Version classiqueVersion mobile

Christine Angot, une écriture de l'altérité

 | 
Francesca Forcolin

« Est-ce que je peux vous chanter une chanson ? »

Entretien avec Christine Angot

Francesca Forcolin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le 23 avril 2012, Christine Angot me donne rendez-vous dans un café proche de l’église Saint-Augustin, dans le 8e arrondissement de Paris. Devant une tasse de thé, nous parlons pendant plus de trois heures. Elle me donne une leçon d’écriture tout en répondant à mes questions. Elle prend la parole la première.

Christine Angot – Je veux juste vous mettre en garde contre quelque chose. Tous les textes que j’ai écrits, où il est question d’écriture, où je parle d’écriture, le je, le temps, comme La Fin du film ou L’Usage de la vie, il faut juste que vous sachiez que pour moi, ce sont des textes qui ont l’air de parler d’écriture, mais qui parlent plutôt de ce que je ressens, par rapport à l’écriture, à un moment donné. C’est ça qui est important. C’est à un moment donné. Et il m’arrive très souvent, ces textes-là, quand je les revois, quand je les relis (un an plus tard, deux ans plus tard, et parfois six mois plus tard) de ne plus du tout penser comme ça. Plus du tout. C’est comme ça qu...

© Presses universitaires de Lyon, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search