiés ou exposés et les autres qui sont renvoyés au néant par le refus des éditeurs ou des jurys.

OBJECTIVATION

31Il faut considérer les faits sociaux comme des choses, disait Durkheim. Le sociologue, parce qu’il étudie sa propre société, doit rompre le lien de complicité qui l’unit à celle-ci et doit s’efforcer de se mettre dans la posture de l’ethnologue qui étudie une société autre que la sienne. La statistique est l’instrument par excellence de cette mise à distance et de cette rupture avec les prénotions que le sociologue tient de sa société. Par exemple, les probabilités objectives d’accès à l’université permettent d’échapper à la représentation en termes d’idéologie du don qui est sécrétée par le système scolaire dans sa relation avec la structure sociale. De même, les statistiques de suicides laissent apparaître des constantes et des variations systématiques qui conduisent à abandonner les explications spontanées produites à l’occasion de chaque suicide particulier.

POUVOIR SYMBOLIQUE

32Le pouvoir symbolique est un pouvoir qui est en mesure de se faire reconnaître/méconnaître par ceux sur lesquels il s’exerce. Il passe par l’inculcation de structures mentales et suppose donc des sujets socialisés. C’est un pouvoir (économique, politique, culturel ou autre) qui a la capacité de se faire méconnaître dans sa vérité de pouvoir, de violence, d’arbitraire.

RÉFLEXIVITÉ

33Concept qui désigne une posture essentielle chez Bourdieu. Il désigne cet effort permanent, non narcissique, qui consiste à retourner sur soi ce que la sociologie nous apprend pour pousser plus loin l’analyse. La réflexivité s’inscrit dans la logique du travail scientifique et vise à limiter autant que possible les biais et les erreurs que le sociologue doit au fait qu’il est, lui aussi, un sujet social qui partage les mêmes propriétés que celles des individus qu’il analyse. Par exemple, en tant qu’homme, il participe, plus inconsciemment que consciemment, de la division du travail entre les sexes qui caractérise sa société. Ou encore, en tant que savant, il appartient à un univers particulier avec ses divisions en disciplines, ses traditions, ses problématiques nationales, etc.

SCOLASTIQUE

34Vient du grec skholè qui signifie « loisir ». A donné l’adjectif « scolaire ». Par extension, « qui a le temps », et plus généralement, « coupé de la vie ordinaire et de ses urgences ». Situation qui est celle-là même du savant par rapport au monde social qu’il étudie, risquant d’oublier que le modèle qu’il construit (en prenant son temps, en faisant des schémas, en passant des questionnaires, en construisant des indicateurs statistiques, etc.) pour rendre compte des pratiques n’est pas le modèle réel de la pratique. Une erreur très fréquente consiste à mettre au principe des pratiques le modèle que le savant a construit, en situation scolastique, pour rendre raison des pratiques. Celui qui pratique n’agit pas selon des modèles.

SENS DU JEU

35Métaphore sportive fréquemment utilisée par Bourdieu (qui a pratiqué le rugby) pour rendre compte des comportements des agents sociaux. Art d’anticiper l’avenir du jeu (social) qui est inscrit comme à-venir dans l’état présent du jeu. Le fait d’être né dans un jeu (par exemple le fils d’universitaire qui devient à son tour universitaire) permet de faire l’économie du cynisme puisque l’on a acquis par familiarité et osmose le sens du jeu qui définit les bons joueurs et qui permet d’anticiper l’état futur du jeu. C’est être comme un poisson dans l’eau.

SENS OBJECTIF/SUBJECTIF

36Le sens objectif d’une pratique est celui que la sociologie construit en la mettant en relation avec d’autres pratiques et en l’intégrant à un système conceptuel (par exemple le taux de suicides et la situation matrimoniale). Le sens subjectif d’une pratique est le sens que le sujet social donne à ses pratiques et à celles des autres. C’est la réponse qu’il donne spontanément aux questions « pourquoi fais-je telle ou telle chose ? quelle est la signification du comportement de telle ou telle personne avec laquelle je suis en interaction ? ». Les individus doivent en permanence décrypter le sens des conduites d’autrui et émettre des significations vers autrui. Les raisons avancées sont presque toujours tautologiques (je fais ceci parce que j’ai envie de le faire, je fais cela parce que cela me plaît, je m’accroche pour réussir parce que je veux réussir, etc.). Le plus souvent, les raisons que les agents sociaux se donnent ne sont donc pas celles que la science découvre. Cela ne signifie pas que le sens subjectif soit livré à l’anarchie des goûts et des couleurs. La manière dont les sujets sociaux vivent et perçoivent les déterminismes sociaux qui s’exercent sur eux est elle-même socialement déterminée. Par exemple, le fait de vivre sur le mode de la vocation le métier d’artiste, d’enseignant ou de prêtre suppose des conditions sociales particulières qui font partie de ces diverses activités.

