Version classiqueVersion mobile

Les paradoxes de la féminisation

 | 
Gilles Combaz

L’inspection dans l’enseignement primaire : une profession longtemps réservée aux hommes ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les personnels concernés par les analyses développées dans ce chapitre sont les inspecteurs de l’enseignement primaire. Actuellement, ils appartiennent au corps des inspecteurs de l’Éducation nationale (IEN), composé de trois catégories d’inspecteurs : ceux qui sont affectés au premier degré ; ceux qui dépendent de l’enseignement technique et ceux qui œuvrent dans le domaine de l’information et de l’orientation. Seuls les premiers sont étudiés ici et nous préciserons leurs missions dans un encadré (voir infra). Avant d’aborder la question de l’accès des femmes et des hommes à ce type de poste et du déroulement des carrières de ces personnels, il importe de retracer la genèse de ce corps de fonctionnaires. Pour cela, nous prendrons largement appui sur l’ouvrage historique de Jean Ferrier, Les Inspecteurs des écoles primaires, 1835-1995 (1997). Son travail montre qu’il s’agit d’une profession longtemps réservée aux hommes. Ses analyses permettent de suivre précisément l’évolution de l...

© Presses universitaires de Lyon, 2021

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search