Version classiqueVersion mobile

Christine Angot, une écriture de l'altérité

 | 
Francesca Forcolin

Télémaque entre père et mer

Pour une écriture engagée

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Franz Kafka a 36 ans lorsqu’il écrit une lettre à son père. Nous sommes en 1919, cinq ans avant la mort de l’écrivain. Cette lettre ne fut jamais remise à son destinataire, mais publiée à titre posthume en 1952.

La Lettre au père1 est un long réquisitoire au statut ambigu. Le nœud de l’œuvre se trouve dès les premières lignes : l’auteur veut expliquer au père le sentiment de peur qu’il lui inspire. Il décide de s’exprimer par écrit, à travers une lettre dans laquelle il fait état de leurs problèmes relationnels par le menu, superposant les éléments biographiques et les suggestions fantasmatiques, la littérature et le désarroi subjectif. L’écriture est pour Kafka la seule manière possible d’exprimer ses sentiments, son attitude et ses motivations comportant beaucoup trop de détails et de nuances pour pouvoir être exposées oralement.

Tout au long de la lettre, Hermann Kafka apparaît comme un personnage omniprésent, malgré ses absences, fascinant son fils de toute sa hauteur et de toute ...

© Presses universitaires de Lyon, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search