Version classiqueVersion mobile

La ville entrelacs

 | 
Maria da Conceição Coelho Ferreira
, 
Philippe Meunier
, 
Ralf Zschachlitz

Les replis de l’histoire

« Fleur de toutes les cités » ou monstre difforme ? Les ambiguïtés de Londres aux xvie et xviie siècles

Michèle Vignaux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En l’espace d’un siècle et demi, du milieu du xvie à la fin du xviie siècle, Londres a vu sa population multipliée par quatre, passant ainsi du statut de capitale « provinciale » de dimensions modestes à celui de première métropole européenne, forte de deux cent mille habitants. Cet essor considérable, source de prospérité et de rayonnement sans précédent, s’accompagne aussi de profonds bouleversements sociaux, suscitant des sentiments mêlés et des réactions contrastées qui donnent à la capitale des allures d’anamorphose. Cette ambivalence à l’égard de Londres se trouve en quelque sorte cristallisée dans le célèbre A Survey of London (1598) de l’historien John Stow, ouvrage emblématique en ce qu’il est empreint tout à la fois de fierté londonienne et de nostalgie de la ville médiévale. Dans sa deuxième édition (1603), il comprend un texte laudateur sur le rôle civilisateur des villes (et de Londres en particulier) qui se trouve quelque peu en porte-à-faux avec la teneur générale de ...

© Presses universitaires de Lyon, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search