Version classiqueVersion mobile

Thomas Müntzer (1490-1525) : christianisme et révolution

 | 
Thomas Müntzer

Préface à la nouvelle édition

Johann Chapoutot et Éric Vuillard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Rarement le siècle aura été à ce point occulté par la légende. Sur Thomas Müntzer, on sait peu de choses, la biographie d’un humble est toujours parcellaire. Il est mort jeune, à 36 ans. Il a été haï, puis célébré, canonisé, et par de grands auteurs : Ernst Bloch, Friedrich Engels. Il fut l’un des héros de la République démocratique allemande (RDA). C’est pourquoi il sent encore bigrement le soufre. L’anathème vient de loin. Déjà de son vivant, Martin Luther, le fondateur de la Réforme, le dénonça comme le « Satan d’Allstedt » et il qualifiait ses partisans de brigands et de meurtriers. Luther savait écrire, il ne retint pas sa plume, au printemps 1525, dans son pamphlet Contre les bandes pillardes et meurtrières des paysans, pour appeler au meurtre de Müntzer et à l’éradication de ses partisans :

C’est particulièrement l’Archidiable qui gouverne à Müllhausen et qui ne fait rien d’autre que provoquer au vol, au meurtre, au massacre, à l’instar de celui dont le Christ dit (Jean 8) qu’...

Auteurs

Éric Vuillard est écrivain, il a reçu le prix Goncourt en 2017 pour L’Ordre du jour (Actes Sud). Il est notamment l’auteur de La Guerre des pauvres (Actes Sud, 2019), qui retrace le parcours de Thomas Müntzer.

© Presses universitaires de Lyon, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search