Version classiqueVersion mobile

Pour la dignité

 | 
Vincent Gay

Ordre usinier et travailleurs immigrés à l’orée des années 1980

Chapitre 2

Autorités et discipline au service d’un ordre productif et politique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’ordre règne à Simcaville. Le titre de ce court-métrage réalisé en 1968 à propos de l’usine de Poissy reflète le calme qui y prévaut alors en comparaison à d’autres usines1. Ce calme apparent est le résultat de l’organisation de relations sociales qui s’appuient sur des doctrines et des discours, des institutions et des pratiques qui ont des effets sur les socialisations professionnelle et politique des salariés. On peut qualifier ce système de paternalisme autoritaire, à la fois en tant que mode de « domination exercée sous le couvert de la bienfaisance et de ce fait acceptée par les travailleurs reconnaissants pour les bienfaits octroyés » (Debouzy, 1988, p. 15) et en tant qu’organisation déployant un ensemble de pratiques coercitives, en particulier à l’encontre des syndicalistes. Comme le souligne Alain Morice, une des caractéristiques du paternalisme repose sur « une fiction : la complémentarité des parties, enrobée dans une imagerie qui compare l’établissement à une “grande f...

© Presses universitaires de Lyon, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search