Version classiqueVersion mobile

La ville entrelacs

 | 
Maria da Conceição Coelho Ferreira
, 
Philippe Meunier
, 
Ralf Zschachlitz

Cartographie de la rencontre

Déplacement et narration dans Berlin Alexanderplatz d’Alfred Döblin

Ralf Zschachlitz

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si l’on pouvait mesurer les sauts de l’attention, l’activité des muscles oculaires, les oscillations pendulaires de l’âme et tous les efforts qu’un homme doit s’imposer pour se maintenir dans le flot de la rue, on obtiendrait probablement [...] une somme en comparaison de laquelle la force dont l’Atlas a besoin pour porter le monde n’est rien, et l’on pourrait mesurer l’extraordinaire activité déployée de nos jours par un homme qui ne fait rien1.

Le déplacement se trouve au centre du roman d’Alfred Döblin Berlin Alexanderplatz, paru en 19292. Après avoir été « immobilisé » à la maison d’arrêt de Tegel pour avoir tué sa petite amie Ida, le personnage principal, Franz Biberkopf, est libéré et doit affronter la vie bouillonnante de Berlin à la fin des années 1920. Après avoir été hors circuit pendant quatre ans, il conçoit la liberté comme le véritable début de sa punition et il se sent exposé à une vie de tous les dangers. À la première page du roman, le personnage refuse de retourner ...

© Presses universitaires de Lyon, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search