Version classiqueVersion mobile

Lire Monique Wittig aujourd’hui

 | 
Benoît Auclerc
, 
Yannick Chevalier

Annexes

Remerciements

Benoît Auclerc et Yannick Chevalier

Texte intégral

1Ce livre collectif est le résultat des travaux présentés et discutés lors du colloque « Lire Monique Wittig aujourd’hui » qui s’est déroulé les 26 et 27 novembre 2009 à Lyon. Cet événement a été rendu possible par le soutien financier de la Région Rhône-Alpes, de l’École normale supérieure de Lyon, de l’Université Lumière Lyon 2 et de l’Université Jean Moulin Lyon 3. Nous remercions Christine Planté, responsable de l’axe « Genre et culture » au sein du programme de recherche régional « Culture, patrimoine et création » (Cluster 13) que dirige Philippe Régnier ; Éric Dayre, directeur du Centre d’études et de recherches comparées sur la création (ENS de Lyon) ; Martine Boyer-Weinmann et Dominique Carlat de l’équipe Passages xx-xxi (Lyon 2) ; Gilles Bonnet, responsable du groupe Marge, et Jérôme Thélot, directeur de l’équipe CEDFL (Lyon 3). Nous remercions aussi Faiza Bettaieb (Lyon 2), Sonia Cabrita (Lyon 3) et Marie Limongi (ENS de Lyon) qui, en prenant en charge les aspects logistiques et la gestion financière du colloque, nous ont permis de mener à bien son organisation et son bon déroulement. Merci beaucoup aux intervenant.e.s. Merci enfin à Delphine Hautois et Sandy Rémy qui, aux PUL, ont suivi la réalisation éditoriale de ce projet avec rigueur, patience et bienveillance.

2Ce colloque n’a pas seulement été un événement universitaire ; il fut aussi un moment d’humanité et d’intelligence passionnant et enthousiasmant, grâce notamment à des participant.e.s dont la présence a été précieuse : que soient ici particulièrement remerciées Sande Zeig, Brigitte Lhomond, Oristelle Bonis et Audrey Lasserre. Merci également à Johann Defer, Chloé Le Meur, Noura Wedell et Ana Zelinska qui ont assuré la captation vidéo des interventions à la tribune et dans la salle. Que soient aussi remercié.e.s les étudiant.e.s, militant.e.s, qui ont participé au colloque, venant parfois de loin : leur présence, nombreuse et active, a contribué à faire de ces journées un temps d’échange et de réflexion rare. Elle nous a confortés dans l’idée que l’œuvre de Monique Wittig a ses lecteur.rice.s, exigeant.e.s, curieux.ses, vif.ve.s et vivaces.

3Ensemble, nous avons formé une petite communauté de lecture : poursuivons.

Auteurs

Maître de conférences à l’Université Jean Moulin Lyon 3 en littérature du xxe siècle et membre du groupe Marge, composante de l’équipe de recherche CEDFL. Sa thèse porte sur la relation des textes à leurs lecteurs et sur la déstabilisation des genres littéraires chez Francis Ponge et Nathalie Sarraute. Il est responsable du Centre de recherche sur Francis Ponge (ENS de Lyon). Il a participé à l’édition du Chantier littéraire de Monique Wittig (PUL/Éditions iXe, 2010). Ses travaux portent plus généralement sur les relations entre littérature et politique.

Maître de conférences en stylistique française à l’Université Lumière Lyon 2, membre du groupe Textes & langue de lʼéquipe Passages xx-xxi. Il a consacré sa thèse de doctorat au phénomène métaphorique dans les romans de Nathalie Sarraute, et publié avec Philippe Wahl La Syllepse, figure stylistique (PUL, 2006). Il a participé à l’édition du Chantier littéraire de Monique Wittig (PUL/Éditions iXe, 2010). Ses travaux portent sur l’articulation entre langue et genre. Il est membre du comité pédagogique et scientifique du master européen ÉGALES (Études de genre et actions liées à l’égalité dans la société).

© Presses universitaires de Lyon, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search