Version classiqueVersion mobile

Je ne sais écrire que ma vie

 | 
Henri Calet

Présence de Calet : inventaire général de l’œuvre

Inventaire des recueils posthumes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La grande majorité des notes, chroniques et articles qui n’avaient pas été réunis en volumes du vivant de l’auteur l’ont été en recueils (ou dans des numéros spéciaux de revues) après sa mort, accompagnés parfois de commentaires critiques. Ils sont aisément accessibles aujourd’hui, à quelques exceptions près. Le relevé qui suit est donc un guide pour la lecture de l’ensemble des textes d’Henri Calet, étant entendu que le détail bibliographique de chacun figure dans l’inventaire des textes anthumes qui précède.

Pour chacun de ces recueils est indiquée entre crochets la date de sa première publication puis, le cas échéant, celle de sa publication la plus récente.

Contre l’oubli, Grasset, 1956.

Je vous amène Couillard. Chez Madame Analogue. Augustin Habaru est mort. Un grand bruit de souliers. L’offensive de décembre. Dumping. Patriotisme sans tambour. La classe 43. Cette cigarette américaine. À propos de « Cette cigarette américaine ». Des Alpes juliennes à l’Étoile. Plus vite que les bo...

© Presses universitaires de Lyon, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search