Version classiqueVersion mobile

La ville entrelacs

 | 
Maria da Conceição Coelho Ferreira
, 
Philippe Meunier
, 
Ralf Zschachlitz

Cartographie de la rencontre

Rencontres, passages et tissages dans Ohnehin de Doron Rabinovici : le virage urbain de l’Anti-Heimatroman

Ingeborg Rabenstein-Michel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Je me sens toujours un peu perdu quand je quitte Vienne1...

Lors de sa parution en 2004, le roman Ohnehin2 de Doron Rabinovici a été accueilli par la critique comme l’une des nombreuses contributions de la littérature autrichienne après 1945 au persistant problème de la Vergangenheitsbewältigung – terme autrichien qui désigne l’action de surmonter le passé en faisant face à ses responsabilités – dans un pays où la confrontation avec le passé national-socialiste reste problématique encore aujourd’hui. Mais Ohnehin a aussi été très vite et à juste titre perçu comme un roman de ville (Stadtroman), ou plus précisément comme un roman viennois (Wienroman), dans la tradition de Robert Musil et surtout d’Heimito von Doderer, qui a brillamment illustré le genre au xxe siècle3. Les deux interprétations ne sont pas incompatibles : l’auteur propose ces deux pistes, qu’il est possible d’articuler. Le roman peut de ce fait être compris comme une forme urbaine de l’Anti-Heimatroman, genre éminemmen...

© Presses universitaires de Lyon, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search