Version classiqueVersion mobile

Culture écrite et inégalités scolaires

 | 
Bernard Lahire

Chapitre VI

L’architecture des textes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

L’arrêté du 27 juillet 1882 a introduit la composition française à toutes les étapes du cursus primaire, dès le cours élémentaire où l’enfant est déjà appelé à « rédiger quelques phrases en réponse à des questions1 ». Comme l’introduction de l’« oral », la composition fait donc son apparition à l’école primaire dans la seconde moitié du xixe siècle, alors qu’elle est pratiquée par les enfants des différentes élites au sein des collèges dès le xvie siècle. C’est dire combien les écarts concernant des pratiques culturelles, des compétences, des savoirs, des aptitudes cognitives, etc., mesurés entre groupes ou classes d’une formation sociale à un moment donné, sont liés à l’histoire de ces groupes. Les premières rédactions vont consister à rédiger à la maison le cours du maître et, par conséquent, à mettre en ordre, en forme un discours-support déjà là. Cependant, en 1876, Ferdinand Buisson va importer d’Amérique la rédaction sur image : l’élève est amené à décrire ou à rac...

© Presses universitaires de Lyon, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search