Version classiqueVersion mobile

Sur le terrain avec les Gilets jaunes

 | 
Sophie Béroud
, 
Anne Dufresne
, 
Corinne Gobin
, 
et al.

Dynamiques contradictoires de politisation : démocratie versus répression

« La police, avec nous » ? Politisation et rapport aux institutions policières dans un contexte de répression

Jean-Baptiste Devaux, Marion Lang, Antoine Lévêque, Christophe Parnet et Valentin Thomas

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Impossible pour les personnes mobilisées dans le mouvement des Gilets jaunes (GJ) de faire abstraction de la présence policière. Médiatiquement, les « affrontements entre la police et les manifestants », selon la formule journalistique consacrée, représentent l’angle privilégié par de nombreux acteurs (journalistes, documentaristes, militants ou universitaires) pour relater la mobilisation. Ils donnent généralement à voir l’action des forces de l’ordre sous son visage le plus connu, essentiellement lors des épisodes de répression des manifestations du samedi dans des perspectives plus ou moins critiques (voir le film Dufresne, 2020). Mais cette image masque la variété des formes prises par l’exercice du maintien de l’ordre, qui change selon les contextes et les lieux de mobilisation que nous avons observés. Il s’agit d’abord de la voiture de la police nationale, avec ses deux gardiens de la paix, stationnée aux abords des ronds-points dès les premiers jours du mouvement. Ou bien des...

Auteurs

Jean-Baptiste Devaux est docteur en science politique, membre du laboratoire Triangle (UMR 5206). Ses travaux portent notamment sur la sociologie de l’action publique et de l’État. Il s’intéresse en particulier aux transformations des politiques industrielles et de soutien à l’innovation en France.

Marion Lang est docteure en science politique de l’Université de Saint-Étienne et de l’Université autonome de Barcelone, actuellement postdoctorante à l’Institut d’études politiques (IEP) de Toulouse. Ses recherches analysent de manière localisée les rapports qu’entretiennent les classes populaires avec la démocratie participative et le politique. Au sein d’un collectif de cinq chercheurs, elle a mené une enquête sur le mouvement des Gilets jaunes dans les régions lyonnaises et stéphanoises : « La banlieue jaune » (Laviedesidees.fr, 2019).

Antoine Lévêque est docteur en science politique et membre du laboratoire Triangle (UMR 5206). Ses travaux portent sur l’action publique urbaine et la sociologie politique du pouvoir urbain. Il s’intéresse notamment au traitement des grands quartiers d’habitat social et à la représentation des intérêts sociaux dans les banlieues populaires.

Christophe Parnet est docteur en science politique, chercheur postdoctoral à l’EM Lyon Business School, associé au laboratoire Triangle (UMR 5206). Ses travaux portent sur la sociologie politique du pouvoir urbain. Il s’intéresse plus particulièrement au processus contemporain de construction métropolitaine en France.

Valentin Thomas est docteur en sociologie au laboratoire IRISSO et chercheur postdoctoral au laboratoire Triangle (UMR 5206). Ses principales recherches portent sur la production des connaissances scientifiques et sur les prises en charge politiques des causes du cancer au sein des espaces académiques et réglementaires transnationaux.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search