Version classiqueVersion mobile

Amours clandestines : nouvelle enquête

 | 
Marie-Carmen Garcia

Chapitre 1

Préalable théorique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Bien loin que l’objet précède le point de vue, on dirait que c’est le point de vue qui précède l’objet. » (Saussure, 1913, 1972, p. 23)

Jean-Claude Kaufmann a fait paraître en 2001 un livre de ­théorie sociologique qu’il qualifiait lui-même d’« aride » (Kaufmann, 2001, p. 11). Il introduisait cet ouvrage en expliquant qu’il avait du mal à comprendre le reproche que quelque commentateur avait fait à ses livres précédents, qui relevaient pour lui d’une « sociologie agréable ». Le sociologue rétorquait qu’il s’efforçait habituellement d’écrire de manière vivante pour faciliter l’accès du plus grand nombre à sa démarche scientifique et expliquait qu’il n’y avait, de son point de vue, aucune rupture entre les deux types d’ouvrages (« agréables » ou « arides »), les deux s’inscrivant dans un projet à long terme d’analyse du monde social. « L’agréable » de certains de ses livres tenait essentiellement, pour Jean-Claude Kaufmann, à leur écriture et aux aspects vivants du matériau concret. ...

© Presses universitaires de Lyon, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search