Version classiqueVersion mobile

La ville entrelacs

 | 
Maria da Conceição Coelho Ferreira
, 
Philippe Meunier
, 
Ralf Zschachlitz

Entrelacs des voix et des regards

Regards croisés sur la ville de Mexico : ville entrelacs dans l’encre des voyageurs

Laura Nguyen

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Cette ville est si grande et si belle que je n’en dirai pas la moitié de ce que j’en pourrais dire, écrivait Hernán Cortés à Charles Quint le 30 octobre 1520 en évoquant Tenochtitlán, et le peu que j’en dirai est presque incroyable1 ». « Nous ne savions que dire, se rappelle à son tour Bernal Díaz del Castillo, sinon nous demander si tout ce que nous voyions était la réalité2 ». Un an plus tard, le 13 août 1521, la chute de Tenochtitlán marque la fin de l’Empire aztèque. Mexico, la capitale de la Nouvelle Espagne, se construit sur ses décombres. Aux yeux de l’essayiste mexicain Gonzalo Celorio, « plus que la nature qui l’enfonce, l’inonde et l’ébranle, la folie des hommes a systématiquement détruit la ville qu’ont construite ses aînés. L’histoire de la ville de Mexico est l’histoire de ses destructions successives3 ». Or des traces restent de ces temporalités multiples et c’est en ce sens, par toutes ces villes superposées, visibles et invisibles, que l’espace se fait palimpseste,...

Auteur

© Presses universitaires de Lyon, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search