Version classiqueVersion mobile

Petits soldats dans la Grande Guerre

 | 
Daniel Aranda

Le combattant juvénile : une première incarnation de la France en guerre

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« L’enfant au fusil de bois » et Émile Desprès : deux faits divers d’août 1914

Parmi les faits divers liés à la guerre qu’exploite la propagande française, les plus retentissants font jouer les premiers rôles à des personnages juvéniles, et rapportent des événements qui se sont produits durant le mois d’août 1914. Celui qu’on a tout de suite appelé « l’enfant au fusil de bois » est le héros de la première histoire, qui s’est déroulée le 13 août. La seconde anecdote, dont nous avons déjà examiné les comptes rendus journalistiques, concerne Émile Desprès. Elle s’est produite le 25 août. Le Figaro du 17 septembre 1914 associe d’ailleurs les deux affaires1, inaugurant une tradition maintenue par des recueils comme 1914, août-septembre, chants de guerre2, L’Apostolat de la jeunesse pendant l’année de la guerre ou Les Enfants héroïques.

Ces deux faits divers ont pour point commun de mettre en scène un personnage juvénile qui entre en résistance physiquement ou symboliquement contre l’envahi...

© Presses universitaires de Lyon, 2021

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search