STRATÉGIE

37Notion, pour décrire les comportements, qui vise à rompre avec le structuralisme dans la mesure où il tend à faire des agents sociaux de purs exécutants des structures. La notion, telle que Bourdieu l’utilise, est cependant à l’origine de bien des malentendus. Elle suppose, dans son acception courante, un calcul conscient et explicite qui, chez Bourdieu, n’est qu’un cas particulier. Pour Bourdieu, les stratégies sont produites par le sens du jeu dans un espace particulier. Elles sont à la fois conscientes et inconscientes, réfléchies et spontanées. Une stratégie, c’est faire à chaque instant, le plus souvent sans réfléchir, ce que le jeu social demande pour que l’on reste dans le jeu. Cela suppose une invention permanente, pour s’adapter à des situations infiniment variées et jamais parfaitement identiques, qui n’a rien à voir avec l’obéissance mécanique à des règles ou à des normes. La notion de stratégie désigne donc des séquences d’actions objectivement orientées vers une fin. Elle rend compte du fait que les agents sociaux tendent à s’ajuster spontanément, sans intention ni calcul, à agir comme il faut, sans suivre pour autant une règle de conduite explicitement posée. Le partage n’est pas facile entre ce qui revient, dans les pratiques, aux dispositions de l’habitus et aux volontés conscientes. Mais Bourdieu estime qu’opérer un tel partage n’a pas d’intérêt scientifique.

STYLE DE VIE

38Produit systématique des habitus qui devient un système de signes socialement qualifiés (comme « distingués », « vulgaires », etc.).

TRAJECTOIRE

39Série des positions successivement occupées par un même agent social (ou un même groupe) dans un espace social lui-même en devenir et soumis à d’incessantes transformations. On ne peut comprendre une trajectoire qu’à condition d’avoir préalablement construit les états successifs du champ dans lequel elle s’est déroulée.

VIOLENCE SYMBOLIQUE

40La contrainte qui s’exerce par la violence physique se donne comme immédiatement compréhensible, l’instinct de survie ou la crainte du châtiment suffisant pour expliquer que les sujets sociaux, dans la grande majorité des cas, obéissent lorsqu’ils sont pris dans de purs rapports de force physiques. Pourtant cette forme de violence est en fait résiduelle, exceptionnelle et ne s’exerce que lorsque les sujets sociaux n’obéissent pas spontanément. En fait, l’ordre social et la domination s’exercent principalement par l’inculcation de structures mentales, par la reconnaissance, par les dominés, de la légitimité des principes de domination qui s’exercent sur eux. La violence symbolique est celle, invisible, qui passe par les structures cognitives et s’exerce avec la complicité des dominés. Elle est cette violence qui extorque des soumissions qui ne sont pas perçues comme telles en s’appuyant sur des croyances inculquées. Ainsi, par exemple, la division sociale du travail entre les sexes est au principe de la reconnaissance de tâches spécifiquement masculines et féminines qui sont accomplies « librement » par les uns et par les autres. Autre exemple de violence symbolique, la sanction scolaire qui repose sur la reconnaissance, par tous, de la légitimité des savoirs enseignés par l’École, de sorte que les exclus comme les élus du système d’enseignement acceptent comme naturels les verdicts de l’institution scolaire. La notion de violence symbolique est, en fait, assez proche de celle de « contrainte sociale » chez Durkheim. Mais Bourdieu insiste, en créant cette notion, sur le fait que toute socialisation est imposition d’un arbitraire et que l’ordre social est d’abord un ordre mental.

© Presses universitaires de Lyon, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540