Version classiqueVersion mobile

Le Temple national

 | 
Vincent Petit

Le Consulat et l’Empire

Thierry Choffat

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le coup d’État des 18 et 19 brumaire an VIII (9 et 10 novembre 1799) avait été imaginé par l’abbé Sieyès afin de mettre fin au Directoire. Mais Sieyès avait besoin d’un sabre pour prendre le pouvoir et l’organiser à la manière constitutionnelle qu’il avait préparée depuis longtemps. Après plusieurs recherches infructueuses (on parla du général Joubert, puis de Moreau), les « brumairiens » firent appel au général Bonaparte, qui justement venait de rentrer de la campagne d’Égypte. De purement parlementaire, le coup de force devint militaire. Bonaparte s’avéra indispensable. Il élimina très vite Sieyès. Le régime napoléonien dura quinze ans. Malgré le caractère autoritaire des institutions, des chambres furent maintenues. Parmi les parlementaires on retrouvera une trentaine d’ecclésiastiques plus une dizaine d’anciens ayant le plus souvent quitté le clergé lors de la Révolution. Le quota n’est pas négligeable, même si leurs prises de parole furent rares.

L’organisation des chambres sous...

Auteur

Thierry Choffat est maître de conférences en science politique à l’Université de Lorraine, président des Vosges napoléoniennes et administrateur du Souvenir napoléonien. Seul ou en collaboration, il a publié plusieurs ouvrages dont Les Comtois de Napoléon (avec le Dr Jean-Marie Thiébaud et Gérard Tissot-Robbe, Éd. Cabédita, 2006), La Bérézina : Suisses et Français dans la tourmente de 1812 (avec Alain-Jacques Czouz-Tornare, Éd. Cabédita, 2012), Michel Ney, « le brave des braves » (Vent d’Est, 2015), Antoine Drouot : le sage de la Grande Armée (Vent d’Est, 2017).

© Presses universitaires de Lyon, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search