Version classiqueVersion mobile

La ville entrelacs

 | 
Maria da Conceição Coelho Ferreira
, 
Philippe Meunier
, 
Ralf Zschachlitz

Les replis de l’histoire

« La ville – des cicatrices qui cartographient mon corps » : L’espace urbain dans l’œuvre de Luiz Ruffato

Maria da Conceição Coelho Ferreira

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les poètes trouvent le rebut de la société dans la rue, et leur sujet héroïque avec lui. De cette façon l’image distinguée du poète semble reproduire une image plus vulgaire qui laisse transparaître les traits du chiffonnier, de ce chiffonnier qui a si souvent occupé Baudelaire. [...] Une lumière ambiguë tombe sur la poésie des apaches. Les déchets de la société sont-ils les héros de la grande ville ? Ou le héros n’est-il pas le poète qui reconstruit cette œuvre avec ce matériau1 ?

Proposer une nouvelle approche de l’espace urbain brésilien à travers une vision totalement excentrée, tel est le projet littéraire qui a occupé Luiz Ruffato dans une partie de son œuvre. Écrivain né dans l’État du Minas Gerais, il a quitté cet « entrelacs » qu’il connaît intimement pour les grandes villes des États environnants, à savoir Rio de Janeiro puis Sao Paulo. Dans ses œuvres, l’auteur mène le lecteur sans le ménager en des lieux de l’arrière-pays méconnus d’une grande partie de la population, et ...

© Presses universitaires de Lyon, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search