Version classiqueVersion mobile

Amours clandestines : nouvelle enquête

 | 
Marie-Carmen Garcia

Chapitre 2

Jeter la première pierre... et les suivantes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Dans nos sociétés, l’exclusivité existe entre partenaires et inconsciemment est souhaitée la multiplicité de ceux-ci. Chez les Na c’est l’inverse, liberté sexuelle et multiplicité existent, l’attrait réside dans l’exclusivité et la possession interdites par la norme. » (Hua, 1997, p. 197)

Petite histoire de l’adultère

Des sanctions genrées

Certains travaux anthropologiques, dont j’ai fait état dans le premier volet d’Amours clandestines, montrent que les normes de fidélité ou d’exclusivité sexuelles ou affectives varient fortement selon les cultures. Une société comme les Na de Chine ne connaît par exemple pas le mariage et la fidélité y est considérée comme une honte sociale (Hua, 1997). À la lumière de l’anthropologie, on constate ainsi que « conformité » et « transgression1 » sont parfois conçues de manière totalement opposée selon les cultures. Un détour du côté de l’histoire permet, ici, de prendre encore un peu plus de distance avec les représentations occidentales – et plus sp...

© Presses universitaires de Lyon, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search