Version classiqueVersion mobile

Les paradoxes de la féminisation

 | 
Gilles Combaz

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La recherche dont nous rendons compte ici représente l’un des derniers volets des travaux que nous avons consacrés à la question des inégalités au sein du système éducatif français. Grâce aux recherches d’Alain Bihr et de Roland Pfefferkorn (2008), nous savons désormais que les inégalités de toute nature (liées à la santé, à l’habitat, aux revenus, etc.) se développent de manière interactive et constituent un système. Autrement dit, les inégalités observées au sein du système éducatif ne peuvent être déconnectées d’un ensemble plus vaste qui les englobe. De nombreuses études ont montré que les inégalités ont eu tendance à s’accroître au cours de la dernière décennie. Parmi l’ensemble des publications disponibles, l’ouvrage de l’économiste Thomas Piketty, Le Capital au xxie siècle (2013), fait sans doute figure de référence en la matière. Bertrand Badie, quant à lui, mentionne qu’au niveau mondial les écarts se sont creusés : en 1960, les 20 % les plus riches gagnaient 30 fois plus q...

© Presses universitaires de Lyon, 2021

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search